Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Start

Le premier homme

Albert Camus est un grand écrivain et philosophe français . Ses oeuvres sont composés de poème , pièce de théâtre , roman , nouvelle et essai . Il a était récompensé du prix nobelle de la littérature en 1957.

Présentation de l'auteur

Nous allons aujourd'hui étudier le premier homme qui est un roman authobiographique c'est à dire qu ' Albert Camus crée des personnages fictifs fortement inspirés de sa vie personnelle .

Présentation de l'oeuvre

Extrait

Ce texte évoque la classe de Mr Bernard un moment privilégier pour Jaques Comery dont la famille vit en Algérie pendant la colonisation .

On peut se demander comment dans ce texte l'auteur fait l'éloge à la fois de son instituteur et de l'école ?

Problématique

Plan

Ligne 1 à 14 : Le portrait de l'instituteur talentueux Ligne 15 à 27 : effet de l'école sur les enfants

Partie 1 Le portrait de l'instituteur talentueux

Ensuite c'était la classe Avec Mr Benard , cette classe était constamment intéressante pour la simple raison qu'il aimait passionément son métier . La méthode de Mr Bernard , qui consistait à ne rien céder sur la conduite et à rendre au contraire vivant et amusant son enseignement , triomphant même des mouches . Il s'avait toujours tirer au bon moment de son armoir aux trésors la collection de minéraux , l'herbier , les papillon et les insectes naturalisés , les cartes qui réveillaient l'întérêt fléchissant de ses élève . Il était le seul dans l'école à avoir obtenu la lanterne magique , et deux fois par mois , il faisait des projections sur des sujets d'histoire naturelle ou de géographie . En arithmétique , il avait institué un concours de calcul mental qui forçait l'élève à la rapidité d'esprit . Il lançait à la classe , ou tous devaient avoir les bras croisés , les termes d'un division , d'une multiplication ou parfois d'une adition un peu compliquée . Combien font 1267+691 . Le premier qui donnaît le résultat juste était créditée d'un bon point à valoir sur le classement mensuel . Pour le reste , il utilisait les manuels avec compétence et précision ... Les manuels étaient toujours ceux qui était en usage dans la métropole .

Ensuite c'était la classe et la classe était constament sont deux propositions mettant en scène un moment précis de la classe privilégié de la classe de Mr Bernard dans lequel Mr Bernard est mis en avant . Il y a un éloge de la classe que l'on peut constater avec l'adverbe complément circonstancielle de m'anière qu'il et la subordonée complétive aimait qui est conjugué à l'imparfait . Cet éloge est un hommage à l'instituteur dont le métier semble être une véritable vocation . Il y a une antithèse consistait , conduite et au contraire . On remarque une anaphore du pronom il pour mettre en valeur les talent de pédagogie de Mr Bernard ,on peut aussi le constater avec l'adverbe toujours le verbe savait et le complément circonstencielle de manière avec compétence . Mr Bernard est l'institueur parfait qui a de l'intêret fléchissant pour ses élève ce qui montre queMr Bernard motive ses élève pour l'apprentissage . Les supports utilisé en classe sont la collection de minéraux , histoire naturelle ou de géographie et en arithmétique .

Analyse linéaire de la partie 1

Seule l'école donnait à Jacques et à Pierre .ces joies . Et sans doute ce qu'ils aimaient si passionément en elle , c'est ce qu'il ne trouvait pas chez eux , ou la pauvreté et l'ignorance rendaient la vie plus dure , plus morne , comme renfermée sur elle même la misère est une forteresse sans ponts -levis . Non , l'école ne leur fournissaient pas seulement une évasion à la vie de famille . Dans la classe de Mr Bernard du moins , elle nourissait en eux une faim plus essencielle encore à l'enfant qu'a l'homme et qui est la faim de la découverte . Dans les autres classe , on leur apprenais sans doute beaucoup de chose , mais un peu comme on gave les oies . On leur présentait une nourriture toute faite en les priant de vouloir bein l' avaler .

Partie 2 effet de l'école sur les enfants

Partie 2 : Effet de l'école sur les enfants

Il y a une personnification de l'école que l'on peut constater à l'aide de l'adjectif seule , du pronom personnel à la troisième personne du singulier elle et de l'adverbe passionnément . L'école est présentée comme un lieu protégée ou les enfants sont heureux d'apprendre . Les élèves ne trouvait le bonheur chez eux car c'est la pauvreté et la misère . Il y a une opposition entre lécole et la famille que l'on peut constater grâce à l'anaphore plus L'école est un lieu qui protège les enfants des difficultés social et familiale . Non et ne fournissait pas seulement est une double négation qui ne montre pas une vision négative de la famille . L'école est associé à une évasion à la vie de famille . Une faim plus essenciels , la faim de la découverte , une nourriture toute faite est une métaphore de la nourriture c'est à dire l'appertit du savoir à développer des enfants . Il y a une opposition entre la faim de la découverte et le gavage des connaissance que l'on peut remarquer grâce à la comparason en priant de bien vouloir les avaler .