Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

pour voir la liste des exposants

CLIQUER ICI

de Martres-Tolosane

SALON DES ARTS ET DU FEU

le plan du Hall 2 :

le plan du Hall 1 :

- Sébastien BARRERE

- Sarah GATIN

- Florent HODEL
- Tanguy FRAITURE
- Chloé COURBET

JEUNES CREATEURS

- L’EMPOTEE

- GRES DE COF

- Christine BERARD

- Christian MARTINON

- CERAMOUN

- CERA MISTIKA

- Carole LÉVY KEREBEL

- CAM-CERAMISTE (Claude AGIER-MOLLINARI)

- ATELIER HALO (Fanny CAVIN)

- ATELIER BOUT A BOUE(Mounia BOUYSSOU)

- Aster CASSEL

CERAMIQUE

- Sylvie POTIER

MOSAIQUE

- Sophie CHRÉTIEN
- SERGE OCTOBRE (Olive FLORA)

- HASHKA FUSION (Karine DE BACKER & Hubert LAPLACE )

- Garance BRIN
- Emmanuelle SCHLUCK
- Claire MARFISI

- Chloé THIBAUD

BIJOUX

LISTE DES EXPOSANTS

PLAN DU HALL 1

PLAN DU HALL 2

STAND 3

Bijoux précieux: pièces uniques et petites séries pour homme et femmes. Nous créons et réalisons des bijoux en argent entièrement forgés à la main faisant de chaque pièce un objet unique. Nous utilisons principalement des matières naturelles telles que : argent, cuivre utilisé en incrustation, pierres fines, bois, cuir, liège.

HASHKA FUSION

Karine DE BACKER & Hubert LAPLACE
STAND 86

Sculptures, porcelaines et grès illustrés au pinceau avec métaux précieux.

Aster CASSEL

ILOT JEUNES CREATEURS

Pièces utilitaires et décoratives en grès blanc et jus d’oxydes. Cuisson à haute temprature en four électrique ou au bois 1300 degrés. Elaboration des volumes par la technique de la plaque, par tournage ou estampage. Mon univers s’articule autour de l’objet ancien, je chine des objets d’antan, créé des négatifs en plâtres de vielle publicité des années 50/80, de vieux objets aujourd’hui obsolète et les re interprète à ma manière (ex : cassette audio, bidon de lessive).

Chloé COURBET

STAND 11

"Mes bijoux sont essentiellement confectionnés à base de porcelaine et grès noir, matériaux bruts, purs, fins et élégants, délicats et résistants permettant des jeux de contrastes visuels, tactiles, de lumière et de transparence, de forme et de mouvement. Un travail détaillé et subtil qui s’apparente à celui d’une broderie. Modelée, façonnée, sculptée, gravée, polie, la terre prend l’apparence de coquillages, coraux, pierres, ossements, branches…. Les éléments sont ensuite montés sur laiton martellé. J’introduis également divers materiaux comme le bois, le pvc, le textile, la broderie et la laine feutrée afin d’apporter un aspect plus sculptural à mes pièces. . J’accorde une grande importance à transformer la matière, à concevoir et réaliser moi-même l’intégralité de mes pièces et suis particulièrement attentive à la qualité du travail présenté. Mon environnement est une source d’inspiration forte, instinctivement je vais vers des formes, textures et matières végétales ou minérales."

Chloé THIBAUD

ILOT JEUNES CREATEURS

Je récolte les matières qui décorent mes pièces: feldspath, granit, pouzzolane, ocre, ardoise, coquillage… Les éléments coulent, bullent, craquellent: souvenir de la matière en fusion. C’est doux et brut à la fois. Mes créations, utiles sur la table et dans la salle de bain, sont une invitation à la contemplation quotidienne. Elles sont façonnées en porcelaine et en grès, au tour ou à la plaque et cuites au gaz. Parfois un morceau de granit ou de feldspath pur, posé tel une petite anse, fusionne en surface avec l’émail. Les minéraux sont présents bruts dans la forme et raffinés dans la composition même des émaux. Sublimées par le relief, les matières imitent les couleurs et les mouvements de l’eau ou de la lave. (Il s’agit de ma première année d’installation et je suis en train de construire mon stand avec minutie. La photo jointe du stand, n’est pas représentative de ce que je proposerai ).

Sarah GATIN

STAND 35

Serge Octobre est une marque de bijoux de caractère. Un jeu sur la texture, l’accroche de la lumière et le mouvement des bijoux. Leurs couleurs chaleureuses proviennent du laiton et du cuivre (au maximum recyclés). Entre force et délicatesse, féminin et masculin, Pablo et Flora créent avec passion des bijoux pensés pour le quotidien.

SERGE OCTOBRE

Olive FLORA
STAND 64

J’ai été formée à l’Afedap ( École de bijou contemporain) et je suis titulaire du prix de perfectionnement aux métiers d’art des ateliers de Paris en 2015. Je suis Artisan d’Art, bijoutière et sculptrice sur métal , adhérente aux Ateliers d’Art de France. Je travaille depuis janvier 2016 sur mes propres créations, qui prennent la forme de bijoux contemporains en pièces uniques et séries limitées fabriquées entièrement à la main, mais peuvent aussi me conduire à réaliser des pièces uniques entre sculpture et bijou d’art. J’assure la création, conception et fabrication de chaque pièce entièrement à la main et sans moule. Je travaille tout type de métaux, (argent, or sur commande, vermeil, titane, acier, bronze, laiton etc.). Ayant comme première formation le théâtre, l’approche du bijou contemporain en résonance avec le corps et les éléments m’intéresse énormément. Le rapport au corps est effectivement essentiel dans mes créations, pensées d’une manière sculpturale. Mes dernières pièces ont la particularité d’être en mouvement, amovibles ou modulables. 1er Prix 2022 ex aequo du Rotary club du District 1690 Charentes – Aquitaine 1er Prix 2022 du Rotary club de La Rochelle, organisé par la CMA de la Charente Maritime

Garance BRIN

STAND 52

En 2018 j’ai crée mon propre atelier « Bout à Boue », lieu de création d’artisanat d’art. J’y produis à la fois des sculptures et des pièces utilitaires en grès qui sont modelées à la main ou façonnées au tour de potier pour une cuisson électrique à 1280°c. Les pièces que je crée invitent au voyage et à l’exploration de soi. Mon travail de la terre se traduit par des formes végétales ou plus abstraites et donne naissance à des pièces uniques rappelant la beauté́ de la nature et invoquant un retour aux sources. Mais toujours avec une constante celle de la mise en valeur de la matière. Dans mes sculptures, je m’inspire, toujours dans la quête individuelle de cette même beauté́ de la nature, du désert et de son immensité́ mais aussi de celle moins sauvage de mon jardin.

Atelier bout à boue

Mounia BOUYSSOU
STAND 83

Claude Agier Mollinari, artisane céramiste, crée des céramiques en grès : céramiques écritures anciennes, boîtes sculptées autour de pierres, boîtes singulières, bouteilles et vases ou vases paysages aux décors oniriques. Avec une technique unique de la céramique sculptée et son goût pour l’art et les sceaux antiques, elle propose au public ainsi qu’à des collectionneurs, des boîtes en céramique artisanale, boîtes et objets ornés d’écritures cunéiformes. Chaque création de la céramiste est unique et est accompagnée d’un certificat d’authenticité.

CAM-CERAMISTE

Claude AGIER-MOLLINARI
STAND 55

Création de bijoux contemporains et d’objets en porcelaine et en grès.

Claire MARFISI

STAND 60

Il y a 10 ans, j’ai installé mon atelier céramique à Pau (64). Je crée des pièces uniques en terre que je modèle, des statuettes d’inspiration japonaise, des kokeshi. C’est mon Japon rêvé, imaginé, un hommage à cette culture du raffinement. Je crée pour chacune de mes kokeshi en céramique sigillée et enfumée un kimono différent, avec des motifs gravés toujours renouvelés. Mes sources d’inspirations sont souvent issues de l’art traditionnel japonais, de la broderie Sachiko, mais également de l’Art Nouveau et de l’Art Déco. Je travaille mes formes en grès. J’aime beaucoup polir la terre, j’y consacre énormément de temps avec différents outils dont des pierres d’agate, cela rend la surface de la terre très douce, lisse et brillante. Puis vient le travail de la gravure à consistance cuir, j’utilise une petite pointe en métal pour dessiner et graver le visage de mes kokeshi, les kimonos et leurs motifs. Plus tard, sur mes pièces sèches, je passe au travail de la couleur en appliquant mes différentes terres sigillées. La terre sigillée est une technique de terre décantée qui date du fond des âges, les Grecs anciens et les Gallo Romains l’utilisaient déjà. Je fabrique ces revêtements argileux avec différentes terres. J’applique mes sigillées en fines couches successives, je vais dans les détails de mes kimonos avec de beaux pinceaux. Mes pièces vont finalement cuire au four électrique à 1000°C puis seront ensuite enfumées dans la sciure. C’est le four d’enfumage qui va révéler les caractéristiques et les couleurs naturelles des terres employées. L’ouverture de ce four est souvent source d’émerveillement. Une autre partie de mon travail découle des 30 années que j’ai consacrées au livre. Je crée une matière forte et puissante en imprimant sur mes plaques de terre des compositions typographiques que je crée à partir de caractères d’imprimerie en bois ou en plomb, je nomme cela la terre typographiée.

Carole LÉVY KEREBEL

STAND 81

Dans mon atelier en Ariège, je confectionne des poteries en grès aux lignes épurées. Je travaille au tour de potier principalement. Mes poteries se veulent à la fois utiles et décoratives pour accompagner le quotidien. J’aime créer de la vaisselle minimaliste et intemporelle qui peut être utilisée tous les jours. Je cuis dans mon four électrique et je décore avec des émaux et des engobes que je prépare. Cela donne un jeu de textures chaleureux au toucher sur mes pièces. Je n’utilise pas de plomb et tous mes émaux sont à contact alimentaire.

L’EMPOTEE

STAND 88

Je crée et je façonne mes bijoux de manière artisanale, en les imaginant comme des pièces uniques, intemporelles, proposant à celle ou celui qui les portera de faire ressortir sa beauté et sa personnalité. L’artisanat d’art m’a toujours animée, s’exprimer à travers un savoir-faire rend le monde qui nous entoure plus beau et l’artisan heureux. Je puise mon inspiration essentiellement dans mon cœur et dans mon esprit de manière intuitive, la nature qui m’entoure, minérale et végétale, des formes, des textures, des voyages… J’observe, j’imagine, je ramasse, puis je me mets « à la cheville » et je crée mes pièces en expérimentant directement la matière. De par mon expérience dans le secteur de la mode et des paruriers, je me suis naturellement tournée vers les métaux tels que le laiton, l’argent, le cuivre et le bronze. Ils me permettent de travailler librement, à différentes échelles. J’aime aussi les associer sur une même pièce, leurs aspects et leurs couleurs sont variés, contrastés et se composent harmonieusement. Scier, cisailler, marteler, limer, sculpter, fraiser, souder, polir… intentionnellement, des empreintes discrètes des techniques sont parfois laissées visibles sur le bijou, ces traces le rendent unique et lui donnent la valeur du geste, de « la main » de l’artisan. L’uniformité n’a pas sa place. Je choisis donc de laisser mes bijoux à l’état brut avec des finitions de qualité, polies ou brossées. Certains se patineront avec le temps.

Emmanuelle SCHULCK

STAND 83

Travail de mosaïque contemporaine en matériaux divers, disque de grès, mobilier mosaïque en marqueterie de verre.

Sylvie POTIER

STAND 26

Atelier Halo est un atelier de céramique créé en 2010 et situé à Nestier (Hautes Pyrénées), où j’imagine et façonne des objets en porcelaine. Des objets simples et fonctionnels, coulés, décorés et gravés à la main, un à un. Des pièces qui se parent de fins graphismes bleus (par la technique japonaise Mishima), de couleurs vives pulvérisées ou colorées dans la masse. Des objets à poser sur une table. Des pièces uniques. Pour embellir simplement le quotidien. « Je suis très inspirée par les nuées d’étourneaux (que l’on appelle des murmures), les vols des oiseaux migrateurs. La multiplicité des individus, leurs trajectoires, leurs mouvements me mènent à des graphismes, plus ou moins abstraits, que je grave au scalpel, à la pointe ou avec des tampons (que j’ai moi même réalisés en porcelaine). J’appose sur les parties « à motifs » un engobe – généralement de cobalt – puis enlève le surplus de cet engobe. La couleur reste alors uniquement dans les tailles des motifs. C’est la technique du Mishima. » Je travaille en porcelaine de coulage. J’utilise une porcelaine liquide, avec laquelle je remplis des moules en plâtre que j’ai moi même fabriqués. Une fois les pièces à consistance « plastique », je grave les motifs dans la porcelaine, à l’aide de scalpel, pointe et tampons réalisés par mes soins. J’insère dans ces tailles un engobe de bleu cobalt (l’engobe est composé de porcelaine, de cobalt et d’un peu d’émail transparent). A consistance « cuir », les pièces commencent légèrement à sécher, j’enlève le surplus d’engobe pour qu’il ne reste plus que dans le motif gravé. Cette technique est une technique japonaise que l’on appelle « mishima ». Les pièces sèchent… Une fois qu’elles sont bien sèches, je les retravaille, retouche leurs défauts, et les ponce. C’est à ce moment là que je peux pulvériser les engobes colorés sur les extérieurs des pièces. C’est l’heure de la première cuisson, appelée « cuisson de dégourdi », à 1000°C. Après cette cuisson, j’émaille les pièces d’un émail transparent appelé «couverte ». Les pièces retournent ensuite dans le four, pour la dernière cuisson, celle-ci à haute température, 1240°. Les pièces passent au four, au four micro-ondes et au lave-vaisselle.

ATELIER HALO

Fanny CAVIN
ILOT JEUNES CREATEURS

Démarche artistique : Plusieurs tendances pour qualifier le courant « pop-dream, matiériste ». dans lequel je m’inscrit : « Pop », car je suis fortement influencé par les dessins animés qui ont nourri mon imagination dans mon enfance. « Dream », car mon travail artistique est imprégné d’une imagination débordante. Enfin, « matiériste », car j’apprécie l’exploration des effets de matière offerts par la céramique, les textures, les émaux et les résultats de la cuisson sont une source constante de fascination pour moi. Ma démarche artistique a évolué au fil du temps. J’ai débuté en réalisant des créatures poilues, mais au fil de mon travail, j’ai constaté que les poils pouvait devenir bien plus que de simples éléments décoratifs. Ils ont commencé à prendre du mouvement, de la couleur et du volume, devenant ainsi l’élément plastique récurent de mes créations. Progressivement, les « cheveux » ont évolué pour devenir des formes prétexte à des développements expressif, me permettant d’explorer toute une gamme de émotions et de sensations. La transformation du colombin initial en une plaque recourbée sur elle-même a marqué un tournant décisif. L’adoption de la forme oblongue en forme de chaussons à apporté une dynamique organique à mes créations. Cette forme courbe a permis d’ajouter du mouvement et du rythme aux pièces, créant ainsi un effet visuel plus fort, interagissant avec la lumière, les ombres et les reflets, servant de support à des matières telles que la faïence fondue par exemple. Je joue à la fois sur des registres évoquant l’enfance, mais aussi le mouvement, je cherche à instiller une dose d’étrangeté qui font écho au monde violent qui nous entoure, une réponse par la fantaisie. Je joue aussi sur l’humour et sur des évocations charnelles si on s’attarde sur certains détails. Sur le plan des matières, je vais tous azimuts : de l’émail métallique, au sable réfractaire, à la faïence fondue, tous peut me servir et je ne me focalise que sur le résultat : l’œil est gourmand, il faut que je le rassasie. Du point de vue de la forme, je suis particulièrement attiré par des idées qui évoquent une impression de dynamisme et de mouvement effréné. L’idée de « fourmillement » fait partie de ces concepts que je recherche dans mes œuvres. Elle symbolise une croissance rapide et chaotique, un processus créatif en perpétuelle évolution. Cela se manifeste visuellement par des formes qui semblent se propager et se déployer de manière presque explosive. De plus, j’explore également la métaphore visuelle du vent dans les cheveux, capturant ainsi la sensation de liberté d’un mouvement fluide, tout en insufflant une dimension émotionnelle à mes créations.

Sébastien BARRERE

ILOT JEUNES CREATEURS

Après près de dix ans de carrière dans la recherche scientifique en tant que géologue, géochimiste, paléoclimatologue (docteur de l’Université Toulouse III Paul Sabatier), j’ai ressenti le besoin profond de passer à autre chose. Après une période de transition et l’apprentissage du tournage et du travail à la plaque en autodidacte, me voilà aujourd’hui potier. Hier j’étudiais ce que les argiles océaniques pouvaient nous apprendre sur le climat de la Terre il y plusieurs millions d’années, aujourd’hui j’ai les mains dedans. Installé à Saint Félix Lauragais, je tourne essentiellement des pièces utilitaires en grès noir et en porcelaine que je cuis au gaz, en oxydation ou en réduction. Géochimiste de formation, je suis de ces potiers fascinés par les émaux. En plus du travail sur les formes et les textures, je consacre une grande partie de mon temps à élaborer de nouvelles recettes d’émail. Je suis toujours à la recherche de nouvelles nuances de couleurs, de nouvelles combinaisons, de nouveaux cristaux et autres merveilleux effets qui naissent de la rencontre entre les minéraux qui composent l’émail et la flamme du four.

Florent HODEL

ILOT JEUNES CREATEURS

Tanguy Fraiture met en forme la terre dans ses états bruts. Les pièces usuelles en grès qu’il réalise sont tournées à la main et cuites dans son atelier. Une attention particulière est portée aux formes ainsi qu’au choix des argiles : à leurs couleurs une fois cuites et à leurs textures. Le grain du grès chamotté est révélé lors du tournassage. Certaines parties des objets sont ensuite polies, apportant un contraste singulier aux formes épurées. Ici, l’émail joue un rôle plus fonctionnel que décoratif : blanc ou transparent il n’est appliqué que sur les surfaces intérieures. Diplômé d’une licence de l’École des Beaux-Arts de Toulouse et d’un master de la Kunsthochschule Weißensee à Berlin, Tanguy Fraiture s’est formé au métier de designer. Durant ses études il se concentre sur les propriétés matérielles de la céramique pour créer des objets du quotidien. Au printemps 2021, il installe son atelier de céramique artisanale dans les Hautes Corbières (11) où il maîtrise l’ensemble du processus de création et de fabrication des objets qu’il produit en petite série.

Tanguy FRAITURE

STAND 50

J’interviens dans le cadre de la restauration du patrimoine mais également en création de décor pour des particuliers comme pour des professionnels. Dans mes créations je cherche à associer différents matériaux, qu’ils soient naturels, artisanaux ou industriels. Jouant entre le mat et le brillant, le relief et la lumière, les tesselles vibrent entre elles, laissant découvrir une abstraction ou un réalisme.

Sophie CHRETIEN