Want to make creations as awesome as this one?

More creations to inspire you

Transcript

Les contraceptions

Contraceptions définitives

Le préservatif externe

Le préservatif interne

La pilule

L'implant

Le DIU / Stérilet

L'anneau vaginal

Le diaphragme

Le spermicide

Les progestatifs injectables

Contraception d'urgence

Le patch contraceptif

Source : questionsexualité.fr

Qu'est-ce qu'un contraceptif ?Un contraceptif permet d’avoir des rapports sexuels sans risquer une grossesse. C’est une manière de maîtriser sa fertilité. Vous pouvez :- Choisir la méthode contraceptive qui vous convient le mieux ; - Changer de contraception quand vous le souhaitez ;- L’arrêter et la reprendre à tout moment (sauf si la méthode choisie est irréversible).Contraceptif = Moyen (ou méthode) permettant d’éviter une grossesse lors d’une relation sexuelle.La contraception d’urgence : un bon moyen de rattrapage ! En cas de soucis avec son contraceptif ou d'absence de contraceptif lors d'un rapport, il existe la contraception d’urgence. Elle peut être orale : c’est la pilule d’urgence (hormonale), ou posée par un médecin ou une sage-femme : c’est le DIU au cuivre (non hormonal).Quels sont les différents types de contraceptifs ? On peut classer les contraceptifs en deux grandes familles : les « mécaniques » et les « hormonaux ».Les types de contraceptifs "mécaniques" : consiste a faire une barrière physique entre spermatozoïdes et ovules.Les types de contraceptifs "hormonaux" : libère des substances hormonales.Il existe également deux autres méthodes, ni mécaniques ni hormonales : la contraception définitive et les spermicides.Votre contraception est-elle efficace en théorie et en pratique ?On parle d’efficacité théorique quand le contraceptif choisi est parfaitement utilisé et qu’il n’y a ni interaction avec d’autres médicaments ni problème d’utilisation. Cette efficacité se mesure par l’indice de Pearl, un indice théorique représentant le pourcentage de grossesses accidentelles survenues lors de la première année d’utilisation de la méthode, de façon optimale, chez 100 femmes. L’efficacité pratique se mesure, quant à elle, en prenant en compte les erreurs d’utilisation de la méthode contraceptive au quotidien : les oublis, une mauvaise utilisation du préservatif, etc. Il est également donné pour 100 femmes qui utilisent le contraceptif pendant un an.

Le préservatif externe

Utilisation

Pour qui ?

Où ?

Avantages

Inconvénients

Efficacité

Utilisation

Le préservatif masculin est une gaine en latex ou en polyuréthane (en cas d'allergie au latex) qui va retenir le sperme et empêcher le contact entre les muqueuses. Il se déroule sur le pénis en érection avant la pénétration. Pour l’enlever correctement, avant la fin de l’érection, il faut retenir le préservatif à la base du pénis, puis faire un nœud et le jeter à la poubelle. Le préservatif doit être changé à chaque rapport sexuel, entre chaque pénétration. Un gel peut être associé à l’utilisation du préservatif avant et pendant le rapport.Il ne faut jamais mettre deux préservatifs l’un sur l’autre. Il ne doit pas non plus être utilisé en même temps qu'un préservatif interne

Efficacité

S’il est parfaitement utilisé, le préservatif ne connaît que 2 % d’échecs (efficacité théorique). Mais dans la vie courante, avec le glissement de préservatif, les ruptures ou quand il est mis trop tard, les échecs peuvent être plus importants, allant jusqu’à 15 % pour le préservatif masculin (efficacité pratique). Le préservatif n’est efficace que si on l’utilise pour TOUS les rapports sexuels, avant toute pénétration, à TOUT moment du cycle, car il n’y a pas de période « sans risque ». Pour diminuer les erreurs d’utilisation, il ne faut pas hésiter à s’entraîner pour le poser et l’enlever.L’utilisation de gel lubrifiant (à base d’eau ou de silicone), avant et pendant le rapport, permet d’éviter que le préservatif ne se déchire (même si c’est peu fréquent). Attention à ne jamais utiliser de matières grasses, comme l’huile, le beurre ou la vaseline, car elles ramollissent et fragilisent les préservatifs. Pour éviter que le préservatif externe ne glisse, il faut que l’homme se retire dès qu’il a éjaculé. Pour plus de protection, il est possible d’associer les préservatifs à un autre moyen de contraception (pilule, spermicide , etc.) : c’est ce qu’on appelle la double protection.

Pour qui ?

Qui peut l’utiliser ? Toute personne ayant des rapports sexuels avec un ou plusieurs partenaires peut utiliser des préservatifs. Pour les couples ne désirant utiliser ni contraception hormonale ni DIU, c’est une méthode fiable à condition d’être utilisée lors de toute pénétration vaginale, quel que soit le moment du cycle. Si vous n’avez pas de partenaire stable ou si vous ne savez pas si votre partenaire est porteur d’une IST, il faut utiliser des préservatifs à la fois pour vous protéger des infections sexuellement transmissibles (IST) et pour éviter une grossesse non souhaitée.Qui ne peut pas les utiliser ?Les personnes allergiques au latex ne peuvent pas utiliser de préservatifs en latex.Pour ces personnes, il existe des préservatifs externes en polyuréthane qui ne provoquent pas d’allergie. Et il existe aussi les préservatifs internes qui ne sont pas en latex.

On peut très facilement se procurer des préservatifs masculins dans les pharmacies, sur Internet, mais aussi dans les cafés-tabacs, les stations-service, les grandes surfaces ou encore les distributeurs automatiques. Depuis le 1er janvier 2023, pour les jeunes âgés de moins de 26 ans, certains préservatifs sont gratuits en pharmacie, sans ordonnance.Pour les 26 ans et plus, ces préservatifs sont pris en charge par l’Assurance Maladie à 60 % sur prescription médicale. Le prix varie entre 5 et 18 euros la boîte de 10 préservatifs. Il également possible pour toutes et tous de se procurer gratuitement des préservatifs externes dans les centre de santé sexuelle, dans les centres de dépistage et dans les associations de lutte contre le VIH. Avant éventuelle prise en charge, le prix moyen des préservatifs externes est de 58 centimes d’euro (prix public indicatif).

Où ?

Avantages

On peut l’obtenir sans ordonnance. On en trouve facilement : en pharmacie, au supermarché, dans des distributeurs, à 20 centimes d’euro dans certains lycées, mais aussi dans les cafés-tabacs, les magasins de presse, les stations-service…C’est la seule protection contre les IST (infections sexuellement transmissibles), avec le préservatif interne.Il peut être utilisé seul ou en complément d’une autre méthode de contraception (comme la pilule, le DIU ou l’implant ). Attention, il ne doit pas jamais être utilisé en même temps qu’un préservatif interne.

Inconvénient

Il y a des risques d'allergie au latex. De plus le préservatif reste fragile, un cassure reste envisageable. C'est un moyen de contraception qui est a prévoir.Son usage est unique.

Le préservatif interne

Utilisation

Efficacité

Pour qui ?

Où ?

Avantages

Inconvénients

Utilisation

Le préservatif interne ou "préservatif féminin" est une gaine en nitrile, en ou polyuréthane ou en latex munie d’un anneau souple aux deux extrémitésqui va retenir le sperme et empêcher le contact entre les muqueuses. Il se place dans le vagin, afin de recevoir le sexe masculin au moment de la pénétration. Il peut être mis en place plusieurs heures avant le rapport sexuel. Il doit être changé à chaque rapport sexuel.

Efficacité

Correctement utilisé, le préservatif interne est efficace à 95% pour éviter une grossesse : c'est l'efficacité théorique. Mais, si on prend en compte les erreurs d’utilisation (problème de pose notamment), son efficacité peut être réduite à 79% : c'est l'efficacité pratique. Pour savoir comment bien utiliser un préservatif, n’hésitez pas à vous entraîner à l’avance : vous pourrez ainsi comprendre comment le poser, quelle position est la plus commode pour vous, comment bien l’enlever.Pour encore plus d’efficacité, vous pouvez associer le préservatif interne à un autre moyen de contraception (pilule, spermicide ...) : c’est ce qu’on appelle la double protection. Ainsi, si un accident d'utilisation survient (préservatif mal posé, oublié...), vous êtes protégée d’une grossesse non prévue.

Pour qui ?

Toute personne ayant des rapports sexuels avec un ou plusieurs partenaires peut utiliser des préservatifs. Les personnes allergiques au latex. Le préservatif interne existe en polyuréthane ou en nitrile synthétique, deux composants qui ne provoquent pas d’allergie. Pour les couples ne désirant utiliser ni contraception hormonale ni DIU, c'est une méthode fiable à condition d'être utilisée lors de toute pénétration vaginale , quel que soit le moment du cycle. Si vous n'avez pas de partenaire stable ou si vous ne savez pas si votre partenaire est porteur d'une IST, les préservatifs vous protègent à la fois des IST (Infections sexuellement transmissibles) et d’une grossesse non souhaitée.

Où ?

On peut trouver des préservatifs féminins dans les pharmacies et sur internet. Depuis le 9 janvier 2024, pour les jeunes âgés de moins de 26 ans, les boîtes de 5 et 10 préservatifs internes de la marque Ormelle® sont gratuits. Si vous avez 26 ans et plus, ces boîtes sont remboursées à 60 % par l’Assurance Maladie sur ordonnance. Leur coût est environ de 2,80 euros l'unité en pharmacie mais on peut en obtenir gratuitement dans les centres de santé sexuelle, dans les CeGIDD (Centres gratuits d’information de dépistage et de diagnostic) et dans les associations de lutte contre le VIH.

Avantages

Il est accessible sans ordonnance ; Il protège contre les IST (infections sexuellement transmissibles) ; Il peut être utilisé seul ou en complément d'une autre méthode de contraception telles que la pilule, le DIU, l’implant... ; Il est très résistant ; Il ne nécessite pas que votre partenaire se retire juste après avoir éjaculé ;Il peut être placé jusqu'à huit heures avant le rapport ; Il s'adapte à toutes les formes de vagins.

Inconvénient

Le préservatif reste fragile, un cassure reste envisageable. C'est un moyen de contraception qui est a prévoir.Son usage est unique.

La pilule

Utilisation

Efficacité

Pour qui ?

Où ?

Avantages

Inconvénients

Utilisation

Il existe deux types de pilules :- Pilule oestroprogestative qui nécessite une prise quotidienne (21 jours + 7 jours de placebo)- Pilule progestative avec une prise quotidienne (28 jours)La pilule libère des hormones qui empêche l'ovulation. Si les spermatozoïdes ne trouvent pas d'ovule à féconder, il n'y a pas de grossesse possible. La pilule modifie aussi la muqueuse de l'utérus afin que l'implantation de l'oeuf soit plus difficile.

Efficacité

Lorsqu'elle est utilisée de manière parfaite, l'efficacité de la pilule (qu’elle soit combinée ou microprogestative) est très grande car supérieure à 99,7% : c'est l'efficacité théorique. Mais cette efficacité peut être compromise par plusieurs choses : les oublis, les éliminations de la pilule lors de vomissements ou de diarrhées et les interactions avec certains médicaments. Pour toutes ces raisons, en utilisation courante, l’efficacité de la pilule est de 91% : c'est l'efficacité pratique.

Pour qui ?

Pour les femmes qui souhaitent avoir une contraception hormonale orale

Où ?

La pilule peut être prescrite par un médecin (généraliste ou gynécologue ) ou une sage-femme. Elle est ensuite délivrée sur ordonnance en pharmacie. Selon le type de pilule, le coût varie de 3 à 10 €* par mois. Celles de 1ère et 2ème générations sont remboursées à 65% . Il en existe aussi des génériques.Jusqu’à 26 ans, les pilules de 1ère et 2ème générations sont délivrées gratuitement : il n’est pas nécessaire de payer pour les obtenir. Si vous avez une ordonnance qui date de moins d’un an :- Les infirmiers sont autorisés à renouveler cette prescription pour une durée supplémentaire de 6 mois maximum. - Les pharmaciens peuvent également dispenser une pilule contraceptive pour une durée supplémentaire de 6 mois dans les mêmes conditions. Pour les mineures assurées sociales ou ayants droit, leur délivrance est protégée par le secret. Elles peuvent aussi être obtenues dans les centres de santé sexuelle pour les mineures et les non-assurées sociales.

Avantages

La pilule a différents avantages que sont :- La délivrance sous ordonnance- Elle permet de réduire les effets associées lors des menstruations (crampes, saignements, malaises)

Inconvénient

Elle nécessite de prendre rendez vous chez des professionnels dede santé pour avoir une ordonnance. La pilule n'est pas toujours prise en charge.La pilule doit être prise de manière jounalière à heure fixe auquel cas un oubli pour rendre ce moyen de contraception inefficace.Il existe quelques effets secondaires.L'élimination de la pilule lors de vomissements ou de diarrhée impacte son efficacité

L'implant

Utilisation

Efficacité

Pour qui ?

Où ?

Avantages

Inconvénients

Utilisation

Le médecin ou la sage femme insère l'implant, sous forme de bâtonnet sous la peau du bras non dominant (celui avec lequel vous n’écrivez pas) au moyen d'un applicateur contenant une aiguille spéciale. Avant l'insertion, le professionnel de santé vous fera une anesthésie locale afin de limiter la douleur (l’anesthésie peut se faire en appliquant une crème). Cette intervention n'est pas payante si vous avez moins de 26 ans. Vous pouvez demander à faire enlever l’implant dès que vous le souhaitez. Le praticien anesthésiera de nouveau la peau, puis pratiquera une petite incision et retirera l'implant avec une pince.Il est inséré juste sous la peau et délivre en continu de petites quantités d'un progestatif, l'etonogestrel, permettant de supprimer l'ovulation.

Efficacité

L'implant contraceptif est efficace à 99,9 %. Il est efficace 1 jour après la pose. L'implant est efficace pendant 3 ans, il peut donc rester en place pendant 3 ans maximum.Certains médicaments peuvent le rendre moins efficace : les médicaments utilisés pour traiter l'épilepsie, la tuberculose, certaines maladies infectieuses et aussi les médicaments à base d'une plante appelée millepertuis, utilisée pour traiter les états dépressifs.

Pour qui ?

L'implant est un contraceptif dit « de deuxième intention ». C'est-à-dire qu’il sera prescrit aux femmes : - qui présentent une intolérance aux contraceptifs oestroprogestatifs et au DIU - qui oublient souvent leur piluleL'implant est contre-indiqué en cas de phlébite, d'embolie pulmonaire, de tumeur sensible aux hormones sexuelles, de saignements vaginaux inexpliqués et de maladie grave du foie.

Où ?

Vous devez choisir votre méthode contraceptive en tenant compte des bénéfices et des risques après discussion avec votre médecin ou sage-femme, qui pourra ensuite vous prescrire l’implant. Vous pouvez ensuite l’obtenir avec votre ordonnance en pharmacie. Pour le poser, vous pourrez faire appel à un médecin (généraliste ou gynécologue) ou à une sage-femme. Il est fortement recommandé que l'implant soit inséré et retiré uniquement par des professionnels de santé ayant suivi une formation pratique aux techniques de pose et de retrait de cet implant afin de limiter les risques de migration dans l’artère pulmonaire et les complications au moment du retrait. Si votre médecin n’a pas l'habitude d'en poser, il saura vous orienter vers quelqu'un qui pourra vous le poser ou le retirer. Si vous avez plus de 26 ans, l'implant vous coûtera 101,58€*, et sera remboursé à 65%. La délivrance est gratuite et confidentielle : - en pharmacie pour moins de 26 ans et mineures assurées sociales ou ayant-droit ; - dans les centres de santé sexuelle sans condition d’âge pour moins de 26 ans et mineures souhaitant garder le secret et les non-assurées sociales.

Avantages

C’est un moyen de contraception très efficace, qui ne nécessite pas de prise journalière et sa durée d’action est de 3 ans. À l’inverse des pilules combinées, l’implant peut être utilisé par les femmes qui ne peuvent pas, ou ne veulent pas utiliser d’estrogènes. Dans le cas où vous désirez remplacer l’implant, un nouvel implant peut être inséré immédiatement après le retrait de l'ancien implant.

Inconvénient

Le principal risque associé à l’implant, rare mais grave, est la migration dans l’artère pulmonaire. Si l'implant n'est plus palpable, vous devez contacter le professionnel de santé qui vous suit pour votre contraception dès que possible.Les femmes en surpoids sont particulièrement à risque de prendre du poids avec l’implant. Si vous pesez plus de 80 kilos, il est conseillé de changer l'implant plus tôt (au bout de 24 à 30 mois, et non 3 ans). L’implant a une influence sur le flux des règles : certaines utilisatrices n’auront pas de règles pendant tout ou partie des trois années d’utilisation. D’autres, auront des règles moins régulières ou moins fréquentes que d'habitude ; et parfois beaucoup plus courtes (moins d'une journée), parfois longues (une dizaine de jours). Il arrive que des saignements fréquents apparaissent surtout les 6 premiers mois après la pose de l'implant. En plus de supprimer l’ovulation, le progestatif va également rendre plus mince et fragile la paroi intérieure de l'utérien (endomètre). L'endomètre va alors saigner peu, mais fréquemment, ce qui peut être gênant et parfois fatiguant. Si les saignements sont très fréquents ou quotidiens, il peut être nécessaire de consulter un médecin.

Le stérilet

Utilisation

Efficacité

Pour qui ?

Où ?

Avantages

Inconvénients

Utilisation

Le DIU en cuivre :Il est en plastique avec un ou plusieurs manchons de cuivre. Plus la surface de cuivre est grande, plus le DIU est efficace, car le cuivre rend les spermatozoïdes inactifs. Le DIU en cuivre existe en deux tailles :"short " (court) et "standard ". Il y en a donc pour toutes les tailles d’utérus. Par exemple, une femme qui n’a jamais été enceinte (dont l'utérus est plus petit) peut parfaitement se faire poser un DIU « short ». Les plus petits font 2 cm de large et 2.8 cm de long. A changer tous les 4 à 10 ans selon le modèle. Le DIU hormonal :Il est aussi appelé « Système de diffusion intra-Utérin » ou SIU. Il contient une hormone progestative (levonorgestrel) qu’il va délivrer en petite quantité. Cette hormone a plusieurs effets :- Un effet contraceptif : elle épaissit les sécrétions du col ("entrée") de l'utérus. Les spermatozoïdes ne peuvent donc plus passer.- Un effet sur les règle : le DIU hormonal peut diminuer la durée et le volume des règles ainsi que les contractions douloureuses qui les accompagnent ; certaines utilisatrices n'ont d'ailleurs pas de règles pendant qu’elles ont un DIU hormonal. Dans ces cas, ne pas avoir ses règles est sans danger pour la santé ou la fertilité.A changer tous les 5 ans en moyenne.

Efficacité

Les DIU sont d'une très grande efficacité : ils sont efficaces à environ 99%. Comme les erreurs de manipulation n’existent pas en dehors du moment de la pose, l’efficacité de ce moyen de contraception ne dépend pas de l’utilisatrice. Le DIU au cuivre est efficace dès le jour de son insertion. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il peut être utilisé comme contraception d'urgence (dans ce cas, il doit être posé dans les 5 jours après la date d’ ovulation). Le DIU hormonal est efficace immédiatement s’il est posé dans les 7 premiers jours du cycle (pendant les règles). La pose ne doit normalement pas être réalisée en dehors de cette période. Quand il est posé en dehors de la période de règles, il est efficace au bout de 7 jours.

Pour qui ?

Les DIU au cuivre ou hormonaux sont utilisables chez l'adolescente et la femme ne présentant pas de contre-indications (en particulier malformations utérines, infections en cours ou saignements inexpliqués, contre-indication à la progestérone pour le DIU au lévonorgestrel...). Il peut être posé chez des femmes ayant déjà eu des enfants ou non.

Où ?

Le Dispositif Intra-Utérin (DIU) doit d’abord être prescrit par un médecin ou une sage-femme. Vous pouvez ensuite l’obtenir avec votre ordonnance en pharmacie. Son prix si vous avez plus de 26 ans : - Pour le DIU au cuivre : 25 € - Pour le DIU hormonal : autour de 112 € Tous les DIU (au cuivre et hormonal) sont remboursés à 65 % par l'Assurance Maladie. Vous pouvez obtenir un DIU sans payer : - En pharmacie pour les personnes de moins de 26 ans, mineures, assurées sociales ou ayants droit ; - Dans les centres de santé sexuelle pour ces mêmes personnes, pour les mineurs souhaitant garder le secret et pour les non-assurées sociales.

Avantages

Les avantages sont la simplicité, le confort, l'efficacité, la durée d'utilisation mais aussi : - L’absence d'hormones si vous optez pour le DIU au cuivre ; - Les effets sur les règles douloureuses et abondantes si vous optez pour le DIU hormonal.

Inconvénient

Le DIU au cuivre peut allonger la durée des règles. Mais si vos règles sont courtes et peu abondantes, la différence sera imperceptible. Le DIU hormonal peut provoquer les mêmes effets secondaires que les contraceptifs contenant des progestatifs : petits saignements répétés ou au contraire disparition des règles (ce qui est sans gravité), prise de poids, et/ou poussée d'acné.

L'anneau vaginal

Utilisation

Efficacité

Pour qui ?

Où ?

Avantages

Inconvénients

Utilisation

Il doit être inséré le plus profondément possible dans le vagin , mais sa position n'a pas d'importance en soi. Ce qui importe, c'est qu'il tienne, et que vous ne le sentiez pas. On l'insère au fond du vagin, comme si c'était un tampon et on le garde pendant trois semaines.Au bout de trois semaines, on enlève l'anneau. Pendant la quatrième semaine, des "règles" apparaissent. Puis on en remet un autre. Vous êtes protégée pendant les 4 semaines (les trois semaines où vous gardez l’anneau et la semaine sans). Pour la première utilisation, l'anneau doit être inséré le premier jour de vos règles. Il est alors efficace immédiatement. L'anneau peut aussi être inséré entre le 2ème et le 5ème jour de vos règles mais dans ce cas il faut utiliser des préservatifs pendant les 7 premiers jours.L'anneau libère des hormones qui empêchent l'ovulation.

Efficacité

L’anneau est très efficace, puisque lorsqu’il est utilisé de manière parfaite, il protège à 99,7% : c'est l'efficacité théorique. C'est un moyen de contraception pratique puisqu'on le porte toujours sur soi, sans avoir à y penser, pendant trois semaines. Entre deux cycles, attention à bien replacer un nouvel anneau 7 jours après avoir enlevé le précédent. Les erreurs d’utilisation font que l’efficacité de ce moyen de contraception en utilisation courante est de 91% : c'est l'efficacité pratique. Lors de la première utilisation, l’anneau est pleinement efficace après 7 jours. S’il est inséré après le premier jour des règles, il est donc conseillé d’utiliser des préservatifs en plus pendant ce temps. Si l’anneau est expulsé (lors d'un rapport sexuel, par exemple) il est conseillé de le remettre en place le plus tôt possible. Si c’est dans les 3 heures qui suivent son expulsion, prenez l’anneau qui a été expulsé, rincez-le et remettez-le en place. Au-delà de trois heures, vous devez utiliser un nouvel anneau que vous garderez 3 semaines. Pour protéger vos rapports au cours des 7 jours suivant l’expulsion, il faut utiliser un préservatif. Si vous avez eu des rapports dans les 5 jours précédant l’expulsion de l’anneau, nous vous conseillons d’utiliser une contraception d’urgence.

Pour qui ?

L’anneau contraceptif ne peut pas être utilisé par toutes les femmes. Il est prescrit en « deuxième intention » c'est-à-dire après avoir écarté d’autres moyens contraceptifs. Son opportunité sera donc envisagée avec le professionnel de santé consulté. Si la prescription est possible : - il peut être indiqué pour les femmes qui ne veulent pas prendre de comprimés tous les jours, en particulier aux femmes qui se déplacent beaucoup et subissent le décalage horaire ; - il peut aussi être utilisé de manière temporaire par une femme qui désire partir en voyage pendant quelques semaines sans devoir penser à sa pilule tous les jours.

Où ?

L’anneau est prescrit par un médecin (généraliste ou gynécologue ) ou une sage-femme et est délivré en pharmacie sur ordonnance. Il coûte environ 15€* par mois et n'est pas remboursé par l'Assurance Maladie.

Avantages

L'anneau est plus pratique qu'une pilule pour celles qui ont tendance à l'oublier. On l'a toujours sur soi.

Inconvénient

L’anneau peut provoquer les mêmes effets secondaires qu'une pilule combinée ou que le patch (nausées, gonflement douloureux des seins, saignements, etc.) Il ne peut pas être utilisé par les femmes à qui la pilule combinée est contre indiquée. Son opportunité sera donc envisagée avec le professionnel de santé consulté. Il n'est pas remboursé. On peut parfois le sentir pendant les rapports sexuels.

Le patch contraceptif

Utilisation

Efficacité

Pour qui ?

Où ?

Avantages

Inconvénients

Utilisation

Le patch protège pendant 4 semaines en bloquant l'ovulation. Chaque semaine pendant 3 semaines, il faut coller un patch. La quatrième semaine, il ne faut pas mettre de patch. Des saignements vont alors apparaître. Le patch doit être appliqué sur le ventre, sur les épaules ou dans le bas du dos. Il ne doit jamais être appliqué près d'un sein. En cas d’oubli au moment où il faut le changer, on reste protégée pendant 48 heures.

Efficacité

Lorsqu’il est utilisé parfaitement, l'efficacité théorique du patch est de à 99,7%. En réalité, dans la vie courante, les erreurs d’utilisation ou de manipulation font que l’efficacité pratique de ce moyen de contraception est de 91%.

Pour qui ?

Le patch contraceptif est prescrit en « deuxième intention » c'est-à-dire après avoir écarté d’autres moyens contraceptifs.Si la prescription est possible : Il peut être indiqué pour les personnes de moins de 45 ans qui ne veulent pas prendre de comprimés tous les jours, en particulier aux personnes qui se déplacent beaucoup et subissent le décalage horaire ; Il peut aussi être utilisé de manière temporaire par quelqu’un qui désire partir en voyage pendant quelques semaines sans devoir penser à sa pilule tous les jours.

Il est contre-indiqué chez les personnes pour lesquelles la pilule combinée est contre-indiquée. Vous devez choisir votre méthode contraceptive en tenant compte des bénéfices et des risques après discussion avec votre médecin ou sage-femme. Le patch doit être prescrit par un médecin ou une sage-femme. Il est déconseillé chez les personnes de plus de 90 kg du fait d'un risque de moindre efficacité.

Où ?

Le patch peut être prescrit par un médecin (généraliste ou gynécologue) ou une sage-femme. Il est ensuite délivré en pharmacie, sur ordonnance. Les patchs sont vendus par boite de 3 (il s'agit d'une contraception pour quatre semaines). Une boîte de 3 patchs coûte environ 15 €*. Le patch n’est pas remboursé par l'Assurance Maladie.

Avantages

Il s'agit d'un moyen de contraception efficace. Il est pratique pour celles qui ont tendance à oublier leur pilule. Il suffit de se rappeler de le mettre une fois par semaine et non pas tous les jours. Par ailleurs, le fait de le voir sur soi aide à ne pas l’oublier. Il est plutôt discret. Il est facile d’utilisation, il suffit de toujours vérifier qu’il est bien en place.

Inconvénient

Les effets indésirables possibles sont les mêmes qu'avec une pilule : nausées, gonflement douloureux des seins, saignements, migraines... Il n'est pas remboursé. Il est visible sur la peau. Un patch peut se décoller sans que l’on s’en rende compte. Mais il est possible de le refixer ou d’en mettre un autre dans les 24 heures.

Le diaphragme

Utilisation

Efficacité

Pour qui ?

Où ?

Avantages

Inconvénients

Utilisation

Le diaphragme peut être posé au moment du rapport sexuel mais aussi jusqu'à deux heures avant le rapport sexuel. Il doit être utilisé en association avec les spermicides pour une meilleure efficacité. Il doit être laissé en place pendant 8 heures après le rapport sexuel (et retiré au plus tard dans les 24 heures qui suit le rapport). Il peut être réutilisé plusieurs fois à condition d’être lavé après chaque utilisation. Il bloque le passage du sperme vers l'utérus de la femme.

Efficacité

S’il est utilisé parfaitement et systématiquement avec des spermicides, l'efficacité théorique du diaphragme est de 94%. Mais, dans la vie courante, si l’on prend en compte le manque d’habitude, les erreurs de manipulation ou la non utilisation à certains moments du cycle, son efficacité pratique est de 88%, lorsqu’il est utilisé systématiquement avec des spermicides.

Pour qui ?

Les femmes qui ne sont pas gênées par les manipulations vaginales puisqu'il nécessite : pose, vérification, retrait, entretien. Les femmes pour lesquelles une grossesse est envisageable.

Il est déconseillé: - Aux femmes qui sont mal à l'aise avec l’idée de mettre les doigts à l’intérieur de leur vagin pour poser leur contraception. - Aux femmes pour lesquelles une grossesse est inenvisageable ou ferait courir un risque grave (maladie cardiaque, par exemple) : la protection offerte par le diaphragme contre une grossesse n'est pas suffisante. - Aux femmes souffrant d'infections urinaires à répétition ou ayant un prolapsus (descente d'organes).

Où ?

En pharmacie ou dans un centre de santé sexuelle après une consultation chez un médecin (généraliste ou gynécologue) ou une sage-femme. Ces spécialistes peuvent être consultés dans un centre de santé sexuelle. Le coût d'un diaphragme est d'environ 33 € en latex, et 42 € en silicone. Ils sont pris en charge intégralement par l'Assurance Maladie pour les moins de 26 ans et à hauteur de 65% au-delà. Les spermicides qui accompagnent l’utilisation du diaphragme sont disponibles sans ordonnance en pharmacie et coûtent entre 5 à 20 € (non remboursés), selon le type, pour plusieurs doses.

Avantages

Il peut être mis en place à l'avance. Il est réutilisable. Le diaphragme est peu coûteux (puisqu'il peut être réutilisé), mais il est préférable de l’utiliser avec des spermicides dont le prix varie entre 5 et 20 € environ (pour plusieurs doses).

Inconvénient

Sa manipulation est un peu délicate peut ne pas convenir à certaines femmes. Avant d'acheter un diaphragme, il faut déterminer la taille nécessaire (variable selon la femme) avec l'aide d'un professionnel de santé qui connaît la méthode (médecin ou sage-femme). Aujourd’hui, on peut également trouver des diaphragmes en taille unique, adaptés à toutes.

Le spermicide

Utilisation

Efficacité

Pour qui ?

Où ?

Avantages

Inconvénients

Utilisation

Sous forme de crèmes, de gel ou d'ovules insérés au fond du vagin. On peut les utiliser seuls mais il est fortement recommandé de les utiliser en association avec une méthode dite "barrière" comme le préservatif (externe ou interne), le diaphragme ou la cape cervicale afin d’être protégée de manière plus efficace. Constitué de composés chimiques, il va détruire les spermatozoïdes.

Efficacité

Leur efficacité est très aléatoire : on constate entre 18 et 29 % d'échecs de contraception avec l’utilisation des spermicides. En effet, leur efficacité dépend largement de leur utilisation : le moment où on doit les utiliser varie selon le type de spermicide (crème ou ovule) et selon sa durée d’action (60 minutes pour les ovules et 8 heures pour les crèmes). Pour être efficaces, les ovules doivent fondre au fond du vagin (à la chaleur du corps) ce qui prend dix minutes environ ; Les crèmes peuvent, quant à elles, être utilisées juste avant le rapport sexuel quand on sait qu'il va avoir lieu. Elles sont efficaces immédiatement. Attention, quel que soit le spermicide utilisé : Il ne faut pas utiliser de savon pendant 6 à 8 heures après le rapport car le savon (quel qu’il soit) peut inactiver les spermicides. Si vous avez un traitement qui nécessite des injections vaginales, il ne faut pas les réaliser dans les 6 heures suivant le rapport.

- Les femmes qui ont accouché depuis moins de 6 semaines et allaitent. En effet, certains spermicides ne passent pas dans le lait et sont donc compatibles avec l’allaitement. - Les couples : en complément - ou à la place - des préservatifs ; en complément d’un diaphragme ou d’une cape cervicale ; en complément des méthodes naturelles (retrait ou coït interrompu, abstinence périodique, etc.). - Les personnes qui désirent seulement espacer les naissances.

Pour qui ?

Contre indiqué chez les femmes qui souffrent d'une infection sexuellement transmissible (IST), de mycoses vaginales, d'infections urinaires à répétition ou qui ont une plaie dans le vagin. Les femmes qui utilisent des médicaments par voie vaginale (les ovules ou crèmes qui servent à traiter les mycoses, par exemple, peuvent rendre inactifs les spermicides.)

Où ?

En pharmacie. Il n’y a pas besoin d’ordonnance. Il existe de nombreuses marques de spermicides, mais les produits utilisés sont tous les mêmes. A vous de choisir le mode qui vous convient (crème, gels, ovules). Si vous allaitez, interrogez votre pharmacien sur la compatibilité du spermicide choisi avec l'allaitement. Leur coût est de 5 à 20 € environ, pour plusieurs doses. Ils ne sont pas remboursés par l'Assurance Maladie.

Avantages

- Les spermicides sont discrets. - Ils s'achètent sans ordonnance. - Si le partenaire utilise des préservatifs, y associer des spermicides permet d’en augmenter l'efficacité contraceptive. - Ils peuvent servir de lubrifiant vaginal. - Ils ne sont pas irritants pour la paroi du vagin, sauf s'ils sont utilisés plusieurs fois par jour. - Sous forme d’ovule, c’est un moyen de contraception discret.

Inconvénient

- Ils ne sont pas remboursés par l'Assurance Maladie. - Ils coûtent entre 5 à 20€ environ, pour plusieurs doses. - Ils demandent de l’habitude pour être utilisés facilement. - Ils sont peu efficaces surtout si on les utilise tout seuls ; pour être plus efficaces, ils doivent être associés à un préservatif, à un diaphragme ou à une cape cervicale. - Les spermicides ne protègent pas contre les infections sexuellement transmissibles (IST). La seule protection contre les IST reste aujourd’hui le préservatif externe ou interne.

Les progestatifs injectables

Utilisation

Efficacité

Pour qui ?

Où ?

Avantages

Inconvénients

Utilisation

Un progestatif de synthèse (médroxyprogestérone) est injecté par piqûre intramusculaire tous les trois mois. Pendant 12 semaines, le produit assure une contraception constante.

Les injections doivent être faites à intervalles réguliers par un médecin, une infirmière ou une sage-femme.C'est injection libère des hormones qui empêchent l'ovulation et la nidation.

Efficacité

Lorsque les intervalles d'injection sont respectés, l'efficacité théorique de ce contraceptif est de 99,7%. Cette efficacité peut être diminuée par certains médicaments (rifampicine, phénylbutazone, certains antiépileptiques). En prenant en compte ces éléments, en utilisation courante, l’efficacité pratique de ce moyen de contraception est de 94%. Si l’injection est faite dans les 5 premiers jours du cycle, l’efficacité est immédiate.

Pour qui ?

Elle peut être adoptée par les femmes qui ne peuvent pas utiliser d'autres méthodes contraceptives.

Par ailleurs, les progestatifs injectables réduisent le taux normal des œstrogènes ("hormones féminines naturelles") et ainsi provoquent une diminution de la densité minérale osseuse, d'où un risque d'ostéoporose. Ce type de contraception n'est donc pas recommandé : - Chez les adolescentes et les adultes jeunes (en période de constitution du capital osseux) ; - Chez les femmes présentant des facteurs de risque d'ostéoporose (par exemple, consommation chronique d'alcool et/ou de tabac, antécédent de fracture ostéoporotique chez la mère, traitement au long cours par des corticoïdes de synthèse...).

Où ?

Les injections sont délivrées en pharmacie sur ordonnance. Chaque dose coûte environ 2,56 €*, remboursée à 65% par l’Assurance Maladie. Les moins de 26 ans n'ont pas à avancer des frais pour obtenir ce contraceptif.

Avantages

Les progestatifs injectables sont très efficaces, et durant une durée longue. Ils ne nécessitent pas d'y penser tous les jours.

Inconvénient

Ils peuvent avoir les mêmes effets indésirables que l'implant (notamment la prise de poids et les troubles des règles). Or, une fois injectés, il n'est plus possible de les retirer, il faut attendre que leurs effets cessent. L'arrêt des règles ou l'irrégularité des règles sont des effets secondaires très fréquents.

Contraceptions définitives

Utilisation

Efficacité

Pour qui ?

Où ?

Avantages

Inconvénients

Utilisation

Pour les hommes : la stérilisation à visée contraceptive consiste en une vasectomie. Cette intervention pratiquée par un urologue se fait en 15 minutes sous anesthésie locale. Il faut cependant environ 3 mois pour que l'homme n'ait plus de spermatozoïdes actifs. Pendant cette période une contraception (préservatif ou autre) est donc indispensable pour éviter un risque de grossesse. Pour les femmes : la « ligature des trompes » qui nécessite une hospitalisation de 24 à 48 heures et une anesthésie générale. Elle consiste à « boucher » les trompes de Fallope, les ovules ne peuvent plus migrer vers l’utérus et ne rencontrent pas les spermatozoïdes. Elle peut se faire par voie abdominale, par cœlioscopie ou par voie vaginale. Elle peut entrainer des douleurs abdominales pendant quelques temps après l’opération.

Efficacité

L'efficacité de la stérilisation à visée contraceptive n'est pas garantie à 100 % : elle varie en fonction des méthodes. Durant les premiers mois après une vasectomie, il faut utiliser une autre méthode de contraception. Concernant la ligature des trompes, l'efficacité est immédiate mais certains échecs de la méthode surviennent suite à des re-perméabilisations spontanées. Toutefois, la stérilisation à visée contraceptive doit être considérée comme définitive : s’il est possible de faire des réparations chirurgicales, le plus souvent, celles-ci ne rétablissent pas complètement la fécondité, et entraînent parfois des complications (grossesses extra-utérines en particulier).

Pour qui ?

Depuis 2001, toute personne majeure peut demander une intervention chirurgicale à visée contraceptive. Il faut pour cela que la personne intéressée ait d’abord reçue une information médicale claire et complète sur les conséquences de cette opération et ait ensuite exprimé sa volonté de manière libre, motivée et délibérée. Lors de la première consultation médicale, le médecin informe sur les autres méthodes contraceptives et sur les techniques de stérilisation existantes. A l’issue de la consultation, il remet un dossier d'information à la personne. L'intervention ne peut être réalisée qu'après un délai de réflexion de 4 mois après cette première consultation médicale. Il n'y a pas de condition de nombre d'enfants ou de statut marital. S’il n’y a pas de limite d’âge, en revanche, la stérilisation à visée contraceptive ne peut pas être pratiquée sur une personne mineure. Seule la personne concernée par l'intervention peut faire le choix de la stérilisation, elle donne d’ailleurs son consentement par écrit.

Où ?

Pour les femmes : 196 € avant remboursement (remboursé à 80 % par l’Assurance Maladie), hors dépassement d’honoraires éventuelPour les hommes : Entre 60 et 65 € avant remboursement (remboursé à 80 % par l'Assurance Maladie), hors dépassement d’honoraires éventuel

Avantages

C'est définitif

Inconvénient

Du fait de son aspect définitif, il est difficile de revenir en arrière et rétablir la fertilité après des interventions de ce type.

Contraceptions d'urgences

Utilisation

Efficacité

Pour qui ?

Où ?

Avantages

Inconvénients

Utilisation

La contraception d’urgence hormonale (appelée aussi « pilule d’urgence » ou « pilule du lendemain ») se présente sous la forme d’un comprimé unique à prendre le plus tôt possible après le rapport à risque et jusqu’à cinq jours après le rapport sexuel. La pilule du lendemain permettent de bloquer ou de retarder l’ovulation. La contraception d'urgence hormonale est une méthode de rattrapage qui n'est pas destinée à être utilisée régulièrement.Le DIU (dispositif intra-utérin) au cuivre (appelé aussi « stérilet ») peut être posé jusqu’à cinq jours après le rapport sexuel non ou mal protégé pour bloquer la fécondation et peut ensuite servir de moyen de contraception pendant cinq ans. Cette contraception d'urgence empêche : - la fécondation par effet toxique sur les spermatozoïdes et l'ovule ;- l'implantation d'un ovule fécondé par un spermatozoïde en provoquant une inflammation de la muqueuse utérine.

Efficacité

Il faut prendre le comprimé le plus tôt possible après le rapport à risque. Plus la contraception d’urgence est prise rapidement, plus elle est efficace. Son efficacité diminue avec le temps. L’efficacité de la contraception d’urgence hormonale n’est pas de 100 %. Moins on attend pour la prendre, moins il y a de risque que l’ovulation ait eu lieu et donc qu’il y ait une fécondation.

Le DIU au cuivre est considéré comme la méthode de contraception d’urgence la plus efficace en cas de rapport sexuel non ou mal protégé.

Pour qui ?

La contraception d'urgence hormonale peut être utilisée sans danger par la majorité des personnes, majeures ou mineures. Un professionnel de santé peut vous renseigner sur les contre-indications et les particularités d’utilisation.

La majorité des personnes peuvent utiliser un DIU au cuivre comme contraception d’urgence.

La contraception d’urgence hormonale est accessible pour toutes et tous, que l’on soit une femme, un homme trans ou un homme souhaitant s’en procurer pour sa partenaire. Selon les lieux et votre âge, vous pouvez vous la faire délivrer gratuitement ou vous la faire délivrer en pharmacie sans ordonnance, et elle est prise en charge à 100%, sans avance de frais.

L’achat du DIU au cuivre se fait en pharmacie. Il coûte environ 30 euros. Il est remboursé à 65 % par l’Assurance Maladie. Les personnes de moins de 26 ans peuvent l’obtenir sans payer. Les professionnels de santé qui délivrent une ordonnance pour le DIU au cuivre sont : le médecin généraliste ; le médecin gynécologue ; la sage-femme.

Où ?

Avantages

Que ce soit la contraception hormonale d'urgence ou le DIU, ils permettent d'éviter une grossesse dans le cas où il y a eu un rapport à risque.

Après la prise de la contraception d’urgence hormonale, on peut ressentir certains effets secondaires. Ces effets secondaires peuvent être : nausées ; maux de tête ; douleurs abdominales ; pertes légères de sang ; retard ou avance de règles ; tension dans les seins ; troubles de l’humeur. Ces potentiels effets secondaires sont le plus souvent d’intensité modérée et disparaissent la plupart du temps sous 48 heures.

La pose du DIU peut entraîner : de légères pertes de sang ; des règles plus abondantes ou plus longues surtout les premiers mois ; des douleurs du bas-ventre pendant quelques jours. Si cette méthode est très efficace, elle nécessite une certaine organisation : il faut prévoir deux rendez-vous en urgence auprès d’un professionnel de santé formé.

Inconvénient

Le préservatif masculin est une gaine en latex ou en polyuréthane (en cas d'allergie au latex) qui va retenir lesperme et empêcher le contact entre les muqueuses.Il se déroule sur le pénis en érection avant la pénétration. Pour l’enlever correctement, avant la fin de l’érection, il faut retenir le préservatif à la base du pénis, puis faire un nœud et le jeter à la poubelle.Le préservatif doit être changé à chaque rapport sexuel, entre chaque pénétration. Un gel peut être associé à l’utilisation du préservatif avant et pendant le rapport.Il ne faut jamais mettre deux préservatifs l’un sur l’autre. Il ne doit pas non plus être utilisé en même temps qu'un préservatif interne.

- les pilules : il en existe deux types, les pilules dites combinées (PC) ou œstroprogestatives et les pilules progestatives (PP) ; - le DIU ou « dispositif intra-utérin » hormonal (parfois appelé « stérilet hormonal ») ; - l’implant contraceptif ; - l’anneau vaginal ; - le patch contraceptif ; - les progestatifs injectables.

- le préservatif : il en existe deux sortes, le préservatif externe (appelé aussi « préservatif masculin ») et le préservatif interne (appelé aussi « préservatif féminin ») ; - le DIU ou « dispositif intra-utérin » au cuivre (appelé souvent « stérilet au cuivre ») ; - le diaphragme ; - la cape cervicale ;.

Sous forme de crèmes, de gel ou d'ovules insérés au fond du vagin. On peut les utiliser seuls mais il est fortement recommandé de les utiliser en association avec une méthode dite "barrière" comme le préservatif (externe ou interne), le diaphragme ou la cape cervicale afin d’être protégée de manière plus efficace.

Le diaphragme peut être posé au moment du rapport sexuel mais aussi jusqu'à deux heures avant le rapport sexuel. Il doit être utilisé en association avec les spermicides pour une meilleure efficacité. Il doit être laissé en place pendant 8 heures après le rapport sexuel (et retiré au plus tard dans les 24 heures qui suit le rapport). Il peut être réutilisé plusieurs fois à condition d’être lavé après chaque utilisation.

Le médecin ou la sage femme insère l'implant sous la peau du bras non dominant (celui avec lequel vous n’écrivez pas) au moyen d'un applicateur contenant une aiguille spéciale. Avant l'insertion, le professionnel de santé vous fera une anesthésie locale afin de limiter la douleur (l’anesthésie peut se faire en appliquant une crème). Cette intervention n'est pas payante si vous avez moins de 26 ans. Vous pouvez demander à faire enlever l’implant dès que vous le souhaitez. Le praticien anesthésiera de nouveau la peau, puis pratiquera une petite incision et retirera l'implant avec une pince.