Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Carthage

Disposition de Carthage

Didon et la cité de Carthage, médaille du 16e s.

Didone abbandonata par Andrea Sacchi, 1630-1635, musée des Beaux-Arts de Caen.

Le mythe de sa création

Didon construisant Carthage, par Turner (1815).

Histoires Philippiques, Livre 18 - Justin

Le mythe de sa création

Elissa, delata in Africae sinum, incolas loci ejus, adventu peregrinorum mutuarumque rerum commercio gaudentes in amicitiam sollicitat, dein empto loco, qui corio bovis tegi posset, in quo fessos longa navigatione socios, quoad proficisceretur, reficere posset, corium in tenuissimas partes secari jubet atque ita majus loci spatium, quam petierat, occupat, unde postea ei loco Byrsae nomen fuit. Confluentibus deinde vicinis locorum, qui spe lucri multa hospitibus venalia inferebant, sedesque ibi statuentibus, ex frequentia hominum velut instar civitatis effectum est. Uticensium quoque legati dona ut consanguineis adtulerunt, hortatique sunt ut urbem ibi conderent ubi sedes sortiti essent. Sed et Afros detinendi advenas amor cepit. Itaque, consentientibus omnibus, Karthago conditur...

Arrivée sur les côtes d'Afrique, Élissa recherche l'amitié des habitants qui voyaient avec joie, dans l'arrivée de ces étrangers, une occasion de trafic et de mutuels échanges. Ensuite elle acheta autant de terrain qu'en pouvait couvrir une peau de bœuf, pour assurer jusqu'à son départ un lieu de repos à ses compagnons fatigués d'une si longue navigation ; puis, faisant couper le cuir en bandes très étroites, elle occupe plus d'espace qu’elle n'en avait paru demander. De là vint plus tard à ce lieu le nom de Byrsa. Attirés par l'espoir du gain, les habitants des contrées voisines accourant en foule pour vendre leurs denrées à ces hôtes nouveaux, ils s'établissaient parmi eux, et leur nombre toujours croissant donna bientôt à la colonie l'aspect d'une ville. Les députés d'Utique, retrouvant en eux des frères, vinrent leur offrir des présents et les presser de fonder une ville dans le lieu que le sort venait de leur donner pour asile. Les Africains voulurent aussi retenir ces étrangers parmi eux. Ainsi, du consentement de tous, Carthage est fondée.

la rencontre de didon et enée, 1766 de Nathaniel Dance-Holland

ÉNÉIDE, LIVRE IV, Virgile

At pius Aeneas, quamquam lenire dolentem solando cupit et dictis auertere curas, multa gemens magnoque animum labefactus amore, iussa tamen diuom exsequitur, classemque reuisit.

Le pieux Énée, malgré son désir d'apaiser la malheureuse, de la consoler et par ses paroles de la détourner de ses tourments, très affecté et le coeur ébranlé par le grand amour qu'il éprouve, obéit pourtant aux ordres des dieux et va revoir sa flotte.

« Vade age, nate, uoca Zephyros et labere pennis, Dardaniumque ducem, Tyria Karthagine qui nunc exspectat, fatisque datas non respicit urbes, adloquere, et celeris defer mea dicta per auras.

« Allons, mon fils, appelle les Zéphyrs et d'un glissement d'ailes, va parler au chef dardanien qui s'attarde à Carthage la tyrienne, et ne se soucie plus de la cité que lui réserve le destin ; et, traversant les souffles rapides, transmets-lui mes ordres.

AUJOURD'HUI

AVANT

La création de CARTHAGE

La création de Carthage

Les guerres puniques

-264

Début première guerre punique

-260

Première flotte romaine

-256

Bataille d'Ecnome

-247

Naissance d'Hannibal

- 241

flotte carthaginoise détruite

-239

Romains annexent la Sardaigne

-229

mort de Hamilcar Barca

Hannibal barca

Les éléphants et les cavaliers étaient en tête de l’armée en marcheRegardant tout autour de lui et attentif à toutes choses, il [Hannibal] avançait.au sommet des Alpes par des chemins le plus souvent impraticables. Hannibal montre l’Italie À partir de ce moment-là, l’armée se remit en marche

Tite-Live, Ab Urbe Condita, XXI, 34, 5 et 35, 4 et 7-10

Primum agmen elephanti et equites erant ; circumspectans sollicitusque ad omnia incedebat. in jugum Alpium per invia pleraque. Hannibal Italiam ostentat Procedere inde agmen coepit.

Hannibal barca

Hannibal Barca - Buste

Hannibal traversant les Alpes avec ses éléphants en 219 av J.C. (2ème guerre punique), détail d’une fresque de 1510, Palazzo del Campidoglio, Rome.

Les guerres puniques

-219

Hannibal à Sagonte +Début de la deuxième guerre

-216

Bataille de Cannes

-203

Hannibal quitte l'Italie

-202

Fin de la deuxième guerre

- 150

“Delenda est Carthago"

-149

Troisième guerre punique

-146

Fin de la troisième guerre + fin de Carthage

Photographie des ruines de la cité antique de Carthage

Aujourd'hui

Ruines des thermes d'Antonin à Carthage.

Ruines de villas dans le parc des villas romaines à Carthage.

Maison punique de Byrsa

Villa de la volière et ses mosaïques.

L’amphithéâtre de Carthage.

El Jem amphithéâtre Thysdrus

Le site archéologique de Bulla Regia

Conclusion