Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Journal mémoires d'Algérie

Notebook

Un journal des mémoires de la guerre d'Algérie

Introduction

Vous trouvez de manière fortuite un journal contenant divers écrits. Plusieurs voix s'élèvent et témoignent, sur un même sujet : La guerre d'Algérie. Vous décidez d'éclairer ces récits, et de les replacer dans leur contexte pour en comprendre toute l'importance avec la méthode d'un historien et la curiosité d'un journaliste.

Des mémoires

Volontés d'indépendance

Les silences de la guerre

Des forces qui s'affrontent

Les conséquences politiques

Des voix, des mémoires

Suivez les témoignages, et aidez vous des informations à dispositions pour comprendre les enjeux de ce conflit.

Nelly Forget

1

Témoignage

Informations

Chapitre 5, 6 et 7

Quelle est la situation de l'Algérie coloniale ?

FLN

"L'Algérie c'est la France"Réponse de François Mitterand

1) Analysez les passages soulignés en rouge, pourquoi nuancer ces propos?

Roger Bissonnier

Informations

Partie 2 : Chapitre 1 &2

Quels sont les moyens choisis par le pouvoir politique, quelles conséquences pour la population ?

Volontés d'indépendance

Les silences de la guerre

Des forces qui s'affrontent

Les conséquences politiques

Des voix, des mémoires

Suivez les témoignages, et aidez vous des informations à dispositions pour comprendre les enjeux de ce conflit.

SoldatHarkis

2

Témoignages

Informations

SoldatFrançais

Soldat ALN

  • Part 4 : Chap 9

  • Part 2 : Chap 7

  • Part 5 : Chap 1

Messaoud Kafi

Michel Bugeaud

MohamedKaced

Comment ces trois points de vue éclairent le conflit franco-algérien ? Comment le contexte de la guerre froide influence ce conflit ?

Volontés d'indépendance

Les silences de la guerre

Des forces qui s'affrontent

Les conséquences politiques

Des voix, des mémoires

Suivez les témoignages, et aidez vous des informations à dispositions pour comprendre les enjeux de ce conflit.

Informations

Benjamin Stora

Raphaëlle BRANCHE

Ali Guessoum

Partie 3Chapitre 6 ( à partir de 8min)

3

L'usage de la torture

L'oeil des historiens

Volontés d'indépendance

Les silences de la guerre

Des forces qui s'affrontent

Les conséquences politiques

Des voix, des mémoires

Suivez les témoignages, et aidez vous des informations à dispositions pour comprendre les enjeux de ce conflit.

Une volonté de paix

De Gaulle

4

Les conséquences politiques

De quelle manière se termine la colonisation française dans le reste de l'Afrique ?

1er juillet 1962, le peuple algérien vote avec 99,72% des voix l'Indépendance totale. Proclamée officiellement le 5 juillet à Alger.

Volontés d'indépendance

Les silences de la guerre

Des forces qui s'affrontent

Les conséquences politiques

Des voix, des mémoires

Suivez les témoignages, et aidez vous des informations à dispositions pour comprendre les enjeux de ce conflit.

Rédigez une synthèse sur le conflit d'Algérie et ses mémoires. Vous pouvez l'organiser en trois parties : - Les causes et le déroulement de la guerre d'Algérie en incluant le contexte mondial.- La pluralités et l'impact des mémoires- L'impact politique en France de cette guerre

Tâche finale

Revenir au début

Wow, you got it!

Quelle réaction del 'Etat face à la mémoire du conflit ?

Qui pratique la torture et pourquoi?

"Dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre, des attaques à main armée, des attentats à la bombe, des sabotages de lignes et de voies de communication, des incendies enfin ont eu lieu sur l'ensemble du territoire algérien [attentats commis par le FLN, appelés "Toussaint rouge", ils marquent rétrospectivement le début de la guerre en Algérie], de Constantine à Alger et d'Alger à Oran. [...]Voilà donc qu'un peu partout, d'un seul coup, se répand le bruit que l'Algérie est à feu et à sang. De même que le Maroc et la Tunisie ont connu ce phénomène du terrorisme individuel dans les villes et dans les campagnes, faut-il que l'Algérie ferme la boucle de cette ceinture du monde en révolte depuis 15 ans contre les nations qui prétendaient les tenir en tutelle? Eh bien! Non, cela ne sera pas, parce qu'il se trouve que l'Algérie, c'est la France, parce qu'il se trouve que les départements de l'Algérie sont des départements de la République française. Des Flandres jusqu'au Congo, s'il y a quelques différence dans l'application de nos lois, partout la loi s'impose et cette loi c'est la loi française. [...] Tous ceux qui essayeront, d'une manière ou d'une autre, de créer le désordre et qui tendront à la sécession seront frappés par tous les moyens mis à notre disposition par la loi. [...]L'Algérie c'est la France. Et qui d'entre vous, mesdames, messieurs, hésiterait à employer tous les moyens pour préserver la France ? " François Miterrand (Ministre de l'Intérieur), discours à l'Assemblée nationale, 12 novembre 1954.

Les massacres de Sétif, Guelma et Kherrata sont des répressions sanglantes qui suivent les manifestations nationalistes, indépendantistes et anticolonialistes survenues le 8 mai 1945 dans le département de Constantine pendant la colonisation française de l'Algérie. Ces évènements se déroulent pendant le mandat du président du gouvernement provisoire de la République française, celui de Charles de Gaulle. Ils durent sept semaines et prennent fin le 26 juin 19451. Pour fêter la fin des hostilités de la Seconde Guerre mondiale et la victoire des Alliés sur les forces de l'Axe en Europe, un défilé est organisé. Les partis nationalistes algériens, profitant de l'audience particulière donnée à cette journée, appellent à des manifestations pour rappeler leurs revendications. Les manifestations sont autorisées par les autorités à la condition que seuls des drapeaux français soient agités. À Sétif, après des heurts, un policier tire sur Bouzid Saâl, un scout musulman âgé de 26 ans, tenant un drapeau de l'Algérie, et le tue, ce qui déclenche plusieurs émeutes et actions meurtrières des manifestants, avant que l'armée n'intervienne

LE BILAN DE LA GUERRE D’ALGÉRIE La plupart des sources s’accordent sur un bilan humain estimé à 500000 morts, dont probablement 400000 Algériens civils et combattants, 4000 Français civils, 30000 soldats français, et entre 15000 et 30000 harkis. Des centaines de milliers de personnes sortent de cette guerre blessées ou handicapées. De 1954 à 1962, plus d’un million et demi de jeunes Français sont partis accomplir leur service militaire en Algérie. Certains sont décédés ou blessés et d’autres reviennent avec des traumatismes profonds. Les archives de France mettent à disposition du public de nombreuses archives sur tous les disparus de la guerre d’Algérie, Français et Algériens, civils et militaires. Les chiffres avancés par les autorités algériennes sur le nombre de décès diffèrent. Dans une interview de juin 1971, le président de la République algérienne démocratique et populaire, Houari Boumediène déclarait que «l’Algérie a perdu pendant la guerre le dixième de sa population», ce qui représente 1 million de personnes. Quelques années plus tard, le président Chadli Bendjedid ne reprend pas à son compte ce bilan, il parle du «sacrifice suprême de centaines de milliers de martyrs».

Comment prend fin la guerre d'Algérie ?

PEUPLE ALGÉRIEN, MILITANTS DE LA CAUSE NATIONALE,L’HEURE EST GRAVE ! Plaçant l’intérêt national au-dessus de toutes les considérations mesquines et erronées de personnes et prestige, conformément aux principes révolutionnaires, notre action est dirigée uniquement contre le colonialisme, seul ennemi et aveugle, qui s’est toujours refusé à accorder la moindre liberté par des moyens de lutte pacifique. Ce sont là, nous pensons, des raisons suffisantes qui font que notre mouvement de rénovation se présente sous l’étiquette de FRONT DE LIBÉRATION NATIONALE, se dégageant ainsi de toutes les compromissions possibles et offrant la possibilité à tous les patriotes algériens de toutes les couches sociales, de tous les partis et mouvements purement algériens, de s’intégrer dans la lutte de libération sans aucune autre considération. Pour préciser, nous retraçons ci-après, les grandes lignes de notre programme politique : BUT : L’Indépendance nationale par : La restauration de l’état algérien souverain, démocratique et social dans le cadre des principes islamiques. Le respect de toutes les libertés fondamentales sans distinction de races et de confessions.MOYENS DE LUTTE : Conformément aux principes révolutionnaires et comptes tenu des situations intérieure et extérieure, la continuation de la lutte par tous les moyens jusqu’à la réalisation de notre but.Proclamation d'indépendance du FLN, le 1er novembre 1954.

Des mémoires qui s'affrontent ?

Quels choix sont proposés par De Gaulle aux Algériens en 1959?

Pieds-noirs : nom donné aux européens et descendants d'Européens installés en Algérie pendant la colonisation française.Harkis : mot arabe désignant les musulmans d'Algérie ayant servi dans l'armée française pendant la guerre d'Algérie.FLN : Front de Libération Nationale : parti politique indépendantiste algérien fondé en 1954.ALN : Armée de Libération nationale : force armée du FLNContingent : ensemble des jeunes français effectuant leur service militaire. OAS : Organisation armée secrète : groupe armée clandestin crée en février 1961 par le général Salan et s'opposant par la violence à l'indépendance algérienne.

Vocabulaire