Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Les différents examens

La radiographie

Quel est son principe ?La radiographie est une technique d’imagerie médicale qui utilise les propriétés des rayons X (une forme de rayonnement magnétique). Il s’agit d’un examen médical non invasif et totalement indolore. Elle fournit une image statique des structures internes du corps sur un film radiographique plus ou moins noirci selon l’organe radiographié. Quelle est son utilité ? Nous pouvons réaliser des radiographies de tout le corps. Elle permet surtout l'étude du squelette et des articulations, des poumons, de l'abdomen, des seins. Les radiographies sont utiles à votre médecin dans sa démarche diagnostic et afin de prescrire un traitement adapté.

Elle peut être utilisé :

Au niveau des os, des fractures, de l'arthrose, des malformations.

Exemples :

Au niveau du poumon, elle dépiste des lésions de tuberculose, d'infections bactériennes ou virales, des tumeurs.

Au niveau de l'abdomen, elles visualisent les calculs présents dans la vésicule ou les reins, des signes d'occlusion ou de perforation digestives.

L’imagerie par résonance magnétique (ou IRM)

Quel est son principe ? C’est un examen de radiologie qui utilise un appareil émettant des ondes électromagnétiques, grâce à un gros aimant. Soumis à ces ondes, les atomes d’hydrogène composant les tissus de l’organisme se mettent à vibrer. Ils émettent alors des signaux, captés par une caméra spécifique et retranscrits en images sur un écran d’ordinateur. L'IRM est un examen indolore, permettant d’obtenir des images de l’intérieur du corps humain, en 2 ou 3 dimensions. Quelle est son utilité ? L'IRM étudie avec une grande précision de nombreux organes tels que le cerveau, la colonne vertébrale, les articulations et les tissus mous. Elle est d'une grande utilité lorsqu'une analyse très fine est nécessaire et que certaines lésions ne sont pas visibles sur les radiographies standards, l'échographie ou le scanner. Elle permet de faire des images en coupes dans différents plans et de reconstruire en trois dimension la structure analysée.

Elle recherche :

Au niveau du cerveau : des lésions infectieuses ou inflammatoires, des anomalies des vaisseaux, ainsi que des tumeurs;

Au niveau de la colonne vertébrale : des hernies discales;

Au niveau des articulations: des lésions ligamentaires ou méniscales.

LLe scanner

Quel est son principe ?Le scanner est une technique d’imagerie à visée diagnostique qui consiste à « balayer » une région du corps donnée afin de créer des images en coupe, grâce à l’utilisation d’un faisceau de rayons X. Le terme « scanner » est en réalité le nom de l’appareil médical, mais il est communément utilisé pour nommer l’examen. On parle aussi de tomodensitométrie ou encore de scanographie. La technique consiste donc à mesurer l’absorption des rayons X par les tissus, les rayons étant plus ou moins absorbés en fonction de la densité de ces derniers. Les données recueillies sont ensuite analysées par un ordinateur qui reconstruit des images. Les structures anatomiques à explorer s’affichent ainsi en une gamme de gris sur un écran vidéo, ce qui permet de détecter des différences entre les tissus.

Exemples : Il décèle des anomalies diverses : hémorragie, tumeur, kyste, infection, ganglion augmentés de volume….

Quelle est son utilité ?

Un scanner permet de visualiser une modification de volume ou une anomalie de structure (tumeur, embolie, anévrisme, etc.). Cet examen est très utilisé en médecine, pour d’innombrables indications.Il peut notamment être utile pour :- renseigner les médecins sur une zone précise avant d’y effectuer une intervention - localiser une lésion ou en établir l’étendue - en cancérologie, le scanner peut aider à contrôler la réponse à la chimiothérapie ou à guider les biopsies La plupart des organes peuvent être explorés par cet examen : on peut faire un scanner au niveau cérébral, rachidien, thoracique, abdominal, pelvien, etc.​

    L'endoscopie

    Quel est son principe ?L'endoscopie (ou fibroscopie) est un examen d'imagerie médicale qui permet de visualiser l'intérieur d'un organe creux (bronches, estomac, côlon, vessie...). L'endoscopie requiert l'utilisation d'un endoscope, un tube rigide ou souple introduit par les voies naturelles ou via une petite incision, selon l'organe à explorer. Il existe deux types d'endoscope : un endoscope rigide, métallique ; un endoscope souple, constitué de fibres optiques. Là encore, le choix de l'endoscope dépend de l'organe examiné. Seul un médecin spécialiste, formé au maniement de l'endoscope, peut pratiquer une endoscopie ; il fait alors progresser le tube jusqu'à l'organe qu'il cherche à explorer, dont il examine tous les angles. Il visualise ensuite sur un écran d'ordinateur les images capturées par l'endoscope auquel ce dernier est connecté.Quelle est son utilité ?L'endoscopie peut être : - à visée diagnostique : elle sert à examiner différents organes à la recherche d'éventuelles lésions des muqueuses, d'une obstruction ou d'une masse (polype, tumeur) ; - à visée thérapeutique : elle peut aussi servir à traiter une maladie.Le médecin peut adjoindre à l'endoscope divers accessoires tels une pince ou une aiguille, qui permettent de réaliser le prélèvement d'un échantillon de tissu ou d'un liquide pour analyse, ou un geste chirurgical comme la résection d'un polype ou d'une tumeur.

    Une endoscopie digestive haute est un examen médical permettant d’explorer, comme son nom l’indique, la partie haute du système digestif, soit l’œsophage, l’estomac (gastroscopie) et l’intestin grêle.

    Une endoscopie digestive basse est, elle aussi, un examen relevant de l’imagerie médicale, permettant ici de visualiser la partie basse du système digestif, c’est-à-dire l’intestin grêle, le côlon ou gros intestin (coloscopie) et le rectum (rectosigmoïdoscopie).

    En tout état de cause, les indications d'une endoscopie dépendent de l'organe à explorer. - La gastroscopie est une endoscopie de l'estomac ; - La bronchoscopie est une endoscopie des bronches ; - La coloscopie est une endoscopie du côlon ou gros intestin ; - La cystoscopie est une endoscopie de la vessie ; - L'arthroscopie est une endoscopie des articulations ;Une endoscopie est souvent nécessaire pour diagnostiquer ou confirmer le diagnostic de maladies gastro-intestinales, notamment : - Appendicite - Une occlusion intestinale - l'oesophage de Barrett - la maladie de Crohn - Calculs biliaires

    Qu’est-ce qu’une endoscopie digestive haute ?
    Qu’est-ce qu’une endoscopie digestive basse ?
    Exemples :

    L'écographie

    Quel est son principe ?Une échographie est un examen médical indolore qui repose sur l’utilisation d’un appareil à ultrasons. Par l’intermédiaire d’une sonde, elle rend possible la visualisation d’images diagnostiques en temps réel. On peut ainsi observer, d’une manière plus ou moins nette, les organes internes du corps, le fœtus lors d’une grossesse, mais aussi le débit de sang dans les artères et les veines principales.Quelle est son utlité ?Elle permet notamment de détecter des anomalies, comme des tumeurs, des kystes ou des malformations. Elle sert également de guide au médecin lors d’examens, tels que la biopsie, par exemple. Lors d’une grossesse, l’échographie est l’examen de référence qui permet de contrôler la bonne croissance du foetus.

    Exemples :

    Quels sont les différents types d’échographie ? De nombreuses parties internes du corps peuvent être visualisées grâce à une échographie. L’échographie obstétricale ; L’échographie pelvienne ; L’échographie doppler vasculaire ; L’échographie mammaire ; L’échographie prostatique ; L’échographie thyroïdienne ; L’échographie musculo-tendineuse ; L’échographie abdominale ; L’échographie des glandes salivaires ; L’échographie testiculaire

    Une échographie peut être utilisée pour diagnostiquer une grande variété de pathologies, notamment : - Gynécologiques : Comme les kystes ovariens, les fibromes utérins, les infections pelviennes, etc. - Obstétricales : Pour surveiller la croissance du fœtus, détecter d'éventuelles anomalies ou complications pendant la grossesse. - Hépatiques : Pour évaluer la taille et la structure du foie, détecter la présence de tumeurs, de kystes, de calculs biliaires, etc. - Rénales : Pour rechercher des calculs rénaux, des kystes, des tumeurs, des anomalies de la structure rénale, etc. - Cardiaques : Pour évaluer la structure et la fonction du cœur, rechercher des anomalies cardiaques congénitales, des caillots sanguins, etc. - Thyroïdiennes : Pour évaluer les nodules thyroïdiens, la taille de la glande thyroïde, etc. - Mammaires : Pour évaluer des masses mammaires, rechercher des signes de cancer du sein, etc. - Vasculaires : Pour évaluer le flux sanguin, rechercher des caillots sanguins, des anomalies vasculaires, etc. - Musculosquelettiques : Pour évaluer les blessures des tendons, des ligaments, rechercher des kystes, des tumeurs osseuses, etc. - Digestives : Pour évaluer les organes abdominaux tels que l'estomac, les intestins, la vésicule biliaire, etc., rechercher des tumeurs, des obstructions, des anomalies structurelles, etc

    Quel est son principe ? 'La scintigraphie est réalisée dans un service hospitalier de médecine nucléaire, en plusieurs étapes : On injecte dans une veine une petite quantité de produit radioactif. Ce produit, appelé traceur (ou produit radiopharmaceutique), est de nature différente selon l’organe étudié. Il est très faiblement dosé et sans danger pour la santé du patient. Le traceur se fixe sur les structures de l’organe et émet alors des signaux (rayons gamma). Ceux-ci sont analysés grâce à un appareil spécifique (gamma-caméra), placé devant la zone à étudier. La caméra enregistre la concentration du produit radioactif dans les différentes parties de l’organe concerné. On visualise ensuite, sur l’écran d’un ordinateur couplé à la caméra, la radioactivité présente dans le corps sous forme de points scintillants.La scintigraphie révèle des zones lumineuses (hyperfixation) indiquant des anomalies comme une infection ou une tumeur, et des zones sombres (hypofixation) signalant un tissu endommagé. Une répartition homogène des points est normale, mais certaines régions peuvent en avoir plus en raison de l'élimination de l'iode radioactif.

    La Scintigraphie

    Quelle est son utilité + exemples

    La scintigraphie est prescrite pour s’assurer du bon fonctionnement d’un organe et de sa bonne morphologie. Elle permet ainsi de mettre en évidence des métastases osseuses dans le cadre de cancers, d’assurer le suivi de problèmes osseux divers (fractures, arthrose, tumeurs, maladie de Paget), de détecter des nodules thyroïdiens, des maladies coronariennes, rénales, thyroïdiennes, ou encore une embolie pulmonaire.

    Il existe plusieurs types de scintigraphie : 1. Scintigraphie osseuse 2. Scintigraphie cardiaque 3. Scintigraphie pulmonaire 4. Scintigraphie thyroïdienne 5. Scintigraphie rénale 6. Scintigraphie cérébrale 7. Scintigraphie hépatique

    Le doppler

    Quel est son principe ?Le doppler est un examen médical utilisant les ultra-sons et non les rayons x. Cette technique d'imagerie médicale fonctionne sur les mêmes bases que l'échographie, à laquelle il est très souvent associéLe principe de l'écho-doppler artériel consiste à étudier l'écoulement du sang dans un vaisseau. Une sonde en forme de stylo émettant des ultra-sons est appliquée en regard de la région à examiner. L'onde d'ultra-sons se propage dans les tissus et est renvoyée sous forme d'un écho par les différents organes qu'elle rencontre. Ce signal est analysé et transformé en un son, une courbe ou une couleur reflétant les vitesses de circulation sanguine.Quelle est son utilité?L'écho-doppler artériel étudie le débit du sang dans les artères et les veines donnant ainsi des renseignements sur ses conditions d'écoulement et la bonne irrigation des organes. Couplé à l'échographie, il renseigne sur la forme des vaisseaux. Cet examen peut être utilisé sur les vaisseaux des membres, du cou, de l'abdomen… L'écho-doppler artériel recherche des perturbations du flux sanguin pouvant être en rapport avec un obstacle ou un rétrécissement du vaisseau. Il peut s'agir d'un caillot bloqué dans une veine (c'est la phlébite), d'un rétrécissement du calibre d'une artère (ce sont les plaques d'athérome)…

    Exemples

    Le test de diagnostic par ultrasons Doppler est important dans ces cas : Anévrismes Blood clots et vaisseaux sanguins bloqués ou rétrécis Maladie des artères périphériques et atherosclerosis Stroke Tumeurs et malformations vasculaires congénitales

    Les examens d'urines

    Quel sont leurs principes ?Le principe des examens urinaires repose sur l'analyse de l'urine d'un individu pour détecter des signes de diverses affections médicales. Cela comprend l'évaluation de la composition chimique de l'urine, la recherche de la présence de cellules anormales, de bactéries, de cristaux et d'autres substances qui pourraient indiquer un problème de santé. Ces examens peuvent être réalisés à l'aide de diverses techniques, telles que la microscopie, les tests de réaction chimique et la culture bactérienne.

    'Les examens des urines sont précieux pour diverses raisons : Diagnostic des maladies : Ils aident à identifier les infections urinaires, les maladies rénales, le diabète et d'autres affections. Suivi des traitements : Ils permettent de surveiller l'efficacité des traitements médicaux et de vérifier l'évolution des maladies. Dépistage préventif : Ils peuvent détecter précocement des problèmes de santé, permettant une prise en charge précoce. Évaluation de la fonction rénale : Ils fournissent des indications sur la fonction rénale en mesurant divers paramètres. En somme, les examens des urines sont cruciaux pour le diagnostic, le suivi et la prévention des maladies urinaires et rénales.

    Quelles sont leurs utilités + exemples

    Les principaux examens urinaire

    Examen de routine de l'urine Examen microscopique de l'urine Culture d'urine Test de dépistage de drogue dans l'urineDosage de substances spécifiques dans l'urineTest de grossesse dans l'urineCes examens d'urine sont souvent prescrits par des médecins pour évaluer la santé générale du patient, diagnostiquer des conditions médicales spécifiques ou surveiller l'efficacité d'un traitement. Il est important de suivre les instructions fournies par le professionnel de la santé pour collecter l'échantillon d'urine de manière appropriée afin d'obtenir des résultats précis.

    Quels sont leurs pincipes ?Les examens sanguins, également connus sous le nom d'analyses de sang ou de tests sanguins, sont des outils essentiels utilisés en médecine pour évaluer la santé et diagnostiquer les maladies. Voici le principe de base des examens sanguins : Prélèvement sanguin : Le processus commence par le prélèvement d'un échantillon de sang du patient. Cela se fait généralement en insérant une aiguille dans une veine, généralement dans le bras. Parfois, des échantillons de sang capillaire peuvent également être prélevés à partir d'une piqûre au bout du doigt. Traitement de l'échantillon : Une fois prélevé, l'échantillon de sang est traité en laboratoire. Cela peut impliquer la séparation du plasma (la partie liquide du sang) des cellules sanguines, généralement par centrifugation. Certains tests nécessitent un traitement spécifique de l'échantillon pour isoler les composants spécifiques à analyser.

    Les examens sanguins

    Analyse des composants sanguins : Les composants du sang peuvent être analysés de différentes manières, selon le type de test requis. Voici quelques-uns des composants sanguins couramment analysés lors d'examens sanguins : Cellules sanguines : Les examens peuvent inclure le comptage des globules rouges (érythrocytes), des globules blancs (leucocytes) et des plaquettes (thrombocytes), ainsi que l'évaluation de leur taille, de leur forme et de leur structure. Chimie sanguine : Les tests peuvent mesurer les niveaux de diverses substances chimiques dans le sang, telles que les électrolytes (sodium, potassium, calcium), les protéines (albumine, globulines), les enzymes (comme l'alanine aminotransférase - ALAT ou aspartate aminotransférase - ASAT), les hormones, les nutriments, les gaz (comme l'oxygène et le dioxyde de carbone), et les déchets métaboliques (comme l'urée et la créatinine). Facteurs de coagulation : Certains tests évaluent les facteurs de coagulation du sang pour évaluer la capacité de coagulation et le risque de saignement ou de thrombose. Immunologie : Des tests peuvent être effectués pour évaluer la fonction immunitaire, y compris les anticorps spécifiques, les marqueurs inflammatoires, etc. Interprétation des résultats : Une fois les analyses effectuées, les résultats sont interprétés par des professionnels de la santé qualifiés, tels que des médecins ou des techniciens de laboratoire. Les résultats sont comparés à des valeurs de référence pour déterminer s'ils se situent dans des plages normales ou s'ils présentent des anomalies qui pourraient indiquer une maladie ou un problème de santé.

    Voici une liste de pathologies qui peuvent nécessiter des examens sanguins : Diabète sucré Maladies cardiovasculaires Anémie Troubles de la thyroïde Troubles rénaux Maladies hépatiques Infections Troubles auto-immuns Cancers Troubles de la coagulation Ou tous simplements la vérifications de carrences

    QUelle sont leurs utlités ? + exemples

    Les examens sanguins peuvent être utilisés pour évaluer divers aspects de la santé, diagnostiquer des maladies, surveiller l'efficacité des traitements et surveiller les conditions médicales chroniques. La sélection des tests sanguins dépend souvent des symptômes du patient, des antécédents médicaux et des préoccupations spécifiques du médecin.

    Les examens des selles

    Quels sont leurs principes ? + Quelles sont leurs utilités ?Les examens des selles, également appelés coprologie, sont des analyses essentielles utilisées en médecine pour évaluer la santé gastro-intestinale et diagnostiquer un large éventail de conditions médicales. Le processus commence par la collecte d'un échantillon de selles du patient, soit à domicile à l'aide d'un récipient fourni par le laboratoire, soit dans un établissement de santé sous la supervision du personnel médical. Une fois collecté, l'échantillon de selles est traité en laboratoire, ce qui peut impliquer le mélange avec des solutions spécifiques pour dissoudre les matières et isoler les composants à analyser. Les analyses peuvent comprendre la recherche de sang occulte pour détecter des saignements gastro-intestinaux, la détection de parasites intestinaux tels que les vers et les protozoaires, l'identification de bactéries pathogènes pouvant causer des infections gastro-intestinales, l'évaluation de la digestion et de l'absorption des graisses, ainsi que la recherche de marqueurs inflammatoires. Une fois les analyses effectuées, les résultats sont interprétés par des professionnels de la santé qualifiés. Ces résultats peuvent être comparés à des valeurs de référence pour déterminer s'ils se situent dans des plages normales ou s'ils présentent des anomalies pouvant indiquer une maladie ou un problème de santé gastro-intestinal. En résumé, les examens des selles fournissent des informations cruciales sur la santé du tractus gastro-intestinal et sont utilisés pour diagnostiquer diverses conditions gastro-intestinales, allant des infections aux maladies inflammatoires en passant par les troubles digestifs. La sélection des tests dépend souvent des symptômes du patient, des antécédents médicaux et des préoccupations spécifiques du médecin.

    Exemples

    Voici quelques exemples de pathologies nécessitant des examens des selles : 1. Infections gastro-intestinales 2. Maladies inflammatoires de l'intestin (MII) 3. Parasitoses intestinales 4. Malabsorption 5. Maladies du foie et des voies biliaires 6. Cancer colorectal 7. Hémorragies gastro-intestinales

    Les examens du liquide céphalo-rachiden

    Quels sont leurs principes ? + Quels sont leurs utlitées?Les examens du liquide céphalorachidien (LCR) impliquent la procédure de ponction lombaire, au cours de laquelle une petite quantité de liquide est prélevée dans l'espace entourant le cerveau et la moelle épinière à l'aide d'une aiguille fine. Ce liquide est ensuite analysé pour détecter toute anomalie, comme une infection, une inflammation, un saignement ou la présence de cellules anormales. Ces examens sont essentiels pour le diagnostic et la prise en charge de diverses maladies neurologiques et infectieuses.

    Exemples

    Voici quelques exemples de pathologies qui nécessitent des examens du liquide céphalorachidien (LCR) : 1. Méningite (bactérienne ou virale) 2. Encéphalite 3. Hémorragie sous-arachnoïdienne 4. Tumeurs cérébrales 5. Sclérose en plaques 6. Syndrome de Guillain-Barré 7. Méningite tuberculeuse 8. Neurosyphilis

    l'EEG (Électroencéphalographie)

    Quel est son principe ?Le principe de l'EEG est de recueillir les potentiels électriques sur un appareil qui amplifie les signaux, puis les transcrit pour qu'ils puissent être analysés. Ces signaux sont recueillis en surface, au niveau du scalp, et doivent donc traverser une grande épaisseur d'os et de tissus divers ; dans certains cas, on peut être amené à enregistrer l'EEG directement en contact avec le cerveau, et le signal recueilli est bien différent. Le signal EEG est très faible, de l'ordre du microvolt. Il se présente différemment selon l'âge, selon l'état de vigilance, et les variations du tracé normal sont très nombreuses. L'interprétation des tracés EEG est difficile, elle fait l'objet d'une véritable spécialisation médicale.

    Quelle est son utilitée + exemples

    Quel est sont utlitée ?L’électroencéphalogramme permet de détecter plusieurs troubles neurologiques, en lien avec des anomalies de l’activité cérébrale. Cet examen est surtout prescrit en cas de suspicion d’épilepsie. On l’utilise également : Pour faire le bilan d’une crise d’épilepsie Pour diagnostiquer précisément le type de syndrome épileptique et en surveiller le traitement en cas de coma ou d’état de confusion après un accident vasculaire cérébral pour investiguer la qualité du sommeil ou diagnostiquer une maladie du sommeil (syndrome d'apnée du sommeil, etc.) pour confirmer la mort cérébrale pour diagnostiquer une encéphalite (Creutzfeld-Jacob, encéphalopathie hépatique).

    ECG (électrocardiogramme)

    Quel est son principe ?Il s’agit d’un examen non invasif et non douloureux. Le principe est simple. En collant des électrodes à la surface de la peau, sur le thorax, il est possible d’enregistrer la différence de « potentiel » (différence électrique) entre deux points diamétralement opposés par rapport au cœur, et donc d’enregistrer l’activité électrique du cœur. En pratique, pour réaliser un ECG, on utilise de nombreuses électrodes (entre 12 et 15), placées sur le thorax mais aussi au niveau des bras et des jambes.

    Voici quelques exemples de pathologies pour lesquelles un ECG (électrocardiogramme) est demandé : 1. Maladies cardiovasculaires, y compris les maladies coronariennes et les troubles du rythme cardiaque 2. Infarctus du myocarde 3. Hypertrophie ventriculaire gauche 4. Arythmies cardiaques, comme la fibrillation auriculaire ou les tachycardies 5. Blocs cardiaques, tels que le bloc auriculo-ventriculaire 6. Cardiomyopathies 7. Péricardites 8. Préopératoire avant une chirurgie cardiaque ou autres interventions cardiovasculaires

    Quelle est sont utlité + exemples

    L’ECG est un examen essentiel en cardiologie. Il est peut être prescrit dans de nombreuses situations : en cas de douleurs thoraciques pour détecter des arythmies (troubles du rythme cardiaque) pour détecter d’autres troubles cardiaques comme une insuffisance coronarienne (blocage des artères irriguant le cœur), la présence de zones endommagées dans le cœur (en raison d’un manque d’irrigation ou d’une crise cardiaque récente), la dilatation du cœur, etc. pour surveiller l’activité cardiaque en cas de maladie cardiaque connue en cas d’admission en urgence pour une douleur thoracique lors d’un bilan pré-opératoire etc. Dans toutes ces situations, l’électrocardiogramme est anormal.

    Exemples

    Voici quelques exemples de pathologies pour lesquelles une électroencéphalographie (EEG) peut être réalisée : 1. Épilepsie 2. Troubles de la conscience (coma, état de mal épileptique) 3. Troubles du sommeil (comme l'apnée du sommeil) 4. Encéphalopathies (altérations de la fonction cérébrale, souvent associées à des troubles métaboliques, toxiques ou infectieux) 5. Maladies neurodégénératives (telles que la maladie d'Alzheimer, la maladie de Parkinson) 6. Traumatisme crânien 7. Tumeurs cérébrales 8. AVC (accident vasculaire cérébral) 9. Méningite 10. Troubles neurologiques inexpliqués

    With this function...

    With this function...You can add additional content that excites the brains of your audience: videos, images, links, interactivity... Whatever you want!

    Did youknow...

    The window allows you to add more extensive content. You can enrich your genially by incorporating PDFs, videos, text... The content of the window will appear when clicking on the interactive element.

    Did youknow that...

    In Genially you will find over 1,000 templates ready to showcase your content and 100% customizable, which will help you tell your stories.

    With this function...

    With this function...You can add additional content that excites the brains of your audience: videos, images, links, interactivity... Whatever you want!

    Did youknow...

    The window allows you to add more extensive content. You can enrich your genially by incorporating PDFs, videos, text... The content of the window will appear when clicking on the interactive element.

    Did youknow that...

    In Genially you will find over 1,000 templates ready to showcase your content and 100% customizable, which will help you tell your stories.

    Here you can put a highlighted title

    You can includean important piece of information

    With Genially templates, you can include visual resources to leave your audience amazed. You can also highlight specific phrases or data that will be etched in your audience's memory, and even embed external content that surprises: videos, photos, audios... Whatever you want!

    Here you can put a highlighted title

    You can includean important piece of information

    With Genially templates, you can include visual resources to leave your audience amazed. You can also highlight specific phrases or data that will be etched in your audience's memory, and even embed external content that surprises: videos, photos, audios... Whatever you want!