Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Il existe quatre groupes génétiques de l’hépatite E chez l’homme. Les génotypes 1 et 2 sont exclusivement présents chez l’homme, alors que les génotypes 3 et 4 sont retrouvés chez l’homme et l’animal. Les génotypes 1 et 2 sont issus de souches de régions d’endémicité (Asie, Afrique). Le génotype 3 a été mis en évidence en France et dans d’autres pays industrialisés. Le génotype 4 a été isolé en Asie du Sud-est.

3ème 1
ARNAUD LE DUFF
Awen

Le VHE(Virus de l'Hépatite E) est le micro organisme responsable de cette infection hépatique.

Hépatite E

S: Santé.gouv.fr

Le VHE est neutralisé par une cuisson de l'aliment a 191°C ou par ébulition(eau et nourriture) pendant 5min. S:INRS

Dans de rares cas, l’hépatite E aiguë peut être sévère et évoluer vers une hépatite fulminante (insuffisance hépatique aiguë), qui peut entraîner la mort. Jusqu’à 20 à 25 % des femmes enceintes peuvent mourir si elles contractent une hépatite E au cours du troisième trimestre.

  • fièvre modérée dans une phase initiale, diminution de l’appétit (anorexie)
  • nausées et vomissements sur une durée de quelques jours
  • douleurs abdominales, démangeaisons, éruptions cutanées ou douleurs articulaires
  • jaunissement de la peau, urines sombres et selles pâles
  • foie légèrement élargi et sensible (hépatomégalie)
S: Santé.gouv.fr
Caractéristiques de la maladie

Ce virus mesure 27 à 34 nanomètres de diamètre a été classé initialement dans la famille des caliciviridae mais comme son génome ressemble de très près à celui du virus de la rubéole, il est maintenant classé comme membre unique du genre Hepevirus(virus du foie) S: wikipédia

2. La transmission de l’hépatite E est aussi suspectée par la contamination manu portée liée à une hygiène des mains insuffisantes, par contact direct ou indirect avec les animaux vivants ou leurs carcasses (populations professionnelles particulièrement concernées : les chasseurs, les personnes travaillant dans les abattoirs, éleveurs et vétérinaires). La transmission de l’hépatite E se fait rarement de personne à personne (transmission féco-orale) et exceptionnellement par produit biologique d’origine humaine.

viande et abats de sanglier et de cerf, notamment la fressure (cœur, rate, foie, poumons) souvent consommée presque crue,-produits à base de foie cru de porc destinés à être consommés cuits mais consommés crus par certains consommateurs (saucisses de foie et foies secs) -produits à base de foie cru ou peu cuit de porc destinés à être consommés cuits mais pouvant être consommés insuffisamment cuits par certains consommateurs (quenelles de foie…)-produits à base de foie cru de porc destinés à être consommés crus (saucisses de foie séchées, fumées…).

Ceci est un paragraphe prêt à contenir créativité, expériences et histoires géniales.

1. Le virus de l’hépatite E se transmet principalement par voie alimentaire : – par la consommation d’eau non potable, c’est le mode de contamination dominant dans les pays en voie de développement – par la consommation de produits souillés : coquillages, légumes, fruits contaminés par contact avec une eau souillée (irrigation, lavage)-par la consommation de produits issus d’un animal réservoir du virus:

Les voies de transmissions

L’hépatite E est présente dans le monde entier (on estime sa prévalence à 20 millions de cas par an dans le monde), mais c’est en Asie de l’Est et en Asie du Sud qu’elle est la plus fréquente. En France, cette hépatite virale est peu fréquente, sa prévalence est d’environ 2 000 cas chaque année. S:santéMagazine

Données épidémiologiques

Pour conclure, le VHE est un virus s'attrapant en consommant de la nourriture ou de l'eau infectée. Ce virus provoque une inflammation du foie touchant tous les continents mais ses différents génotypes ne sont localisés que dans certaines régions du monde (exemple:génotype 4 en Asie du sud-est).Egalement les génotypes 3 et 4 provoquent des hépatites chroniques chez les personnes ayant subit une greffe d'organe ou des personnes placées sous médicaments immunosuppresseurs.Bien que le virus se trouve partout dans le monde sa transmission en France n'est réduit qu'a 2000 cas par an pour 20 millions dans le monde.

La prévention est la démarche la plus efficace contre l’infection. À l’échelle de la population, il est possible de réduire la transmission du VHE et de l’infection : -en appliquant les normes de qualité régissant l’approvisionnement public en eau;et -en mettant en place des réseaux appropriés d’élimination des matières fécales humaines. Au niveau individuel, il est possible de réduire le risque d’infection : -en appliquant systématiquement de bonnes pratiques d’hygiène ; et -en évitant de consommer de l’eau ou de la glace dont la pureté est incertaine.

Mesures contre la maladie

Pour conclure, le VHE est un virus s'attrapant en consommant de la nourriture ou de l'eau infectée. Ce virus provoque une inflammation du foie touchant tous les continents mais ses différents génotypes ne sont localisés que dans certaines régions du monde (exemple:génotype 4 en Asie du sud-est).Egalement les génotypes 3 et 4 provoquent des hépatites chroniques chez les personnes ayant subit une greffe d'organe ou des personnes placées sous médicaments immunosuppresseurs.Bien que le virus se trouve partout dans le monde sa transmission en France n'est réduit qu'a 2000 cas par an pour 20 millions dans le monde.

La prévention est la démarche la plus efficace contre l’infection. À l’échelle de la population, il est possible de réduire la transmission du VHE et de l’infection : -en appliquant les normes de qualité régissant l’approvisionnement public en eau;et -en mettant en place des réseaux appropriés d’élimination des matières fécales humaines. Au niveau individuel, il est possible de réduire le risque d’infection : -en appliquant systématiquement de bonnes pratiques d’hygiène ; et -en évitant de consommer de l’eau ou de la glace dont la pureté est incertaine.

Mesures contre la maladie