Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Processus d'inovation

Analyse de la dimension organisationelle d'une innovation

“Le sommeil est la santé de la vie.” ( Hypocrate)

Sujet du projet d'innovation

Le Bruit de nuit à l'hôpital

Projet d'innovation

Comparaison des deux processus

Ressources engagées par le processus "après"

Processus: Descriptions après

Processus : Description avant

Introduction

Sommaire

Le bruit nocturne en milieu hospitalier est un problème majeur qui affecte le bien-être des patients et le travail des soignants. Impact sur les patients :• Perturbation du sommeil • Aggravation des symptômes • Retard de la guérison• Stress et anxiété• Diminution de la qualité des soins

Introduction

Données chiffrées : • Un patient entend en moyenne 135 alarmes par jour (soit une toutes les 11 minutes). • Lors d'une intervention médicale, 359 alarmes en moyenne sont sonnées (plus d'une par minute). Impact sur les soignants : • Interruptions fréquentes • Risque d'erreurs médicales • Stress et fatigue

Introduction

Evaluation du cout matériel et du cout total

Mise en place du dispositif

de l'innovation

08

07

Recherche d'une équipe pour le développement

04

Choix du projet

06

Présentation d'un prototype

05

Elaboration d'un prototype

03

Réflexions autour du projet et recherche de réponse aux besoins

02

Recherches de témoignages

01

Etablir un constat

Bruit de nuit à l'hôpital

Processus

Kit proposant un panel d'outils Anti- Bruit

☹️

😒

😕

😠

🤬

😡

🙄

😶

Soignante insatisfaiteRisque de Burn out

Accumulation de bruits et interruptions de tâches: Surchage de travail

Intrruptions de tâches

Bruit de nuit exacerbé

Service de nuit

Impact du travail de nuit

Patients insatisafaitRisque d'allongement du séjours

Accumulation de bruit: Patient non reposé

Passage des soignants

Bruit exacerbé

Service de nuit

Admission

Journée type

SOIGNANT

PATIENT

Bruit de nuit

Processus Avant

Sortie du patient et insatisfaction

04

Description processus avant du patient

Admission

01

Nuit à l'hôpital

03

Séjours d'hospitalisation

02

Fin de nuit

05

Tâches administratives et suivis des soins

04

Description processus avant du soignant

Début de nuit

01

Gestion des urgences

03

Tour de nuit

02

SORTIE

SORTIE

😶

😴

🙂

😐

SERVICE DE NUIT

JOURNÉE TYPE

ADMISSION

SERVICE DE NUIT

JOURNÉE TYPE

ADMISSION

SOIGNANT

PATIENT

Bruit de nuit

Processus APRÈS

Sortie du patient et satisfaction

04

Description processus après du patient

Admission

01

Nuit à l'hôpital

03

Séjours d'hospitalisation

02

Fin de nuit

05

Tâches administratives et suivis des soins

04

Description processus après du soignant

Début de nuit

01

Gestion des urgences

03

Tour de nuit

02

Comparaison

Processus après

Processus avant

vs

3h/personne/ semaine

Ressources Temporelles

- Recherche d’entreprise pour un devis

- Casque et masque à réalité virtuelle - Création de catalogue- Protections auditives et masque - Interphone - Brassard : système de sonnette transmis sur le bras du soignant - Charte anti-bruit - Oreille lumineuse - Affiche plastifiée : ne pas déranger - PC, téléphone, plastifieuse, imprimante - Matériels prototype=> feutrine, scratch collant, Led de couleurs, brassard - Malette ou boîte

- 6 étudiants - 2 Intervenants pour formation sur le sommeil=> 6 soignants par cession

Ressources Financières

Ressources matérielles

Ressources Humaines

Les ressources

ADMISSIONLors de leur admission dans un service de soins, les patients est accueilli par l’infirmière .- les demandes de chambre individuelle sont prises en compte- Différents documents sont remis et la charte anti -bruit est présenté ainsi que les différents kits disponibles.

LA SORTIELes patients sont satisfait de leur séjour. Grace aux différents dispositifs, misent en place et l’attention du personnel soignant. Ils notifient leur satisfaction sur le questionnaire distribué à la sortie d'hospitalisation.

Sonnettes qui sonnent fort, dans le couloir, qui réveillent les patients. Les soignants doivent interrompre leurs activités pour vite répondre à la sonnette pour éviter de réveiller les autres patients qui pourraient sonner pour demander pourquoi ça sonne et ainsi recréer du bruit et couper les patients dans leurs temps de repos. Sonnette d’urgence forte et en continue permettant d’interpeller tout le service Patient fuguant de sa chambre, patient perdu, équipe sécurité, cadre, soignant à la recherche du patient. Entraîne une procédure longue et fastidieuse en cas de fuite en dehors de l’hôpital. Il n'existe pas de charte du respect de bruit à l'hôpital

Intrants

L'infirmière arrive et prend connaissance des transmissions de l'équipe de jour. Ce moment est souvent interrompu par les sons des alarmes, des téléphones sonnant pour des demandes urgentes, ou par des patients qui sonnent pour de l'aide. L'IDE doit rapidement établir ses priorités tout en répondant à ces interruptions.

Début de nuit

- Sonnette silencieuse: Sonnette non bruyante qui vibre avec un petit son sur le manche de la blouse du soignant. Les patients sont plus reposés et ont moins d’agressions sonores pour les soignants. - Sonnette urgence : éclairage rouge et vibration accéléré avec un bruit différent mais non entendable par les autres patients. - Sécurisation des patients fugueurs: Patient essayant de fuguer : interpellé directement à la sortie de sa chambre=> prévention et surveillance accrue.- Élaboration d’une charte du silence: Création d’une charte du respect du bruit à l'hôpital. Permettant un repère de norme à respecter de tous. Création d’un support de la Charte installé dans le couloir. Muni d’un système de détection d’intensité du bruit qui réagit par une alerte lumineuse qui permettra une autorégulation des individus.- D’un brassard qui répondra aux nuisances sonores (sonnettes, interruptions de tâches et pour faire lien avec nos personnas une fonctionnalité supplémentaire sera intégrée et permettra la gestion du risque de fugue de patients).

Extrants

Les soignants ont connaissance et ont signé aussi la charte anti- bruit. Lors de leur passage de nuit. Tous les soignants sont sencibilisés aux bruits et à la necessité de favoriser le sommeil des patients. Les soignants peuvent proposer des kits pour l'aide à l'endormissement et pour diminuer les bruits. Le Z'oreille permet d'identifier lorsque les bruits dépasse 35 Db en s'allumant en rouge. A la vu de cette lumière les soignants diminue leurs bruits.

Tour de nuit

Pendant le séjour, le patient est entouré de divers bruits : les bruits des moniteurs et des machines, les sonnettes d'appel des patients, les conversations et les pas du personnel dans les couloirs, et même le bruit des autres patients. Les interventions médicales et les visites des soignants s'ajoutent à ce paysage sonore.

Séjours d'hospitalisation

L'insatisfaction du patient peut découler de plusieurs facteurs, dont le bruit constant. Le manque de sommeil dû aux interruptions nocturnes, le stress causé par l'environnement bruyant, et peut-être le sentiment que les soins n'ont pas été aussi attentifs ou efficaces que souhaité, contribuent à cette insatisfaction.

Sortie du patient

Le kit « nuit zen » composé de protection auditives et d’un masque de sommeil Le kit « reality Zen » composé d’un casque de réalité virtuelle et de QR code permettant d’avoir un accès gratuit à des films et ou musique zen ce qui favorise une relaxation immersive

LA NUITEn début de nuit les soignants informent les patients de la disponibilité de kit anti bruit s’il en éprouve le besoin.

Les urgences peuvent survenir à tout moment, necessitant une réponse rapide. Sur le système Bo'Zo un son et une vibration urgente retentie alertant lorsque le Bip d'urgence est déclenché. Une fonction anti fugue est intégrée sur le Bo'Zo à l'aide d'éléments portatifs posé sur la porte et détectant le passage du patient, répertorié à risque de fugue.

Gestion des urgences

LE SEJOURLe séjour des patients est ponctué par de multiples sollicitations et activités (visite médical, soins infirmiers, séance de kinésithérapie, visite de sa famille, repas, prises des paramètres vitaux).Toutes ses activités sont sources de bruits et de désagrément pour les patients. Les infirmières essayent de regrouper ses soins afin d’éviter les sollicitations inutiles. Les services sont équipés d’une « Zoreille » permettant de mesure via les leds lumineuses l’intensité du bruit ambiant dans les couloirs et permet l’adaptabilité des agents sur le niveau sonore de leur discussion. Tous les professionnels de santé ont été sensibilisé à l’impact du bruit à l’hôpital.

La nuit, bien que supposée être plus calme, peut encore être perturbée par les bruits des alarmes des appareils, les rondes du personnel, et les bruits des patients voisins.

Nuit à l'hôpital

L'insatisfaction du patient peut découler de plusieurs facteurs, dont le bruit constant. Le manque de sommeil dû aux interruptions nocturnes, le stress causé par l'environnement bruyant.

Sortie du patient

Les urgences peuvent survenir à tout moment, nécessitant une réponse rapide. Le bruit soudain des alarmes, des appels à l'aide, ou même le son précipité des pas des collègues convergeant vers une chambre peut briser le calme de la nuit. Ces moments sont stressants et peuvent perturber le flux de travail planifié, augmentant la charge de travail.

Gestion des urgences

La nuit, bien que supposée être plus calme, peut encore être perturbée par les bruits des alarmes des appareils, les rondes du personnel, et les bruits des patients voisins.

Nuit à l'hôpital

La préparation des transmissions pour l'équipe du matin commence, souvent dans un contexte où l'IDE est déjà épuisée. Les interruptions continuent, et il peut être difficile de transmettre toutes les informations importantes dans un environnement bruyant.

Fin de nuit

L'environnement calme et l'éviction des interruptions de tâches permettent aux soignants d'être moins fatigués physiquement et mentalement et de faire des transmissions clairs et synthétiques sur les problèmes rencontrés la nuit.

Fin de nuit

L'IDE commence son tour des chambres pour vérifier l'état des patients. Le bruit des pas dans les couloirs, des portes qui s'ouvrent et se ferment, et parfois des murmures ou des pleurs de patients peuvent créer une atmosphère tendue. Les interruptions sont fréquentes : demandes de médicaments pour la douleur, besoin d'assistance pour aller aux toilettes, ou des alarmes de surveillance qui se déclenchent.

Tour de nuit

L'insatisfaction du patient peut découler de plusieurs facteurs, dont le bruit constant. Le manque de sommeil dû aux interruptions nocturnes, le stress causé par l'environnement bruyant, et peut-être le sentiment que les soins n'ont pas été aussi attentifs ou efficaces que souhaité, contribuent à cette insatisfaction.

Sortie du patient

Pendant le séjour, le patient est entouré de divers bruits : les bruits des moniteurs et des machines, les sonnettes d'appel des patients, les conversations et les pas du personnel dans les couloirs, et parfois même le bruit des autres patients. Les interventions médicales et les visites des soignants ajoutent à ce paysage sonore, avec le claquement des plateaux repas, le bruit de l'eau, et les discussions sur les traitements.

Séjours d'hospitalisation

Le processus commence souvent par l'accueil à la réception, où les bruits de claviers d'ordinateur, de conversations entre le personnel et les patients, et le son des imprimantes constituent le fond sonore.

Admissions

L'infirmière arrive et prend connaissance des transmissions de l'équipe de jour. Ce moment est peu interrompu grâce à une affiche "ne pas derranger" sur la porte du poste de soins.L'IDE met en place le système Bo'Zo sur son bras et le met en mode ne pas derranger où une lumière rouge s'allume, l'IDE peut préparer ses soins en toute sécurité.

Début de nuit

Lors de son admission dans le service de soins, les patients sont accueilli par l’infirmière du service. Les demandes particuliéres sont prises en compte .Différents documents sont remis aux patients, la charte anti -bruit est présenté ainsi que les différents kits disponibles.

ADMISSION
Histoire Zen
Film zen
Musique zen

Entre les soins directs aux patients, l'IDE doit effectuer des tâches administratives, telles que la documentation des soins dans les dossiers médicaux. Le cliquetis des claviers et le bruit des imprimantes ajoutent une couche de bruit de fond. Les interruptions pour répondre à de nouvelles demandes ou urgences peuvent rendre difficile la concentration et l'achèvement de ces tâches essentielles.

Tâches administratives

Le soignant utilise le système Bo'Zo en mode "ne pas déranger" afin qu'il puisse faire les dossier de patients et de faire des transmissions écrites, et préparer ces transmissions orales de qualité.

Tâches administratives

L'insatisfaction du patient peut découler de plusieurs facteurs, dont le bruit constant. Le manque de sommeil dû aux interruptions nocturnes, le stress causé par l'environnement bruyant, et peut-être le sentiment que les soins n'ont pas été aussi attentifs ou efficaces que souhaité, contribuent à cette insatisfaction.

Sortie du patient