Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

I) Contexte historique de la démocratie au Brésil, une histoire mouvementée II) Le mandat de Jair Bolsonaro marque un véritable recul de la démocratie brésilienneA) Politique envers les minoritésB) Violence envers la presse et manipulation de l’information III) La corruption, véritable ennemie de la démocratie IV) Malgré le retour de Lula, le populisme d'extrême droite reste une menace pour la démocratie

Prolématique : quels sont les défis auxquels fait face la démocratie brésilienne depuis la fin de la dictature ?

La Démocratie au Brésil

Article de presse Le Figaro par Alexis Feertchak, paru le 27 octobre 2018

Document 1 : Contexte historique de la démocratie au Brésil, une histoire mouvementée

“Indépendant au début du XIXe siècle, le Brésil devient en 1889 une république fédérale et oligarchique, reposant sur les grands propriétaires terriens, les coronels.”{...}“En 1942, le Brésil rejoint le camp des Alliés. «Au sortir de la guerre, l'armée renverse Vargas et met en place une démocratie multipartite”{...}“Le coup d'État a lieu en 1964, avec l'aide de la CIA. «L'armée a déjà participé à des coups par le passé, mais, pour la première fois, elle ne rend pas le pouvoir, note Frédéric Louault.”{...}“Une loi d'amnistie, toujours en vigueur, est votée en 1979. La dictature militaire prend formellement fin en 1985. Depuis, aucun débat public d'ampleur sur cette période n'a réellement abouti, malgré quelques tentatives. L'idée que celle-ci a été moins violente que dans d'autres pays d'Amérique du Sud est en revanche largement répandue.”

+ info

"On observe en 2021 une baisse de plus de 28 % du nombre de victimes létales par rapport à 2018. Cette réduction cache néanmoins la permanence d’une structure sociale faite d’inégalité et d’arbitraire"[...]En 2020, les personnes noires représentaient 76,2 % des victimes d’homicide, avec un taux de 29,2 homicides pour 100 000 habitants. En comparaison, le taux pour les personnes non noires était de 11,2 pour 100 000. Il est donc 2,6 fois plus probable qu’une personne noire soit assassinée qu’une personne non noire au Brésil.[...]“Comme pour l’ensemble des homicides, cette violence policière est ciblée. En analysant les statistiques de 2020, on constate que 78,9 % des victimes étaient noires”[...]"Le Brésil reste officiellement en 2022 le pays où l’on tue le plus de personnes LGBTQI+ au monde."[...]Un rapport de Gênero e Número souligne que 51 % des personnes LGBTQI+ interrogées affirment . Avoir subi au moins une agression".

Document 2 : Le mandat de Jair Bolsonaro marque un véritable recul de la démocratie brésilienne : la politique envers les minorités

Caricature de Renato Machado publiée en juillet 2021 dans un article de Reporter Sans Frontières

Document 3 : Violence envers la presse et manipulation de l’information

Rapport de l'OCDE publié le 29 octobre 2023

Document 4 : La corruption, véritable ennemie de la démocratie ?

“Selon le Groupe de travail de l’OCDE sur la corruption, le Brésil doit mener sans tarder des réformes essentielles pour tirer pleinement parti de ses récents progrès en matière de lutte contre la corruption transnationale”[...]En conséquence, le Groupe de travail recommande au Brésil :

  • d’accroitre les sanctions applicables aux personnes physiques en cas d’infraction de corruption transnationale ;
  • de remédier par des mesures législatives et/ou toute autre mesure institutionnelle pleinement efficaces, aux conséquences indésirables du délai de prescription en cas de corruption transnationale qui est calculé sur la base de la condamnation réellement prononcée à l’encontre des prévenus [...]
  • de protéger les affaires de corruption transnationale [...]
  • de réviser rapidement son régime de protection des lanceurs d’alerte afin d’assurer que les salariés du secteur privé faisant état d’allégations de corruption transnationale soient explicitement couverts.

Photographie prise par Evaristo Sa le 8 janvier 2023
Les partisans de l'ancien président brésilien Jair Bolsonaro, les principaux lieux de pouvoir.

Document 5 : Malgré le retour de Lula, le populisme d'extrême droite reste une menace pour la démocratie

Bibliographie

Document 1 : Alexis Feertchak, Le Brésil entre démocratie et dictature : une histoire mouvementée, Le Figaro, 27 octobre 2018, https://www.lefigaro.fr/international/2018/10/27/01003-20181027ARTFIG00109-le-bresil-entre-democratie-et-dictature-une-histoire-mouvementee.phpDocument 2 : Baromètre d'alerte sur la situation des droits humains au Brésil entre 2019 et 2022 conçu par la Coalition Solidarité Brésil, https://lebresilresiste.org/wp-content/uploads/2022/09/Barometre-Bresil-2019-2022.pdfDocument 3 : Renato Machado, Caricature publiée en juillet 2021 dans un article de Reporter Sans Frontières (RSF), https://rsf.org/fr/attaques-du-syst%C3%A8me-bolsonaro-contre-la-presse-les-caricaturistes-br%C3%A9siliens-au-renfortDocument 4 : Rapport de l'OCDE publié le 29 octobre 2023, https://www.oecd.org/fr/bresil/le-bresil-doit-mener-des-reformes-essentielles-pour-tirer-pleinement-parti-de-ses-progres-contre-la-corruption-transnationale.htmDocument 5 : Photographie prise par Evaristo Sa, photographe brésilien, le 8 janvier 2023.