Want to make creations as awesome as this one?

More creations to inspire you

Transcript

Problématique : La poésie peut-elle nous rapprocher ?Tache complexe : Imaginer un poéme.

2

SEQUENCE IVVoyage en terre de poésie : Je serai cet humain qui aime et qui navigue, Franck Prévot

3

2

3

4

7

6

5

8

9

10

1

1

Découvrir des récits sur le thème de la mer.

Séance 1 (lecture)

I. Présentation des oeuvres : choisir et se justifier

II. Préparer la présentation orale

fiche "Rendre compte de sa lecture"

fiche d'évaluation

Une oeuvre, des mots

Séance 2 (langue)

Proposer votre définition des mots suivants : atlas, roman, recueil, grimoire, manuel, ouvrage, encyclopédie, manuscrit, album.

I. Autour du mot "livre"

III. Le paratexte

Lisez les deux citations au début et à la fin de l'album. Que pouvez-vous en dire ?

II. Autour du mot "mer"

En groupe, proposez une liste de 10 mots appartenant au vocabulaire de la mer. Classez-les.Que signifie les expressions suivantes : - avoir le pied marin- être un vieux loup de mer- Ce n'est pas la mer à boire- Faire des vagues- Être au creux de la vague- Aller à contre-courant- Arriver à bon port- Franchir un cap

Le début du récit : l'i...............

Séance 3 (lecture)

  • le cadre spatio-temporel :
  • le personnage du grand-père :
- les mots pour le désigner : - les figures de style : - sentiment dominant :
  • la langue di récit :
- les phrases : - un texte sonore :

I. Pages 1 et 2

III. pages 5 et 6

II. Pages 3 et 4

  • la découverte :
  • réaction de l'enfant :

Autour du verbe : la relation sujet - verbe

I. Rappel : ce que je sais

Séance 4 (langue)

II. Appliquer

ex 1

ex 2

ex 3

Deux personnages, deux points de vue

Séance 5 (lecture)

pages 7 à 15

Comment réagissent les personnages

Que pensez-vous de la réaction du grand-père ?

Autour du verbe : les compléments d'objets

I. Identifier les compléments du verbe : COD, COI

Séance 6 (langue)

1) Identifier les compléments des verbes en gras. 2) Précisez leur nature grammaticale.

corpus

II. Appliquer

ex 1

ex 2

ex 3

leçon

ex 4

Pas un poème... des poèmes

Séance 7 (lecture)

pages 16 à 19

I. Un poème à comprendre

II. D'un poème à l'autre : L'Albatros de Baudelaire

Le garçon et la poésie

Le grand-père et la poésie

Faire parler les personnages : le discours direct

I. Repérer

Séance 8 (langue)

1. Utiliser la ponctuation.

ex 1

II. S'exercer

2. Dynamiser un dialogue en employant les propositions incices

3. Insérer un dialogue dans un récit

corpus

ex 2

ex 3

ex 4

leçon

Donner son opinion

Séance 9 (langue)

I. Terminer la lecture de l'album

Notez vos impressions, vos sentiments.Arpès la lecture : choisissez 4 mots qui vous paraissent résumer ce que vous venez de lire.

II. Rédiger votre opinion

Accorder le participe passé

I. Rappel des règles

Séance 10 (langue)

II. L'accord du participe passé avec l'auxiliaire avoir.

Expliquez l'orthographe de « gravé » et « médusé » en énonçant la règle. L'écriture était gravée selon la spirale nacrée.

Phrases de dictée

J'ai rencontré les élèves de l'école. / Je les ai rencontrés. Les oiseaux que tu as vus volent vers le Sud. Lesquelles de ces tartes as-tu préférées ?

ex 1 et 2

ex 3 et 4

1. Observation

2. Application

Le projet

L'écriture poétique : un langage singulier

Séance AP 1

Ecrivez un poème.

I. Un texte singulier

II Ecriture. Sur le modèle de ce poème, imaginez votre propre texte à partir de l'un des mots suivants : ville, mer, plage, champ, forêt... » Varier PSR, adjectif, GP

Le projet

Qu'est-ce que la musicalité poétique ?

Séance AP 2

Lisez un poème que vous avez écrit.

I. Ecouter "Le bateau Ivre" Arthur Rimbaud

II. Lire

Griffonner quelques mots pour faire part de vos impressions à vos camarades. - Que retenez-vous de ce que vous venez de voir, entendre ? - Qu'en avez-vous pensé ? - Comment vous sentez-vous ? - Quelle émotion cela a-t-il suscité chez vous ? - Quels passages vous ont interpellés ? Pourquoi ?

1) Recopiez deux ou trois strophes de votre choix. 2) Proposez une lecture expressive de ces strophes

Le projet

Savoir écouter la musique d'un poème

Séance AP 3

Lisez un poème que vous avez écrit.

tanni koseb yasa kana dija sebar tanni sebar yasa kana dija tinpar tanni tinpar yasa kana gerpi ek sapar riba sebar, riba tinpar, tanni id sapar yasa raci eku addar.

Vous allez proposer VOTRE tradcution de ce poème.

Que veut dire ce texte pour moi ? Quelles émotions, Quels sentiments me provoque-t-il ? ? Quels mots pourraient traduire ces émotions ?Puis-je donner de la musicalité à mon texte ? rime, allitération, assonances, anaphore...

Dans ce roman, on poursuit l’aventure d’un pêcheur, qui plus est un vieillard, qui part à la pêche plein d’espoir et d’enthousiasme après une longue série de malchance. Le vieil homme et la mer est un très beau texte sur la solitude, la vieillesse, l’espoir, la résistance de l’homme et sa relation avec Dieu. Hemingway a traité tous ces thèmes avec économie et simplicité (il se permet même de commencer son roman par la phrase « il était une fois » ; peu importe quand, l’homme est plus important). On considère souvent cette œuvre comme un livre ouvert à plusieurs interprétations. L’histoire de ce roman est simple, certes, un vieillard qui veut pêcher un gros poisson, c’est tout, l’essentiel n’est pas là. C’est le comment, la manière de raconter qui prime. Comment captiver un lecteur avec cette histoire ordinaire si ce n’est avec la force de la narration, le réalisme des répliques du vieillard et son esprit simple et la portée universelle qu’Hemingway lui apporte. (extrait de l'avis de « JacobBenayoune » posté sur le site Babelio)

Le titre est presque aussi long que le roman et résume plutôt bien l'histoire qui va se dérouler dans ces 120 et quelques pages. Il serait pourtant fort dommage de s'arrêter là car ce livre est un vrai petit bijou. Qu'on soit grand ou petit, on trouve son compte dans ce récit d'amitié, de solidarité et de tolérance. On est ici dans un conte merveilleux où les chats miaulent plusieurs langues, étudient dans des encyclopédies et ont des règles strictes quant aux rapports avec ces bipèdes humains dont il faut très souvent se méfier.Luis Sepulveda développe dans cette jolie fable l'esprit d'entraide et l'amitié, la tolérance face à l'altérité, la bienveillance. Il dénonce par la même occasion les déviances humaines et, surtout, la menace que cette espèce fait peser sur l'environnement et la planète. Ce roman est un excellent vecteur pour éveiller la conscience écologique des plus jeunes et réveiller celle des lecteurs adultes. Mais il est bien sûr beaucoup plus que cela. Il est avant tout un formidable moment de lecture. L'émotion vibre à chaque page et le rire s'épanouit au gré des chapitres. (extrait de l'avis de « Kuroineko » posté sur le site Babelio)

Un livre pour les petits comme pour les grands, qui nous plonge au coeur des meilleures légendes de la mer au quatre coins du monde. Ici les sirènes, et autres créatures marines (ou même fantômes), précipitent les protagonistes, bien souvent des marins ou des pécheurs dans d'intenses péripéties. Parfois fascinantes, intrigantes ou quelquefois cruelles, ces sirènes ne sont jamais méchantes, par pur plaisir de méchanceté. Et chaque histoire s'accompagne d'une sorte de petite morale, comme un éclaircissement sur le conte, qui permet de savourer toute sa profondeur. Le livre se compose de 15 contes, d'environ cinq pages chacun, ce qui permet de lire et relire le livre dans n'importe quel ordre, au grée de ses envies et affinités du moment. (extrait de l'avis de « Ophéliacamelia » posté sur le site Babelio)

J'ai beaucoup aimé la narration polyphonique qui forme une espèce de déposition sur l'affaire Doutreleau. On saute d'un personnage à l'autre en fonction des rencontres et des mésaventures des enfants, ce qui fait de L'Enfant océan un récit chronologique émouvant et intimiste. Ce choix narratif apporte aussi une certaine vivacité au récit grâce aux différents langages employés (on passe de la langue châtiée d'un écrivain au parler très familier de la Mère Doutreleau...). Mais on y croise quelques invraisemblances liées en partie au désir de l'écrivain de faire à tout prix un parallèle entre son récit et le conte du Petit Poucet. D'autre part, le récit est assez sordide. Le lecteur côtoie la misère sociale à chaque page, le racisme banal, la méchanceté gratuite d'un riche industriel ; la balance est tout juste rétablie par la gentillesse de quelques autres personnages. (extrait de l'avis de « Dedanso » posté sur le site Babelio)

Préparer la présentation orale du livre

Faire le QCM puis recopiez la synthèse à la fin du cours

Au début du récit la situation se met en place : on comprend dans quel cadre spatio-temporel se déroule l’histoire, quels personnages vont agir et quelle relation existe entre eux. La découverte du coquillage apparaît comme l'élément perturbateur de l'histoire : c'est un objet mystérieux qui déclenche la suite de l'histoire. L'auteur se rapproche du langage poétique : il ne suit pas les règles habituelles de la syntaxe, il utilise des figures de style (comparaison et métaphore),il joue sur les sonorités (allitérations), il revient à la ligne quand il le veut comme pour faire des vers.

Leçon > contrôle

Faire le QCM puis recopiez la synthèse à la fin du cours

Malgré leur discussion et leur complicité, le garçon et son grand-père ne parviennent pas à se comprendre. Pourtant le garçon ne baisse pas les bras car il veut absolument faire partager cette expérience merveilleuse et unique.

Leçon

Leçon > contrôle

L'enfant comprend que la voix es essentielle pour donner du sens au poème. C'est ainsi qu'il pourra partager ce qu'il ressent avec son grand-père qui est déjà sensible à la poésie sans le savoir. Dans « L'Albatros » de Baudelaire, , le poète se compare à un oiseau majestueux et magnifique qui perd toute sa grandeur lorsqu'il se trouve sur le sol au niveau des hommes. Il n'est plus dans son élément alors où il est moqué et maltraité. Le poète semble un être à part qui vit dans un monde différent, au-dessus des autres hommes et qui est malheureux s'il s'éloigne de l'univers poétique.

Lire le poème plusieurs fois > contrôleVisionner la capsule sur le discours indirect > capsule

  • la mise en voix - champ lexical du son : « voix, dire, résonner, parole, mélodie, rythme »
  • - le garçon se sent obliger de donner du sens ? Emploi du verbe devoir + adverbe « absolument »
  • - Quelles raisons donne-t-il pour justifier cette obligation ?
- pour le poème - pour le grand-père - pour lui-même

  • pas sensible « ça ne lui dit rien qui vaille, la poésie »
  • mais fait des jeux de mots « s'envoiler, pleurer leur mer »,
  • proche de son bateau l'Albatros : joue avec le langage // Poésie
  • fait une métaphore
  • anaphore

- un oiseau majestueux dans les airs mais ridicule sur le sol - la cruauté des hommes - la comparaison avec le poète qui se sent maltraité par les hommes, mal à l'aise dans le monde des humains : un être inadapté avec des « ailes de géant »

  • Description subjective :
    • « je »(= poète) s’adresse directement à « vous » (= les îles) > personnification
    • sauvage - mystérieuse - marquent l’esprit
> les expansions du nom : à souligner en couleur >complément du nom
  • Poésie :
    • liberté de syntaxe
    • vers
    • anaphore
    • Le mot « île » est isolé sur la ligne comme les îles sont isolées au milieu des eaux - forme du poème = île > calligramme +un archipel

Leçon > contrôle

Rendre le devoir

1. Nés la semaine dernière, ces chiots ont maintenant les yeux ouverts. 2. Cette petite fille est perdue, elle veut retrouver ses parents disparus. 3. La bête effrayée est cachée dans les bois. 4. Les savants invités sont placés au premier rang. 5. J’ai écouté le concert les yeux fermés. 6. Les portes étaient fermées quand Julie est arrivée.