Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Honoré de Balzac

La Comédie humaine

Sa demeure à Passy

Le château de Saché

Un homme endetté

Amateur de café

Comment travaillait-il ?

Des brouillons particuliers

Cette oeuvre rassemble plus d'une 40aine de romans de Balzac, séparés en 3 parties appelées "études". Chaque livre est rempli de détails politiques, militaires et sociaux sur son époque. Son but ici est de dépeindre fidèlement la société qu'il observa ainsi que d'en faire un portrait critique. Il se place tel un savant naturaliste étudiant le genre humain.

Balzac habita 7 ans dans une demeure située à Passy, dans laquelle il vécut dans l'anonymat et le secret. Pour lui, l'attractivité de l'endroit résidait principalement dans le calme qu'on y trouvait ainsi que la commodité de son emplacement. C'est ici que son activité littéraire fut la plus productive : il y écrivit, entre autres, 4 romans et y corrigea La Comédie Humaine.

Voulant fuir la capitale, il arrivait à Balzac de se réfugier au château de Saché, où l'hébérgeaient ses amis les Margonne. Installé là-bas, l'inspiration était à son comble et ses journées intenses en écriture. Les paysages qu'il observait de sa fenêtre le stimulaient créativement. Il alla là bas de 1825 à 1848.

Souvent endetté suite à de fâcheuses affaires ou des achats de luxe, Balzac essaya plusieurs techniques pour rembourser ses emprunts. Baudelaire l'a par exemple décrit vendant à des journaux des articles en fait écrits par ses amis, qu'il payait un faible montant pour ensuite récupérer l'argent du journal.

Selon certains témoignages, imprimer les romans de Balzac n'était pas une tâche facile. Il profitait des épreuves, qui servaient à corriger les premières versions d'un livre, pour en modifier et réecrire des parties entières. Ses changements notés à la main rendaient les exemplaires illisibles pour les imprimeurs et ainsi longs et fatiguants à éditer.

Balzac est bien connu pour son addiction au café et les 50 tasses qu'il boirait par jour. Il est vrai que le café était comme une drogue pour lui, un réel moteur dans son travail (il écrivait des heures durant). Ce mode de vie peu sain, combiné à un manque d'exercice et de sommeil, fut la cause de sa mort prématurée, à 51 ans.

La routine d'écriture de Balzac était particulièrement harassante, pouvant l'amener à 18h de travail par jour. Il écrivait jour et nuit, produisant plusieurs romans par an et s'épuisant à la tâche. Cependant, ce rythme lui convenait et le poussait à constamment créer et se dépasser.