Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Next

Une évolution vers un régime totalitaire

Poutine

8. SOurces

6. Conclusion

7. Index

5. Utilisation de la Censure

4. Nouveau régime Stalinien ?

3. Régime totalitaire

2. biographie

1. Introduction

Plan

01

Next

La situation de la Russie avant l'arrivée de Poutine

Introduction:

02

  • Né à Leningrad le 7 octobre 1952
  • Ancien membre du KGB (service de renseignement de l'URSS post-stalinienne) devenu directeur du FSB
  • Devient président de la Fédération de Russie en 1999 après la démission surprise de Boris Elstine
  • Elu officiellement en mars 2000
  • Réélu en 2004
  • Il devient Premier Ministre de Dmitri Medvedev en 2008 car il ne pouvait pas faire plus de deux mandats d'affilée
  • Il est élu en 2012 et il rallonge la du mandat présidentiel russe de 4 à 6 ans
  • Elu pour la quatrième fois en 2018
  • Référendum constitutionnel du 25 juin au 1er juillet 2020 qui l'autorise à rester au pouvoir jusqu’en 2036 (78% des russes ont voté pour)
  • Membre du conseil sécurité de l'ONU (Russie depuis 1945) avec droit de véto

Vladimir poutine

03

Exemple: Le régime de Staline, modèle de Poutine

Un régime totalitaire

  • Définition ?
=régime politique fondé sur la toute puissance de l'Etat. Les dirigeants de ce régime contrôlent les populations, notamment par le biais d'un parti unique. Ils contrôlent l'économie, la vie culturelle. Le but du régime est de contrôler toutes les composantes de la société. Il gouverne par la terreur.
  • Quand les régimes totalitaires se sont développés ?
= Durant l'Entre-deux guerres.
  • Au niveau de l'URSS ?
=Staline développe encore le régime de terreur à l'aide de la police politique le NKVD. Les opposants sont condamnés à mort et déportés en Sibérie dans les goulags. La population est surveillée.
  • Comment Staline appuie son influence dans son régime totalitaire ?
=Culte de la personnalité (Propagande) + grande Terreur + élimination des rivaux.

Next

  • La Russie n’est pas un État de droit
  • Utilisation de la propagande
>Fort patriotisme>Soutien de l'église orthodoxe >Utilisation du Soft Power
  • Les élections sont étroitement contrôlées par le pouvoir
  • Volonté de création d'un "nouveau monde" (divergence avec Staline qui voulait créer un "homme nouveau")
  • Fort nationalisme (Poutine: développement du mouvement nationaliste "l'eurasisme")

+ info

On retrouve dans le régime de Vladimir Poutine des similitudes avec son prédécesseur Staline.

Points communs

Contrôle presque absolu

élimination de l'opposition

restriction de la presse

En Russie, le contrôle est presque absolu : depuis longtemps, Poutine, qui a démantelé le système électoral, exerce son emprise sur les médias, et aujourd’hui l’autorité juridique est sous la domination de Poutine. Si le terme «oligarchie» est souvent utilisé pour décrire la Russie, il est obsolète depuis plus de dix ans, car, avec Poutine, les riches qui tentent d’exercer une influence politique n’ont le choix qu’entre l’exil et la prison. Ainsi, Poutine contrôle aujourd'hui l’économie.

Depuis l'arrivée au pouvoir de Poutine, on remarque la mort, souvent suspecte, de plusieurs personnalités publiques russes faisant partie de l'opposition. C'est le cas de la journaliste d'investigation russe Ana Politkovkaïa, assassinée 7 octobre 2006. 12 ans après, la Cour européenne des droits de l'Homme, a condamné la Russie au regard des défaillances de l'enquête. Les commanditaires ne sont jamais identifiés.

D'après le classement de Reporters sans frontières (ONG), la Russie est 148e sur 180 sur la liberté de la presse.Intensification de la propagande depuis le conflit en Ukraine.2022: La Douma adopte une loi: les journalistes indépendants et d’opposition ne peuvent plus publier en Russie sur les forces armées sous peine de quinze ans de prison. Depuis, 4000 personnes ont été poursuivies

La censure en russie

+ info

+ info

+ info

Nous pouvons donc conclure en disant que Vladimir Poutine, comme beaucoup de dirigeants autoritaires dans le monde, cherche à maintenir une façade démocratique pour être légitime sur la scène internationale. Pourtant, la Russie n’est pas un État de droit, bien que les droits humains soient explicitement présents dans la Constitution russe. Le régime comporte évidemment plusieurs caractéristiques propres au régime totalitaire et autoritaire car l'essentiel du pouvoir se trouve entre les mains de la branche exécutive, à commencer par le président Vladimir Poutine. L'utilisation massive de la propagande et de la censure le rapproche de la conception d'un leader de régime totalitaire. Malgré ces caractéristiques, on ne peut pas encore considéré la Russie comme un Etat totalitaire. En revanche nous pouvons affirmer que c'est un régime autoritaire, et, comme il l'a été dit précédemment, d'un point de vue géopolitique, la Russie se situe quelque part dans la zone grise entre démocratie et régime autoritaire. Un des concepts proposés par des politologues est celui d’ “ autoritarisme compétitif”, un régime autoritaire mais qui va introduire un certain degré de pluralisme et de compétition dans son fonctionnement.

INDEX

  • Propagande: Action systématique exercée sur l'opinion pour lui faire accepter certaines idées ou doctrines, notamment dans le domaine politique ou social
  • Censure: Contrôle exercé par une autorité sur des écrits, des spectacles avant d’en autoriser la diffusion, la représentation.
  • Régime autoritaire: caractère autoritaire, arbitraire d'un régime ou d'un pouvoir politique qui veut imposer à la société et aux citoyens son idéologie et la toute- puissance de l'Etat.
  • Communisme (selon Carl Marx): idéologie qui consiste à l’abolition des classes sociales, de la propriété privée et de l’État, ainsi qu’à l’établissement d’une société sans classe, sans argent et sans État.
  • Douma: chambre basse de l'Assemblée fédérale de la fédération de Russie. Elle joue un rôle crucial dans le système politique du pays en tant qu’organe législatif responsable de l’élaboration et de l’adoption des lois.
  • FSB: Service fédéral de sécurité de la fédération de Russie est un service de renseignement de la Russie, chargé des affaires de sécurité intérieure.
  • KGB: Comité pour la sécurité de l'État, est le principal service de renseignement de l'URSS post-stalinienne, où il avait notamment la fonction de police politique.

INDEX PARTIE 2

  • OTAN: Organisation du traité de l'Atlantique Nord est l'organisation politico-militaire mise en place par les pays signataires du traité de l'Atlantique Nord afin de pouvoir remplir leurs obligations de sécurité et de défense collectives.
  • Totalitarisme: régime et système politique dans lequel existe un parti unique, n'admettant aucune opposition organisée, et où l'État tend à exercer une mainmise sur la totalité des activités de la société. Un tel système restreint l'opposition individuelle à l'État.
  • Puissance: Capacité d’un État à imposer sa volonté et agir sur le monde en s’assurant d’une influence durable sur les autres États en termes économiques, culturels et diplomatiques.
  • Superpuissance: une nation dont l'influence économique, culturelle, politique et militaire est prééminente à travers le monde. Ainsi, une superpuissance est capable d’infléchir le cours des événements à l’échelle mondiale.

INDEX PARTIE 3

  • Assemblée fédérale de Russie: parlement bicaméral de la fédération de Russie. Il est formé d'une chambre basse, appelée la Douma d'État, dont les membres sont élus au suffrage direct, et d'une chambre haute, nommée le Conseil de la fédération dont les membres sont élus au suffrage indirect.
  • Accords de Minsk 1991: document qui entérine la dislocation de l'Union soviétique et donne naissance à la Communauté des États indépendants
  • FBK: Fondation anticorruption est une ONG d'origine russe ayant pour principale vocation la lutte contre la corruption du gouvernement. Elle a été établie par Alexeï Navalny en 2011. Son financement provient de dons privés. Sa dissolution est annoncée en juillet 2020 et sa liquidation est effective en juin 2021.
  • Soft Power: l'influence culturelle d'un État ou d'un groupe sur les relations interétatiques. Il se distingue de la puissance traditionnelle, qui repose sur la coercition et la compétition.

SOURCES

  1. ladissertation.com
  2. liberation.fr
  3. theconversation.com
  4. radiofrance.fr
  5. humanrightswatch.org
  6. reporterssansfrontieres.org
  7. amnestyinternational.fr
  8. lefigaro.fr
  9. geostrategia.fr
  10. statista.com
Vladimir Poutine est très populaire au sein de la population russe
Poutine a soigneusement cultivé son image d’homme fort.son attitude robuste, Poutine incarne l’archétype d’un leader fort et puissant. Son image publique d’homme fort trouve un écho auprès de nombreux Russes et contribue à sa popularité et à sa force perçue en tant que leader.

Le saviez-vous ?

Fun Fact : Il a même combattu un ours. Selon la rumeur, cela aurait eu lieu dans la nature sauvage de Sibérie
En plus d'être ceinture noire en diplomatie, Poutine est aussi ceinture noire de judo. Il a participé à diverses compétitions internationales, démontrant son habileté et sa discipline dans ce sport de combat.

Le saviez-vous ?

Poutine a été nominé 2 fois Prix Nobel de la PaixLa première fois en 2014 pour avoir persuadé Assad de rendre les armes syriennes de manière pacifique plutôt que d'utiliser l'autre option d'intervention agressive.La seconde en 2021, elle aurait été soumise par l'écrivain et personnalité publique russe Sergueï Komkov.

Le saviez-vous ?

Moscou

  • Capitale de la Russie
  • 13 millions d'habitants
  • Concentre 8,9% de la population russe
  • plus grande ville de Russie et d'Europe (intra-muros)

Histoire de la Russie : l'URSS

  • Anciennement URSS (Union des Républiques Socialistes et Soviétiques)
  • Création le 30 décembre 1922
  • Dictature totalitaire avec un parti unique
  • Ancienne superpuissance mondiale avec les Etats-Unis
  • territoire de 22millions de km² (aujourd'hui: 17,2M km²)
  • regroupait 290 millions d'habitants dans son territoire
  • Idéologie communiste
  • Fin URSS: 21 décembre 1991 (Accords de Minsk)

cliquez sur l'image pour l'agrandir

Une puissance soviétique révolue

Sur le plan géopolitique, le temps de la fin de la superpuissance soviétique est révolu. Le triomphe des Etats-Unis (devenus la seule hyperpuissance à la chute de l'URSS) marque la fin de la Guerre Froide. En même temps, du côté ouest, l'Europe continue de s'unifier et de se solidifier alors que la Russie est fracturée.L'espace russe se retrouve aussi morcelé à cause de mouvement séparatistes (ex: Guerre de Tchétchénie, Caucase,...)

Il n'y a aucune définition universelle d'un régime totalitaire. Pourtant on peut s'accorder à dire que les régimes totalitaires reposent sur 3 piliers importants :

  • Premièrement, les régimes totalitaires exercent un contrôle absolu sur les médias, l’armée, la police et l’économie.
  • Deuxièmement, ils s’appuient sur des idéologies.
  • Troisièmement, ils se construisent sur l’exercice de la terreur et se maintiennent au pouvoir en brandissant cette menace permanente.

Définition du totalitarisme selon Masha Guessen (journaliste russo-américaine)

>Selon Anna Colin-Lebedev, spécialiste de la Russie et maîtresse de conférences à l'université Paris-Nanterre.

"La science politique travaille aujourd’hui beaucoup entre la zone grise entre démocratie et régime autoritaire. La Russie se situe quelque part dans cette zone grise. Un des concepts proposés est celui d’ “ autoritarisme compétitif”, un régime autoritaire mais qui va introduire un certain degré de pluralisme et de compétition dans son fonctionnement."

On peut remarquer que la très grande majorité de ces états sont des états où la démocratie peut être remise en question

Qui sont les alliés de la Russie ?

Au vu de son poids sur la scène internationale, la Russie a se su créer de nombreux alliés et soutiens

Parmi les états alliés ou qui soutiennent la Russie, on retrouve:

  • Asie: Chine, Inde, Iran, Corée du Nord, Turquie, Birmanie
  • Afrique: Afrique du Sud (relations de longue date), Erythrée, Israël (situation complexe: rôle d'intermédiaire), Syrie
  • Amérique du Sud: Cuba, Venezuela, Nicaragua
  • Europe: Biélorussie

Les Etats-Unis ainsi que l'OTAN sont désignés comme les ennemis du gouvernement.Il y a une forte rivalité entre ces puissances, particulièrement depuis la fin de la Seconde Guerre MondialeL'animosité avec les Etats-Unis s'explique surtout à cause de la Guerre Froide (qui s'est finie en 1991 et s'est soldée par la chute de l'URSS)

Qui sont les ennemis désignés de l'Etat Russe ?

Le pouvoir russe classe de nombreux journalistes d' «agents de l’étranger». En décembre 2020, des modifications sévères et excessives de la législation ont été adoptées, permettant de désigner comme "agents de l'étranger" le personnel des ONG, les groupes non déclarés et les particuliers. Ces dispositions sont de plus en plus utilisée de façon abusive, pour faire taire les voix critiques.Les conséquences pour ces personnes sont d'après la journaliste Elena Milachina: "Cette étiquette met une croix sur les possibilités de travailler correctement. Vous subissez des contraintes administratives, financières et risquez des condamnations pénales."Cette loi adoptée par la Douma s'ajoute à d'autres lois faisant parti de textes anti-presse. Ces textes sont qualifiés de textes liberticides selon Amnesty International

Alexeï Navalny, militant politique et anticorruption russe, est l'un des principaux opposants à Vladimir Poutine. Condamné à 28 ans de prison au total, il est actuellement détenu dans une colonie pénitentiaire dans des conditions très difficiles. Il a d'ailleurs été victime d'une tentative d'empoisonnement en 2020. Cette condamnation est pour beaucoup considérée comme un énième exemple l'oppression systématique de la société civile russe.En 2021, Alexeï Navalny a reçu le prix Sakharov pour la liberté de l’esprit (prix remis par le Parlement européen).

Nouvel espace de contrôle: INTERNETDès 2012, la Russie et la Chine avaient proposé ensemble d’instaurer un « contrôle souverain » sur Internet, contrôle qui serait exercé via un système de gouvernance construit sur la base de celui des Nations unies.À la différence de la Chine, Internet a longtemps été en Russie un grand espace de liberté peu contrôlé par les autorités et investi par des médias indépendants et des mouvements d'opposition au Kremlin. Mais le pouvoir russe est passé à l'offensive ces dernières années, en bloquant des sites refusant de transmettre leurs données ou en sanctionnant des géants du numérique accusés de ne pas supprimer des contenus «illégaux».