Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

L’ardoisière de Venosc : un patrimoine à valoriser.

Commençant par la géologie

Petit quiz de décourverte

Lien GPS pour le sentier de l'ardoisière

Map

Comment est fabriquée l'ardoise ?

Revenons à l'histoire

Comment partir à l'ardoisière

Plan

Visite virtuelle du sentier de l'ardoisière

Video

Sentier de l'ardoisière actuel

Photos du

Ancienne ardoisière

Image+text

1-L'histoire par André Brun 2-L'ardoisière de Venosc

Histoire

MENU

La première étape de la fabrication de l’ardoise consistait à extraire des blocs de schiste de la montagne, et à les sortir des galeries avec des wagonnets. Les lots de blocs d’inégale valeur étaient alors tiré au sort entre les fabricants. Ceux-ci scindaient les gros morceaux de schiste bruts en plusieurs éléments plus petit appelez « repartons ». Ils étaient stockés dans des fosses, nommées « tombes ». Pour qu’ils ne se dessèchent pas, ils étaient couverts de terre et arrosés régulièrement. L'opération la plus délicate consistait à suivre le fil de la roche pour diviser leur repartant en fine ardoise. Pour ce faire, l'ouvrier calait la pierre entre ses jambes et la maintenait fermement grâce aux guêtres épaisses et aux gros sabots de bois dont elle était équipée. Ces derniers permettaient également de manipuler facilement les blocs lourds et volumineux.La dernière étape consistait à tailler les fendis pour qu'ils deviennent ardoises. Les ouvriers utilisaient pour cela une machine capable de trancher parfaitement la pierre. Toutefois, la manipulation constante de schiste très abrasif obligeait souvent les ouvriers à se protéger les doigts en enfilant des morceaux de chambre à air de vélos.

D'après M.André BRUN

1947 : M. Etienne Martin redonne vie à l’ardoisière. Elle donne du travail à plus de 100 personnes venant de régions et pays différents. Le temps de travail est adapté de 6h à 14h afin que l’après-midi soit disponible pour les exploitations agricoles. Quelle journée de labeur !

1951 : une autre avalanche fait de nouveau des dégâts considérables.1962 : la mort accidentelle du chef d’exploitation M. Michel Carnino met l’ardoisière en sommeil. 1972 : fermeture définitive de l’ardoisière

1927 : une nouvelle avalanche fait deux victimes et d’énormes dégâts. À cette époque, les ouvriers sont souvent des tâcherons, peu sont salariés. 1930 : M. Barthès reprend l’exploitation. Les premières galeries sont réalisées. Des ardoises et crayons d’écoliers sont également fabriqués. 1939 à 1945 : pendant la deuxième guerre mondiale la production s’arrête.

1750 : exploitation artisanale à ciel ouvert 1900 : l’exploitaion s’organise… première concession à M. Bonneton 1903 : une première avalanche de neige fait de gros dégâts, mais heureusement pas de victime ! 1914 : elle devient industrielle, une micro centrale fournit le courant de la mine. 1925 : 80 salariés pratiquement tous des hommes du village sont employés, chaque famille avait au moins un membre y travaillant.

Historique de l'aroisière de Venosc

La fabrication de l'ardoise commence par l'extraction de blocs de schiste des montagnes, extraits des galeries à l'aide de wagonnets. Les fabricants répartissent ensuite les blocs par tirage au sort, les divisant en morceaux appelés "repartons". Ces morceaux sont stockés dans des fosses appelées "tombes", couvertes de terre et arrosées régulièrement pour éviter le dessèchement.La phase délicate consiste à suivre le fil de la roche pour diviser les repartons en fines ardoises. Les ouvriers utilisent des guêtres épaisses et des gros sabots en bois pour caler la pierre entre leurs jambes. Ces équipements facilitent également la manipulation des blocs lourds. Enfin, la dernière étape implique la taille des fendis pour les transformer en ardoises. Les ouvriers utilisent une machine spéciale pour couper la pierre, mais la manipulation du schiste abrasif nécessite souvent la protection des doigts avec des morceaux de chambre à air de vélos.

Comment est fabriquée l'ardoise ?

Testez vos connaissances

01:00

Cliquez sur le lien pour :

Voir les photos