Want to make creations as awesome as this one?

More creations to inspire you

Transcript

CHINE

La Guerre froide en Asie

II

III

I

Conclusion

COREE DU NORD

COREE DU SUD

TAILANDE

CAMBODGE

LAOS

VIETNAM

VIETNAM NORD

VIETNAM SUD

JAPON

URSS

1949

1948

1954

1975

1975

1975

o----------------------->

Guerre d'Indochine de 1946 à 1954Puis guerre du Vietnam de 1964 à 1973

ooo

ooo

Pays devenus communistes

pays alliés des Etats-Unis

ooo

PHILIPPINES

MALAISIE

La Guerre Froide est une période de tension et de conflits qui opposa les États-Unis et l’URSS, ainsi que leurs alliés respectifs de la fin de la Seconde Guerre Mondiale jusqu’en 1991, à la chute de l’URSS. Elle est caractérisée par une bipolarisation du monde et un rapport de force armé entre les pays de l'Otan et ceux du Pacte de Varsovie, appelés aussi respectivement le bloc de l'Ouest et le bloc de l'Est. Deux doctrines de propagande s’imposent respectivement dans chaque bloc : la doctrine Truman et la doctrine Jdanov. La doctrine Truman se base sur la volonté de la majorité ainsi que sur des institutions libres, des gouvernements représentatifs, des élections libres, la liberté et l'absence de toute oppression politique tandis que la doctrine Jdanov condamne l'impérialisme et la colonisation mais prône la démocratie. La guerre froide se caractérisait donc par un affrontement idéologique entre les Etats-Unis et l’URSS communiste mais également par des guerres régionales notamment sur le continent asiatique, au cœur de la guerre d’influence menée par les deux puissances. Ainsi, dans quelle mesure L'Asie est-elle devenue un des théâtres de l'affrontement des 2 blocs durant la guerre froide ? Dans un premier temps, nous verrons la rupture entre les Etats-Unis et l’URSS à la fin de la guerre qui a conduit au début des affrontements en Asie, puis dans un second temps q'un pic des tensions est intervenu entre 1946 et 1954 et enfin la période de détente des années 1954 - 1964 interrompue par le début d’une nouvelle guerre

A la fin de la guerre, l’alliance américano-soviétique ne survit que peu de temps. Deux blocs antagonistes se constituent autour des États-Unis, d’une part, et de l’URSS, d’autre part et le monde est coupé en deux. En juin 1947, le plan Marshall est mis en place par lequel les États-Unis offrent une aide financière destinée à reconstruire les pays européens en ruine, afin d’éviter qu’ils ne basculent dans le communisme. Inquiété par l’avancée politique et territoriale soviétique, le président Truman prend également la décision d’engager une politique de containment (endiguement), afin que la doctrine communiste ne se répande pas partout à travers le monde, notamment en Asie. La politique de l’endiguement est réalisée par et pour “le monde libre”. Le but est de combattre la misère qui selon les américains est “le meilleure terreau” pour le communisme. En 1946, dès la fin de la seconde guerre mondiale, les français entre en guerre en Indochine (colonie) face aux nationalistes qui réclament l’indépendance du Vietnam. A partir de 1947, les tensions entre les Etats-Unis et la Russie s’accumulent et les relations diplomatiques sont encore dégradées avec le blocus de Berlin en 1948. Le rapprochement entre l’URSS et la Chine avec la signature d’un traité d’amitié sino-soviétique en 1950 ainsi que la crainte de voir qu'en tombant aux mains des communistes, le Vietnam n'entraîne ses voisins dans sa chute, pousse les États-Unis à soutenir les Français et financer leur guerre en Indochine. C’est ce que l’on appellera plus tard la thérie des dominos, c’est-à-dire la conviction que le communisme s'étendrait et se propagerait d'un pays à l'autre jusqu'à dominer le monde. Ainsi, dès 1946, le continent asiatique est le théâtre d’affrontements entre puissances et est marqué par une lutte d’influence entre les Etats-Unis et l’URSS.

La rupture entre les Etats-Unis et l’URSS à la fin de la guerre qui conduit au début des affrontements en Asie

Un pic des tensions entre 1946 et 1954

Entre 1946 et 1954, deux conflits majeurs éclatent en Asie : la guerre d'Indochine (1946 - 1954) et la guerre de Corée (1950-1953). Ces deux évènements ont eu lieu à la même époque et interviennent dans le contexte de la Guerre Froide. La guerre d'Indochine est un conflit qui a opposé la France au Vietminh de 1946 à 1954. L'Indochine était un ensemble de colonies françaises rassemblant plusieurs provinces asiatiques comme le Vietnam, Laos et Cambodge. Lorsque l'organisation communiste appelée Vietminh prend le pouvoir dès août 1945 après le retrait du Japon, la France tente de trouver un accord pour garder le contrôle de la région, en vain. La guerre est finalement déclarée après les bombardements français sur Haiphong le 23 novembre 1946. La guerre d’Indochine dure 8 ans et s’achève le 21 juillet 1954 par la signature des accords de Genève sur l’Indochine. La défaite de la France en 1954 entraîne la fin de l'Indochine française et la division du Vietnam : la République démocratique du Vietnam dirigé par les communistes de Hô Chi Minh et le Sud-Vietnam. En 1950, la Corée du Nord envahit la Corée du Sud ce qui marque le début de la Guerre de Corée. L’origine du conflit remonte à la conférence de Yalta où les Etats-Unis et l'URSS se sont partagé la Corée et ont établi une frontière (38ème parallèle) séparant les deux Corées. En 1947, des élections sont organisées par l'ONU afin de mettre en place le premier gouvernement du pays cependant l’URSS refuse les élections car considérant l’ONU trop proche des Etats-Unis. La Corée se dota donc de deux gouvernements : l’un au Sud (à Séoul) et l’autre au Nord (à Pyongyang) chacun prétendant représenter la Corée. L’invasion de la Corée du Sud par la Corée du Nord en 1950 marque le début de la guerre. Cette guerre s'inscrit dans le contexte de la guerre froide car elle opposa La Corée du Nord soutenue par les communistes russes à la Corée du Sud allié des États-Unis. La guerre de Corée (1950-1953) fut le point extrême de la guerre froide et laissa craindre une 3e guerre mondiale. Elle prit finalement fin le 27 juillet 1953 par un armistice, cependant aucun traité de paix n'a encore été signé encore à ce jour. Ainsi, ces 2 guerres ont pour point commun d'avoir impliqué indirectement les États-Unis et l'URSS et cette période incarne un des pics des tensions entre ces deux puissances durant la Guerre Froide en Asie.

En conclusion, l’Asie est devenue un des théâtres de l'affrontement des 2 blocs durant la guerre froide puisque puisque le continent a été la cible de nombreux conflits dans lesquels se sont affrontés indirectement les Etats-Unis et l’URSS communiste et a été marqué par des période de tensions accrues entre les deux blocs ou de coexistence. La peur de voir le communisme se diffuser en Asie a conduit les Etats-Unis à financer la guerre d’Indochine avec la France puis à mener leur propre guerre au Vietnam, face aux communistes vietnamiens quelques années plus tard. Cette guerre a marqué l’histoire des Etats-Unis de par le bilan humain et les méthodes utilisées pour faire la guerre. C’est toutefois la guerre de Corée qui a marqué le pic des tensions entre les Etats-Unis et l’URSS entre 1950 et 1953 et qui a laissé craindre l’aube d’une troisième guerre mondiale.

Une période de détente interrompu par le début d’une nouvelle guerre

Une période de coexistence pacifique s’entrouvre alors pendant une dizaine d’années mais celle-ci est de courte durée puisque l'attaque supposée d'un navire américain le 4 août 1964 par des nord-vietnamiens conduit les États-Unis à mener une nouvelle guerre au Vietnam au nom de leur volonté à stopper l'expansion du communisme. Parallèlement à la guerre contre les États-Unis, les Vietnamiens communistes et anticommunistes s'affrontent à l'intérieur du pays. L’année 1968 marque un tournant dans la guerre autour de l’offensive du Têt, le Nouvel an vietnamien, lancé par le FNL et ses alliés du Nord. Malgré le fait qu’il n’y ai pas de vainqueurs, cette offensive a permis de montrer les capacités du FNL face aux américains. En mai 1968 débute la conférence de Paris et les États-Unis commencent ensuite à se désengager progressivement du conflit, notamment en raison de l'opinion publique, devenue défavorable à la guerre. Les accords de Paris sont signés le 23 janvier 1973 et les derniers soldats américains sont rapatriés. Enfin, la chute de Saigon le 30 avril 1975 marque la fin de la guerre et la réunification des deux états vietnamiens. Le bilan de la guerre est très lourd : plus d’un million de vietnamiens sont mort et plusieurs milliers du côté des US. A partir de la fin de la guerre du Vietnam, les tensions entre les deux camps s’apaisent jusqu’a la chute de l’URSS en 1991.