Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

John. A. Macdonald

Prochaine page

Information

Premier Soulèvement des Métis

Deuxième soulèvement des Métis

Les Soulèvements des Métis

La première phase d'industrialisation et le début du syndicalisme

Le Scandale du Pacifique Canadien

La première phase d'industrialisation et le début du syndicalisme Ses caractériques: But du syndicat: Défense des droits et intêrets des ouvriers. Le syndicalisme date de 1872. Les élements que le syndicat comprennait étaient les suivants: La sécurité d”emploi - La reconnaissance syndicale - De meilleurs salaires - La réduction de la journée de travail, soit 8 heures pour les femmes et les enfants. - Interdiction d'employer des enfants de moins de 14ans. - Création d'écoles du soir et de bibliothèques publiques. Les conditions de travail des ouvriers: - Les journées de travail sont longues (60 à 70 heures / semaine). Les salaires sont bas. Les postes de travail sont poussiéreux, bruyants et mal éclairés. Les patrons peuvent imposer des amendes. En période de crise économique, les patrons peuvent baisser les salaires de 25 à 60%. - Il y a peu de mesures de sécurité au travail. Certains postes de travail sont même parfois dangereux. - Des femmes et des enfants travaillent, mais ils sont moins payés que les hommes. Les premiers syndicats: But du syndicalisme: La défense des droits et interêts des ouvriers Premier syndicat et ce leur revendications: Chevaliers du travail - Sécurité d’emploi - La reconnaissance syndicale - De meilleurs salaires - La réduction de la journée de travail, soit 8 heures pour les femmes et enfants. - Interdiction d’employer des enfants de moins de 14 ans. - Création des écoles du soir et de bibliothèques publiques. Entre 1851 et 1896, il eut plus de 200 grèves. Ceci a obligé le gouvernement à voter des lois pour améliorer les conditions de travail et va donc créer la lois des manufactures. Cette loi défendait les garçons âgés de 12 et aux filles de 14 ans de travailler. Aussi, les heures pour les femmes sont fixées à 60 heures par semaine et 72 heures par semain pour les hommes. Malgré tout, cette loi n’a pas réduit les abus pour trois raisons: - Elle s’applique seulement pour les entreprises de 20 employés et plus dans un même local. - Le contrôle du gouvernement était insuffisant avec seulement trois inspecteurs pour faire respecter la loi. - Les amendes exigées pour les contrevenants à la loi étaient trop faibles.

Lors de l’achat des terres du Nord-Ouest, Les métis ont quitté le Manitoba pour se rendre vers l’Ouest, sur le bord de la rivière Saskatchewan. Après en 1882, le gouvernement envoie des arpenteurs sur les nouveaux territoires afin de faire le chemin pour le chemin de fer.

John A. Macdonald Biographie: John A. Macdonalds est né en Écosse le 11 janvier 1815 et est décédé le 6 juin 1891 à Ottawa. Il a immigré au Canadie quand il était un enfant en 1820. Vie: Lors des rébellions de 1837, il a fait parti du service millitaire. Il est devenu le premier premier ministre en 1867. Il est le chef du parti conservateur. Il va acheter les terres de l’Ouest pour 1.5 million. études: Il a commencé à travailler à un très jeune âge à cause de la situation financière de ses parents. Il n’est pas allé à l’université, ce qui lui a empeché d’avoir une carrière en littérature. faits intéressants: Sa maison est maintenant un lieu historique.

Le scandale du Canadien Pacifique Personnages impliqués: John A Macdonald Hugh Allan Alexander Mackenzie Déroulement Le scandale du Canadien Pacifique est lié au fait que le gouvernement a accepté des pots de vin en échange de faveurs accordées a des individus. Ceci concerne plutot le contrat de la construction du Chemin de fer jusqu'à la Colombie-Britannique qui sera accordé a la compagnie ferroviaire du « Canadien Pacifique ››, d’ou viens le nom du Scandale. Malheureusement, on apprend que l'homme d'affaire Hugh Allan s'était fait offrir le contrat de construction du chemin de fer en échange de contributions monétaires au parti conservateur de Macdonald. Lorsque ces informations sont révélées, Macdonald sera forcé de démissionner et le parti Conservateur sera battu lors des élections en 1873. Ce sera alors le parti Libéral de Alexander Mackenzie qui sera porté au pouvoir.

Le gouvernement Canadien envoie des arpenteurs à la Rivière rouge, région ou vivaient 10 000 métis francophones et catholiques et veulent donc diviser ces terres en cantons.

Personnages impliqués: Louis Riel, un chef des métis qui va aider les métis avec les soulèvements. Déroulement: Premier soulevement: Thomas Scott, un anti-catholique et un anti-francophone, se rebelle contre le gouvernement provisoire de Louis Riel et sème le désordre dans la colonie. Il se fait emprisonner plusieurs fois jusqu’à qu’un jour il soit accusé de trahison et exécuté sous les ordres du gouvernement provisoire. La mort de Thomas a crée un grand conflit au niveau National. Macdonald refuse donc l’amnistie à Louis Riel et donc celui-ci s’enfuit aux États-Unis en Montana. Deuxieme soulevement: Les métis, furieux contre le gouvernement pour le enlever du territoire une deuxième fois, font appel à Louis Riel et organisent une résistence armée et recoivent l’appui des tribus autochtones de l’Ouest. Louis Riel va donc reformer un gouvernement provisoire à Batoche. En 1885, Louis Riel sera accusé de haute trahison et exécuté à Régina le 16 Novembre. Cet evennement cause des réactions condratictoires entre l’Ontario, le Québec, le clergé catholique du Québec et les Métis.

La Politique Nationale Les raisons de sa mise en place Gagner de l’adhésion à la Colombie-Britannique et aux îles prince Édouard: Pour la Colombie Britannique, John A Macdonald va construire un chemin de fer jusqu’au pacifique en 10 ans afin d’enlever cet isolement à la Colombie-Britannique. Les trois grandes lignes de ce chemin de fer sont le Transcontinental (relie l’Ouest canadien aux provinces centrales), le Grand Tronc (relie le Québec et l’Ontario) et l’Intercolonial (relie les provinces centrales jusqu’aux Maritimes). Le scandale du Ouest Pacifique: John AMacdonald a accepté pots-de-vin en échange de faveurs accordées à des individus de la construction du chemin de fer jusqu’à la Colombie-Britannique. Hugh Allan avait offert à John A Macdonald des contributions monétaires en échange du contrat de construction du chemin de fer. La crise économique de 1873 à 1878: Une grande crise économique frappe le Canada avec les libéraux au pouvoir. Les industriels d’Ontario et du Québec éprouvent de plus en plus de difficultés à vendre lors produits à cause de la forte concurrence des produits provenant des États-Unis. John A va donc décider de revenir en politique avec un plan de relance de l’économie appelé la “Politique Nationale” Ses caratéristiques Volets et objectifs: Hausse des tarifs douaniers: augmenter les taxes sur les produits importés afin de protéger les industries canadiennes contre la concurrence étrangère (protectionisme). Par exemple, les produits américains vont coûter plus cher. Prolonger le chemin de fer vers l’Ouest: 1. Relier la Colombie-Britannique par un chemin de fer en moins de 10 ans. 2. Créer un moyen de transport efficace à la grandeur du Canada. Favoriser l’immigration dans l’Ouest: 1. Peupler les terres de l’Ouest afin d’empêcher les Américains de s’emparer de ces territoires. 2. Élargir le marché canadien en accueillant de nouveaux consommateurs.