Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

THÈME 4

Histoire et mémoires

ENTRER

Thomas Pesquet, spationaute français, à bord de la station spatial internationale (ISS) en novembre 2021.

Plan du thème

Le thème clé en main

Support de cours

Dissertation(3 sujets)

Fiche d'objectifs

Quizz

Bibliographie

Schémas bilan

Étude critique de documents(3 sujets)

1 - Se repérer

2- Approfondir

3- Réviser

4- S'entraîner pour le BAC

Méthodes(Rappel)

Manuel en ligne

THÈME 3 : Histoire et mémoires

Introduction - Histoire et mémoire, histoire et justice (2h)Axe 1 - Histoire et mémoires des conflits (6 h)Axe 2 - Histoire, mémoire et justice (6 h)Étude de cas conclusive - L'histoire et les mémoires du génocide des Juifs et des Tsiganes (4 h)Évaluation sommative (2 h) + Correction (1 h)

Plan du thème

THÈME 3 : Histoire et mémoires

Fiche d'objectifs

1 - Je dois comprendre :

2 - Je dois apprendre :

3 - Je vais réaliser :

4 - Je dois approfondir :

  • Les différences et complémentarités entre histoire et mémoire
  • Le contexte et les enjeux de l'essor d'une justice pénale internationale
  • La complexité des enjeux historiques et mémoriels d'un conflit (WW1, guerre d'Algérie)
  • Les formes de justice locale (gacaca, Vérité & réconciliation) et internationales face aux génocides et crimes de masse
  • L'histoire et les mémoires du génocide des Juifs et Tsiganes

  • Les définitions des concepts majeurs : histoire, mémoire, justice, crime de guerre, crime contre l'humanité, génocide, crime de masse
  • Les différents types d'acteurs et de thèses ou de mémoires associés à la Première guerre mondiale et à la guerre d'Algérie
  • La chronologie des grands conflits et crimes de masse, de leur historiographie et de leurs mémoires, depuis le début du XXE siècle
  • 6 exemples d'application d'une forme de justice locale ou internationale
  • L'histoire et les mémoires du génocide des Juifs et Tsiganes

  • 1 prise de note structurée du cours
  • 1 nuage de mots avec les définitions associées (INTRO)
  • 2 exposés oraux (Axe 1 & Axe 2)
  • 2 cartes mentales (Axe 1 & Axe 2)
  • 1 glossaire thématique avec les principales définitions, les auteurs et notions essentiels
  • 1 fiche de lecture sur un ouvrage de la bibliographie
  • 1 étude critique de documents d'entraînement (Objet de travail conclusif)

  • La filmographie sur le génocide des Juifs et Tsiganes
  • 1 exemple d'application de la justice pénale internationale
  • ??

THÈME 3 : Histoire et mémoires

Bibliographie

1 - Livres

2 - Articles

3 - Sites web

6 - Audio

4 - Vidéos

5 - Films

THÈME 3 : Histoire et mémoires

Introduction - Histoire et mémoire, histoire et justice

Schémas bilan

Axe 1 - Histoire et mémoires des conflits

Axe 2 - Histoire, mémoire et justice

Étude de cas conclusive - L'histoire et les mémoires du génocide des Juifs et des Tsiganes

Schéma de synthèse du Thème

Sujet n°1 - Violence de masse et justice dans la seconde moitié du XXe siècle(Aide : )Sujet n°2 - L'évolution de la mémoire du génocide des Juifs et des Tsiganes(Aide : )Sujet n°3 - La mémoire de la Première guerre mondiale a-t-elle été facteur de paix ou facteur de guerre depuis 1918 ?Sujet n°4 - Histoire et mémoires, quels débats ?Sujet n°5 - Juger les génocides et les crimes de masse depuis 1945.Sujet n°6 - Expliquez la citation de l’historien Pierre Nora : « Si la mémoire divise, l’Histoire réunit ».

Dissertations

THÈME 3 : Histoire et mémoires

Sujet n°1 - Le Traité de Versailles vu par deux anciens dirigeants, allemand et français (Sujet : / Aide : )Sujet n°2 - Représenter l'extermination (Sujet : / Aide : )Sujet n°3 - Juger les génocides (Sujet : )Sujet n°4 - Le procès de Radovan Karadzic (Sujet : )Sujet n°5 : La justice à l’échelle locale : les tribunaux gacaca face au génocide des Tutsis.(Sujet : )

Étude critique de documents

THÈME 3 : Histoire et mémoires

INTRODUCTION

THÈME 4

Histoire et mémoire,Histoire et justice

ENTRER

Du 20 novembre 1945 au 1er octobre 1946, les Alliés victorieux jugent les principaux responsables du Troisième Reich. 21 dignitaires nazis comparaissent devant le tribunal militaire international, accusés de crimes contre la paix, crimes de guerre, crimes contre l’humanité et de complot en vue de commettre des crimes. 12 d’entre eux sont condamnés à mort, 6 à des peines de prison et 3 sont acquittés.

INTRODUCTION

En quoi l'histoire et la mémoire sont-elles complémentaires dans la compréhension du passé ?

I) Histoire et mémoire : deux notions complémentaires en tension

A) Deux notions distinctes et complémentaires

Pierre Nora(Né en 1931)

Historien français, membre de l'Académie française, Pierre Nora est connu pour ses travaux sur le » sentiment national «, les » lieux de mémoire «, et sur le métier d'historien.

ACTEUR CLÉ

B) Deux notions en tension

Loi mémorielle

= loi affirmant le point de vue officiel d’un État sur un événement historique

Loi Gayssot (1990)

4 lois mémorielles sont actuellement en vigueur en France :

Création du délit de négationnisme du génocide des Juifs

Loi sur la reconnaissance du génocide arménien(2001)

Loi Taubira(2001)

La traite négrière et l'esclavage qualifiés de crimes contre l'humanité

Loi de reconnaissance envers les rapatriés d'Afrique du Nord (2005)

Devoir de mémoire

= obligation morale, pour un groupe ou un individu, de se souvenir d’un événement tragique du passé afin qu’il ne se reproduise pas

II) Histoire et justice : de nouvelles catégories de crimes

A) Contexte : des crimes de masse d'une ampleur inédite au XXe siècle

Crime de masse

= concept forgé pour désigner la mise à mort massive de populations décidée par des organisations gouvernementales ou liées à un État

B) Deux nouveaux crimes : crime contre l'humanité et génocide

Les actes suivants sont des crimes soumis à la juridiction du Tribunal et entraînent une responsabilité individuelle : 1. Les crimes contre la paix : c'est-à-dire la direction, la préparation, le déclenchement ou la poursuite d'une guerre d'agression [...]. 2. Les crimes de guerre : c'est-à-dire les violations des lois et coutumes de la guerre. Ces violations comprennent, sans y être limitées, l'assassinat, les mauvais traitements et la déportation pour des travaux forcés ou pour tout autre but des populations civiles dans les territoires occupés, l'assassinat ou les mauvais traitements des prisonniers de guerre, l'exécution des otages, le pillage des biens publics ou privés, la destruction sans motif des villes et des villages [...]. 3. Les crimes contre l'humanité : c'est-à-dire l'assassinat, l'extermination, la réduction en esclavage, la déportation et tout autre acte inhumain commis contre toutes populations civiles, avant ou pendant la guerre. Statut du Tribunal militaire international, Londres, 8 août 1945.

Les chefs d'accusation

Crime contre l'humanité

= désigne "l'assassinat, l'extermination, la réduction en esclavage, la déportation et tout autre acte inhumain commis contre les populations civiles avant ou pendant la guerre" (ONU)

Génocide

= acte "commis dans l'intention de détruire, ou tout ou en partie, un groupe national, ethnique, racial ou religieux". Il est donc dirigé intentionnellement contre un groupe

C) Juger les crimes contre l'humanité

L’ONU reconnaît trois génocides : le génocide des Arméniens commis par l’Empire ottoman, en 1915- 1916 ; le génocide des Juifs commis par les nazis, de 1941 à 1945 ; le génocide des Tutsis commis par le pouvoir hutu, au Rwanda, en 1994. L

= acte "commis dans l'intention de détruire, ou tout ou en partie, un groupe national, ethnique, racial ou religieux". Il est donc dirigé intentionnellement contre un groupe

Xxxx

Livres & ouvrages de référence

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore.Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do.

Consectetur adipiscing elit

Articles

Le candidat traite l’étude critique de document(s) suivanteÉtude critique de documents : juger les génocidesEn analysant les documents, en les confrontant et en vous appuyant sur vos connaissances,répondez à la question suivante : comment la justice peut-elle contribuer à lacompréhension de l’histoire et à l’apaisement des mémoires ?

Étude critique de document(s) :La justice à l’échelle locale : les tribunaux gacaca face au génocide des Tutsis.En analysant les documents, en les confrontant et en vous appuyant sur vosconnaissances, vous montrerez les particularités et les limites de la justice à l’échellelocale exercée dans le cadre des tribunaux gacaca au Rwanda.