Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

start

8 mars 2023 : journée internationale pour les droits des femmes

Cette infographie vous est proposée sous forme de tests, réalisés par une membre du comité coopératif de l'Observatoire.Au travers de ceux-là, vous pourrez activer ou réactiver vos connaissances sur le thème des droits des femmes.Repérez et retenez les bonnes réponses.A la fin, un QCM vous attend. 60 % de bonnes réponses et vous obtenez l'open badge d'Olympe.

A l'occasion de la journée internationale pour les droits des femmes

Final Test

Une pièce .... pour un thème

Evolution des droits des femmes en France depuis 1791Source : vie-publique.fr

Je suis la première femme à publier en 1791 la déclaration des droits de la femme et de la citoyenne

Qui suis-je ?

Marguerite Yourcenar

Wikipédia : pseudonyme de Marguerite Cleenewerck de Crayencour, née le 8 juin 1903 à Bruxelles et morte le 17 décembre 1987 à Bar Harbor dans l'État du Maine (États-Unis), est une femme de lettres et académicienne française (naturalisée américaine en 1947). Romancière, nouvelliste et autobiographe, elle est aussi poétesse, traductrice, essayiste et critique littéraire. Elle est la première femme élue membre de l'Académie française en 19803.

Marie Antoinette

Reine de France jusqu'à la révolution française.

Olympe de Gouges

Elle est considérée comme l'une des pionnières françaises du féminisme. Rédactrice en 1791 de la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne

Pour aller plus loin....

Wikipédia : Malgré Olympe de Gouges qui publie, en 1791, la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne : "La femme naît libre et demeure égale à l’homme en droits" (art. 1(nouvelle fenêtre)), la Révolution française ne modifie pas la condition des femmes et ne leur ouvre pas le chemin de la citoyenneté. Au contraire, en 1804, le code civil institutionnalise l’infériorité de la femme qui "doit obéissance à son mari".

Je suis le régime politique qui permet aux femmes d'obtenir les premières avancées civiles.... La Première Guerre Mondiale j'ai connu, je suis ....

Le Directoire

Wikipếdia : Le Directoire est un régime politique français de type directorial en place durant la Première République, du 4 brumaire an IV (26 octobre 1795) au 18 brumaire an VIII (9 novembre 1799). Il tire son nom du « directoire » c'est-à-dire l'ensemble des cinq directeurs, chefs du gouvernement entre lesquels le pouvoir exécutif et les ministres sont répartis, pour éviter la tyrannie, et dont le siège est au palais du Luxembourg.

La IV ème République

Wikipédia : La Quatrième République, ou IVe République, est le régime républicain en vigueur en France du 27 octobre 1946 au 4 octobre 1958. Elle est instituée après la période du Gouvernement provisoire de la République française (GPRF), qui fait suite à la libération de la France de l'occupation allemande.

Pour aller plus loin....

La IIII ème République

Wikipédia : La Troisième République, ou IIIe République, est le régime républicain en vigueur en France de septembre 1870 à juillet 1940, soit pendant presque 70 ans, le premier à s'imposer en France dans la durée depuis 1789.

Vie-publique.fr : Sous la IIIe République, les femmes bénéficient d’avancées civiles comme l’accès à l’instruction et la Première Guerre mondiale démontre qu’elles sont indispensables au bon fonctionnement de l’économie. En 1944, l’ordonnance du 21 avril(nouvelle fenêtre) du Gouvernement provisoire de la République française installé à Alger accorde le droit de vote et l’éligibilité aux femmes. Dans la seconde moitié du XXe siècle, les revendications des femmes portent sur tous les domaines de la vie sociale, économique et politique et militent pour une réelle égalité.

Je suis le nombre d'avancées obtenues pour les droits des femmes de 1945 à 1974 .

Pour aller plus loin....

4

12

18

20

Vie-publique.fr : 1945-1974 : Droit de vote, contraception, autorité parentale conjointe.29 avril 1945 : Les femmes votent en France pour la première fois lors des élections municipales.13 avril 1946La loi "Marthe Richard"(nouvelle fenêtre) interdit les maisons de tolérance sur le territoire national. Toutefois, une loi du 24 avril 1946(nouvelle fenêtre) instaure un fichier sanitaire et social des personnes prostituées. 27 octobre 1946L'égalité entre hommes et femmes est inscrite dans le Préambule de la Constitution(nouvelle fenêtre) (alinéa 3) : "La loi garantit à la femme, dans tous les domaines, des droits égaux à ceux de l'homme." Novembre 1947Germaine Poinso-Chapuis est nommée à la tête du ministère de la santé publique et de la population. Elle est la première femme à obtenir le titre de ministre en France. Il faudra attendre la nomination de Simone Veil en 1974 pour voir une femme occuper de nouveau cette fonction. 1956Création de "la Maternité heureuse", mouvement de femmes en faveur du contrôle des naissances. Il devient le Mouvement français pour le Planning familial (MFPF) en 1960. Le Planning familial a pour objectif l’éducation sexuelle, la lutte pour le droit à la contraception et à l’avortement. 1960La France ratifie la Convention des Nations unies pour la répression de la traite des êtres humains et de l'exploitation de la prostitution d'autrui(nouvelle fenêtre) du 2 décembre 1949. Le fichier sanitaire et social des personnes prostituées, qui recensait près de 30 000 personnes, est supprimé. 13 juillet 1965 La loi portant réforme des régimes matrimoniaux(nouvelle fenêtre) modifie le régime légal du mariage du couple se mariant sans contrat : les femmes peuvent gérer leurs biens propres et exercer une activité professionnelle sans le consentement de leur mari. 28 décembre 1967 La loi Neuwirth(nouvelle fenêtre) autorise la contraception. Les décrets d’application ne sont publiés qu’en 1971. 4 juin 1970 La loi relative à l’autorité parentale(nouvelle fenêtre) modifie le code civil et substitue l’autorité parentale conjointe à la puissance paternelle : "les deux époux assurent ensemble la direction morale et matérielle de la famille". 26 août 1970 Dix femmes déposent une gerbe "à la femme du soldat inconnu" sous l’Arc de triomphe à Paris. Cette manifestation marque la naissance du Mouvement de libération des femmes (MLF). 5 avril 1971 Le Nouvel Observateur publie un manifeste signé par 343 femmes ("Le Manifeste des 343 salopes"), parmi lesquelles de nombreuses personnalités qui déclarent avoir avorté et réclament l’avortement libre. Juillet 1971 Création de l’association "Choisir la cause des femmes", autour de Simone de Beauvoir et de l’avocate Gisèle Halimi, qui lutte pour l’abrogation de la loi de 1920 qui fait de l'avortement un crime(nouvelle fenêtre). 3 janvier 1972La loi sur la filiation(nouvelle fenêtre) ouvre à la mère, sous certaines conditions, la possibilité de contester la présomption de paternité de son mari. Octobre-novembre 1972Les procès de Bobigny s'ouvrent : Marie-Claire Chevalier est jugée en octobre pour avoir fait le choix d'avorter. Un mois plus tard, sa mère, Michèle Chevalier, est accusée de "complicité d'avortement". Leur défense est assurée par l'avocate Gisèle Halimi. La fille est relaxée, la mère est condamnée au paiement de 500 francs d'amende avec sursis. Parmi les co-accusées, Micheline Bambuck, l'avorteuse, est condamnée à un an de prison ; deux collègues qui ont conseillé Marie-Claire Chevalier sont relaxées. 22 décembre 1972 Une loi pose le principe de l’égalité de rémunération(nouvelle fenêtre) entre les hommes et les femmes. 9 janvier 1973Une loi permet à une femme de transmettre sa nationalité(nouvelle fenêtre) à son enfant légitime ou naturel. Avril 1973 Création du Mouvement pour la liberté de l’avortement et de la contraception (MLAC) qui rassemble des organisations féministes et des organisations politiques et qui revendique la pratique de deux actes illégaux : des avortements par la méthode Karman et des départs collectifs pour avorter à l’étranger. 11 juillet 1973 La loi n° 73-639(nouvelle fenêtre) crée le Conseil supérieur de l’information sexuelle, de la régulation des naissances et de l’éducation familiale. Mai 1974Simone Veil est nommée ministre de la santé. Les cinq autres femmes au gouvernement de Jacques Chirac, entre 1974 et 1976, sont secrétaires d'État. Juillet 1974Création du secrétariat d'État à la condition féminine.

Je suis "LA loi" promulguée le 17 janvier 1975. Je porte le nom d'une grande dame .

Pour aller plus loin....

Loi contre l'IVG

Loi contre l'ONG

Loi autorisant l'IVG

La loi Veil

La loi Juste

Vie-publique.fr : C'est le 31 décembre 1979 que la loi sur l'IVG rend définitive les dispositions de la loi de 1975.

Je suis la première femme à être élue "immortelle" en y entrant 345 ans après sa création par le cardinal de Richelieu

Pour aller plus loin....

Devise : "à l'immortalité"

Le cardinal de Richelieu fondateur de l'Académie Française.

Belle fleur qui porte le prénom de la personne que vous recherchez.

L'article qui me définit dans le code pénal est le 222-23

Pour aller plus loin....

Un outil pédagogique sur le consentement sexuel et la prévention du viol (source : comitys.com)

15 ans de réclusion criminelle

L'agression sexuelle

Le consentement

Le viol

Pour aller plus loin....(Radio-france)

20 janvier 1982

20 janvier 1986

Madame la ministre des droits des femmes fait la proposition de faire du 8 mars une journée nationale pour les droits des femmes. Celle-ci est adoptée le

20 janvier 1971

Yvette ROUDY

1ère journée nationale des droits des femmes

François Mitterrand, Président de la République, reçoit 450 femmes représentant les milieux socio-professionnels et les associations.

Les mesures annoncées

Pour aller plus loin....

Vie-publique.fr :

  • remboursement de l’avortement par la Sécurité sociale dès septembre 1982 ;
  • instauration d’un quota de 30% de femmes aux élections municipales et régionales ;
  • mise au point d’un système de récupération des pensions alimentaires ;
  • lancement d'un projet de loi anti-sexiste ;
  • lancement d’un projet de loi sur l’égalité de sexe devant l’emploi ;
  • création d’un statut de co-exploitante pour les femmes ;
  • suppression de la notion de "chef de famille".

Une avancée vers l'égalité professionnelle ...

LOI 83-635 du 13 juillet 1983 qui porte modification du code pénal et du code du travail sur l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.

Je suis la loi R_ _ _Y

Pour aller plus loinsource : Insee

Pour la première fois, la Cour de Cassation reconnait la réalité du viol entre époux en instance de divorce. En quelle année ? Devant quelle chambre statut-elle ?

Arrêt du 14 juillet 1991

Arrêt du 17 juillet 1984

Une des 3 chambres civiles

La chambre correctionnelle

Pour aller plus loinchaine Youtube "cassation"

La Cour de Cassation

Vie-publique.fr 17 juillet 1984La Cour de cassation(nouvelle fenêtre) reconnaît pour la première fois le viol entre époux en instance de divorce. 5 septembre 1990 Un arrêt de la Cour de cassation(nouvelle fenêtre) reconnaît pour la première fois le viol entre époux.

Le Panthéon et les femmes

Pour qu'une femme fasse son entrée au Panthéon, il a fallu attendre, attendre......

C'est en 1995 que j'y fait mon entrée pour mes travaux. Je suis...... ?

Marie Curie

Sophie Berthelot

Pour aller plus loin

Vie-publique.fr 20 avril 1995Marie Curie est la deuxième femme à entrer au Panthéon. Il aura fallu attendre plus de deux cents ans pour que "la première femme de notre histoire [soit] honorée pour ses propres mérites", selon les mots de François Mitterrand. En effet, Sophie Berthelot n'y était entrée en 1907 que pour ne pas être séparée de son époux, le chimiste et homme politique Marcellin Berthelot.

1995 : une prise de conscience ?

Je suis crée par le décret 95-1114 du 18 octobre de cette année.Je suis...... ?

Le Comité Consultatif pour la parité entre les hommes et les femmes

l'Observatoire pour la parité entre les hommes et les femmes

Pour aller plus loin

Source : Vie-publique.fr 18 octobre 1995 Décret portant création de l’Observatoire de la parité(nouvelle fenêtre) entre les femmes et les hommes.8 mars 1998 Publication au Journal officiel d’une circulaire relative à la féminisation des noms de métier, de fonction, grade ou titre(nouvelle fenêtre). 8 juillet 1999 Promulgation de la loi constitutionnelle relative à l’égalité entre les femmes et les hommes(nouvelle fenêtre), permettant au législateur de prendre des mesures favorisant un égal accès des femmes et des hommes aux mandats et fonctions politiques. 12 juillet 1999 Promulgation de la loi tendant à la création de délégations parlementaires aux droits des femmes et à l’égalité des chances entre les hommes et les femmes(nouvelle fenêtre). 2 septembre 1999 Catherine Génisson, députée (PS) du Pas-de-Calais, remet à Lionel Jospin, Premier ministre, un rapport dressant un tableau des inégalités hommes-femmes au travail : 7% de femmes parmi les cadres dirigeants des 5 000 premières entreprises françaises et 27% de différence moyenne de salaire aux dépens des femmes. Le rapport présente 30 mesures susceptibles de corriger ces inégalités, notamment :

  • un appel aux pouvoirs publics à veiller à l’objectif de mixité dans l’attribution des crédits de formation des syndicats ainsi que dans la nomination des représentants syndicaux dans les organismes paritaires;
  • l'encadrement du travail de nuit ;
  • la prise en compte de l’objectif de mixité dans l’attribution de l’aide structurelle aux entreprises dans le cadre de la loi sur les 35 heures.
8 décembre 1999 Présentation, en Conseil des ministres, d’un projet de loi tendant à favoriser l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et aux fonctions électives et d’un projet de loi organique tendant à favoriser l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats de membre des assemblées de province et du congrès de Nouvelle-Calédonie, de l’assemblée de Polynésie française et de l’assemblée territoriale des îles Wallis-et-Futuna. 6 juin 2000 Promulgation de la loi n° 2000-493(nouvelle fenêtre) tendant à favoriser l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives. 22-28 novembre 2000 Le 22, dans le cadre de la proposition de loi relative à l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, la commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale adopte un amendement gouvernemental visant à lever l’interdiction du travail de nuit des femmes. Le PCF s’y oppose et dépose un amendement interdisant le travail de nuit, sauf dérogations. Le 28, l’Assemblée adopte l’amendement gouvernemental et rejette celui du PCF. 9 mai 2001 Promulgation de la loi n° 2001-397(nouvelle fenêtre) relative à l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes. 4 mars 2002 La loi n° 2002-304(nouvelle fenêtre) relative au nom de famille vise à renforcer l’égalité entre les père et mère en substituant la notion de nom de famille à celle de nom patronymique. La loi offre aux parents la possibilité de transmettre à leur enfant soit le nom du père, soit le nom de la mère, soit les deux noms accolés dans l’ordre choisi par eux.

20 novembre 2004

Je suis un mot polysémique, je peux être à la fois une représentation d'un espace géographique donné ou l'ensemble de dispositions arrêtées pour l'exécution d'un projet.

Mais quelle est ma durée ?

Lors de quel Conseil suis-je présenté ?

Pour aller plus loin

Combien de mesures essentielles ont été prises ?

Lutte contre les violences faites aux femmes ....

Source : vie-publique.fr . 24 novembre 2004 Présentation en Conseil des ministres d’une communication sur un plan de lutte contre les violences faites aux femmes (2005-2007) :

  • accès prioritaire pour les femmes victimes de violences aux 1 800 places supplémentaires créées d’ici 2007 en centre d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) ;
  • accompagnement professionnel des femmes victimes de violences et possibilité d’éloignement de leur conjoint violent dans le cadre du contrôle judiciaire ;
  • renforcement du soutien financier au secteur associatif.
  • . 4 avril 2006 Promulgation de la loi n° 2006-399(nouvelle fenêtre) renforçant la prévention et la répression des violences au sein du couple ou commises contre les mineurs.
  • . 14 mars 2007 Mise en place du 3919, numéro de téléphone national unique destiné aux victimes et aux témoins de violences conjugales.

2008 : deuxième plan de lutte contre les violences faites aux femmes

Deux points sont renforcés, lesquels ?

Pour aller plus loin

Quel est le nombre d'objectifs de ce plan ?

Source : vie-publique.fr 2008Le deuxième plan de lutte contre les violences faites aux femmes (2008-2010) propose douze objectifs pour combattre ces violences. Il renforce la protection des victimes et développe les interventions auprès des auteurs de violences. 2010 La lutte contre les violences faites aux femmes est déclarée grande cause nationale. 9 juillet 2010 Promulgation de la loi n° 2010-769(nouvelle fenêtre) relative aux violences faites spécifiquement aux femmes, aux violences au sein des couples et aux incidences de ces dernières sur les enfants. La loi renforce le dispositif de prévention et de répression des violences faites aux femmes en instituant notamment l’ordonnance de protection des victimes et en mettant en place une surveillance électronique du conjoint violent (bracelet électronique). Source Sénat.fr (pour complément d'informations) 2. Le deuxième plan pour 2008-2010 : douze objectifs pour combattre les violences faites aux femmesCe plan était articulé autour des axes suivants : - améliorer la connaissance statistique des violences faites aux femmes ; - les prévenir, tant en accroissant la sensibilisation de l'opinion publique qu'en développant les interventions auprès des auteurs de violences ; - coordonner tous les acteurs et relais ; - renforcer la protection des femmes victimes, notamment en confortant les dispositifs d'accompagnement. En matière de lutte contre les violences conjugales, l'accent était mis sur la prise en charge des hommes auteurs de violences, assortie de la mutualisation des expériences. Ce plan présentait par ailleurs la caractéristique de traiter spécifiquement les violences au travail. Endiguer la banalisation du viol et des agressions sexuelles constituait un volet particulier de ce plan, de même que la lutte contre la prostitution. C'est également à la faveur de ce deuxième plan qu'a été lancée l'idée d'une plateforme au niveau local associant tous les partenaires, institutionnels et associatifs, afin d'offrir une réponse individualisée et adaptée aux besoins de la personne accueillie.

Pour aller plus loin

Troisième plan de lutte contre les violences faites aux femmes .

Grande cause nationale

2011 :

TOUS.TE.S

CONCERNEES

Source Sénat.frLe troisième plan interministériel établi pour les années 2011-2013 répondait à la priorité dont faisait l'objet la lutte contre les violences faites aux femmes, alors décrétée « grande cause nationale »Ce troisième plan traitait toutes les violences sans exception et prévoyait des actions spécifiques de lutte et de prévention. Les violences au sein du couple faisaient l'objet de vingt-quatre actions regroupées sous huit volets, dont certains reprenaient des priorités déjà identifiées dans le cadre des plans précédents : - améliorer la connaissance statistique ; - évaluer les dispositifs existants ; - promouvoir des actions de sensibilisation de l'ensemble de la société ; - renforcer la formation des professionnels concernés ; - mobiliser les professionnels de santé en vue d'un meilleur repérage et traitement des violences ; - améliorer l'accueil et la prise en charge des femmes victimes ; - mieux prendre en compte l'impact des violences conjugales sur les enfants ; - traiter les auteurs de violences pour mieux prévenir la récidive. Il importe également de noter l'importance du décret du 3 janvier 2013 instituant une Mission interministérielle pour la protection des femmes contre les violences et la lutte contre la traite des êtres humains (MIPROF), dont l'objectif est de rassembler, analyser et diffuser les informations et données relatives aux violences faites aux femmes et de contribuer à l'évaluation des dispositifs nationaux et locaux et à l'élaboration d'un plan de sensibilisation et de formation des professionnels sur les violences faites aux femmes.

Pour aller plus loin

Mise en place par décret ministériel pour protéger les femmes contre les violences et la lutte contre la traite des humains

Quel est le sigle de la mission ?

Quel décret ?

Source Sénat.frIl importe également de noter l'importance du décret du 3 janvier 2013 instituant une Mission interministérielle pour la protection des femmes contre les violences et la lutte contre la traite des êtres humains (MIPROF), dont l'objectif est de rassembler, analyser et diffuser les informations et données relatives aux violences faites aux femmes et de contribuer à l'évaluation des dispositifs nationaux et locaux et à l'élaboration d'un plan de sensibilisation et de formation des professionnels sur les violences faites aux femmes.

Pour aller plus loin

Lancement du Grenelle des violences conjugales.

Deux plans nationaux plus tard dans la lutte...

"Aujourd’hui, une femme meurt tous les deux jours sous les coups de son conjoint. Cela ne peut plus durer. C’est pourquoi le Gouvernement lance ce 3 septembre 2019 le premier Grenelle contre les violences conjugales." Source : Gouvernement.fr

Edouard Philippe, Premier Ministre en 2019

Source : vie-publique.fr 3 septembre 2019Lancement du Grenelle des violences conjugales. Dix mesures d'urgence sont annoncées, dont :

  • de nouvelles solutions d'hébergement pour les femmes victimes de violences ;
  • la généralisation de la possibilité de déposer plainte dans les hôpitaux ;
  • le développement de structures dédiées à la prise en charge de femmes victimes de violence.
25 novembre 2019Clôture du Grenelle des violences conjugales et annonce de 46 mesures pour lutter contre les violences faites aux femmes.

Pour aller plus loinsource : académie médecine.fr

La crise sanitaire Covid-19 a un effet révélateur sur les violences conjugales.

Mars 2020Début de la crise sanitaire liée au Covid-19 qui a eu un effet révélateur sur les violences conjugales, en forte hausse durant les confinements. Le 16 mars est mis en place un dispositif de lutte contre ces violences.

https://www.academie-medecine.fr/communique-de-lacademie-impact-de-la-pandemie-de-covid-19-sur-les-violences-domestiques/

Pour aller plus loinsource : vie-publique.fr

Loi visant à protéger les victimes des violences conjugales et des préconisations du Haut Conseil à l'Egalité entre les femmes et les hommes

2020

30 Juillet 2020

09 Octobre 2020

source : vie-publique.fr 30 juillet 2020Promulgation de la loi visant à protéger les victimes de violences conjugales, qui transcrit les travaux du Grenelle des violences conjugales. En cas de violence au sein du couple, l'inscription des auteurs d'infractions sexuelles ou violentes au fichier judiciaire est automatique pour les plus graves. Le harcèlement au sein du couple est considéré comme une circonstance aggravante. 9 octobre 2020Le Haut Conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes préconise dans un rapport sur les violences conjugales un sixième plan interministériel d’action contre les violences faites aux femmes, incluant des indicateurs afin de vérifier la mise en œuvre des mesures.

Des avancées depuis 1791 mais du chemin reste à faire....

2022

Une étude du ministère de l'intérieur

26 août 2022Selon une étude du ministère de l'intérieur, 143 morts violentes au sein du couple ont été recensées en 2021(nouvelle fenêtre), dont 122 féminicides.

Une étude du service statistique ministériel de la sécurité intérieure

15 décembre 2022Une étude du service statistique ministériel de la sécurité intérieure(nouvelle fenêtre) souligne que, depuis 2016, le nombre d'enregistrements de violences conjugales par les services de police et de gendarmerie a doublé. Il y a en France, en 2021, 207 743 victimes de violences conjugales (+21% par rapport à 2020, 87% de femmes).

Completed

Congratulations, you have successfully completed the quiz ?

Start over?

Accès au QCM