Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

2022-12-17T00:06:00

2022-12-11T00:06:00

2022-12-15T00:06:00

2022-12-18T00:06:00

2022-12-20T00:06:00

2022-12-16T00:06:00

2022-12-14T00:06:00

2022-12-19T00:06:00

2022-12-21 T00:06:00

2022-12-13T00:06:00

2022-12-12T00:06:00

Réalisé grâce à l'extension "En avEnt!"

J'espère que ce calendrier te plait ! Continue à m'envoyer les photos et vidéos de tes expériences, par e-lyco ou à
segolene.paris@ac-nantes.fr.
J'ai ajouté quelques expériences, c'est cadeau !

19

20

21

Réalisé grâce à l'extension "En avEnt !" de S'cape

Chercher le coupable !


Matériel :
- Scotch
- Papier
- Pinceau (à poils doux)
- Fécule de maïs ou poudre de cacao

Etapes :
1.Cherche une empreinte sur une surface (par exemple sur un verre utilisé juste avant)

2.Utilise le pinceau pour appliquer délicatement de la fécule de maïs ou de la poudre de cacao sur la surface. C’est l’étape difficile. Vas-y doucement car si tu appuies trop fort, tu vas effacer l’empreinte !

3.Souffle pour éliminer la poudre en trop.

4.Pose un morceau de scotch sur l’empreinte, appuie avec le pouce puis retire-le.

5.Colle le scotch sur le papier : si tu as utilisé de la fécule de maïs, prends un papier foncé. Pour la poudre de cacao, une feuille blanche fera l’affaire.

6.Observe l’empreinte. Peux-tu dire à qui elle appartient ? Compare là avec les doigts des personnes qui vivent chez toi.

7.Si tu as des difficultés pour obtenir une empreinte, applique d'abord de la crème sur tes mains ou frotte tes doigts sur ton crane à la base des cheveux, puis touche une surface avant de faire le relevé d'empreinte à cet endroit, ce sera encore plus facile !

Explication de l'expérience "chercher le coupable" : La sueur et le gras se déposent sur nos doigts ce qui crée une surface collante pour la poudre que tu déposes. Les empreintes digitales sont différentes pour chacun de nous car elles sont produites par notre ADN et d’autres facteurs de développement du fœtus et forment une combinaison qui nous est personnelle (sauf des jumeaux qui peuvent avoir les mêmes).

Le miroir qui prend l’eau


Matériel :
- Une bassine remplie d’eau
- Un miroir
- Une feuille blanche
- Une source de lumière (une lampe de poche par exemple)
Etapes :
1.Plonge la moitié du miroir dans la bassine d’eau, afin qu’il forme un angle approchant les 45° avec le fond de la bassine.









2.Pointe le faisceau lumineux de la lampe de poche vers la partie du miroir plongée dans l’eau.

3.Mets la feuille blanche à l’endroit où le miroir reflète la lumière.

Explication de l'expérience "le miroir qui prend l'eau" : Tu as dû observe un bel arc en ciel sur la feuille blanche. Ceci est dû à un phénomène qu'on appelle la réfraction. Les rayons du soleil, ou ceux de la lampe de poche, correspondent à de la lumière blanche. Elle comprend toutes les couleurs naturelles, et notamment le rouge, l’orange, le jaune, le vert, le bleu, l’indigo et le violet. Mais les couleurs ne réagissent pas toutes de la même manière en passant d’un milieu aérien à un milieu liquide. Quand la lumière de la lampe arrive dans l'eau, les couleurs se séparent car les rayons ne sont pas déviés de la même façon, le phénomène se répète à la sortie de l'eau et c’est la raison pour laquelle se forme un magnifique arc-en-ciel. Dans le ciel, le phénomène se produit avec les rayons du soleil et les gouttes d'eau de pluie.

Tourne, tourne !


Matériel :
- 2 bouteilles de 1,5 litre
- Du gros scotch
- De l’eau
- En option : des paillettes ou autres pour bien voir les mouvements de l'eau)

Etapes :
1.Remplis l’une des deux bouteilles d’eau en laissant 2 cm d’air dans le goulot

2.Pose ta bouteille remplie d’eau sur une table, et retourne l’autre bouteille vide sur la première, en faisant en sorte que les deux goulots se touchent.

3.Utilise le scotch pour coller les deux bouteilles ensemble. N’hésite pas à faire plusieurs tours pour bien maintenir le tout.

4.Retourne la bouteille pleine sur la bouteille vide, et fais tourner le liquide dans la bouteille.

Explication de l'expérience "tourne, tourne" : Une tornade est un phénomène qui se produit dans l'atmosphère. Elle est formée par des échanges d’air froid et d’air chaud. L’eau est un fluide comme l’air, et elle réagit plus ou moins de la même façon.

Dans une tornade, l’air froid, plus dense, descend par le centre de la tornade, et l’air chaud, moins dense, remonte en spirale autour de cette colonne d’air, ce qui provoque cet énorme tourbillon. C'est aussi un phénomène circulaire qui a été créé avec l’eau dans la bouteille, ce qui va lui permettre de s’évacuer en spirale par le goulot.

Vive le chou !


Matériel :
- feuilles de chou rouge
- casserole
- 5 verres
- eau
- citron
- vinaigre
- soda
- dentifrice
- bicarbonate de soude

Etapes :
1. Faire bouillir de l’eau dans la casserole
2.Retire la casserole du feu
3.Ajoute quelques feuilles de chou dans l’eau chaude.
4. Laisse infuser et refroidir une dizaine de minutes
5.Verser le jus dans différents verres.
6.Garde, si tu le peux, le reste du jus de chou au frigo pour les prochaines expériences
7.Verser dans chaque récipient soit quelques gouttes de citron, de vinaigre, de soda, de dentifrice et de bicarbonate de soude.

Explication de l'expérience "vive le chou" : le jus de chou rouge a la propriété d’être un indicateur coloré de pH. Ce qui signifie qu’il peut changer de couleur suivant l’acidité dans laquelle il se trouve. En partant d’une base neutre qui est l’eau (et donc le jus du chou) à environ pH =7, on peut observer le changement de pH de la solution, provoqué par des ingrédients acides, comme le citron, le vinaigre et le soda (pH allant vers 1), ou bien basiques avec le bicarbonate de soude et le dentifrice (pH allant vers le 14).

Tu disais ?


Matériel :
- Pâte à modeler
- Tissu pour faire un bandeau (écharppe, torchon...)

Étapes :
1. Choisis la personne qui va tester. Place de la pâte à modeler (comme en rouge sur l’image)
sur le pavillon de l’une de ses oreilles. Attention, il ne faut pas en mettre dans le conduit
auditif (trou de l’oreille).

2. Demande à la personne de s’asseoir sur une chaise au milieu d’une pièce, puis bande-lui les yeux. La personne va devoir déterminer d’où vient le bruit que tu vas faire, donc dire où tu seras placé(e).

3. Sans faire de bruit, place toi à côté de la personne. Fais alors un bruit sec en tapant dans tes mains. La personne doit pointer la provenance du son.

4. Ensuite, déplace-toi (toujours sans faire de bruit) et tape à nouveau dans tes mains. Reproduis plusieurs fois le test en pensant à varier la hauteur de tes mains, en te mettant devant ou derrière la personne.

Explication de l'expérience "tu disais ?" : La forme particulière du pavillon de nos oreilles, avec ses plis et ses creux, nous aide à identifier d’où viennent les sons. Avant d’entrer dans notre conduit auditif (le trou de l’oreille), les sons se répercutent sur les différentes structures du pavillon de l’oreille qui les modifient afin que notre cerveau puisse en interpréter la provenance.


C’est scotchant !


Matériel :
- Aiguille
- Ballon
- Scotch


Étapes :
1. Gonfle le ballon.
2. Colle un morceau de scotch sur le ballon
3. Perce le ballon avec l’aiguille à l’endroit où se trouve le scotch.


Tu peux aussi faire cette expérience en remplissant le ballon avec de l’eau

Explication de l'expérience "c'est scotchant" : Sans le scotch, le trou créé par l’aiguille ferait éclater le ballon. En effet, le trou grossirait presque immédiatement, déchirant instantanément l'ensemble du ballon. Avec le scotch, le trou ne peut pas s’agrandir et le ballon se vide progressivement de son air à travers ce petit trou.

Tchin !


Matériel :
- 2 verres : le 1er assez haut, le 2ème plus petit
- Du sirop de menthe ou de grenadine
- Du jus de chou (préparé lors de l'expérience "vive le chou du 4/12) ou de l'eau colorée (en mettant à tremper le tampon d'un vieux feutre qui ne marche plus par exemple)
- Du liquide vaisselle
- De l’huile

Etapes :
- verse le sirop dans le verre 1
- verse ensuite un peu de liquide vaisselle en le faisant couler le long de la paroi du verre et en penchant le verre 1
- mets un peu du jus de chou dans le verre 2
- verse ensuite le jus de chou du verre 2 très délicatement dans le verre 1 (en le penchant légèrement)
- verse l’huile tout doucement en le faisant couleur le long de la paroi du verre

Explication de l'expérience "Tchin !" : Tu as pu observer différentes couches de liquides les une au dessus des autres. Ceci est dû à la densité de chacune des solutions versées. Plus les liquides sont denses et plus ils vont vers le fond du verre. Pour l'huile, c'est aussi son caractère hydrophobe, c'est à dire qui ne se mélange pas à l'eau qui joue, elle reste tout au dessus. Tu peux t'amuser à mélanger avec une cuillière. Tu verras que certaines couches vont se mélanger mais qu'il restera un mélange hétérogène : l'huile ne se mélange pas avec le reste.

Grosse soif !


Matériel :
- branche de céleri
- jus de chou (préparé lors de l'expérience "vive le chou du 4/12) ou de l'eau colorée (en mettant à tremper le tampon d'un vieux feutre qui ne marche plus par exemple)
- tasse

Etapes :
1.Remplis la tasse avec le jus de chou

2.Dépose la branche de céleri dans le jus de chou

3.Attends plusieurs jours.

Explication de l'expérience "grosse soif !" : Déplace le carré gris ci-dessous pour lire l'explication quand tu auras pu laisser passer quelques jours et vu le résultat de l'expérience.


Le céleri absorbe l’eau et même si la plante n’est plus vivante, l’eau remonte par capillarité (elle est aspirée par les canaux qui conduisent habituellement la sève) au fur et à mesure que la branche se dessèche par sa peau. Tu vois donc l’eau colorée ou le jus de chou remonter dans la branche de céleri.

Le citron magique


Matériel :
- citron
- feuille de papier blanche
- pinceau
- bougie
- briquet ou une boite d’allumettes
- verre

Etapes :
1.Presse le citron et récupère le jeu dans un verre
2.Trempe le petit pinceau de ce jus de citron pour l'imbiber, et dessine quelque chose sur le papier ou écris "bravo"
3.Laisse sécher la feuille quelques instants.
4.Approche la flamme de la feuille que tu tiens verticalement, mais attention,il ne faut pas l’enflammer !

Explication de l'expérience "le citron magique" : Le jus de citron est un solution incolore qui contiennent beaucoup d’acide citrique.

Le séchage et l’évaporation de l’eau contenue dans ce liquide laisse les cristaux d’acide sur la surface du papier.
La température d'inflammation de ces cristaux d'acide est plus basse que celle du papier, du coup la chaleur fait rapidement apparaître les mots ou les dessins tracés sur la feuille.

Voir le son ?


Matériel :
- riz
- bol
- cellophane ou sac plastique
- 2 bouteilles en plastique vides
- scotch

Etapes :
1.tends à la surface du bol le cellophane ou le sac plastique (en utilisant du scotch)
2.dépose des grains de riz sur le cellophane ou le sac plastique
3.tape les 2 bouteilles l'une contre l'autre juste au dessus du riz

Explication de l'expérience "voir le son ?" : Tu as dû voir les grains de riz "sauter" sur le cellophane. Lorsque tu frappes les bouteilles, il se forme un son. Le son se transmet dans l’air sous la forme d’une vibration qui fera vibrer le cellophane et donc rebondir les grains de riz.

Pas de fumée sans feu… ou l’inverse !


Matériel :
- Bougie
- Cuillère
- Allumette allumée

Etapes :
1. Allume la bougie
2. Éteins la flamme en recouvrant celle-ci avec la cuillère
3. Approche rapidement une allumette à l’endroit où la fumée monte

Explication de l'expérience "Pas de fumée sans feu… ou l’inverse !" : Tu as pu rallumer la flamme de la bougie en approchant l'allumette.

Une flamme, c'est en fait un gaz qui dégage de la chaleur et de la lumière en faisant une réaction chimique avec l'oxygène de l'air. Quand une bougie brûle, la chaleur de la flamme fait fondre puis s'évaporer la cire, et les vapeur de cire s'enflamment et entretiennent la flamme.
Une fois que la bougie a été éteinte, pendant que de la fumée s'élève encore, il y a encore pendant quelques secondes du gaz inflammable qui part de la mèche. Si on met une flamme ou étincelle, sur ce gaz, il s'enflamme à nouveau.

Oh mon bateau

Matériel :
- 1 petit bateau en papier (regarde comment en fabriquer sur internet si tu ne sais pas le faire)
- 1 grand saladier
- de l'eau
- du liquide vaisselle

Etapes :
1.Remplis le saladier d’eau
2.Pose le bateau à la surface de l’eau
3.Ajoute quelques gouttes de liquide vaisselle dans l’eau juste derrière le bateau

Explication de l'expérience "Oh mon bateau" : L’eau a une tension de surface. Cette tension garde les molécules d’eau liées les unes aux autres et cela forme une sorte de membrane à la surface de l’eau. En versant les gouttes de liquide vaisselle, la tension de surface est rompue à cause du liquide vaisselle. Le liquide vaisselle est un tensio-actif, il diminue la tension de surface, les molécules d’eau s’attirent moins et cela se propage de proche en proche. Cela va provoquer un mouvement qui va faire avancer le bateau.

à l’eau !

Matériel :
- 2 verres transparents
- jus de chou mis de côté ou eau colorée en y faisant tremper le tampon d'un vieux feutre par exemple
- papier absorbant ou mouchoir en papier

Etapes :
1. Coupe le papier absorbant en 3 bandes
2. Remplis un verre avec du jus de chou (ou de l'eau colorée)
3. Place une des extrémités (= un des bouts) du papier absorbant dans le verre d’eau en veillant à ce que le papier touche le fond du verre.
4. Place l’autre extrémité dans le second verre, vide, placé à côté du premier, la bande de papier est « à cheval » sur les rebords des 2 verres.
5. Laisse le dispositif pendant 1h.

Explication de l'expérience "à l'eau" : Toute l'eau du premier verre est passée dans le second. Le papier absorbe et vide l’eau du premier verre pour la reverser, la transvaser dans le second verrre grâce à la capillarité (nom du principe physique qui correspond au fait de remonter dans un tube/capillaire). L’eau remonte dans le papier absorbant composé de fibres de cellulose comme-ci elle était aspirée. Elle retombe ensuite par gravité dans le verre vide qui peu à peu se remplit.


Jolis coquillages

Matériel :
- coquillages
- colle forte
- poudre d’alun de potassium (à trouver en pharmacie mais on peut en demander à Mme PARIS ou à M. ARNAUD)
- colorant ou encre

Etapes :
1- mets de la colle à l’intérieur des coquillages
2- dépose une fine couche de poudre d’alun et secoue pour faire tomber l’excédent (= ce qu’il y a en trop).
3- fais bouillir de l’eau et dissous 4 cuillerées à soupe de poudre d’alun dans un pot de la taille d’un pot de confiture
4- laisse refroidir
5- teinte l’eau avec du colorant ou de l’encre (facultatif)
6- plonge le coquillage pendant au minimum 6h sans bouger le récipient
7- Sors délicatement le coquillage
8- Laisse bien sécher.

Explication de l'expérience " Jolis coquillages" : L'alun de potassium a été dissout dans l'eau chaude de manière à former ce qu'on appelle une « solution saturée » : l'eau a dissout le maximum possible d'alun. Si le liquide s'évapore, il va alors rester trop d'alum dissout pour la quantité d'eau et celui ci va redevenir solide en cristallisant lentement, c'est à dire en formant de jolis cristaux. C'est ce qui se passe dans les marais salants avec le sel. Quand il doit cristalliser, l'alun va se fixer en priorité là où il y a déjà des cristaux d'alun. C'est pour cela qu'on en a mis dans le coquillage avec de la colle : ainsi l'alun va cristalliser dans le coquillage plutôt qu'ailleurs.


Un sacré œuf !

Matériel :
- oeuf cru
- vinaigre blanc d'alcool
- eau
- saladier

Etapes :
1.Plonge l’œuf entier avec sa coquille dans le vinaigre
2.Attends 24h
3.Plonge l'œuf dans un saladier d'eau et frotte le dessus, la coquille disparaît.
4.Laisse tomber l’œuf en le lachant à 10 cm au dessus de la table

Explication de l'expérience "Un sacré oeuf" : Déplace le carré gris ci-dessous pour lire l'explication quand tu auras pu laisser passer quelques jours et vu le résultat de l'expérience.



Ton oeuf est devenu rebondissant ! La coquille de l'œuf est faite en carbonate et le carbonate va réagir avec le vinaigre qui est acide. Quand ils réagissent ensemble, de petites bulles se forment comme tu as pu le voir et ce sont des bulles de CO2 (dioxyde de carbone). Cette réaction va provoquer la dissolution de la coquille de l'oeuf. Il est alors souple et peu rebondir quand tu le laches au dessus de la table. Attention, il reste fragile...

Des boulettes magiques

Matériel :
- ballon de baudruche
- papier d’aluminium

Etapes :
1. Découpe 5 petits morceaux dans le papier d'aluminium (environ 2x2 cm)
2. Forme des petites boulettes avec les carrés en prenant soin de ne pas trop les écraser.
3. Pose ces boulettes sur la table.
4. Gonfle le ballon et fais un noeud.
5. Frotte énergiquement le ballon sur tes vêtements pendant un minute.
6. Approche doucement le ballon au dessus des boulettes d'aluminium.

Explication de l'expérience "Des boulettes magiques" : Les boulettes d'aluminium sautent vers le ballon et retombent après l'avoir touché. En frottant le ballon sur le tissu, il s’est chargé en électricité statique. Quand tu apporche les boulettes qui elles ne sont pas chargées en électricité, elles sont attirées vers le ballon grâce à la force électrostatique. Elles retombent après avoir pris une partie de l'électricité du ballon. C'est la raison pour laquelle, au bout d'un moment, quand le ballon est entièrement déchargé en électricité statique, le phénomène s'arrête.

T’es gonflée !

Matériel :
- Un ballon de baudruche
- Du vinaigre
- De la levure chimique (1 sachet ou une cuillère à café)
- Un entonnoir
- Une bouteille

Etapes :
1.Remplis jusqu’au tiers la bouteille avec le vinaigre
2.Mets la levure dans le ballon à l’aide de l’entonnoir.
3.Glisse le goulot de la bouteille dans le ballon, en faisant attention à ne pas libérer de levure dedans (laisser pendre le ballon sur le coté.
4.Lève le ballon pour faire tomber la levure dans la bouteille.

Explication de l'expérience "T'es gonflée" : Lorsque la levure entre en contact avec le vinaigre, une réaction chimique à lieu et va produire un gaz, du dioxyde de carbone (CO2). C'est pour cela que des bulles apparaissent. C’est ce gaz qui va gonfler le ballon.

On peut remplacer la levure chimique par du bicarbonate de sodium (c’est le principal constituant de la levure chimique) . C'est la même réaction.

Plouf !

Matériel
- 1 saladier transparent
- pâte à modeler
- 3 feutres de couleur différentes (bleu, rouge et vert)
- eau

Etapes :
1)Remplis le saladier d’eau.
2)Fais un trait bleu au feutre pour marquer le niveau de l’eau.
3)Fais une boule avec la pâte à modeler.
4)Place la boule en pâte à modeler sur la surface de l’eau et lâche la.
5)Fais un trait rouge pour marquer le nouveau niveau de l’eau.
6)Retire la boule et donne-lui la forme d’une barque creuse et allongée.
7)Place la barque en pâte à modeler sur la surface de l’eau et lâche la.
8)Fais un trait vert pour marquer le nouveau niveau de l’eau.


Explication de l'expérience "Plouf" : La boule prend la place de l’eau et fait monter le niveau. Comme la barque est creuse, elle prend plus de place : le niveau monte plus haut. Plus un objet déplace d’eau, plus il est repoussé vers le haut, par une force appelée poussée d’Archimède. La boule ne déplace pas beaucoup d'eau. La poussée d'Archimède est faible, elle ne suffit pas à repousser le poids de la boule. Elle coule ! La barque déplace beaucoup d'eau : la poussée d’Archimède est forte, elle flotte !


Un haricot magique

Matériel :
graine de haricot (un haricot sec en filet à cuisiner fonctionne bien) ou lentille
boîte en carton type boite à chaussures
morceau de carton épais
gros ruban adhésif (épais)
ciseaux
peinture noire
verre
terre

Etapes :
1. Découpe un trou sur un des côtés de la boîte.
2.Ajoute un morceaux de carton que tu vas scotcher au milieu de la boîte
3. Peins tout l'intérieur de la boite en noir
4.Plante le haricot dans la terre que tu auras déposée dans le verre (à quelques millimètres sous terre).
5.Arrose pour humidifier la terre
6.Place le verre comme indiqué sur l'image et pose la boîte à plat
7.Ferme la boîte avec du ruban adhésif et place-la à la lumière près d'une fenêtre. Arrose tous les trois jours. Attends plusieurs semaines.

Trou

Morceaux de carton

Verre avec graine

Explication de l'expérience "un haricot magique" : Déplace le carré gris ci-dessous pour lire l'explication quand tu auras pu laisser passer quelques jours et vu le résultat de l'expérience.


La graine va germer et la tige va contourner l'obstacle pour accéder au trou. En effet, les plantes ont besoin de lumière pour bien grandir et produire le sucre qui permet la vie de la plante. Lorsque la graine germe, elle utilise les réserves contenues dans ses cotylédons et puise l'eau grâce aux racines qui se développent puis la tige pousse vers la lumière du soleil pour prendre le relai et capter la lumière pour produire son énergie. Cette attirance vers la lumière est appelée héliotropisme (hélios = soleil).



Du chaud et du froid

Matériel :
- ballon de baudruche
- 2 saladiers
- bouteille en plastique
- casserole d'eau très chaude
- glaçons

Etapes :
1. place le ballon sur le goulot de la bouteille vide
2. mets la bouteille vide dans le saladier, goulot vers le haut
3.Remplis le 2è saladier avec de l'eau et des glaçons
3. ajoute de l'eau très chaude dans le saladier, pour faire baigner la bouteille en la maintenant avec la main
4. passe ensuite la bouteille dans le saladier avec l'eau glacée

Explication de l'expérience "du chaud et du froid" : Lorsque tu verses de l'eau très chaude, l'air de la bouteille se réchauffe et cela provoque la dilatation de l'air : il occupe plus de place et provoque le gonflement du ballon. En plaçant la bouteille dans l'eau glacée, l'air se refroidit et prend moins de place, le ballon se dégonfle.




L'oiseau

Matériel :
- papier
- compas
- paille
- règle
- crayon
- carton

Etapes :
1. dessine 2 cercles de 10 cm de diamètre sur un morceau de papier
2. dessine les diamètres des 2 cercles au crayon à papier sans appuyer et marque le centre du cercle.
3. colle le morceau de papier sur le carton
4. découpe les 2 cercles
5. dessine au centre du premier cercle un petit oiseau (voir image)
6. dessine dans le deuxième cercle une cage (voir image)
7. colle les 2 cercles dos à dos en glissant la paille applatie entre eux. La paille doit être bien placée au milieu sur le diamètre.
8. fais tourner rapidement les cercles en faisant rouler la paille dans tes mains.