Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Hubertine Auclert

Louise

Andrea
Henri

Script Hubertine Auclert

HENRI : NARRATEUR

LOUISE : HUBERTINE

ANDREA : ANDREA, HISTORIEN


A la recherche de réponses a ses questions, Andrea, un historien, se promène dans le cimetière du Père-Lachaise. Le fantôme d'Hubertine Auclert surgit de l'ombre.


_Ooh !! Mais qui êtes vous ? Je vous reconnais ! Vous êtes Hubertine Auclert!

Accepteriez vous de répondre a certaines de mes questions ?


_Avec plaisir ! Beaucoup ne connaissent pas la vérité sur moi.


Les deux individus s'assirent sur un banc.


_ Êtes vous bien née le 10 avril 1848 d'une famille de paysans et morte le 8 avril 1914 ?


_Les dates sont bonnes mais non, mon père était maire, nous vivions aisément.


Andrea prend note de ces informations dans un petit carnet rose.


_J'ai ensuite vécu et été éduquée dans une pension. Je souhaitait entrer dans un couvent, en vain. J'ai été rejetée deux fois.


Après ces fâcheux évenements , un profond sentiment anticléricale naît chez Hubertine Auclert qui décide de se tourner sur la voie du féminisme.


_Qu'avez vous fait ensuite ? Vers quel autre domaine vous êtes vous tournée ?


_ N'avez vous donc jamais ouvert un livre d'histoire ? J'ai consacré ma vie à militer pour les droits des femmes en participant à des associations comme « pour le droit des femmes ».


_Mais oui bien sûr ! C'est à cette époque que vous avez commencé à publier des articles de journaux, c'était durant la IIIème République.


Elle a même crée son propre journal en 1881 « La Citoyenne » pour ne pas avoir de restrictions de contenu de l'éditeur.


_Et quelques années plus tard je me suis rendue en Algérie pour étudier la conditions des femmes là-bas. J'ai découvert que la colonisation avait aggravé la situation des femmes algériennes.


_C'est à ce moment là, en 1901 que vous avez publié votre fameux livre « les femmes arabes en Algérie »


De retour en France, Hubertine Auclert impose la féminisation de certains mots comme électeur ou député.


_Oui, c'est important car sans le mot « électrice » les femmes ne pouvaient le devenir.

À cette époque, les femmes ne pouvaient pas voter.


_Oui, le droit de vote n'était pas vraiment universel, car réservé aux hommes !


_ En effet, et vous vous êtes présentée au corps législatif. Quelle Audace !


_Malheureusement, cela a échoué, ma candidature a été rejetée.


Pour finir, Hubertine Auclert s'est battue toute sa vie pour les femmes. Elle est aujourd'hui considérée comme une figure centrale du mouvement des droit des femmes. Ce n'est que 30 ans après sa mort que les femmes obtiennent le droit de vote, en 1944 ;