Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Antoine, Mamadou, Alexis


Eugénie Niboyet


Alexis Pautre-Robert : Présentateur Antoine Le Boudec : Expert

Mamadou Samake : Expert

Alexis : Bienvenue à tous sur History Radio. Aujourd’hui le 6 janvier 2033 cela fait 150 ans qu’Eugénie Niboyet est morte. Je suis en présence d’Antoine et de Mamadou, deux experts des femmes féministes. Que pouvez-vous nous dire sur cette femme ?

Mamadou : Bonjour.

Antoine : Bonjour. Eugénie Niboyet est née le 11 septembre 1796 dans une famille plutôt bourgeoise d’origine Genevoise. Ecrivaine et journaliste, elle devient une féministe engagée. Elle épouse à 26 ans Paul Louis Niboyet le 8 aout 1822. Il est avocat. Ils ont un enfant qui se nomme Jean Alexandre Paulin Niboyet. Elle meurt il y a 150 ans le 6 janvier 1883.

Alexis : Merci. Quelles périodes et quelles régimes politiques traverse-t-elle ?

Antoine : Elle a traversé le 19e siècle et a connu de nombreux régimes politiques différents : les 2 Empires, la Restauration, la 2e République ainsi que le début de la 3e.

Alexis : Quelles actions a-t-elle menées et quelles œuvres a-t-elle accomplies ?

Mamadou : Elle obtient un brevet en 1838 pour une encre indélébile. Elle s’engage dans la révolution de 1848, crée un club de femmes et devient la porte-parole des femmes lors de la révolution de 1848. Figure incontournable du féminisme, elle collabore à une dizaine de journaux et fonde un journal ne traitant que de la question des femmes et de leurs droits, La voix des femmes, en 1848.

Alexis : S’est-elle impliquée dans les luttes de son époque ?

Mamadou : Oui, en effet, elle milite pour le droit des femmes : dans le domaine de l’éducation, pour le vote des femmes, la réforme des prisons, l’abolition de la peine de mort et l’abolition de l’esclavage.

Alexis : Avez-vous autre chose à ajouter sur cette femme ?

Alexis : Merci pour ces informations. C’était history radio 18h-19h, à demain pour une nouvelle chronique à la même heure. Au revoir.

Mamadou : Au revoir

Antoine : Au revoir