Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

reconstruire la france sous la quatrième république

Partie 3 : Zoom - le poids de la guerre d' Algérie sur la démocratie française

Vivre en France en démocratie depuis 1945

Modalités :

- Récit enseignant
- Prise de notes des élèves

- durée: 15 à 20 minutes:

Activité 1 : Contextualisation

Le gouvernement de Pierre Mendès France entre en fonction en juin 1954 avec 307 voix sur 627. Il est renversé en février 1955 par 319 voix.

La fin de la guerre d' Indochine

Avocat, membre du parti radical, Pierre Mendès France est élu pour la première fois à 25 ans, en 1932, et devient secrétaire d'État en 1938.

En 1942, il quitte la France pour rejoindre la résistance et les FFL à Londres.

À la Libération , il devient ministre de l'Économie nationale. Il souhaite mettre en place une politique de rigueur, ce qui est désaccord avec les idées de de Gaulle . Mendès France démissionne donc en avril 1945.

Après la défaite française de Dien- Biên- Phu (1954), il devient Président du conseil le 18 juin 1954. Revendiquant une certaine indépendance par rapport aux partis politiques, il mène une politique d'apaisement dans les colonies et de rigueur du point de vue économique. Il est l' auteur des accords de Genève en juillet 1954 qui mette fin à la Guerre d' Indochine ( 1946- 1954 )

Opposé aux institutions de la Vème République , il s'éloigne peu à peu du pouvoir tout en conservant l'image d'un homme politique modèle qui a marqué l'histoire de la IVème République .

L' Indépendance du maroc et de la Tunisie

Modalités :

- Travail en autonomie individuel des élèves
- Durée : une heure (possibilité de terminer à la maison )
- modalités de rendu : chronologie papier et/ ou numérique

Activité 2: Questionner un/des documents pour conduire une

analyse historique.

Consignes :

- A partir des documents 1 et 2 , relevez quelques caractéristiques del' Algérie coloniale en 1954 .
- A partir des documents 3 et 4 , réalisez une prise de notes . Ensuite, présentez celle- ci sous la forme d' une chronologie ( papier ou numérique ) . .

document 1 : le peuplement colonial et les limites des départements français d' Algérie

document 2 : l' Algérie coloniale ; une société inégalitaire

document 3 : Résumé sur la guerre d' Algérie

document 4 : 1954 - 1958 - Algérie , la guerre sans nom

Modalités :

- Travail individuel des élèves
- Durée : 30 minutes ( après les élèmnts de correction rapide de l' activité 2 distribué aux élèves )
- modalités de rendu : récit papier ou audio , au choix de l' élève

Activité 3: raconter un evenement historique

Consignes :

raconter les causes de la guerre, les circonstances du déclenchement de la guerre, son déroulement et la fin de celle-ci avec l’accession à l’indépendance des Algériens.

Modalités :

- Travail collectif cours dialogué
- Durée : une heure

Activité 4: l' algérie et la fin de la quatrième république

QUESTION 1

Que se passe-t-il à Paris ? Que se passe-t-il à Alger ?
QUESTION 2
Le commentaire se termine sur la phrase " Au milieu des heures graves, le gouvernement faisait face à la situation ". Le reportage explique-t-il en quoi consistent ces " heures graves " ?
QUESTION 3
A votre avis, de qui ce reportage des Actualités françaises exprime-t-il le point de vue ?
QUESTION 4
Quel est le nom que l'on voit sur les banderoles à Alger ? Est-il cité dans le commentaire ?

La première partie (du Plan 1 au Plan 33)

QUESTION 1
Au début du commentaire, quels sont les deux qualificatifs opposés appliqués aux événements d'Algérie ?
QUESTION 2
Que voit-on des événements en Corse ?
QUESTION 3
Quelle est la question que pose le commentateur après les images de la Corse ?
QUESTION 4
Le discours du général de Gaulle. Comment cette séquence produit-t-elle un effet de rupture par rapport à ce qui précède ? Quelle est l'image que cette séquence donne de De Gaulle ?
QUESTION 5
Qu'est-ce qui est responsable de la crise actuelle selon De Gaulle ? A quel moment de l'histoire fait-il allusion quand il parle de la République " reniée, trahie " ?
QUESTION 6
Quelle est l'impression que donnent les images de Pierre Pflimlin lorsqu'il annonce sa démission ?
QUESTION 7
Séquence à l'Elysée : Quelle est, selon le reportage, la procédure qui amène le président René Coty à appeler le général de Gaulle au pouvoir ?

La 2ème partie, du Plan 34 au Plan 86

QUESTION 8
Quelle est l'image donnée de Colombey-les-Deux-Eglises ?
QUESTION 9
Par quel moyen est montrée l'annonce officielle de l'appel du général à former un gouvernement ?
QUESTION 10
A Alger : Que se passe-t-il au même moment ? Quelle est l'impression que donnent ces événements ?
QUESTION 11
La manifestation à Paris : Quels sont les mots d'ordre de cette manifestation ?
QUESTION 12
Quelle est l'image donnée du rassemblement sur les Champs Elysées ? Quelle est l'attitude des forces de l'ordre ?
QUESTION 13
Que se passe-t-il sur le perron de l'Elysée ?
QUESTION 14
Que se passe-t-il à l'hôtel La Pérouse ?

La 3ème et dernière partie, du Plan 87 à la fin

QUESTION 15
Quelles sont les réactions provoquées par le retour au pouvoir de De Gaulle à Alger, Toulouse, Bordeaux, Paris ? Quel point de vue le reportage adopte-t-il ? Comment le voit-on ?
QUESTION 16
Comment le commentateur qualifie-t-il ce qui se déroule à l'Assemblée Nationale ?
QUESTION 17
Comment est qualifié le texte que lit De Gaulle à la tribune ? Que demande surtout ce texte ?
QUESTION 18
Comment le commentateur désigne-t-il De Gaulle ? Pourquoi ?
QUESTION 19
Qui est le premier personnage à suivre De Gaulle à l'Elysée ? A votre avis, pourquoi est-il choisi ?
QUESTION 20
Quelle est la séquence qui clôt le reportage ? A votre avis, pourquoi le reportage a-t-il choisi de montrer cette séquence ?

Prolongements

Les médias en France dans les années 1950

La presse filmée

Pour la période 1944-1969, les documents proviennent majoritairement du fonds de la presse filmée (Actualités Françaises). Ces fonds sont ceux d'une société cinématographique concurrente à Pathé et à Gaumont. Fondée en août 1940 sous l'Occupation, ces Actualités sont d'abord des outils de propagande pour Vichy et l'Allemagne. Après la Libération, elles changent de main et prennent le nom d'Actualités Françaises, jusqu'à leur disparition en 1969. Rappelons que jusqu'à cette date, à côté de la presse et de la radio, c'est la presse filmée qui, en ce qui concerne les médias audiovisuels, est la principale source d'information des Français. La télévision est en effet très loin de couvrir l'ensemble du territoire national, et fait encore figure de média sans public : en 1958, seulement 5% des ménages sont équipés d'un récepteur de télévision. L'heure est encore à l'écoute collective dans le cadre des télé-clubs qui regroupent les téléspectateurs à l'échelon local (quartier ou village), dans une mairie, dans une école. A contrario, les salles de cinéma attirent un public important et régulier, assurant aux journaux hebdomadaires d'actualités diffusés avant le film un public important. Les journaux des Actualités françaises sont composés d'images tournées par leurs propres équipes mais également par des sociétés concurrentes de presse filmée (Pathé, Eclair et Fox). Des sujets généralement très courts (40 secondes), très enchaînés, couvrent l'information politique dans ses aspects les plus institutionnels.

Les médias de masse soumis au pouvoir

L'étude des deux reportages des Actualités Françaises pose la question du rapport des médias avec le pouvoir et donc de la censure, sujet particulièrement sensible en ce qui concerne la politique algérienne de la France. Au moment des " événements " d'Algérie (le mot de " guerre " n'est jamais prononcé), les médias audiovisuels sont soumis au gouvernement. C'est évidemment le cas de la télévision, qui est alors un monopole d'Etat. Le général de Gaulle comprendra vite quel intérêt le pouvoir peut avoir à contrôler cet outil en plein développement, qui permet de s'adresser directement aux Français. Il en dira : " Pendant la guerre, j'ai gagné avec le micro, maintenant je gagne avec la télévision " (in L'Echo du siècle, Dictionnaire historique de la radio et de la télévision en France, Jean-Noël Jeanneney, éd. Hachette, Arte, La Cinquième, 2001, p.483). C'est également vrai des Actualités françaises qui, tout naturellement, depuis leur création sous Vichy, servent le pouvoir officiel. L'information critique sur les événements d'Algérie est alors essentiellement le fait de la presse écrite. Cette critique cependant ne vient pas des journaux à plus grand tirage, ceux que l'on désigne comme la " grande presse " : France Soir, Le Parisien Libéré, Le Figaro, Paris-Match, qui relaient l'information officielle donnée par la télévision ou les Actualités françaises. Elle vient (à côté de la presse d'extrême-gauche), d'hebdomadaires et d'un quotidien : L'Express, France-Observateur, Témoignage Chrétien, Le Monde, qui osent dénoncer ce qui se passe réellement en Algérie, et subissent fréquemment la censure. Malgré tout, la somme des tirages de ces journaux pèse peu au regard de la diffusion des grands journaux nationaux, du poids de la radio, de la télévision débutante, et des Actualités Françaises. Ainsi, jusqu'au discours de De Gaulle sur l'autodétermination en septembre 1959, les médias ont dans leur immense majorité relayé le discours officiel : les opérations menées par la France de l'autre côté de la Méditerranée sont désignées comme des actions de " pacification " de l'Algérie française.