Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Simplification et recherche du mot silencieux.
Yves Bonnefoy refuse l'idée d'une oeuvre close sur elle-même enfermée dans sa beauté ("L'imperfection est la cime"). Il refuse l'esthétisme : "La part esthétique, dans le poème, c'est l'occasion qui deviendrait la faute si on lui sacrifiat la vérité"
Le bonheur du poète : consentir au silence au sein même de la parole.

Aux arbres 1953

En 1953, il publie un receuil au titre mystérieux "Aux arbres". Du mouvement et de l'immobilité de Douve. Douve ne se réduit à aucun concept et peut s'apparenter à plusieurs choses dont le nom signifie un fossé plein d'eau. Mais on imagine ici que le poète désigne la femme aimée, et cette femme est morte. Ainsi, les termes de mouvement et d'immobilité semblent évoquer en lui l'opposition entre la vie et la mort. Le poète tente comme une sorte de défi et entend construire une approche philosophique de ce qui n'a pas de concept : la mort.

Titre : le poème leur est dédié "aux arbres", il veut s'adresser directement à eux.
Fait de nombreuses apostrophes : "vous" celle-ci sont mises en avant car en début de de vers 1 et 2 : anaphore qui insiste sur la néccessité pour l'auteur de leur rendre hommage.
Il les personnifie car il introduit une notion de mouvement, et de volonté des arbres : "vous qui vous êtes effacés";"vous qui avez refermé".

Le rôle des arbres :

Ce sont des êtres animés, capables de communiquer et de jouer le rôle de médiateurs "j'entends à travers vous" : lien entre le poète et les arbres qui lui permet d'entendre ce que la mort ne dit pas et ce que les morts ne disent pas "proches de moi";"renfermée sur elle" lien entre Douve et les arbres "dans la médiation" qui évoque ici clairement le rôle des arbres : celui de rassembler des êtres. Dans le vers 9, les trois protagonistes du drame de la séparation (je, vous, elle) sont réunis dans le même vers grâce à justement cette "médiation des arbres". (médiation = coniliation)