Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Hamma 2nd3
Sana

Versailles, miroir de l’absolutisme

Sommaire :

1 . Le château de versaille

2. l'absolutisme

3. Qui était Louis XIV ?

4. le bassin du char d'apollon

5. << Le système >> Versaille

7.Conclusion

6. La galerie des glaces

1) Le château de versaille

Le château de Versailles est un château et un monument historique situé à Versailles dans les Yvelines, en France. Il fut la résidence principale des rois de France Louis XIV, Louis XV et Louis XVI. Le roi, la cour et le gouvernement y résidèrent généralement de façon permanente .




Voulu par Louis XIV afin de glorifier la monarchie française, le château est le plus important monument de son règne et l'un des chefs-d'œuvre de l'architecture classique. Il exerça une grande influence en Europe aux XVIIIe et XIXe siècles dans le domaine de l'architecture et des arts décoratifs. Le château est constitué d'un ensemble complexe de cours et de corps de bâtiments préservant une harmonie architecturale.

2. l'absolutisme

<< L'absolutisme, ou monarchie absolue, est un type de régime politique dans lequel le détenteur d'une puissance attachée à sa personne concentre en ses mains tous les pouvoirs, gouverne sans aucun contrôle. >>

2. Qui était Louis XIV ?

Louis XIV (1638-1715), dit le « Roi-Soleil », détient le record du plus long règne : 72 ans. Durant sa minorité, la régence est confiée à sa mère, Anne d’Autriche, qui gouverne avec le cardinal Mazarin. En 1661, Louis XIV prend seul les rênes du pouvoir et met en place une monarchie absolue.

Avant de lui préférer l'allégorie politique, Louis XIV choisit au début de son règne le soleil pour emblème D'où le surnom <<roi soleil>>.

. Le soleil, c'est Apollon, dieu de la paix et des arts ; c'est aussi l'astre qui donne vie à toutes choses, qui est la régularité même, qui se lève et qui se couche.

4. le bassin du char d'apollon (Jean-Baptiste Tuby, 1671, château de Versailles)

Dans l' un des mythes d’Apollon. En effet le matin arrivé, le dieu sort des eaux sur son char permettant de jeter partout une lumière renaissante. Il guide les quatre chevaux de son char en tenant les rênes d’une seule main. Le dieu est assis, avec la chevelure recouverte de laurier et regardant devant lui.

Lorsqu’on regarde le groupe du char de face, dans l’axe du château, on constate que les chevaux se répartissent deux par deux : un premier ensemble à gauche, le second à droite. Les premières montures de gauche et de droite redressent le col, montrant leur envie de partir, tout en restant sous le contrôle de leur conducteur. De leur côté, aux extrémités, ils baissent la tête et donnent le sentiment de battre l’eau. Ils sont accompagnés par des tritons qui nagent à proximité, sonnant de la conque et annonçant le dieu. Le char sort en effet de l’eau : ici seules deux roues dépassent le niveau de l’eau à moitié. Derrière le char, des baleines suivent, enfin, faisant sortir leur tête de l’eau. En retrait, reste un géant des eaux annonce la sortie du soleil.

Pour le roi Soleil, la levée du jour par Apollon est centrale. C’est le moment de toute la majesté et de la puissance.

Le bassin du char d’Apollon ou bassin d’Apollon est un bassin artificiel du parc du château de Versailles et nommé d'après Apollon. Il est situé sur l'axe central du parc, devant le Grand Canal. Le jardin du château, élaboré par André Le Nôtre, a été bâti pour illustrer le mythe solaire d'Apollon, et par ce biais la splendeur du Roi Soleil. La fontaine du bassin d'Apollon est un élément central de ce jardin.

5. << Le système >> Versaille

A partir de 1682, la cour se sédentarise à Versailles qui est alors pensé et organisé comme le centre quasi unique de la vie politique et culturelle du royaume. Ainsi, les notions de centre et de centralité sont particulièrement présentes et utilisées constamment par la monarchie comme une affirmation du pouvoir.

La centralisation politique et administrative du royaume est une des marques les plus fortes d’un absolutisme

À une échelle large, la cour se présente comme le centre politique, économique et culturel incontestable du royaume, dans un contexte général de construction de l’État et de centralisation de ses fonctions. De même, à l’échelle interne, la cour se structure selon un modèle centre-périphérie, et fonctionne selon des systèmes d’exclusion successifs qui définissent une organisation en cercles concentriques autour du roi. Cette structure sociale se manifeste pleinement lors du cérémonial qui fonctionne comme une représentation symbolique du pouvoir.

Avant d’être la résidence des rois Louis XIV, Louis XV, et Louis XVI, Versailles était le pavillon de chasse construit à l’initiative de Louis XIII par Nicolas Huaut. Un château fut également bâti avec un jardin à la française où la cour s’installa. Cependant à la mort du roi, Anne d’Autriche assura la régence pour son fils Louis XIV et délaissa les appartements de Versailles. Après son mariage avec Marie-Thérèse d’Autriche, le roi Louis XIV s’établit à Versailles pour en faire une résidence royale officielle. Des travaux sont entrepris pour faire de ce lieu le château que nous connaissons aujourd’hui. C’est par phases successives que les aménagements sont réalisés.

+ info


Le plan du château et l’emplacement des appartements montrent l’imbrication totale entre sphère privée et publique ainsi qu’une organisation de l’espace selon les rangs, autour du roi. La chambre du roi constitue le centre géométrique du château. À droite et à gauche se déploient de manière symétrique les grands appartements et l’appartement de la reine. Le corps central du château, au rez-de-chaussée et au premier étage, donc au plus près du roi, est occupé par la famille royale au sens strict : le roi, la reine, le dauphin, la dauphine, Mesdames au XVIIIe siècle. Les caves et les entresols contiennent les services du roi Pour la table du reste de la cour, les services sont relégués au Grand Commun.


Les fonctions sont ainsi nettement séparées : à l’avant du château les services concernant l’État, et côté jardins : les logements de la famille royale, des officiers des maisons royales et des courtisans. Le point de rencontre et de passage obligé est précisément l’appartement du roi. L’organisation spatiale du château suit de manière stricte l’organisation en cercles autour du roi. De même le cérémonial manifeste cette organisation concentrique de manière particulièrement nette.














La galerie des Glaces ou Grande Galerie est une galerie de grand apparat de style baroque située dans le château de Versailles, dont elle est l'une des pièces emblématiques. Conçue et construite de 1678 à 1684 par l'architecte Jules Hardouin-Mansart, elle était alors destinée à illustrer le pouvoir du monarque absolu Louis XIV et à éblouir ses visiteurs, par son ornementation, par sa riche iconographie composée par Charles Le Brun et par ses dimensions inédites.

La galerie des Glaces était un lieu de rencontres et de passage, dans lequel le public et les courtisans espéraient croiser le roi ou lui demander une requête. Longue de 73 mètres, elle fût aussi un outil politique, qui permis la mis en scène du faste et de la force du royaume. Tout le décor est en effet construit dans le but d’exposer aux personnes qui l’admirent les succès de la France.

6. La galerie des glaces

  • L'installation de Louis XIV au château de Versailles répond à la fois à une volonté du roi d'exposer toute sa grandeur et à un désir de contrôler et de soumettre la noblesse. Le château de versaille est donc le reflet direct de son absolutisme au yeux du monde entier.

7.Conclusion

" « Ce n’est pas un palais, c’est une ville entière.

Superbe en sa grandeur, superbe en sa matière. » "

-Charles Perrault, Le Siècle de Louis le Grand, 1687