Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Moines se rendant au travail, La Grande Trappe (Orne), vers 1910.
© Médiathèque de la Communauté Urbaine d’Alençon

Retrouvez le bon symbole !

La croix de Malte est le symbole des Hospitaliers de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem, qui accueille, soigne et défend les pèlerins. Comme ils s’installèrent à Malte de 1530 à 1789, cette croix prit tout naturellement le nom de l'île.
La croix maltaise est constituée de 8 pointes qui représentent les huit nations médiévales dont les nobles pouvaient être membres de l'Ordre de Saint-Jean, à savoir :

• l'Auvergne
• la Provence
• l’Angleterre
• l'Aragon
• la Castille et le Portugal
• l'Italie
• la Bavière
• la France

Les 8 pointes de la croix de Malte ont également une autre symbolique, les 8 obligations des chevaliers :

• Vivre dans la vérité
• Avoir la foi
• Se repentir de ses péchés
• Faire preuve d’humilité
• Faire régner la justice
• Être miséricordieux
• Être sincère et sans réserve
• Savoir endurer les persécutions

Source : https://comptoir-des-croix.com/blogs/comptoir-des-croix/signification-croix-de-malte

La Croix de Jérusalem apparaît au XIe siècle, avec les croisades. Elle est composée d’une grande croix potencée et de quatre petites croix grecques. Plusieurs significations y sont attachées : les cinq croix pourraient représenter les cinq plaies du Christ (causées aux mains et aux pieds par les clous, et au flan par la lance du soldat).
La croix des croisés pourrait également représenter l’ordre de Jésus de répandre l’Evangile dans le monde entier. Alors que les quatre croix symboliseraient les quatre coins du monde, la croix du centre représenterait Jérusalem où la mission de répandre la parole du Christ a commencé, ou même Jésus lui-même.
Une troisième interprétation suggère que la grande croix représente Jésus, tandis que les quatre petites symbolisent les quatre évangélistes, Matthieu, Marc, Luc et Jean.

Source : https://medieval-fantasy.fr/blogs/symboles/croix-de-jerusalem

Le chrisme ou « monogramme du Christ » est un symbole chrétien formé par les deux majuscules grecques X (chi) et P (rhô), la première étant apposée sur la seconde.
Ces deux lettres sont les premières du mot Χριστός qui signifie Christ. Elles sont souvent accompagnées de la première et de la deuxième lettre de l’alphabet grec α (alpha) et ω (oméga). Celles-ci encadrent l’alphabet, symbolisant ainsi le tout, le commencement et la fin.
Si ces lettres sont ajoutées ensemble, elles forment le mot ἄρχω, qui signifie « diriger, aller en tête, commander », et renvoient à Jésus-Christ, « fondateur et premier chef de l’Église chrétienne naissante ».
Le signe du Chrisme est généralement inscrit dans un cercle, image d’unité et de perfection divine. Il est le symbole de la religion chrétienne mais aussi un symbole de protection.

Source : https://www.chrisme.org/le-chrisme

Dès le Ier siècle, les premiers chrétiens, lors des persécutions romaines, avaient choisi, en signe de reconnaissance, le symbole du poisson, et ce pour plusieurs raisons. La raison principale réside dans le fait que les premiers chrétiens ont vu dans le terme grec ICHTUS un acronyme, c’est-à-dire, un mot formé à partir des initiales de plusieurs autres mots. Effectivement, les lettres composant le mot « ICHTUS » (ἰχθύς ) peuvent signifier « Jésus Christ Fils de Dieu Sauveur » :

I : Ἰησοῦς / Iêsoûs : Jésus
Χ : Χριστoς / Khristòs : Christ
Θ : Θεοῦ / Theoû : de Dieu
Υ : Υἱoς / Huiòs : Fils
Σ : Σωτήρ / Sôter : Sauveur

Source : https://fr.aleteia.org/2018/04/09/pourquoi-le-poisson-est-il-le-symbole-des-chretiens/

La croix orthodoxe est une variante de la croix latine ; elle est utilisée dans les pays chrétiens d’Europe de l’Est.

L'axe vertical de la croix est coupé de trois branches horizontales. La branche du milieu, la plus longue, est réservée aux bras étendus du Crucifié. La branche du haut représente l'inscription en grec, latin et hébreu que Pilate avait ordonné de clouer à la croix, selon la coutume romaine qui rendait ainsi public le motif de la peine, auquel il avait ajouté INRI, l’abréviation de « Jésus le Nazaréen, roi des Juifs ».
Contrairement à la tradition catholique qui représente les pieds du Christ cloués d'un seul clou, selon les orthodoxes, les pieds du Christ ont été cloués séparément. La branche horizontale inférieure de la croix sert ainsi d'appui aux pieds du crucifié. L'une de ses extrémités est surélevée, montrant le ciel où est reçu le bon larron, l'autre extrémité indiquant l'enfer qui attend le mauvais larron, celui qui ne se repentit point.

D'après : http://religion-orthodoxe.eu/article-la-croix-orthodoxe-russe-91296302.html

Après avoir redécouvert ma foi, je désirai consacrer ma vie à Dieu. Je quittai ma famille et mes amis pour entrer au couvent.


En 1890, je devins moine cistercien à l’abbaye de Notre-Dame-des-Neiges, en Ardèche, puis au monastère d’Akbès, en Syrie, sous le nom de frère Marie-Albéric.

Même si j’étais heureux au monastère, je sentais que ce n’était pas encore assez : nous étions pauvres pour des riches, mais pas pauvres comme l’était notre Seigneur, pas pauvres comme je l’étais au Maroc, pas pauvres comme saint François.


Indice n° 5 : 9