Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

La notion de phénotype étendu

Les constructions des phryganes

Les phryganes sont de petits insectes dont la larve aquatique présente la particularité de construire un fourreau, tube la protégeant des prédateurs.

Pour le fabriquer, la larve de phrygane utilise tout d'abord es sécrétions de ses glandes salivaires. Elle tisse ainsi une enveloppe de soie qu'elle recouvre de petits éléments récoltés au fond de l'eau (fragments végétaux, fragments de coquilles, graviers).



La termitière

Les termitières sont des constructions de terre pouvant atteindre jusqu'à 8 m de haut (C). Chacune abrite une colonie de termites, des insectes vivant en société. Les ouvriers, responsables de l’édification de la termitière, sont stériles tout comme les soldats défendant la colonie. Seule la reine et quelques mâles ailés peuvent se reproduire.



Le berceau de l'oiseau jardinier satiné

Guêpe parasite et coccinelle garde du corps

La guêpe Dinocampus coccinellae est un parasite classique de la coccinelle Coleomegilla maculata. Les femelles pondent un œuf dans |'abdomen de la coccinelle, et, pendant le développement larvaire d'une vingtaine de jours, le parasite s'alimente des tissus de son hôte, tout en diminuant ses

défenses immunitaires. Ensuite, la larve de Ia guêpe s’extrait de l’abdomen de la coccinelle, sans la tuer, et commence à tisser un cocon entre ses pattes. La coccinelle, en partie paralysée, se voit alors forcée de jouer le rôle de « garde du corps » de ce cocon et de la chrysalide qu'il contient, jusqu'àsa métamorphose en guêpe adulte. Dans près de 25 % des cas observés, la coccinelle survit a cette agression et reprend une activité normale.



Des scientifiques de l’université de Montpellier ont montré que les cocons de la guêpe gardés par une coccinelle sont beaucoup moins vulnérables à la prédation, comparés à ceux qui sont laissés seuls, ou à ceux qui sont gardés par une coccinelle expérimentalement tuée.

Les chercheurs se sont demandé comment le parasite modifiait le comportement de son hôte, surtout après la sortie de la larve. Ils ont récemment découvert que l’œuf de la guêpe contenait un virus à ARN, le DcPV (C) dont ils ont pu analyser le taux de réplication à différents moments du cycle et dans différentes parties de la coccinelle hôte. L’équipe a analysé le tissu nerveux des coccinelles parasitées et a constaté que l'infection par le virus DcPV provoque le gonflement des axones et d'autres traumatismes responsables de la paralysie de l’hôte et de son comportement de « garde du corps ».





Travail

Objectif : présenter sous forme de padlet /tableau salle différents cas de phénotype étendu.



Aide à la résolution :

  • Montrer que les différents exemples de phénotype étendu peuvent constituer des avantages sélectifs favorisant la transmission d'une génération à l'autre des gènes impliqués.
  • Montrer que le cas du parasitisme par le guêpe est un exemple poussé de phénotype étendu.

Des mécanismes non génétiques de la diversification du vivant