Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Quelle que soit son échelle, un projet de construction poursuit un même cycle : il mobilise de la matière, la déplace, la transforme et la rejette. Dans un monde où les ressources sont finies, la responsabilité des concepteurs est de faire circuler cette matière. La création sous la contrainte de l’existant fait partie de la culture du concepteur et représente le meilleur gisement pour économiser la matière. Le réemploi de produits existants ou l’emploi de matières renouvelables et biosourcées sont des leviers essentiels pour améliorer le cycle de la matière. Les démolitions sur site sont en effet un gisement de matière précieux pour nos gares et il existe aujourd’hui de nombreuses filières industrielles de bois ou d’isolants biosourcés. Les flux de matières concernent aussi la vie des ouvrages avec pour objectifs de réduire les consommations et rejets d’eau et la production de déchets d’activité. La diminution de ces flux passe par la maîtrise des aménagements extérieurs, l’ingénierie des fluides et l’innovation dans la gestion des déchets d’exploitation.

matière