Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Sensibiliser les partenaires (collègues enseignants, AESH, parents) à l'accueil d'une personne avec un Trouble du Langage Oral et des Apprentissages (TLOA) au sein d'un Etablissement Public Sensoriel Médical et Social (EPSMS)

Un enfant dyslexique n'est pas une dysgrâce Fiamma Luzzati

Sabine Chabasse (enseignante spécialisée)_ Christine Evano (psychologue clinicienne) - Sabrina Joly (éducatrice spécialisée)

Quels sont les troubles du langage des personnes accueillies à l'EPSMS?

-dysphasie
-dyslexie
-dysorthographie Ce sont des handicaps invisibles, ils sont durables MAIS se prennent en charge.
-dysgraphie
-dyscalculie

On les nomme aussi, troubles sévères du langage, troubles du langage et des aprentissages ou troubles -DYS


Le trouble spécifique d'apprentissage (-dys) n'est lié ni :
-à l'intelligence
-à des facteurs sociaux-affectifs
-à des problèmes d'audition ou de vision
-à des différences culturelles ou linguistiques





Définition de quelques troubles -dys

La dyslexie : c'est l'incapacité de développer les procédures automatiques de l'écriture, des difficultés d'accès à la lecture (identification des syllabes, lettres)
Elle s'associe toujours à une dysorthographie (= difficultés d'assimilation des règles d'orthographe)

Les guides du MOOC-dys (www.eduscol-education.fr)

Elle ne s'avère pas avant le CE2.

La dysphasie : c'est un trouble développemental, spécifique, sévère et persistant qui concerne l'élaboration du langage. Il entrave le développement langagier dès les premières acquisitions et se traduit par un démarrage plus lent et plus tardif du langage.

Comment la dyslexie est-elle détectée?
Comment est-elle prise en charge en EPSMS?



Grâce à des bilans orthophoniques et neuropsychologiques qui posent un diagnostic et proposent une prise en charge adaptée.


Ce diagnostic est donc pluridisciplinaire (médical, orthophonique, psychologique)


Un diagnostic de dyselxie ne peut être posé qu'après 18 mois d'apprentissage de la lecture.


Les délais sont parfois longs mais il est nécessaire de prendre son temps pour cerner toutes les difficultés de l'enfant pour proposer les adaptations les plus appropriées.

Quels professionnels travaillent en EPSMS?
Quels leviers utilisent les enseignants spécialisés du Ministère de la Santé pour accueillir les élèves?

L'équipe professionnelle des EPSMS se compose ainsi:
-un médecin (pédiatre ou psychopédiatre)
-des psychologues, neuropsychologues
-des orthophonistes
-des ergotérapeutes
-un psychomotricien
-une infirmière
-des enseignants spécialisés détenteurs du CAPEJS (Certificat d'Aptitude au Professorat de l'Enseignement des Jeunes Sourds) et du CAPPEI (Certificat d'Aptitude Professionnelle aux Pratiques de l'Education Inclusive)
-des éducateurs spécialisés et educateurs techniques spécialisés
-des interprètes, codeurs

Leviers?
-la communication entre professionnels est essentielle pour pouvoir coordonner des actions et proposer des pistes pour les apprentissages scolaires.
-il est possible de travailler en partenariat et coopérer avec l'orthophoniste, pour un projet pédago-thérapeutique transversal
-les bilans neuropsychologiques peuvent permettre d'étayer les apprentissages (WISC)

Quelques conseils pour guider les apprentissages

Afin de faciliter l'expression de la personne -dys:
-ne pas lui imposer la lecture à voix haute devant la classe si elle n'est pas volontaire
-éviter les questions ouvertes et préférer celles semi-guidées "Tu souhaites choisir le bleu ou plutôt le vert?
-le /la mettre en confiance
-lui laisser du temps pour entrer dans les tâches

Pour les apprentissages scolaires:

-ne pas dicter le cours
-privilégier des documents numérisés
-séquencer les consignes = 1 seule consigne à la fois!!
-faire reformuler les consignes pour s'assurer de la bonne compréhension
-privilégier le visuel, utiliser les pictogrammes (http://ressources-ecole-inclusive.org/2020/12/17/outils-les-pictogrammes-consignes/)
-éviter de travailler l'orthographe de manière spécifique, ne pas l'évaluer sur cet item
-donner plus de temps pour exécuter un travail ou alléger celui-ci


Pour approfondir :

  • conférence Galaxy DYS, Léonard Vannetzel : https://www.youtube.com/watch?v=lNcT5ezzh7U

Penser au support de la communication :


  • l'oral
  • le visuel
  • l'auditif
  • le kinésthésique qui permet de prendre en compte le corps dans les apprentissages (proprioception)


NB : ouvrage de Gentaz

Points de vigilance à connaître

Les personnes atteintes de troubles du langage et des apprentissages peuvent connaître des troubles psychologiques dûs à leurs difficultés.

Fanny de La Haye, maître de conférences en psychologie cognitive, Inspe Bretagne

Le psychologue clinicien

Travail sur plusieurs axes :

Auprès de l’enfant :
- En équipe, au sein d’une équipe pluridisciplinaire
- Auprès des parents
- En lien avec l’éducation nationale
-En lien avec les partenaires extérieurs
- En lien avec les instances MDPH

Son rôle auprès de l'enfant:
-étudie la dynamique et l’équilibre psycho affective de l’enfant.
- Evalue l’organisation des différentes instances psychiques dans une mise en situation d’agir et d’exprimer.
Objectif: rétablir les perturbations de la structuration de la personnalité

Les perturbations observées dans les troubles spécifiques du langage

  • Dimension subjective : expérience psychologique ou vécu d’insatisfaction et le fait de se sentir différent

  • Dimension intersubjective : les répercussions émotionnelles de la maladie sur la famille et les institutions sociales.

  • Perturbation de la structuration psycho affective

  • Altération de la représentation de soi/regard des parents (regard de l’autre) et le regard d’autrui (enseignants, éducateurs, camarades,…)

  • Mauvaise estime de soi (atteinte narcissique), anxiété, culpabilité, autoreproche

  • Trouble du comportement et émotionnel (scolarité vécue comme une source échec)

  • Les syndrômes dépressifs et les états anxieux interfèrent sur le fonctionnement cognitif.

  • Troubles des conduites : avec des comportements agressifs et impulsifs dus à une faiblesse du contrôle des pulsions et des capacités défensives face aux contraintes et aux frustrations.

  • Phase de désinvestissement : évitement du matériel scolaire

  • Phase défensive : négation des difficultés, opposition , négativisme, refus des conseils de son environnement scolaire et familial.

Les propositions:

Accompagnement par un soutien psychologique :

  • Restaurer le capital narcissique pour permettre d’investir progressivement et positivement les apprentissages scolaires.

  • Aider l’enfant à mieux tolérer la frustration (accepter les difficultés de façon réaliste)/ travail sur l’acceptation des difficultés comme faisant partie de soi sans pour autant définir totalement l’enfant.

Travail avec les parents

Aide à la compréhension des difficultés subjectives et objectives de leur enfant pour une prise de conscience de l’impact des perturbations comportementales et affectives vécues par l’enfant

Aide à l’identification de l’impact sur la famille, par ex : réduire l’anxiété et la culpabilité des parents (deuil de l’enfant idéal, acceptation réaliste des contraintes imposées par les difficultés)


Merci pour votre attention