Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Les principaux accidents de la vie courante et conduites à tenir

Titre

Commencer

Partie 1

Conduites à tenir

Conduites à tenir

Les accidents sont de diverses natures et les conduites à tenir doivent être adaptées à la situation constatée.

CHUTE : avec ou sans perte de conscience.


1. Si la personne se plaint de violentes douleurs localisées :

-Ne pas la déplacer.
-Couvrir la personne, la rassurer.
-Questionner la personne pour évaluer le degré de gravité des lésions.
-Couvrir la personne, la rassurer.
-Appeler le 15.
-Consigner l’incident dans le classeur de liaison.
-Prévenir sa responsable, ainsi que la famille.

2. La personne est consciente et ne ressent pas de douleurs :

-Questionner la personne pour évaluer la douleur.
-J’aide la personne à se relever en procédant par étapes.
-Consigner l’incident dans le classeur de liaison.
-Prévenir sa responsable, ainsi que la famille.

3. Si la personne est inconsciente (« Elle respire) :
-Contrôler sa respiration.
-Mettre la personne en P.L.S (position latérale de sécurité).
-couvrir la personne.
-Appeler le 15.
-Consigner l’incident dans le classeur de liaison.
-Prévenir sa responsable, ainsi que la famille

4. Si la personne est inconsciente (« Elle ne respire pas) :
-Contrôler sa respiration.
-Appeler le 15.
-Commencer le massage cardiaque
-Consigner l’incident dans le classeur de liaison.
-Prévenir sa responsable, ainsi que la famille

Prévenir les périodes de canicule et de grand froid :

Le dérèglement climatique, assez constant depuis une dizaine d'années, provoque en été des pics de chaleur et en hiver des baisses de température importantes. Les personnes âgées sont très fragiles par rapport à ces variations. En tant qu'assistant de vie, je suis là pour conseiller les personnes que je prends en charge afin de les protéger efficacement dans l'un ou l'autre cas.

Partie 2

En cas de canicule

En cas de canicule


RISQUE : LA DÉSHYDRATATION


A. Recommandations :

Il est recommandé de boire 1,5 L d’eau, voire 2 L à 2,5 L par jour, en tenant compte de l’eau contenue dans les aliments et sans contre-indication ou restriction hydrique. Malgré cela, certains ne s’hydrate pas suffisamment.
L’eau est un élément vital pour le fonctionnement de notre organisme, elle permet également d’assurer une meilleure thermorégulation pendant les fortes chaleurs.


B. Les personnes âgées et le risque de déshydratation.

Pour les personnes âgées, s’hydrater suffisamment est encore plus difficile pour de multiples raisons dont le fait qu’elles ressentent moins la soif. Le risque de déshydratation chez la personne âgée est plus accru.
L’AES a alors un rôle de prévention très important pour favoriser leur hydratation et les encourager dans ce sens.


C. Physiologiquement, les personnes âgées sont plus susceptibles de se déshydrater car :

- leur teneur en eau corporelle diminue.
- baisse des facultés cognitives, pertes de mémoire.
- baisse de la mobilité.
- affaiblissement du fonctionnement des reins.
- atténuation du sentiment de soif même en cas de fortes chaleurs.
- prise de traitement diurétique ou laxatif qui favorise l’élimination de l’eau.


D. Les symptômes et signes

- épuisement.
- étourdissement.
- difficulté à se concentrer.
- peau sèche

- crampes musculaires.
- mauvaise haleine.
- sauts d’humeur.
- maux de tête.
- plis cutanés persistants.
- yeux cernés et globes oculaires enfoncés.
- urines de couleurs foncées et peu abondantes.
- peu de transpiration.

L’APPARITION DE SIGNES NEUROLOGIQUES NÉCESSITENT L’INTERVENTION D’UN MÉDECIN.


E. Favoriser une bonne hydratation.

- boire de l’eau, éventuellement jus de fruits, lait, thé ou café, mais le meilleur et le
moins nocif reste l’eau.
- pas d’alcool, pas de sodas
- adapter les récipients surtout en cas de risque de fausses routes. Dans ce cas, il existe de l’eau gélifiée.


F. Conseils en cas de grandes chaleurs ou canicule, lors de l’accompagnement des personnes âgées :
- Ne pas hésiter à faire prendre un bain ou une douche dans la journée.
- Brumisation régulière du visage et du cou.
- Appliquer un gant de toilette ou linge humide pour rafraîchir le corps (plis de l’aine).
- Utiliser un ventilateur, climatiseur.
- Vêtements amples et légers.
- Alléger la literie.
- Fermer les volets et les fenêtres durant les heures les plus chaudes et les rouvrir le soir.
- Éviter de sortir aux heures les plus chaudes, se couvrir la tête.
- Éviter tout effort physique inutile.
- Demander des nouvelles des personnes isolées.
- Prévenir la famille, le médecin, le 15 devant une aggravation de l’état de la personne.
- Éviter de sortir aux heures les plus chaudes.
- Ne pas rester en plein soleil.
-Éviter de faire des efforts physiques trop importantes.
-Privilégier les pièces fraîches ou climatisées.
-Fermer les volets durant les périodes les plus chaudes.
-Manger sans excès en privilégiant les fruits, les légumes, les aliments frais et les boissons fraîches (au moins 1.5 litre par jour).

Partie 3

En cas de grand froid

En cas de grand froid

Température inférieure de 0 °C le jour et la nuit inférieure de -5 °C

- Limiter au maximum les sorties à l'extérieur, surtout une fois la nuit tombée.
- Être prudent lors des sorties (risque de chute lié au verglas) : avoir de bonnes chaussures montantes avec des semelles antidérapantes.
- Mettre une écharpe, des gants et un bonnet.
- Porter des vêtements chauds et des sous-vêtements chauds.
- Ne pas hésiter de mettre une couverture supplémentaire pour dormir (voire une couverture chauffante).
- Privilégier les boissons chaudes (thé, café, tisanes).
- Proposer des soupes chaudes le soir et des aliments riches en calories.
- Assurer une température ambiante constante et supérieure de 19 °C surtout dans les pièces à vivre et la salle de bain.