Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Concept d'appropriation et d'activité

Apports conceptuels en Sciences de l'éducation et de la formation
ED00802T

  1. Introduction
  2. Carte conceptuelle
  3. Explication
  4. Bibliographie

  • Appropriation
  • Activité

Etudiante: Johanna POTOT
Numéro: 22100767
Master 1 Mention Sciences de l'Education et de la Formation
Parcours PROFA SED
Année universitaire 2021/2022

Responsables UE 802: Gwénaël Lefeuvre et Rémi Bonasio

Introduction

Ce cours a pour objet de présenter l'intérêt d'étudier les processus d'appropriation en éducation dans les pratiques éducatives, notamment d'enseignement et de la formation. Pour se faire, il s'appuie sur le concept d'appropriation mobilisable à partir du concept d'activité permettant ainsi d'identifier des indicateurs conceptuels et de mobiliser des démarches méthodologiques.

Trois dimensions du concept d'appropriation adaptée à la réalité des pratiques quotidiennes des enseignants, formateurs, élèves dans l'usage des dispositifs/outils pédagogiques :

I- L'appropriation est un processus actif et créatif:Pour Marx elle est l'essence même de l'homme et permet le développement d'aptitudes ou de capacités individuelles. Pour Certeau l'acteur est actif par sa capacité d'agir et d'utiliser les objets de la production dominante en les adaptant, les transformants dans leur pratique quotidienne de façon invisible. Pour ces deux auteurs cette impossibilité d'appropriation créer de l'aliénation, de la résistance, voire du rejet.

II- l'appropriation génère de la transformation dans le rapport individu- environnement : Les sciences de l'éducation et de la formation s'intéressent à comprendre de quelle manière les acteurs construisent de nouveaux savoirs et savoir-faire à travers l'usage des objets concrets où abstraits présents dans leur environnement social et culturel à travers leur activité productive. Il convient de se questionner sur l'appropriation de prescription officielle issue de la hiérarchie ou de dispositifs prescrits donnant lieu à de la transformation dans l'activité des sujets. Rabardel 1995 le théorise par la co-transformation ; théorie développementale de l'activité par la distinction entre artefact et instruments.

III- l'appropriation intègre des parties de la culture de l'individu et des communautés auxquelles il participe tout en les transformant: Comprendre les conditions de l'appropriation ne peut pas se faire sans la prise en compte de l'influence et du rôle joué par les éléments de la culture que s'approprie l'individu et les conditions sociales dans lesquelles ce processus s'opère : Vygotsky, 2014 définit associe ce processus à l'usage d'outils, d'objets culturels et les interactions entre individus plus expérimentés dans son entourage social visant à résoudre des problèmes en commun. Dans cette continuité, Rogoff 1995, ajoute la condition de participation guidée visant la transmission et l'efficacité des acquis culturels et techniques. Pour poursuivre cette idée Léontiev définit l'appropriation des objets sous condition d'une communication entre les hommes ou d'une activité en commun : c'est une conception socio culturelle. Bakhtine et Clot vont l'associer au domaine professionnel en rajoutant à cette condition d'appropriation la nécessité d'un pré-requis favorisant un renouvellement collectif. Ce constat amène cependant à se questionner sur les conditions ou possibilité de s'approprier ces outils culturels et œuvres communes. Bourdieu fait à distinction sur la manière dont se processus est possible au regard du capital culturel, hérité et transmis par l'intermédiaire d'expériences sociales.

L'ACTIVITE : De nombreux auteurs ont traité de la dimension théorique de l'analyse de l'activité, nous nous attacherons à ce qui fait commun à ces programmes de recherche. Nous conviendrons donc de 6 dimensions permettant de définir l'activité comme étant :1-située/2-autonome/3-vécue (Durand,2008)/4-cultivée/5-cognitive/5-individuelle-sociale.

L'activité est composée de 4 éléments : les actions, les éléments significatifs de l'environnement, les préoccupations virgule le référentiel. Ces éléments sont interreliées ils constituent la spécificité de l'activité comme étant dynamique de transformation du monde et de soi-même par l'acteur.
Parmis les techniques de recueil de données dans le courant de l'analyse de l'activité nous retiendrons spécifiquement celle de l'autoconfrontation pour sa prise en compte du point de vue de l'acteur et de la possibilité de s'exprimer à partir de ses actes : permet l'accès à l'expérience de l'acteur en le confrontant à la situation enregistrée et ainsi l'amener à commenter et analyser. Les outils utilisés seront les vidéos, enregistrement audio et photographie permettant l'expression mais l'analyse réflexive de l'acteur en situation. Les observations seront verbales et non-verbales (attitudes, expressions,interactions..)

Pour bien mener ces recueils de données il convient de contractualiser et ainsi traduire les conditions optimales pour cet exercice (explicitation, présentation du projet), les règles de diffusion et de confidentialité. Lors de l'analyse et du partage de l'auto confrontation la posture du chercheur est essentielle. De par ses observations et son attention il aura pour préoccupation de permettre au participant d'accéder à ses ressources pour s'exprimer.

Explication

J'ai fait le choix d'illustrer le concept d'appropriation en éducation en mettant notamment en exergue sa visée transformatrice passant par l'expérience. J'aimerais revenir sur certains éléments de votre cours de façon à l'illustrer par mon expérience d'acteur sur un service communal spycho-éducatif nommé "Réussite Educative"(RE).

La Mairie de Toulouse a décidé de déployer le dispositif de la réussite éducative ayant pour objectif une intervention individualisé proposant des actions en faveur d'enfants de 2 à 16 ans présentant des signes de fragilité dans les domaines éducatifs, périscolaire, culturel, social ou sanitaire. Les équipes pluridisciplinaires entièrement dédiées à la mission ont pour rôle d'identifier, de façon précise, les difficultés de l'enfant ou de l'adolescent, d'établir un diagnostic de sa situation, de lui proposer un parcours éducatif pour contribuer à son épanouissement. L'ouverture socioculturelle constituent une ambition forte à la réussite éducative en tant que vecteur puissant de l'épanouissement de l'enfant. cette ouverture socioculturelle repose sur le présupposé de ses vertus émancipatrices, elle-même fondée sur le postulat que les enfants accompagnaient ne se réduisent pas à leur déterminisme sociaux, culturels, territoriaux, familiaux, psychologique. Les jeunes accueillis dans le cadre de la réussite éducative tous en commun le vécu d'un empêchement, repérée en premier lieu sur la scène scolaire. En se risquant de manière suffisamment sécure, par le biais d'un étayage éducatif, un CCI dans des espaces d'expérimentations peu familiers, l'occasion est ainsi proposée aux jeunes d'entrevoir impossible, celui de s'éprouver loin des espaces socioculturels connus et reconnus cette offre qui lui est fait consiste en définitive à se réaliser autrement que par les seuls prismes des attendus scolaires où familiaux.

la promotion de la mobilité soutenu à la réussite éducative n'a en réalité d'autres visées que celle de mettre au travail la capacité d'un jeune à s'aventurer loin des sentiers battus, sur des terrains qui ne lui étaient pas réservés et qu'il pensait intimement hors de sa portée la mobilité que suppose l'ouverture socioculturelle participe ainsi du travail d'autonomisation, autant social, intellectuel que psychique, en permettant aux jeunes de découvrir par et pour soi-même que le savoir ne se limite pas au savoir scolaire dispensé virgule pas plus que au savoir familial transmis.

Le service de la Réussite Educative prend pour appuie des recherches telle que Bourdieu permettant ainsi de décloisonner l'accès à la culture comme vecteur d'émancipation.

Bien que n'étant pas issue d'une expérience scientifique, il serait pertinent de rendre compte par l'intermédiaire de l'auto confrontation, le développement des pratiques éducatives ayant pour médiation l'ouverture socio-culturelle et permettre ainsi d'adapter des postures professionnelles adaptées à un public au prisme socio-culturel très large.


Bibliographie

  1. LGwénaël Lefeuvre, Bruno Fondeville, Rémi Bonasio et Philippe Veyrunes, 2019. ’appropriation collective d’un dispositif pédagogique à l’école primaire. La construction d’un compromis provisoire entre des principes de justice différents : le cas du « plan de travail », REE
  2. Rouchier, A., Lemoyne, G. & Mercier, A. (2001). Le génie didactique: Usages et mésusages des théories de l'enseignement. Louvain-la-Neuve: De Boeck Supérieur.