Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Menu

Question 1

Question 2

Question 3

Question 4

Question 5

Question 6

Question 7

Question 8

Question 9

Question 10

Question 11

Question 12

Question 13

Question 14

Question 15

Question 16

Question 17

Question 18

Question 19

Question 20

Question 21

Question 22

Question 23

Question 24

Question 25

Question 26

Question 27

Question 28

Question 29

Question 30

Question 31

Question 32

Question 33

Question 34

Question 35

Question 36

Question 37

Question 38

Question 39

Question 40

1/40

Réponse

SS

30

30

1/40

Le panneau N° 1 signifie que des cyclistes (et uniquement des cyclistes) sont autorisés à circuler en sens inverse alors que la rue est à sens unique pour les autres usagers. Je dois donc m'y préparer si je rencontre ce panneau.
Le panneau N°2 indique une zone de rencontre. Là encore, dans les rues à sens unique, les cyclistes sont autorisés à circuler dans les 2 sens.
Attention : c'est le cas également dans les zones où la vitesse est limitée à 30 km/h.

2/40

Réponse

SS

30

2/40

Il existe 3 pictogrammes différents pour signaler les risques d'un médicament pour la conduite. Un jaune, qui indique un risque modéré ; un orange, qui signale un risque important ; et un rouge, qui interdit de conduire.

3/40

Réponse

SS

30

3/40

Je circule sur l'autoroute comme l'indique la couleur de ces panneaux.
Celle-ci se sépare en 2. Ou plus exactement, je vais pouvoir prendre 2 directions distinctes sans sortir du réseau autoroutier.
C'est ce qu'on appelle une bifurcation.
En revanche, le panneau ne mentionne aucune sortie, qui serait indiquée par une sorte de petite flèche noire sur fond blanc, suivie de son numéro.

4/40

Réponse

SS

30

4/40

Je circule sur une chaussée à sens unique, comme le confirme la ligne continue à gauche.
Des signaux lumineux sont implantés au-dessus des voies.
La flèche verte située au-dessus de la voie de droite m'indique que la circulation y est autorisée.
La croix rouge au-dessus de la voie de gauche m'informe que cette voie est interdite à la circulation.
Impossible donc de dépasser la voiture blanche.

5/40

Réponse

SS

30

5/40

La mention 01, portée au verso des nouveaux permis, rend obligatoire le port de verres correcteurs pour conduire : des lunettes ou des lentilles de contact.
Ne pas en porter, même pour un trajet court, c'est prendre des risques soi-même et faire prendre des risques aux autres.
Les sanctions peuvent être lourdes : amende, retrait de points et suspension de permis.

6/40

Réponse

SS

30

6/40

Ces panneaux indiquent une aire piétonne. C'est-à-dire un quartier où seuls les piétons sont autorisés (hormis quelques véhicules qui bénéficient d'une dérogation).
Mais le panneau N°1 comporte un panonceau qui indique que l'aire piétonne n'est effective que de 12 h à 19 h, plage horaire où les piétons sont nombreux. Ce qui signifie que le reste du temps, les autres usagers sont autorisés à y circuler. Notamment à partir de 20 h.

7/40

Réponse

SS

30

7/40

Une caméra de recul permet effectivement de voir plus de choses. Notamment ce qui se trouve très bas et très près de la voiture. Elle permet donc de couvrir une partie de ce que ne peut voir le conducteur en vision directe : les angles morts.
Cependant, une caméra de recul a aussi des inconvénients : elle déforme l'image, éloigne certains éléments et ne couvre pas un angle très large. Aussi, elle ne dispense pas de regarder dans les rétroviseurs, ni de se retourner. Elle complète, mais ne remplace rien.

8/40

Réponse

SS

30

8/40

Le temps de réaction du conducteur dépend... du conducteur ! Et de rien d'autre.
Donc s'il est fatigué, mais aussi s'il téléphone ou a bu de l'alcool, son temps de réaction augmente.
Rappel : le temps de réaction est le temps qu'il faut au conducteur pour percevoir, analyser, décider et commencer une action.
Donc la vitesse, l'adhérence ou encore le poids de la voiture n'ont pas d'influence réelle sur son temps de réaction. En revanche, ces facteurs ont des conséquences sur le freinage...

9/40

Réponse

SS

30

9/40

Je ne suis pas bien placé pour tourner à droite ; je ne peux pas tourner à droite depuis cette voie.
Immédiatement à ma droite, il y a une bande cyclable, réservée aux cyclistes. Je n'ai donc pas le droit d'y circuler.
Mais cette signalisation me permet de traverser cette voie, comme l'indiquent les lignes discontinues qui la délimitent, d'autant qu'il me reste suffisamment d'espace pour le faire si je m'y prends maintenant.
Attention cependant de vérifier que personne n'est sur le point de me dépasser par la droite, en surveillant le rétroviseur droit et l'angle mort.

10/40

Réponse

SS

30

10/40

Lorsque la circulation est dense et qu'elle s'organise en files, il arrive que celle de droite avance plus vite que celle de gauche.
Dans ce cas, il est autorisé de suivre ce mouvement, et donc de dépasser par la droite.
Mais prudence : je dois conserver un écart de vitesse faible par rapport à l'autre file et me méfier d'un éventuel changement de voie d'un autre véhicule, même si celui-ci devrait alors me laisser passer.
Je dois donc continuer à surveiller mes rétroviseurs, voire l'angle mort de gauche également.

11/40

Réponse

SS

30

11/40

Sur tous les parkings ouverts à la circulation publique, le Code de la Route s'applique. Tous les jours, même en dehors des heures d'ouverture, y compris le dimanche.
Cela signifie qu'il est obligatoire d'avoir le permis de conduire correspondant au véhicule que l'on utilise.
Donc même si ce parking est désert, je peux être verbalisé pour défaut de permis. Et donc défaut d'assurance également, puisque je ne suis pas autorisé à conduire.

12/40

Réponse

SS

30

12/40

Hors agglomération, la circulation de cyclistes l'un à côté de l'autre est autorisée.
Mais lorsqu'une voiture est sur le point de les dépasser, ils doivent se remettre sur une file.
Sans doute ne m'ont-ils pas entendu arriver. Comment les avertir ?
Pas en faisant des appels de phares. De jour, il faudrait qu'ils voient les projecteurs de ma voiture pour les voir.
Il y a une autre solution : hors agglomération, de jour, l'utilisation de l'avertisseur sonore est autorisée pour prévenir. Je peux donc brièvement klaxonner, sans insister, et sans attendre d'être à leur niveau afin de ne pas les effrayer.

13/40

Réponse

SS

30

13/40

D'après les flèches, l'issue de secours la plus proche se trouve à 100 mètres devant moi. Celle derrière moi se trouvant 50 mètres plus loin.
Cependant, à cause de la fumée qui peut se propager très vite, il est préférable de s'éloigner du danger, et rejoindre l'issue de secours située derrière moi.
En effet, je parcourrai les 50 mètres d'écart en moins de 20 secondes supplémentaires. Ainsi, je risque moins d'être exposé aux fumées qui peuvent me désorienter et qui peuvent être rapidement mortelles.

14/40

Réponse

SS

30

14/40

Le feu qui me concerne est vert. Cependant, un agent assure la circulation dans cette intersection. Il est de face, il me donne donc l'ordre de m'arrêter. Il en serait de même s'il était de dos.
Dans ces conditions, je dois m'arrêter au feu, quelle que soit sa couleur. Que j'aille tout droit, à gauche, ou même à droite.

15/40

Réponse

SS

30

15/40

En plein soleil, l'habitacle d'une voiture stationnée monte rapidement en température.
En 10 minutes, il peut atteindre 60° C., voire plus par endroits (sous le pare-brise par exemple).
Laisser un enfant ou un animal dans ces conditions, même avec des vitres teintées ou légèrement entrouvertes, peut rapidement conduire à sa déshydratation. Il perdra connaissance sans se manifester, avant de décéder d'un arrêt cardiaque.
Attention : ce phénomène peut se produire également l'hiver, alors que la température extérieure est fraîche !

16/40

Réponse

SS

30

16/40

Pour rechercher un contact dans mon téléphone, je quitte la route plusieurs secondes sans en avoir conscience. Pas forcément en continu, mais chaque coup d'oeil dure généralement plus d'une seconde et représente un danger.

La voiture roule alors sans conducteur puisqu'il ne regarde pas la route. Par exemple à 50 km/h, on parcourt déjà 15 mètres par seconde !

17/40

Réponse

SS

30

17/40

Je circule sur l'autoroute, comme l'indique la borne kilométrique à ma gauche, qui comporte la lettre "A".
La vitesse est limitée à 130 km/h maximum (110 km/h si je suis en période probatoire ou qu'il pleut).
Il n'existe pas de limitation de vitesse minimum sur l'autoroute, sauf si j'emprunte la voie numéro 3 : lorsque la circulation est fluide, je dois circuler à 80 km/h minimum.

18/40

Réponse

SS

30

18/40

Il existe un dispositif capable d'amplifier le freinage en cas d'urgence.
Ce système détecte un passage rapide de la pédale d'accélérateur à la pédale de frein, et que cette dernière est enfoncée rapidement également.
La voiture applique alors l'intensité maximale de freinage, à la limite du blocage des roues. Pour avertir les usagers qui suivent, les feux de détresse s'allument automatiquement.
Ce système est l'A.F.U., pour Aide au Freinage d'Urgence, ou Amplification de Freinage d'Urgence.
C'est donc le conducteur qui est à l'origine de son déclenchement, même s'il n'en a pas conscience. A ne pas confondre avec le freinage automatique d'urgence ou freinage autonome d'urgence, qui décide seul du freinage.

19/40

Réponse

SS

30

19/40

La voiture blanche tourne sur sa gauche. Son conducteur devrait donc me laisser passer.
Mais par mesure de prudence, je dois être prêt à m'arrêter s'il s'engageait pour une raison ou pour une autre. Une mauvaise évaluation de ma vitesse par exemple. Pour réagir instantanément, je place mon pied droit au-dessus de la pédale de frein.

20/40

Réponse

SS

30

20/40

Quelle est l'intention de ce piéton ?
Sans doute se prépare-t-il à traverser. Aussi, puisque je vais devoir m'arrêter, je le fais avant le passage pour piétons.
Pour que mes intentions soient claires, je freine significativement dès maintenant, et je peux lui faire signe de traverser puisque aucun usager ne s'apprête à me dépasser.

21/40

Réponse

SS

30

21/40

L'alcoolémie est sanctionnée à partir de 0,50 g d'alcool par litre de sang.
Ce taux d'alcoolémie peut être atteint dès 3 verres en dose "bar".
Mais attention : pour les conducteurs en période probatoire, le taux maximum n'est pas le même. Celui-ci est sanctionné à partir de 0,20 g d'alcool par litre de sang.
Cette limite est atteinte et même dépassée dès l'absorption du 1er verre.

22/40

Réponse

SS

30

22/40

Ce panneau m'informe d'un risque de dérapage, parce que le revêtement peut s'avérer glissant.
Mais il n'est pas valable uniquement par temps de pluie. Il peut y avoir de l'eau à cause de travaux... ou pas d'eau du tout, mais de la terre ou encore des gravillons. Méfiance... et ralentissement préventif quelle que soit la météo.

23/40

Réponse

SS

30

23/40

Avant de descendre de ma voiture, je vérifie qu'elle est bien immobilisée :
- que le frein de parking est bien serré,
- que le sélecteur de vitesses est en position P sur une voiture à boîte de vitesse automatique. Sur une voiture à boîte manuelle, je peux laisser une vitesse (la 1ère ou la marche arrière) si la route est en pente.
- que toutes les vitres sont totalement remontées
- et qu'aucun objet convoité n'est visible (téléphone, tablette, GPS amovible... ou carte bancaire !).
Puis, lorsque je quitte le véhicule, je vérifie le verrouillage effectif de toutes les portes.

24/40

Réponse

SS

30

24/40

La perte de la totalité des points sur le permis de conduire pendant la période probatoire entraîne une invalidation de celui-ci.
Je devrai refaire une demande de permis de conduire. Je devrai alors repasser les 2 épreuves : code et conduite.
Mais ce n'est pas tout : je devrai aussi passer une visite médicale pour vérifier mon aptitude, ainsi qu'un test psychotechnique.
En revanche, je n'aurais pas à suivre un stage de sensibilisation à la sécurité routière, qui permet de récupérer jusqu'à 4 points. Celui-ci n'est possible que s'il me reste au moins 1 point sur mon permis de conduire.

25/40

Réponse

SS

30

25/40

Plus personne n'arrive en face et personne n'est sur le point de me dépasser.
Puis-je dépasser ?
Avant de dépasser, je dois aussi vérifier que j'aurai la place de me rabattre, donc que l'intervalle entre le véhicule à dépasser et celui qui le précède est suffisant.
Or, ce n'est pas le cas ici. Je remarque qu'il y a un autre véhicule après celui que je veux dépasser, et qu'ils se suivent d'assez près. En me rabattant entre eux, l'intervalle de sécurité sera trop court.
Alors pourquoi ne pas dépasser ces 2 véhicules en une seule fois ?
C'est autorisé, mais la place risque de manquer : j'approche de flèches de rabattement, une ligne continue n'est donc plus très loin.
Je dois renoncer à ce dépassement.

26/40

Réponse

SS

30

26/40

Tenir son téléphone pour consulter mes messages ou passer un appel est interdit.
On pourrait penser qu'il y a une tolérance si je suis arrêté à un feu rouge, mais il n'y en a pas.
Je risque les mêmes sanctions que si je le fais en circulation.

27/40

Réponse

SS

30

27/40

En cas de saignement abondant au niveau de la jambe, Il est impératif d'allonger la victime.
L'objectif est de placer la tête le plus bas possible pour que le cerveau reste irrigué. Ensuite, il faudra essayer de limiter ce saignement. Les secours pourront vous donner de précieuses instructions par téléphone en attendant qu'ils soient sur place.

28/40

Réponse

SS

30

28/40

Le panneau de stationnement est carré. Il indique que j'entre dans une ZONE où le stationnement est payant.

C'est donc tout un quartier qui est concerné, et pas seulement la rue dans laquelle je circule.
Que j'aille tout droit ou que je tourne à droite, je devrai payer pour stationner, jusqu'à ce que je rencontre le panneau de sortie de zone.

29/40

Réponse

SS

30

29/40

Le permis B permet de conduire un véhicule jusqu'à 3,5 tonnes de P.T.A.C. comportant jusqu'à 9 places. A savoir le conducteur plus 8 passagers.
Au-delà de 9 places, quel que soit le P.T.A.C., il faut avoir obtenu le permis transport en commun de personnes. Attention : c'est le nombre de places inscrit sur le certificat d'immatriculation qui compte, pas le nombre réel de passagers ! Donc avec un permis B uniquement, interdiction de conduire un véhicule de 11 places même si je suis seul à bord.

30/40

Réponse

SS

30

30/40

La ligne de gauche est continue, ce qui m'indique que la chaussée est à sens unique.
Personne n'est sur le point de me dépasser.
Le dépassement est donc autorisé, malgré la ligne discontinue (qui interdit aux usagers de la voie de gauche d'emprunter la sortie la plus proche) et malgré la visibilité réduite (à cause du léger brouillard et du virage).

31/40

Réponse

SS

30

31/40

Mon feu est au vert. Mais qu'en est-il du feu des usagers arrivant en face ?
Il pourrait être vert également, c'est souvent le cas. Mais pas ici. C'est la croix rouge fixée au support du feu opposé qui me l'indique. Tant que cette croix est rouge, c'est que leur feu est rouge.
Cependant, comme à chaque franchissement d'intersection, compte tenu des risques, je dois être prêt à m'arrêter.

32/40

Réponse

SS

30

32/40

Pour savoir si un symbole d'essuie-glaces (ou de lave-glaces) concerne la vitre avant ou arrière, il faut se référer à la forme de la vitre représentée sur ce symbole.
La vitre arrière présente toujours des côtés verticaux, comme c'est le cas des symboles N°2 et N°3. Alors que le pare-brise, donc la vitre avant, est toujours représentée avec des côtés obliques (en biais), comme sur le symbole N°1 et N°4.
Le symbole de l'essuie-glace est toujours représenté par un trait plein (le lave-glace par des pointillés). L'essuie-glace avant est donc représenté par le symbole N°4.

33/40

Réponse

SS

30

33/40

Dans mon rétroviseur, je constate qu'aucun usager n'arrive derrière moi.
Est-ce le bon moment pour quitter mon stationnement ?
Non. Je dois aussi prendre en compte les usagers qui arrivent en sens inverse. Ici, la voiture rouge est sur le point de dépasser le camping-car. C'est son clignotant à gauche qui me l'indique. Son conducteur va devoir emprunter la voie que je compte rejoindre, et il ne s'attend pas à ce que j'arrive face à lui.
J'attends pour quitter mon stationnement, et donc je n'allume pas mon clignotant immédiatement, qui ne servirait à rien pour le moment, afin que mes intentions soient claires pour tout le monde.

34/40

Réponse

SS

30

34/40

Les véhicules devant moi sont arrêtés, comme l'indiquent leurs feux STOP. Et ce n'est pas près de se déboucher puisque les feux de l'intersection suivante sont au rouge.
Aussi, pour ne pas encombrer l'intersection inutilement (et parce que c'est strictement interdit), je reste où je suis. Cela permettra peut-être de fluidifier le trafic.

35/40

Réponse

SS

30

35/40

De jour, hors agglomération, il n'est pas interdit de klaxonner. Même s'il n'y a pas de danger visible, bien identifié (ce qu'on appelle un "danger immédiat").
Par exemple ici, la visibilité n'est pas bonne ; la largeur de la route peut rendre un croisement dangereux. Alors je peux klaxonner pour avertir de mon approche.
Cela vaut mieux que de faire des appels de phares, qui ne seront vus par personne, ou trop tard, donc totalement inutiles.
Bien sûr, la première chose à faire ici est quand même de ralentir ! ...

36/40

SS

30

Réponse

36/40

J'entre dans une nappe de brouillard. Pour que ma voiture soit bien visible, j'allume des feux efficaces mais non éblouissants : les feux de croisement.
Dans ces conditions, je peux aussi allumer les feux de brouillard avant afin d'être mieux vu par les usagers arrivant en face.
Je peux aussi allumer les feux de brouillard arrière. Surtout qu'ici, personne ne me suit de près, ils ne seront donc pas gênants. Cela me permettra d'être vu de plus loin si un usager arrivant par l'arrière circule plus vite que moi. Il ne sera pas surpris.

37/40

Réponse

SS

30

37/40

L'assurance Responsabilité Civile (c'est-à-dire l'assurance au tiers) est la seule garantie obligatoire.
En cas d'accident responsable, elle couvre les dommages corporels et matériels des autres personnes (biens, autres véhicules, signalisation, mobilier urbain). Elle couvre également les dommages corporels de tous mes passagers.
En revanche, elle ne couvre pas mes propres dommages corporels ni les dommages à mon véhicule. Il faut pour cela souscrire des garanties supplémentaires : "garantie conducteur", "dommages collisions" ou "tous accidents".

38/40

Réponse

SS

30

38/40

Cette ligne discontinue qui traverse ma voie est une ligne d'effet : elle m'indique où m'arrêter si le feu est au rouge.
Pourquoi m'impose-t-elle de m'arrêter avant le feu ?
Pour ne pas gêner un autre usager.
Ici, si un véhicule de grande longueur (un car ou un camion) arrive de la gauche ou de la droite et tourne dans ma direction, il aura du mal à faire sa manoeuvre sans prendre toute la largeur de la chaussée. C'est pourquoi je dois m'arrêter en retrait ; pour ne pas gêner progression.

39/40

Réponse

SS

30

39/40

Je ne vais pas assez vite pour celui qui me suit ? Ce n'est pas une raison pour commettre un excès de vitesse. Ni pour me rabattre dangereusement alors que les intervalles de sécurité ne seraient pas respectés ; il est trop tôt pour me rabattre par rapport au camion que je viens de dépasser, et je serais trop près de la voiture que je m'apprête à dépasser.
Je me rabattrai après avoir dépassé la voiture bleue, et je laisserai l'usager qui me suit continuer sa route, sans m'énerver...

40/40

Réponse

SS

30

40/40

Je suis au début d'une voie d'accélération. Je dois donc céder le passage aux usagers qui circulent sur la chaussée que je veux aborder, comme le rappelle le panneau au bout de ma voie.
Leur céder le passage, cela signifie ne pas perturber leur progression : ils ne doivent pas être obligés de changer de file ou de ralentir. A moi de m'adapter.
Je n'ai donc rien à attendre de la part du conducteur du camion. Il PEUT faciliter mon insertion, si cela lui est possible et qu'il veut m'arranger, mais il n'en a pas l'obligation.