Want to make creations as awesome as this one?

More creations to inspire you

Transcript

Par Angèle Chartrain et manon cheradame

Compte rendu:

Inventaire de la mare

Par angèle chartrain et manon cheradame


Le 6 mai 2022, entre 11h30 et 13h, nous étions à la mare du lycée pour y dresser un inventaire des différents êtres vivants observés. Cette mare a été créée il y a 3 ans pour un projet d'étude de deux élèves en BTS GPN (Gestion et Protection de la Nature). Elle n'est pas complètement naturelle puisqu'elle a été créée par l'Homme, il y a une bâche en caoutchouc naturelle pour retenir l'eau et elle est également entretenue (débroussaillée) pour faciliter l'accès aux élèves notamment.


Le 6 mai 2022, entre 11h30 et 13h, nous étions à la mare du lycée pour y dresser un inventaire des différents êtres vivants observés. Cette mare a été créée il y a 3 ans pour un projet d'étude de deux élèves en BTS GPN (Gestion et Protection de la Nature). Elle n'est pas complètement naturelle puisqu'elle a été créée par l'Homme, il y a une bâche en caoutchouc naturelle pour retenir l'eau et elle est également entretenue (débroussaillée) pour faciliter l'accès aux élèves notamment.

Les iris des marais:

Elles sont présentes tout autour de la mare et ont été plantées lors de la création de celle-ci.




La faune de la mare:

Nous avons pu observer 2 libellules. Elles sont souvent près de la mare car elles font leurs oeufs sur des plantes aquatiques. Une larve a même été vue.

Des notonectes étaient dans la mare.

Dans la famille des amphibiens, nous avons pu voir de nombreuses grenouilles, quelques tritons alpestres avec leur ventre orange caractéristique.

Au fond de la mare, il y avait aussi quelques escargots aquatiques.

Un couple de canard colvert a été observé plus tard, lorsque nous sommes retournées prendre des photos complémentaires (le mercredi 12 mai).



Canard colvert (femelle)



Une libellule



Une grenouille

Escargot aquatique



La plaque herpétologique:

Une plaque a été installée aux abords de la mare pour accueillir différentes espèces de reptiles. Les reptiles sont censés s'installer sous la plaque métallique pour se réchauffe. A ce jour, aucun reptile n'a été observé sous cette plaque. Par contre, des mulots sont probablement venus s'y installer puisqu'il y a des coquilles de noisettes qui jonchent le sol à l'emplacement de la plaque.

La haie et les arbres alentours abritent de petits êtres vivants tels que des coccinelles, des araignées, des chenilles, des fourmis...



des fourmis dans un arbre


La flore de la mare:

Nous avons observé de nombreuses plantes aquatiques au fond de la mare.





Nous avons observé une coccinelle sur une feuille dans un arbre.

Une coccinelle




La haie:

Une haie a été plantée lors de la création de la mare. Un atelier plessage a eu lieu pour des élèves dans le but de créer une clôture naturelle. Les trognes ont été couchées pour former une haie plessée.

La haie plessée


De nombreux espèces d'arbres et arbustes différentes poussent près de la mer. On peut citer un sorbier des oiseaux (qui possède des feuilles composées), un érable champêtre, un néflier (dont les fruits sont comestibles), un sureau, un charme, un noisetier, des pommiers sauvages, un fusain d'Europe (dont les fruits sont toxiques), un viorne...


Les différents types de feuilles que nous avons notamment observées:

Cette feuille est dite palmée car elle possède 5 grosses nervures qui rejoignent l'extrémité du pétiole.

Cette feuille est simple, entière et elle est crénelée tout autour.

Cette feuille a une forme dite lancéolée car elle a une forme allongée et qu'elle se termine en pointe.

Cette feuille est composée, les folioles ne sont donc pas des feuilles mais des éléments d'une seule et unique feuille. Elle est de forme lancéolée.

Cette feuille est composée, ses bords sont également très dentés.

Cette feuille entière est dentée.

Cette feuille est composée, elle se compose de minces folioles découpés et très divisés.

Comparaison avec les êtres vivants présent dans la pelouse

Les êtres vivants observables autour de la mare et de la pelouse sont très différents.

La pelouse est majoritairement composée de graminées, nous avons aussi vu des trèfles, des pâquerettes et du pissenlit par exemple. Le nombre d'espèces observée dans la pelouse semble inférieur à celui de la mare. Il est en tout cas certain que les espèces sont complètement différentes.

Les êtres-vivants s'adaptent donc à leur milieu.

pelouse observée


Conclusion:

Pourquoi-est-il important d'installer des espaces naturelles au sein même d'une zone urbaine?


Comme nous l'avons observé durant notre inventaire, la création de la mare a permis une diversification importante des êtres vivants. L'écosystème est ainsi largement diversifié. En effet, les êtres vivants autour de la mare ne ressemblent en rien à ceux de la pelouse qui ne se situe pourtant qu'à quelques mètres. L'inventaire de ces deux milieux nous l'a prouvé.

L'implantation ou la conservation d'espaces naturelles dans un milieu urbanisé est aussi très important pour notre santé. Les bienfaits des espaces verts sont multiples, ils nous permettent de vivre plus sereinement, sont bon pour le moral, procurent une meilleure qualité de l'air et incitent même à la pratique d'activité physique.

Pour protéger les espaces naturels des zones urbaines, diverses solutions sont envisageables. Il est par exemple possible de laisser une place à la vie sauvage, de respecter les animaux domestiques et sauvages, d'éviter les pesticides et pollutions, de créer des abris et de diversifier les habitats...

Un espace en partie artificiel peut donc tout de même être bénéfique pour l'environnement. Il est d'autant plus essentiel de conserver des zones naturelles dans un milieu urbanisé.