Want to make creations as awesome as this one?

More creations to inspire you

7 CONTINENTS

Horizontal infographics

EUROPE PHYSICAL MAP

Horizontal infographics

A2 - ABENTEUER AUTOBAHN

Horizontal infographics

TEN WAYS TO SAVE WATER

Horizontal infographics

GRETA THUNBERG

Horizontal infographics

STEVE JOBS

Horizontal infographics

Transcript

Industrie du futur

Sources :

« Organisation et compétences dans l’usine du futur : Vers un design du travail ? » (François Pellerin, Marie-Laure Cahier, Presse des Mines, 2019) et
« Usine du futur, bâtiment du futur : 12 métiers en émergence » (APEC, 2019)

L’Industrie du futur est automatisée, connectée et intelligente. Elle est compétitive, tout en visant le bien-être des salariés et en respectant les contraintes réglementaires, notamment environnementales.
Les salariés y collaborent avec des cobots et les données numériques optimisent le fonctionnement de l'entreprise.

1

Industrie du futur : industrie connectée

+ ifo

Certains métiers vont disparaître, d’autres apparaître et une grande majorité d’entre eux va évoluer, vers plus de polyvalence (avec des tâches qui dépendent de différents services) et avec une importance accrue des compétences transversales (autonomie, capacités relationnelles, capacités d’adaptation, compétences numériques…), venant compléter les compétences techniques.

3

+ io

Lorem ipsum dolor

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Duis iaculis sit amet lectus nec accumsan. Suspendisse vel ex ut turpis gravida dictum et non nunc. Quisque consectetur at arcu et rutrum. Vivamus viverra lorem at nisl hendrerit.


Face à ce risque d’inadéquation entre les compétences nécessaires et celles réelles de leurs salariés, les entreprises industrielles vont déployer dans les 10 prochaines années, des actions imposantes notamment de formation, restructuration, embauches nouvelles et externalisation de certains services (feront appel à des entreprises extérieures pour certaines tâches).

5

Une des réponses :
la formation

+ info

Les besoins futurs de compétences ne correspondent pas, à ce jour, à ce qui est constaté par une majorité d’entreprises, en particulier les PME, qui sont au contraire confrontées à des difficultés de recrutement sur des compétences «métiers» classiques pour leur production, correspondant très majoritairement à des niveaux de qualification 3 (CAP) et 4 (BAC), tels que pilote de systèmes de production automatisés ou technicien de maintenance.

6

Une réalité actuelle
bien différente

+ info

Lorem ipsum dolor

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Duis iaculis sit amet lectus nec accumsan. Suspendisse vel ex ut turpis gravida dictum et non nunc. Quisque consectetur at arcu et rutrum. Vivamus viverra lorem at nisl hendrerit.


La tendance à terme est la suivante : les besoins des industries en capacités physiques et compétences manuelles vont décroître, tandis qu’ils augmenteront pour les compétences cognitives supérieures (postes à niveaux de qualification plus élevés), pour les savoir-être et les compétences liées aux nouvelles technologies.

4

+ ino

Lorem ipsum dolor

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Duis iaculis sit amet lectus nec accumsan. Suspendisse vel ex ut turpis gravida dictum et non nunc. Quisque consectetur at arcu et rutrum. Vivamus viverra lorem at nisl hendrerit.


Cette transformation induit une évolution de l'organisation, des métiers et compétences des salariés.
Les organisations deviennent apprenantes pour être plus agiles (savoir s'adapter aux imprévus), compétitives et concurrentielles. L'autonomie des salariés
est renforcée.

2

Une transformation
qui fait évoluer
les métiers

+ i

Une nécessaire évolution
des compétences

L'avenir : des niveaux de qualification
plus élevés

Compétences transversales et numériques à l'honneur