Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Sortie du 26 avril

Pendant cette sortie, nous avons visiter le marais de Villers-sur-mer et les falaises des vaches noires.

Cela nous a permis de comprendre leur origine et de découvrir la faune et la flaure de ces milieux.

I- Biodiversité du marais

Pour comprendre la biodiversité de cet écosystème, Laurent nous a fait une visite explicative du marais.

Tout d'abord, un marais est un endroit avec de l'eau stagnante et peu profonde. Le marais de Villers-sur-mer et de Blonville-sur-mer est un marais d'eau douce, on y trouve donc de la faune et de la flaure d'eau douce.

Cette eau vient des collines situées à proximité de cet espace. Ces collines permettent aussi de protégeer le marais de la mer. En effet, l'eau du marais peu aller jusqu'à la mer mais l'inverse est impossible.

Ce marais a était aménagé par l'homme. Une première partie du côté de Villers-sur-mer a était aménagé en 1975. AU départ, c'éatit une décharge.
Aujourd'hui, il a atteint, en tout 120 hectars !

Les espèces adaptés

Une espèce adapté est une espèce qui s'adapte à son environnement.
Grâce à la sortie au marais nous en avons découverte énormément.
Nous allons commencé par citer les plantes.
Par exemple l'Aulne glutineux doit avoir en permanence les racines d'eau l'eau, cette particularité est rare.
Il y a également énormément de peuplier, des Orties blanches, C'est la seule espèce d'ortie qui ne pique pas, la Bardane, la Ciboulette ail des vignes, l'Ail des ours, la Consoude, la Colchique. Il y a également des roiseaux ou des prèles qui marquent les endroits avec beaucoup d'eau.
Ensuite nous avons découvert des espèces animales qui sont présentes dans le marais.
Pour coloniser de nouveaux endroits, certaines plantes utilisent des moyens pour se déplacer. Par exemple le pissenlit se propage grâce à ses graines qui s'envole ou encore le gaillet gatteron qui se colle au mammifère pour se déplacer
Il y a énormément d'espèces sur l'eau comme le canard colvert qui est le plus répendu, le canard souchet, le canard chipeau, des fulligules morillon ou millouin. Nous pouvons aussi voir des sarcelles d'hiver qui est un oiseau très abondant en Europe.
Ou encore, des poules d'eau, des phragmites ou des goelans même si il y en avait plus avant car c'était une décharge.

Aulne glutineux

Bardane

Prèle

Consoude

Les espèces invasives

Les espèces invasives sont des espèces qui ont migrés. Elles sont devenues envahissantes.
Nous en avons découvert différentes sortes.

Par exemple nous avons découvert que le ragondin est une espèce nuisible. Il vient d'Amérique du Sud est à été importé en France pour sa fourrure. Le ragondin est nuisible car il déstabilise l'écosystème aquatique.
Nous avons découvert d'autres espèces invasives importés d'Amérique comme le rat musqué, la totue de Floride ou les écrevices. Les écrevices ont des bactéries sur les pinces.
Ensuite, il y aussi des espèces invasives végétales comme des plantes aquatiques ou la renouée du Japon, c'est une espèce qui a été importée et qui se multiplie très rapidement. Cette plante est très mauvaise pour la biodiversité car elle tue les autres plantes et on ne peut pas s'en débarassé.
Importer des animaux peut poser de gros problème pour la biodiversité car parfois les espèces impotés peuvent tuer d'autres espèces et donc déséquilibrer la faune et la flore.

Renouée du Japon

Ragondin

Ces falaises proviennent de l'accumulation de dépôt de sédiments marins du Jurassique, il y a environ 160 millions d'années.


Des roches sédimentaires sont composées de sédiments ( dépôts de matières naturels). Lors de la sédimentation plusieurs "couches" se forment dans un milieu aqueu.

Des fossiles et des sédiments s'accumulent durant ce processus.

Les falaises des vaches noires de Villers-sur-mer sont un site naturel protégé par le conservatoire du littoral pour plusieurs raisons : la première est le fait qu'il y a des orchidés sauvages. Et la deuxième, c'est parce qu'il y a des oiseaux qui viennent nichés.

Le nom "Vaches noires" désigne des blocs de craies.
Ces falaises peuvent être très dangereuses car il y a de nombreux éboulements et que l'on peut s'enfoncer dans l'argile contenu dans les roches.



II- Falaises des vaches noires

Nous avons appris que les roches des vaches noires sont composés de différentes choses. La plupart sont calcaires, on y trouve pleins de petit grain à l'intérieur. Il y a aussi des roches sédimentaires qui sont un ensembles de mineraux, principalement de l'argile et du calcaire.

L'érosion est dû à l'infiltration de l'eau dans la falaise ce qui conduit à des éboulements.

Au pied de la falaise, grâce à l'érosion, nous pouvons trouver différentes sortes de fossiles. Nous avons vu des amonites (elles appartenaient aux séphalopodes), des oursins, des coraux, des lophas qui sont des huitres fossilisées. Il y a plein d'autres "espèces" que nous n'avons malheureusement pas trouvé comme des trigonies, des escargots ou encore des moules fossiles.
Enfin, nous pouvons savoir l'âge des fossiles grâce à l'échelle stratistratif.
La biostratigraphie permet de connaître l'age précis d'ancien animaux marins


Morceau d'ammonite

Corail

Radiole d'oursin

Lophas

Pour conclure, la sortie nous a appris qu'il y a de nombreuses espèces que nous ne connaissont pas alors qu'elles sont très présentes près de chez nous. La biodiversité de Villers-sur-mer est extrèmement riches que ce soit aux marais de Villers ou aux falaises des vaches noires.

Lylou & Lucie