Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

La Proposition subordonnée relative

1. Observer sa construction

2. Indiquer sa fonction

3. remarques diverses

La construction

Délimiter la proposition

Lisez la proposition subordonnée à l'examinateur, du début à la fin, pour lui montrer que vous l'avez bien repérée.

Repérer le mot subordonnant

Identifier son verbe et son sujet

relier la subordonnée à la principale

Une proposition subordonnée relative a un antécédent dans la principale: il faut l'indiquer.


Ex: Dans la phrase «Quels sont les avantages que vous avez recueillis dans la Révolution ?», la proposition subordonnée relative est «que vous avez recueillis dans la Révolution». Le verbe de la proposition est «avez recueillis»; son sujet est «vous». La proposition subordonnée relative est introduite par le pronom relatif «que».

L'antécédent du pronom est le nom «avantages».

Une proposition subordonnée relative est introduite par un mot subordonnant qui est un pronom. En d'autres termes, le mot subordonnant a à la fois un rôle d'outil de subordination et un rôle pronominal avec antécédent.


Les pronoms relatifs simples: qui, que, quoi, dont, où


Les pronoms relatifs composés: lequel (laquelle, lesquels, lesquelles), auquel (à laquelle, auxquels, auxquelles), duquel (de laquelle, desquels, desquelles)


Ex: Dans la phrase «Quels sont les avantages que vous avez recueillis dans la Révolution ?», la proposition subordonnée relative est «que vous avez recueillis dans la Révolution». Le verbe de la proposition est «avez recueillis»; son sujet est «vous».

La proposition subordonnée relative est introduite par le pronom relatif «que».





Lisez la proposition subordonnée à l'examinateur, du début à la fin, pour lui montrer que vous l'avez bien repérée.


Ex: Dans la phrase «Quels sont les avantages que vous avez recueillis dans la Révolution ?», la proposition subordonnée relative est «que vous avez recueillis dans la Révolution».

Ex: Dans la phrase «Quels sont les avantages que vous avez recueillis dans la Révolution ?», la proposition subordonnée relative est «que vous avez recueillis dans la Révolution». Le verbe de la proposition est «avez recueillis»; son sujet est «vous».

Une proposition subordonnée relative est introduite par un mot subordonnant qui est un pronom. En d'autres termes, le mot subordonnant a à la fois un rôle d'outil de subordination et un rôle pronominal avec antécédent.


Les pronoms relatifs simples: qui, que, quoi, dont, où


Les pronoms relatifs composés: lequel (laquelle, lesquels, lesquelles), auquel (à laquelle, auxquels, auxquelles), duquel (de laquelle, desquels, desquelles)


Ex: Dans la phrase «Quels sont les avantages que vous avez recueillis dans la Révolution ?», la proposition subordonnée relative est «que vous avez recueillis dans la Révolution». Le verbe de la proposition est «avez recueillis»; son sujet est «vous».

La proposition subordonnée relative est introduite par le pronom relatif «que».


Une proposition subordonnée relative a un antécédent dans la principale: il faut l'indiquer.


Ex: Dans la phrase «Quels sont les avantages que vous avez recueillis dans la Révolution ?», la proposition subordonnée relative est «que vous avez recueillis dans la Révolution». Le verbe de la proposition est «avez recueillis»; son sujet est «vous». La proposition subordonnée relative est introduite par le pronom relatif «que».

L'antécédent du pronom est le nom «avantages».

La fonction

La relative adjective

La relative substantive

La proposition subordonnée relative substantive remplace un nom ou un groupe nominal.


Ex: Qui vole un œuf vole un bœuf.

Je cours où le vent me pousse.


Elle peut exercer toutes les fonctions d'un nom.

Ex: Dans le premier cas, le relative est sujet du verbe «voler».

Dans le deuxième cas, la relative est complément circonstanciel de lieu.


Parfois la relative substantive n’a pas d’antécédent mais le pronom relatif renvoie à un ensemble indéterminé et peut être accompagné d’un pronom démonstratif.


Ex: Il fait ce qu'il veut.





La proposition subordonnée relative substantive remplace un nom ou un groupe nominal.


Ex: Qui vole un œuf vole un bœuf.

Je cours où le vent me pousse.


Elle peut exercer toutes les fonctions d'un nom.

Ex: Dans le premier cas, le relative est sujet du verbe «voler».

Dans le deuxième cas, la relative est complément circonstanciel de lieu.


Parfois la relative substantive n’a pas d’antécédent mais le pronom relatif renvoie à un ensemble indéterminé et peut être accompagné d’un pronom démonstratif.


Ex: Il fait ce qu'il veut.



La proposition subordonnée relative adjective complète un nom.

Comme un adjectif, elle peut être épithète ou apposée.


La proposition subordonnée relative adjective épithète donne une information indispensable qui ne peut être supprimée sans que le sens de la phrase ne soit modifié. Elle crée, en quelque sorte, un sous-ensemble de l'antécédent.


Ex: Les véhicules qui pèsent plus de trois tonnes ne peuvent pas passer sur ce pont.

L'interdiction ne concerne ici qu'un sous-ensemble des véhicules: ceux qui ont une masse élevée.


La proposition subordonnée relative adjective apposée apporte une information supplémentaire (elle ne crée pas un sous-ensemble). Elle est généralement séparée de la principale par des virgules.


Ex: Les navires, qui sillonnent les océans, font rêver les poètes.

La relative apporte une information supplémentaire. Elle peut être enlevée sans modification du sens global de la phrase.



remarques diverses

mode de la relative

modèle de réponse

Pour la relative adjectivale

SUR LA PROPOSITION SUBORDONNÉE RELATIVE ADJECTIVE :


La proposition subordonnée relative «.....................» appartient à une phrase complexe. Elle est incluse dans la proposition principale «.......................».

La proposition subordonnée relative est introduite par le pronom «.......................», qui a à la fois un rôle d’outil de subordination et un rôle pronominal.

C'est un pronom simple/composé. CHOISIR la réponse adaptée.

Il a pour antécédent le nom «.......................».


Dans la relative, le pronom a la fonction de .................................


Cette proposition a une fonction adjectivale.

Si on la supprime, le sens ne change pas: elle est apposée.

Si on la supprime, le sens change, elle est épithète. CHOISIR la réponse adaptée.


votre réponse sera valorisée si vous effectuez la transformation permettant de transformer la relative en une phrase simple reprenant l'antécédent.

Pour la relative substantive

SUR LA PROPOSITION SUBORDONNÉE RELATIVE SUBSTANTIVE :


La proposition subordonnée relative «.....................» appartient à une phrase complexe. Elle est incluse dans la proposition principale «.......................».


La proposition subordonnée relative est introduite par le pronom «.......................», qui a à la fois un rôle d’outil de subordination et un rôle pronominal.

C'est un pronom simple/composé. CHOISIR la réponse adaptée.

Dans la relative, le pronom a la fonction de .................................


L'antécédent du pronom relatif est .......................

Dans certains cas, il n’y a pas d’antécédent mais le pronom relatif renvoie à un ensemble indéterminé.


Cette proposition a une fonction substantive: elle a les mêmes propriétés que les noms ou groupes nominaux.


Cette proposition a la fonction de (Sujet / COD / ...) dans la phrase.

Mode des relatives

Indicatif

Subjonctif

conditionnel

On trouve le plus souvent l'indicatif dans les relatives.

Certaines constructions imposent l'emploi du subjonctif.


1. On emploie généralement le subjonctif après un superlatif ou l’équivalent d’un superlatif, notamment le seul, l’unique, le premier, le dernier, le meilleur...

Ex: C'est le meilleur moment qu'il ait jamais vécu.


2. On emploie généralement le subjonctif après il n’y a que… et il y a peu de…

Ex: Il y a dans ce lieu peu de personnes qui soient vraiment intègres.


3. Quand la proposition principale est négative, la relative est généralement au subjonctif.

Ex: Je ne connais rien qui soit aussi surprenant !


4. Quand la proposition principale est interrogative, la relative est généralement au subjonctif.

Ex: Existe-t-il un candidat qui corresponde à tous les critères?


5. Parfois, la proposition subordonnée relative a le sens de «tel que».

Dans ce cas, on peut employer soit le subjonctif, soit l’indicatif, soit le conditionnel. Le choix opéré indique une plus ou moins grande éventualité de l’action.

Ex: Je cherche un livre qui ferait réfléchir.

Je cherche un livre qui fasse réfléchir.

Je cherche un livre qui fera réfléchir.

Je cherche un livre qui fait réfléchir.






Dans certains cas, la proposition subordonnée relative recourt au conditionnel. elle prend alors une valeur d'hypothèse.


Exemple:

L'homme qui pourrait le vaincre n'est pas encore né.




Exercice

Etudiez la subordonnée relative dans cette phrase.

Quels sont les avantages que vous avez recueillis dans la Révolution ?

Olympe de Gouges, Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, postambule

Exercice

Etudiez la subordonnée relative dans cette phrase.

Craignez-vous que nos Législateurs français, correcteurs de cette morale longtemps accrochée aux branches de la politique, mais qui n’est plus de saison, ne vous répètent : femmes, qu’y a-t-il de commun entre vous et nous ?

Olympe de Gouges, Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, postambule

Exercice

Etudiez la subordonnée relative dans cette phrase.

Quelles que soient les barrières que l’on vous oppose, il est en votre pouvoir de les affranchir ; vous n’avez qu’à le vouloir.

Olympe de Gouges, Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, postambule

Exercice

Etudiez la subordonnée relative dans cette phrase.

cependant la raison peut-elle se dissimuler que tout autre chemin à la fortune est fermé à la femme que l’homme achète, comme l’esclave sur les côtes d’Afrique ?

Olympe de Gouges, Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, suite du postambule

Exercice

Etudiez la subordonnée relative dans cette phrase.

L’esclave commande au maître ; mais si le maître lui donne la liberté sans récompense, et à un âge où l’esclave a perdu tous ses charmes, que devient cette infortunée ?

Olympe de Gouges, Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, suite du postambule

Exercice

Etudiez la subordonnée relative dans cette phrase.

Une jeune personne sans expérience, séduite par un homme qu’elle aime, abandonnera ses parents pour le suivre

Olympe de Gouges, Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, suite du postambule

Exercice

Etudiez la subordonnée relative dans cette phrase.

On conçoit aisément que celle qui est née d’une famille riche, gagne beaucoup avec l’égalité des partages.

Olympe de Gouges, Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, suite du postambule

Exercice

Etudiez la subordonnée relative dans cette phrase.

Mais celle qui est née d’une famille pauvre, avec du mérite et des vertus ; quel est son lot ?

Olympe de Gouges, Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, suite du postambule

Exercice

Etudiez la subordonnée relative dans cette phrase.

Je ne veux donner qu’un aperçu des choses, je les approfondirai dans la nouvelle édition de tous mes ouvrages politiques que je me propose de donner au public dans quelques jours, avec des notes.

Olympe de Gouges, Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, suite du postambule

Exercice

Etudiez les subordonnées relatives dans cette phrase.

Que votre curiosité, dirigée une fois sur des objets utiles, contemple les avantages que vous avait donnés la nature et que la société vous a ravis.

Choderlos de Laclos, Des femmes et de leur éducation

Exercice

Etudiez la subordonnée relatives dans ce passage.

comment pourraient-ils vouloir former des femmes devant lesquelles ils seraient forcés de rougir ?

Choderlos de Laclos, Des femmes et de leur éducation

Exercice

Etudiez la subordonnée relative dans ce passage.

Si j’avais à soutenir le droit que nous avons eu de rendre les nègres esclaves, voici ce que je dirais

Montesquieu, De l’esprit des lois, livre XV, chapitre 5, 1748
« De l’esclavage des nègres »

Exercice

Etudiez la subordonnée relative dans ce passage.

Le sucre serait trop cher, si l’on ne faisait travailler la plante qui le produit par des esclaves.

Montesquieu, De l’esprit des lois, livre XV, chapitre 5, 1748
« De l’esclavage des nègres »

Exercice

Etudiez la subordonnée relative dans ce passage.

Ceux dont il s’agit sont noirs depuis les pieds jusqu’à la tête ; et ils ont le nez si écrasés, qu’il est presque impossible de les plaindre.

Montesquieu, De l’esprit des lois, livre XV, chapitre 5, 1748
« De l’esclavage des nègres »

Exercice

Etudiez la subordonnée relative dans ce passage.

On ne peut se mettre dans l’esprit que Dieu, qui est un être très sage, ait mis une âme, surtout une âme bonne, dans un corps tout noir.

Montesquieu, De l’esprit des lois, livre XV, chapitre 5, 1748
« De l’esclavage des nègres »

Exercice

Etudiez les subordonnées relatives dans ce passage.

les peuples d’Asie qui font des eunuques, privent toujours les noirs du rapport qu’ils ont avec nous d’une façon plus marquée.

Montesquieu, De l’esprit des lois, livre XV, chapitre 5, 1748
« De l’esclavage des nègres »

Exercice

Etudiez les subordonnées relatives dans ce passage.

On peut juger de la couleur de la peau par celle des cheveux qui, chez les Egyptiens, les meilleurs philosophes du monde, étaient d’une si grande conséquence, qu’ils faisaient mourir tous les hommes roux qui leur tombaient entre les mains.

Montesquieu, De l’esprit des lois, livre XV, chapitre 5, 1748
« De l’esclavage des nègres »

Exercice

Etudiez la subordonnée relative dans ce passage.

Une preuve que les nègres n’ont pas le sens commun, c’est qu’ils font plus le cas d’un collier de verre que de l’or, qui, chez des nations policées, est d’une si grande conséquence.

Montesquieu, De l’esprit des lois, livre XV, chapitre 5, 1748
« De l’esclavage des nègres »

Exercice

Etudiez la subordonnée relative dans ce passage.

Des petits esprits exagèrent trop l’injustice que l’on fait aux Africains.

Montesquieu, De l’esprit des lois, livre XV, chapitre 5, 1748
« De l’esclavage des nègres »

Exercice

Etudiez la subordonnée relative dans ce passage.

Car, si elle était telle qu’ils le disent, ne serait-il pas venu dans la tête des princes d’Europe, qui font entre eux tant de conventions inutiles, d’en faire une générale en faveur de la miséricorde et de la pitié ?

Montesquieu, De l’esprit des lois, livre XV, chapitre 5, 1748
« De l’esclavage des nègres »

Exercice

Etudiez les subordonnées relatives dans ce passage.

Il parut alors une beauté à la cour, qui attira les yeux de tout le monde, et l’on doit croire que c’était une beauté parfaite, puisqu’elle donna de l’admiration dans un lieu où l’on était si accoutumé à voir de belles personnes.

Madame de Lafayette, La Princesse de Clèves,
portrait de Mademoiselle de Chartres

Exercice

Etudiez la subordonnée relative dans ce passage.

Son père était mort jeune, et l’avait laissée sous la conduite de Mme de Chartres, sa femme, dont le bien, la vertu et le mérite étaient extraordinaires.

Madame de Lafayette, La Princesse de Clèves,
portrait de Mademoiselle de Chartres

Exercice

Etudiez la subordonnée relative dans ce passage.

elle lui contait le peu de sincérité des hommes, leurs tromperies et leur infidélité, les malheurs domestiques où plongent les engagements

Madame de Lafayette, La Princesse de Clèves,
portrait de Mademoiselle de Chartres

Exercice

Etudiez la subordonnée relative dans ce passage.

et elle lui faisait voir, d’un autre côté, quelle tranquillité suivait la vie d’une honnête femme, et combien la vertu donnait d’éclat et d’élévation à une personne qui avait de la beauté et de la naissance

Madame de Lafayette, La Princesse de Clèves,
portrait de Mademoiselle de Chartres

Exercice

Etudiez la subordonnée relative dans ce passage.

mais elle lui faisait voir aussi combien il était difficile de conserver cette vertu, que par une extrême défiance de soi-même et par un grand soin de s’attacher à ce qui seul peut faire le bonheur d’une femme, qui est d’aimer son mari et d’en être aimée.

Madame de Lafayette, La Princesse de Clèves,
portrait de Mademoiselle de Chartres

Exercice

Etudiez la subordonnée relative dans ce passage.

Ne me contraignez point, lui dit-elle, à vous avouer une chose que je n’ai pas la force de vous avouer, quoique j’en aie eu plusieurs fois le dessein.

Madame de Lafayette, La Princesse de Clèves,
l'aveu à M. de Clèves

Exercice

Etudiez la subordonnée relative dans ce passage.

Madame de Clèves ne répondit point ; et son silence achevant de confirmer son mari dans ce qu’il avait pensé [...]

Madame de Lafayette, La Princesse de Clèves,
l'aveu à M. de Clèves

Exercice

Etudiez la subordonnée relative dans ce passage.

Eh bien, monsieur, lui répondit-elle en se jetant à ses genoux, je vais vous faire un aveu que l’on n’a jamais fait à son mari

Madame de Lafayette, La Princesse de Clèves,
l'aveu à M. de Clèves

Exercice

Etudiez la subordonnée relative dans ce passage.

Il est vrai que j’ai des raisons de m’éloigner de la cour et que je veux éviter les périls où se trouvent quelquefois les personnes de mon âge.

Madame de Lafayette, La Princesse de Clèves,
l'aveu à M. de Clèves

Exercice

Etudiez la subordonnée relative dans ce passage.

Je vous demande mille pardons, si j’ai des sentiments qui vous déplaisent, du moins je ne vous déplairai jamais par mes actions.

Madame de Lafayette, La Princesse de Clèves,
l'aveu à M. de Clèves

Exercice

Etudiez les subordonnées relatives dans ce passage.

Songez que pour faire ce que je fais, il faut avoir plus d’amitié et plus d’estime pour un mari que l’on n’en a jamais eu, conduisez-moi, ayez pitié de moi, et aimez-moi encore, si vous pouvez.

Madame de Lafayette, La Princesse de Clèves,
l'aveu à M. de Clèves

Exercice

Etudiez la subordonnée relative dans ce passage.

Je veux vous parler encore avec la même sincérité que j’ai déjà commencé, reprit-elle, et je vais passer par-dessus toute la retenue et toutes les délicatesses que je devrais avoir dans une première conversation, mais je vous conjure de m’écouter sans m’interrompre.

Madame de Lafayette, La Princesse de Clèves,
le renoncement

Exercice

Etudiez la subordonnée relative dans ce passage.

Dois-je espérer un miracle en ma faveur et puis-je me mettre en état de voir certainement finir cette passion dont je ferais toute ma félicité ?

Madame de Lafayette, La Princesse de Clèves,
le renoncement

Exercice

Etudiez la subordonnée relative dans ce passage.

mes actions involontaires, ou les choses que le hasard vous a apprises, vous ont donné assez d’espérance pour ne vous pas rebuter.

Madame de Lafayette, La Princesse de Clèves,
le renoncement

Exercice

Etudiez la subordonnée relative dans ce passage.

car que ferais-je ici, puisque le seul homme qui me retenait à la vie n’est plus ?

Montesquieu, Lettres persanes, lettre CLXI

Exercice

Etudiez la subordonnée relative dans ce passage.

je viens d’envoyer devant moi ces gardiens sacrilèges, qui ont répandu le plus beau sang du monde.

Montesquieu, Lettres persanes, lettre CLXI

Exercice

Etudiez la subordonnée relative dans ce passage.

Tu devrais me rendre grâces encore du sacrifice que je t’ai fait

Montesquieu, Lettres persanes, lettre CLXI

Exercice

Etudiez la subordonnée relative dans ce passage.

j’ai lâchement gardé dans mon cœur ce que j’aurais dû faire paraître à toute la terre

Montesquieu, Lettres persanes, lettre CLXI

Exercice

Etudiez la subordonnée relative dans ce passage.

Cette importance qu’il lui avait plu d’attribuer aux discours du jeune Azévédo, quelle bêtise !

François Mauriac, Thérèse Desqueyroux

Exercice

Etudiez les subordonnées relatives dans ce passage.

Me masquer, sauver la face, donner le change, cet effort que je pus accomplir moins de deux années, j’imagine que d’autres êtres (qui sont mes semblables) y persévèrent souvent jusqu’à la mort

François Mauriac, Thérèse Desqueyroux

Exercice

Etudiez la subordonnée relative dans ce passage.

Autant vaudrait s’enfoncer à travers la lande, comme avait fait Daguerre, cet assassin traqué pour qui Thérèse enfant avait éprouvé tant de pitié

François Mauriac, Thérèse Desqueyroux

Exercice

Etudiez la subordonnée relative dans ce passage.

elle se souvient des gendarmes auxquels Balionte versait du vin dans la cuisine d’Argelouse

François Mauriac, Thérèse Desqueyroux

Exercice

Etudiez la subordonnée relative dans ce passage.

Cette preuve que Bernard prétendait tenir... mensonge, sans doute ; à moins qu’il n’ait découvert, dans la poche de la vieille pèlerine, ce paquet de poisons...

François Mauriac, Thérèse Desqueyroux

Exercice

Etudiez la subordonnée relative dans ce passage.

Je préfère au constance, à l’opium, au nuits,
L’élixir de ta bouche où l’amour se pavane

Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal, « Sed non satiata »

Exercice

Etudiez la subordonnée relative dans ce passage.

Quand vers toi mes désirs partent en caravane,
Tes yeux sont la citerne où boivent mes ennuis.

Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal, « Sed non satiata »

Exercice

Etudiez la subordonnée relative dans ce passage.

Rappelez-vous l’objet que nous vîmes, mon âme,
Ce beau matin d’été si doux

Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal, « Une charogne »

Exercice

Etudiez la subordonnée relative dans ce passage.

Et de rendre au centuple à la grande nature
Tout ce qu’ensemble elle avait joint

Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal, « Une charogne »

Exercice

Etudiez les subordonnées relatives dans ce passage.

Les mouches bourdonnaient sur ce ventre putride,
D’où sortaient de noirs bataillons
De larves, qui coulaient comme un épais liquide
Le long de ces vivants haillons.

Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal, « Une charogne »

Exercice

Etudiez la subordonnée relative dans ce passage.

Et ce monde rendait une étrange musique,
Comme l’eau courante et le vent,
Ou le grain qu’un vanneur d’un mouvement rythmique
Agite et tourne dans son van.

Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal, « Une charogne »

Exercice

Etudiez la subordonnée relative dans ce passage.

Les formes s’effaçaient et n’étaient plus qu’un rêve,
Une ébauche lente à venir,
Sur la toile oubliée, et que l’artiste achève
Seulement par le souvenir.

Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal, « Une charogne »

Exercice

Etudiez la subordonnée relative dans ce passage.

Derrière les rochers une chienne inquiète
Nous regardait d’un œil fâché,
Épiant le moment de reprendre au squelette
Le morceau qu’elle avait lâché.

Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal, « Une charogne »

Exercice

Etudiez la subordonnée relative dans ce passage.

Alors, ô ma beauté ! dites à la vermine
Qui vous mangera de baisers,
Que j’ai gardé la forme et l’essence divine
De mes amours décomposés !

Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal, « Une charogne »

Exercice

Etudiez la subordonnée relative dans ce passage.

Ranimeras-tu donc tes épaules marbrées
Aux nocturnes rayons qui percent les volets ?

Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal, « La Muse vénale »

Exercice

Etudiez la subordonnée relative dans ce passage.

Il te faut, pour gagner ton pain de chaque soir,
Comme un enfant de chœur, jouer de l’encensoir,
Chanter des Te Deum auxquels tu ne crois guère

Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal, « La Muse vénale »

Exercice

Etudiez la subordonnée relative dans ce passage.

Ou, saltimbanque à jeun, étaler tes appas
Et ton rire trempé de pleurs qu’on ne voit pas,
Pour faire épanouir la rate du vulgaire.

Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal, « La Muse vénale »