Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Mission 10 : Nourrir les nouveaux habitants de Mars.

Source :https://thomaspesquetleblogtpe.files.wordpress.com/2017/03/dsc_0313.jpg

Sur la base, les marsonautes subviennent à leurs besoins en cultivant des végétaux


SQuelques espèces cultivées :laitue, pomme de terre, tomates, carottes, lupin, Spiruline (algues vertes),…..

Suite

Rappel

3

Phase 1

2

Introduction

1

Phase 2

4

Comment subvenir aux besoins des organes ?


Les organes ont besoin de glucose et de dioxygène pour produire leur énergie.




--> Il faut trouver du dioxygène et du glucose

Espèces aquatiques

Ou en élevant des animaux

Phase 1 : Augmenter la culture pour nourrir les nouveaux habitants

VÉGÉTAUX = Notre seule source de glucose et de dioxygène

source : passeport sante

1. Les végétaux fabriquent-ils des sucres à la lumière ?

2. Peut-on observer de l’amidon dans ces parties souterraines ?

3. Comment se fait le transport de la feuille vers l’organe de réserve : le tubercule ?

Activité 1 : Mettre en évidence la production de sucres à la lumière

Activité 2: Mise en évidence d’amidon dans la pomme de terre

Activité 3 : Réalisation d’un schéma fonctionnel montrant le transport des sèves brutes élaborées dans la plante

Bilan (à recopier sur le cahier)

TP Sépararation des constituants d'une feuille verte.

Bilan (à recopier sur le cahier)

Bilan (à recopier sur le cahier)

Correction de l'activité 3

Bilan (à recopier)

Activité 1 : Mise en évidence de la fabrication de glucose à la lumière


Consigne : A l’aide de l’exploitation des documents, tu montreras que la plante fabrique du sucre à la lumière et tu préciseras le nom du sucre.


Document 1 : Expérience de la mise en évidence de sucre à la lumière.







Document 2 : différents tests à l’eau iodée (ou lugol)









Document 3 : Lien amidon et glucose







1. Les végétaux fabriquent-ils des sucres à la lumière ?

2. Peut-on observer de l’amidon dans ces parties souterraines ?

3. Comment se fait le transport de la feuille vers l’organe de réserve : le tubercule ?

Activité 1 : Mettre en évidence la production de sucres à la lumière

Activité 2: Mise en évidence d’amidon dans la pomme de terre

Activité 3 : Réalisation d’un schéma fonctionnel montrant le transport des sèves brutes élaborées dans la plante

Bilan (à recopier sur le cahier)

TP Sépararation des constituants d'une feuille verte.

Bilan (à recopier sur le cahier)

Bilan (à recopier sur le cahier)

Correction de l'activité 3

Bilan (à recopier sur le cahier)

Activité 1 : Mise en évidence de la fabrication de glucose à la lumière


Consigne : A l’aide de l’exploitation des documents, tu montreras que la plante fabrique du sucre à la lumière et tu préciseras le nom du sucre.


Document 1 : Expérience de la mise en évidence de sucre à la lumière.







Document 2 : différents tests à l’eau iodée (ou lugol)


Réalise les tests de mise en évidence d’amidon à l’eau iodée sur les aliments suivants : n’oublie pas de faire un témoin !!

Note tes observations sut ton cahier.

  • Sucre en poudre
  • Farine






Document 3 : Lien amidon et glucose







A la lumière, les végétaux produisent un sucre, l’amidon dans leur feuille. Ce sont des molécules composées de plusieurs glucoses, matière organique utile pour produire notre énergie.


Cette fabrication de sucres à la lumière est appelée PHOTOSYNTHESE et produit du dioxygène utile pour fabriquer notre énergie.

1. Les végétaux fabriquent-ils des sucres à la lumière ?

2. Peut-on observer de l’amidon dans ces parties souterraines ?

3. Comment se fait le transport de la feuille vers l’organe de réserve : le tubercule ?

Activité 1 : Mettre en évidence la production de sucres à la lumière

Activité 2: Mise en évidence d’amidon dans la pomme de terre

Activité 3 : Réalisation d’un schéma fonctionnel montrant le transport des sèves brutes élaborées dans la plante

Bilan (à recopier sur le cahier)

TP Sépararation des constituants d'une feuille verte.

Bilan (à recopier sur le cahier)

Bilan (à recopier sur le cahier)

Correction de l'activité 3

Bilan (à recopier sur le cahier)

Activité 1 : Mise en évidence de la fabrication de glucose à la lumière


Consigne : A l’aide de l’exploitation des documents, tu montreras que la plante fabrique du sucre à la lumière et tu préciseras le nom du sucre.


Document 1 : Expérience de la mise en évidence de sucre à la lumière.







Document 2 : différents tests à l’eau iodée (ou lugol)


Réalise les tests de mise en évidence d’amidon à l’eau iodée sur les aliments suivants : n’oublie pas de faire un témoin !!

Note tes observations sut ton cahier.

  • Sucre en poudre
  • Farine






Document 3 : Lien amidon et glucose







A la lumière, les végétaux produisent un sucre, l’amidon dans leur feuille. Ce sont des molécules composées de plusieurs glucoses, matière organique utile pour produire notre énergie.


Cette fabrication de sucres à la lumière est appelée PHOTOSYNTHESE et produit du dioxygène utile pour fabriquer notre énergie.

Résultats de la chromatographie

•Les végétaux sont constitués de plusieurs pigments : verts, jaunes, orange ce qui donne la couleur verte finale au végétal.
•Les végétaux deviennent jaunes car le pigment vert appelé chlorophylle a été dégradé par la feuille en l’absence de lumière et seuls les pigments jaunes et oranges sont restés –> d’où la couleur jaune.


La chromatographie est une technique utilisée pour séparer les différentes substances colorées présentes dans un mélange homogène.

1. Les végétaux fabriquent-ils des sucres à la lumière ?

2. Peut-on observer de l’amidon dans ces parties souterraines ?

3. Comment se fait le transport de la feuille vers l’organe de réserve : le tubercule ?

Activité 1 : Mettre en évidence la production de sucres à la lumière

Activité 2: Mise en évidence d’amidon dans la pomme de terre

Activité 3 : Réalisation d’un schéma fonctionnel montrant le transport des sèves brutes élaborées dans la plante

Bilan (à recopier sur le cahier)

TP Sépararation des constituants d'une feuille verte.

Bilan (à recopier sur le cahier)

Bilan (à recopier sur le cahier)

Correction de l'activité 3

Bilan (à recopier sur le cahier)

Activité 1 : Mise en évidence de la fabrication de glucose à la lumière


Consigne : A l’aide de l’exploitation des documents, tu montreras que la plante fabrique du sucre à la lumière et tu préciseras le nom du sucre.


Document 1 : Expérience de la mise en évidence de sucre à la lumière.







Document 2 : différents tests à l’eau iodée (ou lugol)


Réalise les tests de mise en évidence d’amidon à l’eau iodée sur les aliments suivants : n’oublie pas de faire un témoin !!

Note tes observations sut ton cahier.

  • Sucre en poudre
  • Farine






Document 3 : Lien amidon et glucose







A la lumière, les végétaux produisent un sucre, l’amidon dans leur feuille. Ce sont des molécules composées de plusieurs glucoses, matière organique utile pour produire notre énergie.


Cette fabrication de sucres à la lumière est appelée PHOTOSYNTHESE et produit du dioxygène utile pour fabriquer notre énergie.

Résultats de la chromatographie

•Les végétaux sont constitués de plusieurs pigments : verts, jaunes, orange ce qui donne la couleur verte finale au végétal.
•Les végétaux deviennent jaunes car le pigment vert appelé chlorophylle a été dégradé par la feuille en l’absence de lumière et seuls les pigments jaunes et oranges sont restés –> d’où la couleur jaune.


La chromatographie est une technique utilisée pour séparer les différentes substances colorées présentes dans un mélange homogène.

1. Les végétaux fabriquent-ils des sucres à la lumière ?

2. Peut-on observer de l’amidon dans ces parties souterraines ?

3. Comment se fait le transport de la feuille vers l’organe de réserve : le tubercule ?

Activité 1 : Mettre en évidence la production de sucres à la lumière

Activité 2: Mise en évidence d’amidon dans la pomme de terre

Activité 3 : Réalisation d’un schéma fonctionnel montrant le transport des sèves brutes élaborées dans la plante

Bilan (à recopier sur le cahier)

TP Sépararation des constituants d'une feuille verte.

Bilan (à recopier sur le cahier)

Bilan (à recopier sur le cahier)

Correction de l'activité 4

Bilan (à recopier sur le cahier)

Activité 1 : Mise en évidence de la fabrication de glucose à la lumière


Consigne : A l’aide de l’exploitation des documents, tu montreras que la plante fabrique du sucre à la lumière et tu préciseras le nom du sucre.


Document 1 : Expérience de la mise en évidence de sucre à la lumière.







Document 2 : différents tests à l’eau iodée (ou lugol)


Réalise les tests de mise en évidence d’amidon à l’eau iodée sur les aliments suivants : n’oublie pas de faire un témoin !!

Note tes observations sut ton cahier.

  • Sucre en poudre
  • Farine






Document 3 : Lien amidon et glucose







L’organe de réserve (le tubercule) contient bien de l’amidon.

A la lumière, les végétaux produisent un sucre, l’amidon dans leur feuille. Ce sont des molécules composées de plusieurs glucoses, matière organique utile pour produire notre énergie.


Cette fabrication de sucres à la lumière est appelée PHOTOSYNTHESE et produit du dioxygène utile pour fabriquer notre énergie.

Résultats de la chromatographie

•Les végétaux sont constitués de plusieurs pigments : verts, jaunes, orange ce qui donne la couleur verte finale au végétal.
•Les végétaux deviennent jaunes car le pigment vert appelé chlorophylle a été dégradé par la feuille en l’absence de lumière et seuls les pigments jaunes et oranges sont restés –> d’où la couleur jaune.


La chromatographie est une technique utilisée pour séparer les différentes substances colorées présentes dans un mélange homogène.

1. Les végétaux fabriquent-ils des sucres à la lumière ?

2. Peut-on observer de l’amidon dans ces parties souterraines ?

3. Comment se fait le transport de la feuille vers l’organe de réserve : le tubercule ?

Activité 1 : Mettre en évidence la production de sucres à la lumière

Activité 2: Mise en évidence d’amidon dans la pomme de terre

Activité 3 : Réalisation d’un schéma fonctionnel montrant le transport des sèves brutes élaborées dans la plante

Bilan (à recopier sur le cahier)

TP Sépararation des constituants d'une feuille verte.

Bilan (à recopier sur le cahier)

Bilan (à recopier sur le cahier)

Correction de l'activité 3

Bilan (à recopier sur le cahier)

Activité 1 : Mise en évidence de la fabrication de glucose à la lumière


Consigne : A l’aide de l’exploitation des documents, tu montreras que la plante fabrique du sucre à la lumière et tu préciseras le nom du sucre.


Document 1 : Expérience de la mise en évidence de sucre à la lumière.







Document 2 : différents tests à l’eau iodée (ou lugol)


Réalise les tests de mise en évidence d’amidon à l’eau iodée sur les aliments suivants : n’oublie pas de faire un témoin !!

Note tes observations sut ton cahier.

  • Sucre en poudre
  • Farine






Document 3 : Lien amidon et glucose







L’organe de réserve (le tubercule) contient bien de l’amidon.

A la lumière, les végétaux produisent un sucre, l’amidon dans leur feuille. Ce sont des molécules composées de plusieurs glucoses, matière organique utile pour produire notre énergie.


Cette fabrication de sucres à la lumière est appelée PHOTOSYNTHESE et produit du dioxygène utile pour fabriquer notre énergie.

Résultats de la chromatographie

•Les végétaux sont constitués de plusieurs pigments : verts, jaunes, orange ce qui donne la couleur verte finale au végétal.
•Les végétaux deviennent jaunes car le pigment vert appelé chlorophylle a été dégradé par la feuille en l’absence de lumière et seuls les pigments jaunes et oranges sont restés –> d’où la couleur jaune.


La chromatographie est une technique utilisée pour séparer les différentes substances colorées présentes dans un mélange homogène.

1. Les végétaux fabriquent-ils des sucres à la lumière ?

2. Peut-on observer de l’amidon dans ces parties souterraines ?

3. Comment se fait le transport de la feuille vers l’organe de réserve : le tubercule ?

Activité 1 : Mettre en évidence la production de sucres à la lumière

Activité 2: Mise en évidence d’amidon dans la pomme de terre

Activité 3 : Réalisation d’un schéma fonctionnel montrant le transport des sèves brutes élaborées dans la plante

Bilan (à recopier sur le cahier)

TP Sépararation des constituants d'une feuille verte.

Bilan (à recopier sur le cahier)

Bilan (à recopier sur le cahier)

Correction de l'activité 3

Bilan (à recopier sur le cahier)

Activité 1 : Mise en évidence de la fabrication de glucose à la lumière


Consigne : A l’aide de l’exploitation des documents, tu montreras que la plante fabrique du sucre à la lumière et tu préciseras le nom du sucre.


Document 1 : Expérience de la mise en évidence de sucre à la lumière.







Document 2 : différents tests à l’eau iodée (ou lugol)


Réalise les tests de mise en évidence d’amidon à l’eau iodée sur les aliments suivants : n’oublie pas de faire un témoin !!

Note tes observations sut ton cahier.

  • Sucre en poudre
  • Farine






Document 3 : Lien amidon et glucose







L’organe de réserve (le tubercule) contient bien de l’amidon.

A la lumière, les végétaux produisent un sucre, l’amidon dans leur feuille. Ce sont des molécules composées de plusieurs glucoses, matière organique utile pour produire notre énergie.


Cette fabrication de sucres à la lumière est appelée PHOTOSYNTHESE et produit du dioxygène utile pour fabriquer notre énergie.

Résultats de la chromatographie

•Les végétaux sont constitués de plusieurs pigments : verts, jaunes, orange ce qui donne la couleur verte finale au végétal.
•Les végétaux deviennent jaunes car le pigment vert appelé chlorophylle a été dégradé par la feuille en l’absence de lumière et seuls les pigments jaunes et oranges sont restés –> d’où la couleur jaune.


La chromatographie est une technique utilisée pour séparer les différentes substances colorées présentes dans un mélange homogène.

1. Les végétaux fabriquent-ils des sucres à la lumière ?

2. Peut-on observer de l’amidon dans ces parties souterraines ?

3. Comment se fait le transport de la feuille vers l’organe de réserve : le tubercule ?

Activité 1 : Mettre en évidence la production de sucres à la lumière

Activité 2: Mise en évidence d’amidon dans la pomme de terre

Activité 3 : Réalisation d’un schéma fonctionnel montrant le transport des sèves brutes élaborées dans la plante

Bilan (à recopier sur le cahier)

TP Sépararation des constituants d'une feuille verte.

Bilan (à recopier sur le cahier)

Bilan (à recopier sur le cahier)

Correction de l'activité 3

Bilan (à recopier sur le cahier)

Activité 1 : Mise en évidence de la fabrication de glucose à la lumière


Consigne : A l’aide de l’exploitation des documents, tu montreras que la plante fabrique du sucre à la lumière et tu préciseras le nom du sucre.


Document 1 : Expérience de la mise en évidence de sucre à la lumière.







Document 2 : différents tests à l’eau iodée (ou lugol)


Réalise les tests de mise en évidence d’amidon à l’eau iodée sur les aliments suivants : n’oublie pas de faire un témoin !!

Note tes observations sut ton cahier.

  • Sucre en poudre
  • Farine






Document 3 : Lien amidon et glucose







Dans la plante, il existe différents transports :

– Le transport d’eau et de sels minéraux de la racine vers la feuille: c’est la sève brute.
– Le transport de sucres comme l’amidon de la feuille vers la racine: c’est la sève élaborée.
Les sucres peuvent être stockés dans un organe (tige) souterrain appelé le tubercule (exemple chez la pomme de terre).

L’organe de réserve (le tubercule) contient bien de l’amidon.

A la lumière, les végétaux produisent un sucre, l’amidon dans leur feuille. Ce sont des molécules composées de plusieurs glucoses, matière organique utile pour produire notre énergie.


Cette fabrication de sucres à la lumière est appelée PHOTOSYNTHESE et produit du dioxygène utile pour fabriquer notre énergie.

Résultats de la chromatographie

•Les végétaux sont constitués de plusieurs pigments : verts, jaunes, orange ce qui donne la couleur verte finale au végétal.
•Les végétaux deviennent jaunes car le pigment vert appelé chlorophylle a été dégradé par la feuille en l’absence de lumière et seuls les pigments jaunes et oranges sont restés –> d’où la couleur jaune.


La chromatographie est une technique utilisée pour séparer les différentes substances colorées présentes dans un mélange homogène.

Nous consommons les feuilles des salades mais pas toujours : pour la pomme de terre nous consommons le tubercule souterrain, pour la carotte, nous consommons la racine…….

- Pourquoi les végétaux verts ont-ils jaunis ?

- Quels sont les responsables de la couleur des végétaux ?

TP séparation des constituants d’une feuille verte


Nous allons écraser la feuille verte sur un papier qui va séparer les différents constituants de la feuille pour connaitre l’origine de la couleur du végétal.

Protocole:

-Sur le papier à chromatographie, place à 1 cm du bord un trait au crayon de papier (en haut et en bas).
-Sur un des deux traits, écrase la feuille verte.
-Dépose le papier dans l’éluant (attention le dépôt de la feuille ne doit pas tremper dans l'éluant).
-Laisse migrer jusqu'à ce que l'éluant atteigne 1 cm du bord du papier supérieur (trait tracé au crayon)

4. Comment assurer la reproduction des végétaux ?

Activité 4 : S’informer sur la reproduction des végétaux

Bilan (à recopier)

Exercice

Correction de l'activité 4

2

1

4. Comment assurer la reproduction des végétaux ?

Activité 4 : S’informer sur la reproduction des végétaux

Bilan (à recopier)

Exercice

Correction de l'activité 4

2

1

Les plantes peuvent se reproduire de manière végétative grâce à la tige, la racine, la feuille.

En effet, chez la pomme de terre comme la fougère, le rhizome est une tige souterraine capable de donner, seule, sans partenaire, un nouveau plant.


Il existe un autre moyen de reproduction chez la pomme de terre et chez tous les autres végétaux à fleurs : la reproduction sexuée.

De la fleur au fruit : la reproduction sexuée des plantes

la tomate


le pois


Les plantes peuvent se reproduire grâce à leur fleur : il y a rencontre d’un grain de pollen produit par les étamines avec l’ovule contenu dans le pistil. On aboutit à un fruit contenant des graines.

C’est la reproduction sexuée.






2. Le tubercule de pomme de terre est une tige souterraine (ou rhizome) de la plante. A partir de ce tubercule, on peut obtenir de nouveaux plants: c’est la reproduction végétative.

3. On doit récolter les pommes de terre quand la plante a son feuillage qui est jauni ou fané car les tubercules sont matures.

4. L’amidon de la pomme de terre provient des feuilles qui font la photosynthèse.

4. Comment assurer la reproduction des végétaux ?

Activité 4 : S’informer sur la reproduction des végétaux

Exercice

Correction de l'activité 4

2. Le tubercule de pomme de terre est une tige souterraine (ou rhizome) de la plante. A partir de ce tubercule, on peut obtenir de nouveaux plants: c’est la reproduction végétative.

3. On doit récolter les pommes de terre quand la plante a son feuillage qui est jauni ou fané car les tubercules sont matures.

4. L’amidon de la pomme de terre provient des feuilles qui font la photosynthèse.

Bilan (à recopier)

2

1

Activité 4 : S’informer sur la reproduction des végétaux.


Schéma de la plante de pomme de terre

Mode de reproduction de la pomme de terre

Il existe deux moyens de se reproduire :

- La reproduction sexuée qui utilise appareil reproducteur (fleurs).

- La reproduction végétative qui utilise une partie de l’appareil végétatif (les tubercules : une tige souterraine) et donnera une plante strictement identique à la plante de départ.

Sur la base, on utilise la reproduction végétative, on plante un tubercule dans la terre qui va donner un nouveau plant de pomme de terre.


CONSIGNES :

1. A l’aide des descriptions, fais correspondre les différentes images du cycle avec le texte puis les coller dans le tableau.

2. A l’aide de la définition, explique pourquoi on peut dire que les marsonautes font de la reproduction végétative.

3. A l’aide de toutes les informations, indique comment trouver les plants de pomme de terre dont les tubercules seront mûrs dans la serre.

4. Rappelle d’où provient l’amidon que l’on retrouve dans les tubercules.



1ère étape : On plante un tubercule de pomme de terre dans la terre.


2ème étape : Sur le tubercule de pomme de terre, un germe se développe donnant tige et racine. Les tiges percent la surface du sol.


3ème étape : Les premières tiges et feuilles s’allongent en utilisant les réserves d’amidon contenues dans la pomme de terre.


4ème étape : Les fleurs apparaissent. En effet, les grains de pollen produits par les étamines vont rencontrer l’ovule produit par le pistil (fécondation) et former une graine. Au niveau des tiges souterraines, à leurs extrémités, apparaissent les tubercules, qui grossissent par accumulation de réserves à partir des sucres fabriqués dans les feuilles par la photosynthèse.


5ème étape : Après fécondation de la fleur par les grains de pollens, le pistil se transforme en fruit et contenant des graines. Une partie du feuillage commence à jaunir.


6ème étape : le feuillage jaunit, se dessèche, les tubercules sont gros et remplis de réserve d’amidon accumulé.


Les plantes peuvent se reproduire de manière végétative grâce à la tige, la racine, la feuille.

En effet, chez la pomme de terre comme la fougère, le rhizome est une tige souterraine capable de donner, seule, sans partenaire, un nouveau plant.


Il existe un autre moyen de reproduction chez la pomme de terre et chez tous les autres végétaux à fleurs : la reproduction sexuée.

De la fleur au fruit : la reproduction sexuée des plantes

la tomate


le pois


Les plantes peuvent se reproduire grâce à leur fleur : il y a rencontre d’un grain de pollen produit par les étamines avec l’ovule contenu dans le pistil. On aboutit à un fruit contenant des graines.

C’est la reproduction sexuée.








a. Lorsque le jardinier plante des tubercules de pomme de terre, il utilise la tige souterraine pour la reproduction c’est la reproduction végétative

b. Lorsque les plantes fleurissent, la fleur se forme : le grain de pollen va rencontrer l’ovule et former une graine contenue dans le fruit.

Phase 2 : Augmenter l'élevage pour nourrir les nouveaux habitants.

Un peu d'histoire des sciences.

Activité : Expérience de Spallanzi

Bilan (à recopier)

Bilan (à recopier)

2. Reproduction chez la poule

1. Reproduction chez la mouche

Activité 7 (notée)

4. Reproduction chez l'oursin

Correction de l'activité 6

Correction de l'activité 7

Correction de l'activité 5

Correction de l'activité

3. Reproduction chez le chien

Activité 6

Activité 5

Objectifs

Un peu d'histoire des sciences.

Activité : Expérience de Spallanzi

Bilan (à recopier)

Bilan (à recopier)

2. Reproduction chez la poule

1. Reproduction chez la mouche

Activité 7 (notée)

4. Reproduction chez l'oursin

Correction de l'activité 6

Correction de l'activité 7

Correction de l'activité 5

Correction de l'activité

3. Reproduction chez le chien

Activité 6

Activité 5

Objectifs

Un peu d'histoire des sciences.

Activité : Expérience de Spallanzi

Bilan (à recopier)

Bilan (à recopier)

2. Reproduction chez la poule

1. Reproduction chez la mouche

Activité 7 (notée)

4. Reproduction chez l'oursin

Correction de l'activité 6

Correction de l'activité 7

Correction de l'activité

Correction de l'activité

Correction de l'activité 5

3. Reproduction chez le chien

Activité 6

Activité 5

Objectifs

Les cellules reproductrices mâles sont LES SPERMATOZOÏDES.

Les cellules reproductrices femelles sont les OVULES.

Les cellules reproductrices mâles sont contenues dans le SPERME.

La reproduction sexuée animale comme végétale comporte l’union d’une cellule reproductrice mâle (spermatozoïde) et d’une cellule reproductrice femelle (ovule) : c’est la FÉCONDATION aboutissant à une CELLULE-ŒUF.

•Cela donne naissance à un nouvel individu : L’EMBRYON

1- M. Spallanzani met des caleçons aux grenouilles mâles pour empêcher les spermatozoïdes de rencontrer les ovules de la femelle et montrer que la femelle seule ne peut pas se reproduire.

2- Le sperme et les ovules sont essentiels pour la reproduction car sans cette substance il n’y pas de têtard.

3- Dans la première expérience : on remarque que le sperme seul ou les ovules seuls ne donnent pas de têtard.

- Dans l’expérience 2 : les ovules + le sperme donnent des têtards.
- l’ovule et le spermatozoïde doivent être placés ensemble pour qu’il y ait fécondation.

4- Dans l’expérience 3 : le liquide du sperme sans les spermatozoïdes + les ovules ne donnent pas de têtards.

- Dans l’expérience 4, les spermatozoïdes contenus dans le sperme + les ovules donnent des têtards.

Donc les deux éléments essentiels à la reproduction sont les ovules et les spermatozoïdes.

1- M. Spallanzani met des caleçons aux grenouilles mâles pour empêcher les spermatozoïdes de rencontrer les ovules de la femelle et montrer que la femelle seule ne peut pas se reproduire.

2- Le sperme et les ovules sont essentiels pour la reproduction car sans cette substance il n’y pas de têtard.

3- Dans la première expérience : on remarque que le sperme seul ou les ovules seuls ne donnent pas de têtard.

- Dans l’expérience 2 : les ovules + le sperme donnent des têtards.
- l’ovule et le spermatozoïde doivent être placés ensemble pour qu’il y ait fécondation.

4- Dans l’expérience 3 : le liquide du sperme sans les spermatozoïdes + les ovules ne donnent pas de têtards.

- Dans l’expérience 4, les spermatozoïdes contenus dans le sperme + les ovules donnent des têtards.

Donc les deux éléments essentiels à la reproduction sont les ovules et les spermatozoïdes.

1- M. Spallanzani met des caleçons aux grenouilles mâles pour empêcher les spermatozoïdes de rencontrer les ovules de la femelle et montrer que la femelle seule ne peut pas se reproduire.

2- Le sperme et les ovules sont essentiels pour la reproduction car sans cette substance il n’y pas de têtard.

3- Dans la première expérience : on remarque que le sperme seul ou les ovules seuls ne donnent pas de têtard.

- Dans l’expérience 2 : les ovules + le sperme donnent des têtards.
- l’ovule et le spermatozoïde doivent être placés ensemble pour qu’il y ait fécondation.

4- Dans l’expérience 3 : le liquide du sperme sans les spermatozoïdes + les ovules ne donnent pas de têtards.

- Dans l’expérience 4, les spermatozoïdes contenus dans le sperme + les ovules donnent des têtards.

Donc les deux éléments essentiels à la reproduction sont les ovules et les spermatozoïdes.

Un peu d'histoire des sciences.

Activité : Expérience de Spallanzi

Bilan (à recopier)

Bilan (à recopier)

2. Reproduction chez la poule

1. Reproduction chez la mouche

Activité 7 (notée)

4. Reproduction chez l'oursin

Correction de l'activité 6

Correction de l'activité 7

Correction de l'activité 5

Correction de l'activité

3. Reproduction chez le chien

Activité 6

Activité 5

Objectifs

Les cellules reproductrices mâles sont LES SPERMATOZOÏDES.

Les cellules reproductrices femelles sont les OVULES.

Les cellules reproductrices mâles sont contenues dans le SPERME.

La reproduction sexuée animale comme végétale comporte l’union d’une cellule reproductrice mâle (spermatozoïde) et d’une cellule reproductrice femelle (ovule) : c’est la FÉCONDATION aboutissant à une CELLULE-ŒUF.

•Cela donne naissance à un nouvel individu : L’EMBRYON

1- M. Spallanzani met des caleçons aux grenouilles mâles pour empêcher les spermatozoïdes de rencontrer les ovules de la femelle et montrer que la femelle seule ne peut pas se reproduire.

2- Le sperme et les ovules sont essentiels pour la reproduction car sans cette substance il n’y pas de têtard.

3- Dans la première expérience : on remarque que le sperme seul ou les ovules seuls ne donnent pas de têtard.

- Dans l’expérience 2 : les ovules + le sperme donnent des têtards.
- l’ovule et le spermatozoïde doivent être placés ensemble pour qu’il y ait fécondation.

4- Dans l’expérience 3 : le liquide du sperme sans les spermatozoïdes + les ovules ne donnent pas de têtards.

- Dans l’expérience 4, les spermatozoïdes contenus dans le sperme + les ovules donnent des têtards.

Donc les deux éléments essentiels à la reproduction sont les ovules et les spermatozoïdes.

Un peu d'histoire des sciences.

Activité : Expérience de Spallanzi

Bilan (à recopier)

Bilan (à recopier)

2. Reproduction chez la poule

1. Reproduction chez la mouche

Activité 7 (notée)

4. Reproduction chez l'oursin

Correction de l'activité 6

Correction de l'activité 7

Correction de l'activité 5

Correction de l'activité

3. Reproduction chez le chien

Activité 6

Activité 5

Objectifs

Les cellules reproductrices mâles sont LES SPERMATOZOÏDES.

Les cellules reproductrices femelles sont les OVULES.

Les cellules reproductrices mâles sont contenues dans le SPERME.

La reproduction sexuée animale comme végétale comporte l’union d’une cellule reproductrice mâle (spermatozoïde) et d’une cellule reproductrice femelle (ovule) : c’est la FÉCONDATION aboutissant à une CELLULE-ŒUF.

•Cela donne naissance à un nouvel individu : L’EMBRYON

1- M. Spallanzani met des caleçons aux grenouilles mâles pour empêcher les spermatozoïdes de rencontrer les ovules de la femelle et montrer que la femelle seule ne peut pas se reproduire.

2- Le sperme et les ovules sont essentiels pour la reproduction car sans cette substance il n’y pas de têtard.

3- Dans la première expérience : on remarque que le sperme seul ou les ovules seuls ne donnent pas de têtard.

- Dans l’expérience 2 : les ovules + le sperme donnent des têtards.
- l’ovule et le spermatozoïde doivent être placés ensemble pour qu’il y ait fécondation.

4- Dans l’expérience 3 : le liquide du sperme sans les spermatozoïdes + les ovules ne donnent pas de têtards.

- Dans l’expérience 4, les spermatozoïdes contenus dans le sperme + les ovules donnent des têtards.

Donc les deux éléments essentiels à la reproduction sont les ovules et les spermatozoïdes.

Un peu d'histoire des sciences.

Activité : Expérience de Spallanzi

Bilan (à recopier)

Bilan (à recopier)

2. Reproduction chez la poule

1. Reproduction chez la mouche

Activité 7 (notée)

4. Reproduction chez l'oursin

Correction de l'activité 6

Correction de l'activité 7

Correction de l'activité 5

Correction de l'activité

3. Reproduction chez le chien

Activité 6

Activité 5

Objectifs


Les cellules reproductrices mâles sont LES SPERMATOZOÏDES.

Les cellules reproductrices femelles sont les OVULES.

Les cellules reproductrices mâles sont contenues dans le SPERME.

La reproduction sexuée animale comme végétale comporte l’union d’une cellule reproductrice mâle (spermatozoïde) et d’une cellule reproductrice femelle (ovule) : c’est la FÉCONDATION aboutissant à une CELLULE-ŒUF.

•Cela donne naissance à un nouvel individu : L’EMBRYON

1- M. Spallanzani met des caleçons aux grenouilles mâles pour empêcher les spermatozoïdes de rencontrer les ovules de la femelle et montrer que la femelle seule ne peut pas se reproduire.

2- Le sperme et les ovules sont essentiels pour la reproduction car sans cette substance il n’y pas de têtard.

3- Dans la première expérience : on remarque que le sperme seul ou les ovules seuls ne donnent pas de têtard.

- Dans l’expérience 2 : les ovules + le sperme donnent des têtards.
- l’ovule et le spermatozoïde doivent être placés ensemble pour qu’il y ait fécondation.

4- Dans l’expérience 3 : le liquide du sperme sans les spermatozoïdes + les ovules ne donnent pas de têtards.

- Dans l’expérience 4, les spermatozoïdes contenus dans le sperme + les ovules donnent des têtards.

Donc les deux éléments essentiels à la reproduction sont les ovules et les spermatozoïdes.

Un peu d'histoire des sciences.

Activité : Expérience de Spallanzi

Bilan (à recopier)

Bilan (à recopier)

2. Reproduction chez la poule

1. Reproduction chez la mouche

Activité 7 (notée)

4. Reproduction chez l'oursin

Correction de l'activité 6

Correction de l'activité 7

Correction de l'activité 5

Correction de l'activité

3. Reproduction chez le chien

Activité 6

Activité 5

Objectifs


Les cellules reproductrices mâles sont LES SPERMATOZOÏDES.

Les cellules reproductrices femelles sont les OVULES.

Les cellules reproductrices mâles sont contenues dans le SPERME.

La reproduction sexuée animale comme végétale comporte l’union d’une cellule reproductrice mâle (spermatozoïde) et d’une cellule reproductrice femelle (ovule) : c’est la FÉCONDATION aboutissant à une CELLULE-ŒUF.

•Cela donne naissance à un nouvel individu : L’EMBRYON

1- M. Spallanzani met des caleçons aux grenouilles mâles pour empêcher les spermatozoïdes de rencontrer les ovules de la femelle et montrer que la femelle seule ne peut pas se reproduire.

2- Le sperme et les ovules sont essentiels pour la reproduction car sans cette substance il n’y pas de têtard.

3- Dans la première expérience : on remarque que le sperme seul ou les ovules seuls ne donnent pas de têtard.

- Dans l’expérience 2 : les ovules + le sperme donnent des têtards.
- l’ovule et le spermatozoïde doivent être placés ensemble pour qu’il y ait fécondation.

4- Dans l’expérience 3 : le liquide du sperme sans les spermatozoïdes + les ovules ne donnent pas de têtards.

- Dans l’expérience 4, les spermatozoïdes contenus dans le sperme + les ovules donnent des têtards.

Donc les deux éléments essentiels à la reproduction sont les ovules et les spermatozoïdes.

Un peu d'histoire des sciences.

Activité : Expérience de Spallanzi

Bilan (à recopier)

Bilan (à recopier)

2. Reproduction chez la poule

1. Reproduction chez la mouche

Activité 7 (notée)

4. Reproduction chez l'oursin

Correction de l'activité 6

Correction de l'activité 7

Correction de l'activité 5

Correction de l'activité

3. Reproduction chez le chien

Activité 6

Activité 5

Objectifs


Les cellules reproductrices mâles sont LES SPERMATOZOÏDES.

Les cellules reproductrices femelles sont les OVULES.

Les cellules reproductrices mâles sont contenues dans le SPERME.

La reproduction sexuée animale comme végétale comporte l’union d’une cellule reproductrice mâle (spermatozoïde) et d’une cellule reproductrice femelle (ovule) : c’est la FÉCONDATION aboutissant à une CELLULE-ŒUF.

•Cela donne naissance à un nouvel individu : L’EMBRYON

•Quand la fécondation donnant les nouveaux individus se fait dans l’eau, on parle de fécondation externe. Il n’y a donc pas d’accouplement.
Exemple : l’oursin
•La reproduction chez les animaux aériens est facilitée par le fait que la fécondation soit interne.

•Soit la femelle pondra un œuf contenant l’embryon. Ce sont des ovipares. Exemple: mouche et poule
•Soit l’embryon se développera protégé dans la femelle : ce sont des vivipares. Exemple: l’Homme et le chien

Correction Activité 7

Il existe des oursins mâles et des oursins femelles. En période de reproduction, généralement au printemps, ils libèrent dans la mer, des sécrétions orangées femelles ou blanchâtres mâles. Ce sont les cellules reproductrices.

De nombreuses cellules reproductrices mâles appelées spermatozoïdes tentent de pénétrer dans une cellule reproductrice femelle appelée ovule. Un seul y parviendra. Cette union est appelée la fécondation. Elle a lieu dans le milieu aquatique. Elle ne peut avoir lieu que si les cellules reproductrices se rencontrent.

La fécondation aboutit à une cellule-oeuf, première cellule du nouvel individu. Cette cellule va se diviser plusieurs fois pour donner une larve qui ne ressemble pas à ses parents. Elle donnera plus tard un jeune oursin

2. PROTOCOLE :

- A l’aide d’un compte-goutte, prélève une goutte de substance femelle que tu placeras sur une lame recouverte d’une lamelle et observe au microscope (Gx400)

- A l’aide d’un compte-goutte différent, prélève une goutte de substance mâle que tu placeras sur une lame recouverte d’une lamelle et observe au microscope (Gx400)

- Dans une coupelle, mélange une goutte de substance mâle et femelle et avec un 3ème compte- goutte, prélève une goutte du mélange que tu placeras sur une lame recouverte d’une lamelle et observe au microscope (Gx400)

Liste du matériel :

- 3 compte-gouttes

- 3 lames et lamelles

- 1 microscope

- 1 coupelle

- substance femelle

- substance mâle


3. Complète le cycle de vie.



1- M. Spallanzani met des caleçons aux grenouilles mâles pour empêcher les spermatozoïdes de rencontrer les ovules de la femelle et montrer que la femelle seule ne peut pas se reproduire.

2- Le sperme et les ovules sont essentiels pour la reproduction car sans cette substance il n’y pas de têtard.

3- Dans la première expérience : on remarque que le sperme seul ou les ovules seuls ne donnent pas de têtard.

- Dans l’expérience 2 : les ovules + le sperme donnent des têtards.
- l’ovule et le spermatozoïde doivent être placés ensemble pour qu’il y ait fécondation.

4- Dans l’expérience 3 : le liquide du sperme sans les spermatozoïdes + les ovules ne donnent pas de têtards.

- Dans l’expérience 4, les spermatozoïdes contenus dans le sperme + les ovules donnent des têtards.

Donc les deux éléments essentiels à la reproduction sont les ovules et les spermatozoïdes.

Objectifs :


- Fabrication de sucres par les plantes

- Notion de chromatographie.

-Reproduction sexuée et asexuée chez les végétaux.
-Fécondation externe et interne chez les animaux.

Un peu d’histoire des sciences