Want to make creations as awesome as this one?

Mahi Sania, 2°7

More creations to inspire you

Transcript

ERIC GRAVEL

À PLEIN TEMPS

Quoi?

Le film suit la vie d'une mère célibataire à bout de nerfs qui se dévoue pour ses enfants. Elle affronte depuis tant d'années cette solitude et tente de régler ses problèmes. Mais elle n'a pas souvent de bonnes solutions.

Une mère débordée

  • La famille, en effet la protagoniste ne cesse se battre pour l'avenir de sa famille.
  • La solitude et la solidarité : Ces deux thèmes, bien opposés, se complètent dans ce film. Julie ne peut pas compter sur son ex-mari mais en revanche elle cherche sans cesse du soutien et n'a pas peur d'aller en demanderà ses collègues ou sa voisine quitte à prendre des risques.
  • L'amour et l'argent, ces deux thèmes s'interposent dans la vie de la mère et vont lui compliquer la vie dans toutes les situations.


Les thèmes abordés

Pitié

En tant que spectateur, nous ressentons immédiatement de la peine envers ce personnage. Le réalisateur n'a pas que chercher à susciter de la pitié en nous mais aussi du questionnement. Cette situation si ordinaire, nous l'avons déjà tous rencontré ou observé. Ce qui est intéressant dans ce film c'est que les thèmes touchent une grande partie de la population française. Beaucoup de personnes peuvent s'y identifier. Ceci permet de créer un lien très fort avec l'audience.

Notre point de vue

Une vie ordinaire

Le réalisateur souhaite réellement nous emmener dans une vie semblable à pleins d'autres. Tous ces évenements présentés au second-plan restent importants car ils reflètent la réalité de la vie. Il n'a pas souhaité les cacher au contrairte il veut en parler. Ils sont très fréquents dans notre vie quotidienne et nous en sommes acteurs et témoins. Ces facteurs sociaux sont la cause de plusieurs moments dans

le film qu'on ne peut pas négliger.

Les relations amoureuses

L'harcèlement de rue

Les grèves et mouvements sociaux.

Premièrement, Julie arrive en retard à cause des grèves et est même prête à aller au dessus de ses moyens et de prendre un taxi beaucoup plus cher pour subvenir à ses besoins de transports. Peu importe nos classes sociales, ces situations peuvent arriver à n'importe qui. On se sent très concernés et un effet miroir se crée lors du visionnage.

Ces mouvements l'empêchent aussi de pouvoir rentrer voir des enfants et de les laisser à sa voisine . Puis elle tente de se lancer dans une relation mais ce n'est pas réciproque. On pourrait associer cet événement au fait que ses défaites et échecs s'enchaînent et s'empilent et qu'un message implicite lui est transmois. Elle doit prendre son temps et essayer de réflechir. Tous ces facteurs sont liés et amplifient davantage sa situation. Le fait aussi que ses journées se ressemblent transmet à l'écran un sentiment incomfortable, on ne sait jamais comment la journée peut finir ou commencer mais on sait ce qu'il va se passer. C'est un sentiment très lourd mais qui se traduit très bien à l'écran.

Une révolution
sociale

  • Premièrement, Julie arrive en retard à cause des grèves et est même prête à aller au dessus de ses moyens et de prendre un taxi beaucoup plus cher pour subvenir à ses besoins de transports. Peu importe nos classes sociales, ces situations peuvent arriver à n'importe qui. On se sent très concernés et un effet miroir se crée lors du visionnage.

Les mouvements sociaux

Connaisant d'autres projets, l'actrice principale. J'appréhendais de la voir jouer un tel rôle qui ne ressemble pas à ceux dont j'ai l'habitude de voir. Dans ce film elle nous est beaucoup plus présentée comme une actrice très forte, inspirante et touchante.

Ce que j'ai le plus aimé

LAURE CALAMY

Ce long-métrage inous introduit les dures difficultés de la vie. Il est important de les montrer et de ne pas se résumer à des stéréotypes de Paris: une ville beaucoup trop romantcée.

Un film réaliste

La réussite et l'appréciation de ce film se sont traduites par ces nombres.

Pour finir en chiffre

16 MARS 2022

4,1/5

ALLOCINÉ

Un film fort, réaliste, social, représentatif et touchant.

À PLEIN TEMPS

MAHI Sania, Seconde, Lycée Raoul Follereau, Belfort.

FIN