Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Menu

Question 1

Question 2

Question 3

Question 4

Question 5

Question 6

Question 7

Question 8

Question 9

Question 10

Question 11

Question 12

Question 13

Question 14

Question 15

Question 16

Question 17

Question 18

Question 19

Question 20

Question 21

Question 22

Question 23

Question 24

Question 25

Question 26

Question 27

Question 28

Question 29

Question 30

Question 31

Question 32

Question 33

Question 34

Question 35

Question 36

Question 37

Question 38

Question 39

Question 40

1/40

Réponse

SS

25

25

1/40

C'est le panneau N°3 qui indique une zone de rencontre.
Le panneau N°1 indique une zone piétonne (où généralement seuls les piétons sont autorisés à circuler).
Le panneau N°2 indique une zone où la vitesse est limitée à 30 km/h pour tous les usagers.
Et le panneau N°4 indique la position d'un passage pour piétons.

2/40

Réponse

SS

25

2/40

Il existe 3 niveaux de dangers pour les médicaments ayant des effets sur la conduite.
Le jaune est le moins dangereux, mais il n'est pas sans danger !
Il peut entraîner une somnolence, un allongement du temps de réaction ou encore des troubles de la vue. C'est pourquoi il faut lire attentivement la notice si l'on doit prendre le volant. Ou mieux : en parler avec son médecin ou son pharmacien.

3/40

Réponse

SS

25

3/40

Je quitte l'autoroute et j'entre sur une route à accès réglementé. Mais c'est aussi la fin des chaussées séparées par un terre-plein central. Je le sais notamment en regardant la forme du zébra à ma gauche et les panneaux de direction au fond de l'image qui sont à l'envers.
Sur une chaussée à double sens, lorsqu'il n'y a pas plusieurs voies réservées à la circulation dans le même sens, la vitesse est limitée à 80 km/h.
C'est le cas ici : il n'y a qu'une voie dans mon sens de circulation. La ligne à ma droite est une ligne de rive (qui utilise un marquage de type "bande d'arrêt d'urgence").

4/40

Réponse

SS

25

4/40

Le 1er contrôle technique doit avoir lieu dans les semaines qui précèdent le 4ème anniversaire de la voiture.
Il suffit de se reporter au certificat d'immatriculation pour connaître la date de sa mise en circulation.
Par la suite, s'il est satisfaisant, il devra être renouvelé tous les 2 ans au plus tard.

5/40

Réponse

SS

25

5/40

Il reste de la neige sur les branches des arbres. C'est le signe qu'il neigeait il y a peu.
Mais il ne neige plus, et la visibilité est bonne. Je peux donc circuler sans feux... Mais il est préférable de conserver les feux de croisement pour être bien visible.
En revanche, pas question d'allumer les feux de brouillard, que ce soit à l'avant ou à l'arrière. Il n'y a ni brouillard, ni précipitation. Ils seraient donc aussi inutiles que gênants.

6/40

Réponse

SS

25

6/40

On le sait tous, un conducteur qui a bu ou consommé de la drogue peut être lourdement condamné.
Il y a une chose moins connue, c'est que l'on peut être lourdement condamné (jusqu'à de la prison) si on laisse partir au volant de sa voiture une personne qui, on le sait, est dans ce cas. En particulier si un accident survient.
Voilà une raison de plus de ne JAMAIS laisser un ami reprendre le volant s'il est concerné. Il faut absolument le convaincre d'attendre avant de reprendre la route, trouver un moyen de le raccompagner, voire lui confisquer ses clés s'il n'y a pas d'autre solution.

7/40

Réponse

SS

25

7/40

Le covoiturage, c'est le regroupement de personnes qui font un même trajet dans 1 seul véhicule.
Cela permet de partager les frais comme le carburant et les péages, et donc, de les réduire pour le conducteur.
Autre effet bénéfique : il y a moins de voitures en circulation, donc moins de bouchons, et moins de pollution.
En revanche, le covoiturage ne réduit pas le nombre de kilomètres parcourus, même si le temps passe plus vite lorsque l'on a de la compagnie.

8/40

Réponse

SS

25

8/40

Le transport d'un enfant allongé sur la banquette arrière est interdit. Pourquoi ?
Parce qu'en cas de choc, n'étant pas ceinturé, il sera projeté. A tel point qu'il peut passer par-dessus les appuis-tête des sièges avant, ou être éjecté par une vitre latérale.
Donc ne jamais faire voyager un enfant ainsi, même s'il dort avant le départ. Même pour effectuer un petit parcours.
40% des enfants passagers tués le sont lors de trajets de moins de 3 km. Souvent, une installation négligée en est la cause.

9/40

Réponse

SS

9/40

Cette signalisation annonce une bifurcation.
Ce type d'aménagement permet de changer d'autoroute, donc de direction, sans quitter le réseau autoroutier.
A gauche, est mentionnée l'autoroute sur laquelle je circule. Ici, l'A65. Et à droite, celle que je pourrai rejoindre à 3 000 mètres : l'A64.

10/40

Réponse

SS

25

10/40

Ce tunnel n'est pas très long.
Cependant, les feux de jour, appelés aussi feux diurnes, n'ont pas une puissance suffisante pour circuler dans un tunnel, même court comme celui-ci.
D'autre part, les feux de jour se trouvent à l'avant. Ma voiture ne serait donc pas visible des usagers qui pourraient arriver derrière moi.
Je dois allumer les feux de croisement.

11/40

Réponse

SS

25

11/40

Il est interdit d'allumer les feux de route en continu si un conducteur nous éblouit. Un bref appel de phares suffit, et c'est seulement cela qui est autorisé.
Cependant, je dois continuer à regarder la route. Je porte mon regard le plus loin possible vers l'accotement droit. Cela limite l'éblouissement et me permet de détecter suffisamment tôt un piéton sur le bord de la route ou un cycliste.

12/40

Réponse

SS

25

12/40

En cas de neige ou de verglas, c'est sur les grands axes que les routes sont entretenues en priorité : déneigement et salage. Il est donc préférable, en cas de nécessité de se rendre à un endroit, d'effectuer le parcours en privilégiant les grands axes, voire l'autoroute.
Attention cependant : une route comme celle-ci reste extrêmement glissante. La vitesse doit être modérée. Et gare aux sorties, elles ne sont pas traitées en priorité.

13/40

Réponse

SS

25

13/40

La voie dans laquelle je me trouve, ainsi que la voie située à ma droite, permettent de tourner à gauche.
Lorsqu'il y a le choix, c'est dans la voie la plus à droite qu'il faut se placer, même si l'on tourne à gauche.
La voiture dont le clignotant fonctionne est donc très bien placée pour tourner à gauche.

14/40

Réponse

SS

25

14/40

Une mauvaise installation au poste de conduite, trop proche ou trop éloignée du volant, les bras ou les jambes trop pliés ou au contraire trop tendus, sont sources d'inconfort.

Sur un long parcours, cela aura pour conséquences d'accélérer l'apparition de la fatigue, donc l'augmentation du temps de réaction et le risque de somnolence.

Mais ce n'est pas la seule conséquence : en cas d'accident, une mauvaise installation peut être à l'origine de blessures plus graves. Notamment si je suis installé trop près du tableau de bord (danger pour les genoux) ou du volant (risque d'être blessé par le déclenchement de l'airbag)..

15/40

Réponse

SS

25

15/40

Des essuie-glaces en mauvais état peuvent bien sûr être dangereux lorsqu'il pleut puisqu'ils réduisent la visibilité.
Mais lorsqu'il fait beau ? Est-ce important qu'ils soient en bon état ?
Bien sûr. Notamment si j'actionne le lave-glace, pour enlever de la poussière ou des insectes.
Si les essuie-glaces ne remplissent pas correctement leur rôle, ils risquent d'étaler la saleté sur la vitre, pouvant provoquer une baisse de la visibilité importante et soudaine, à tel point qu'il faudra peut-être s'arrêter en urgence pour nettoyer le pare-brise.

16/40

Réponse

SS

25

16/40

Si je transporte un lourd chargement dans le coffre, la commande de réglage de la hauteur des feux ne devrait pas être sur 0.

En effet, le chargement du coffre a pour effet de relever le nez de la voiture, donc le faisceau des phares. Je ne vois alors pas moins loin, mais je risque d'éblouir les usagers arrivant en face. Ce qui est très désagréable, et pourrait même être dangereux.
Je dois procéder à des essais de réglages en tournant cette commande pour trouver une valeur qui dirige bien le faisceau des phares vers le bas, mais pas trop.

17/40

Réponse

SS

25

17/40

Je suis engagé dans un passage étroit où il serait impossible de croiser les voitures arrivant en face.
Bien que je doive normalement manoeuvrer puisque c'est moi qui descends, je poursuis ma route. En effet, il serait dangereux d'entreprendre une marche arrière à cet endroit. D'autant plus que les voitures arrivant en face ont un dégagement pour s'arrêter et attendre que la voie soit libre.

18/40

Réponse

SS

25

18/40

Le P.T.A.C. (poids total en charge) d'un véhicule est le poids réel qu'il ne doit pas dépasser, remorque non comprise.
Pour connaître le poids maximum de matériaux que je peux transporter, je dois déduire le poids à vide du véhicule, ainsi que le poids de tous les occupants. Sans oublier le conducteur et les divers objets qui peuvent être présents dans le véhicule (extincteur, outils, etc.).
Il n'est donc pas possible de transporter 2 500 kg de matériaux dans une camionnette affichant 2 500 kg de P.T.A.C., loin de là.

19/40

Réponse

SS

25

19/40

Ces 2 signaux indiquent un véhicule transportant des matières dangereuses.
Le signal N°1 indique une matière facilement inflammable, et le signal N°2 indique une matière dangereuse sans préciser sa nature.
Aussi, il est préférable d'augmenter l'intervalle de sécurité si l'on suit un camion comportant l'un ou l'autre de ces signaux.

20/40

Réponse

SS

25

20/40

Je suis arrêté à un STOP.
Un miroir me permet de voir ce qui arrive du côté gauche. Ce type d'équipement peut être mis en place lorsque la visibilité n'est pas bonne.
J'y vois une voiture qui arrive de la gauche. Je ne peux donc pas m'engager, que j'aille à gauche ou à droite.
Attention : l'image est retournée : les véhicules arrivant de la gauche paraissent circuler dans la voie la plus éloignée, alors qu'ils sont dans la voie la plus proche.
D'autre part, ce type de miroir déforme. Il fausse l'appréciation des distances et des vitesses. Si l'on y voit un véhicule qui approche, il peut être plus près ou arriver plus vite qu'il n'y paraît ; mieux vaut ne pas s'engager pour ne pas être surpris.

21/40

Réponse

SS

25

21/40

Cette signalisation ne m'informe pas qu'il y a effectivement du verglas, mais que cela arrive fréquemment dans ce secteur.
Cependant, la présence de givre ou de légère neige sur le bas-côté droit doit attirer mon attention : la température est favorable en ce moment même à la formation de verglas.
J'ai tout intérêt à ralentir, si ce n'est déjà fait, et à être particulièrement vigilant dans les virages (où les effets du verglas sont redoutables), mais aussi à proximité des points d'eau, dans les zones ventées ou ombragées et lors du passage sur un pont, là où le verglas se forme le plus facilement.

22/40

Réponse

SS

25

22/40

Pour stationner dans une montée, il est préférable de braquer les roues à l'inverse du trottoir. C'est-à-dire comme dans la situation N°2. Pourquoi ?
Parce que si la voiture bouge pour une raison ou pour une autre, par exemple parce que le frein de parking n'est pas suffisamment serré, cela évite que la voiture dévale toute la rue.
Avec les roues braquées, si elle recule, les roues avant viendront s'arrêter contre le trottoir. Autrement dit, elle bougera à peine.
Mais si elles sont braquées comme dans la situation N°1, le poids de la voiture étant essentiellement à l'avant, les roues arrière vont monter sur le trottoir et la voiture se retrouvera en travers.
Autre solution pour s'assurer que la voiture ne bougera pas : laisser la première vitesse ou la marche-arrière engagée.

23/40

Réponse

SS

25

23/40

Les lignes jaunes à ma droite matérialisent un arrêt de bus.
Je n'ai pas le droit de m'y arrêter, quelle qu'en soit la raison (téléphoner, me reposer, déposer un passager), et donc encore moins le droit d'y stationner.
Même si aucun bus n'est en vue.

24/40

Réponse

SS

25

24/40

Le conducteur arrivant de gauche aurait dû attendre que je passe avant de s'engager.
Dans une situation comme celle-ci, ou ralentir ou freiner légèrement suffit à éviter l'accident, est-il vraiment besoin de klaxonner ?
Ce n'est pas le coup de klaxon qui permet d'éviter l'accident... Alors ce n'est pas la peine d'ameuter tout le quartier dès qu'un usager commet une petite faute. Le plus important, c'est d'éviter l'accident.

25/40

Réponse

SS

25

25/40

En agglomération, je dois laisser au minimum 1 mètre pour dépasser les usagers fragiles tels que les cyclistes ou les piétons.
1 mètre, c'est lorsque je ne peux pas faire mieux ! Ici, il est préférable de laisser un peu plus puisque j'en ai la possibilité : 1,50 mètre.
Ne pas oublier non plus de ralentir à l'approche des usagers fragiles.

26/40

Réponse

SS

25

26/40

Un animal, chien ou chat, ne devrait pas être transporté en liberté dans l'habitacle.
On ne peut pas prévoir ses réactions : il peut perturber ou gêner le conducteur, ce qui peut être dangereux.
D'autre part, en cas d'accident, l'animal sera blessé (et peut même paniquer ensuite). C'est pourquoi il est préférable de le placer dans une cage (arrimée), ou de l'attacher à l'arrière. Il existe des dispositifs spéciaux pour les chiens, une sorte de harnais, qui s'adaptent sur la ceinture de sécurité.

27/40

Réponse

SS

25

27/40

Le réflexe serait d'essayer d'enlever l'objet planté dans la jambe de la victime.
Mais enlever cet objet risque d'entraîner une perte de sang encore plus importante. En effet, il participe à l'obstruction de la plaie et donc limite l'hémorragie.
Le mieux est de décrire exactement la situation lors de l'alerte des secours, qui sauront vous indiquer la marche à suivre.

28/40

Réponse

SS

25

28/40

Je suis un engin de déneigement. Il est en action comme l'indiquent ses feux bleus qui fonctionnent.

Il est interdit de le dépasser lorsqu'il est en cours de salage ou de déneigement. D'ailleurs, autant rester derrière lui, afin de profiter du déneigement qu'il a déjà effectué (même s'il reste encore de la neige).
Je reste à bonne distance : je verrai mieux, et je n'oublie pas que la route est glissante, or sa mission peut l'obliger à s'arrêter à tout moment. Surtout que cet engin freine peut-être bien mieux que ma voiture dans ces conditions...

29/40

Réponse

SS

25

29/40

Le feu clignote. Petite particularité, ce n'est pas au milieu que le feu clignote, mais en bas. A la place du feu vert. Qu'est-ce que cela signifie ?
Cela signifie que le feu n'est pas en panne. Je peux passer, comme chaque fois que je rencontre un feu jaune clignotant, mais il peut passer à tout moment au jaune fixe au milieu, puis au rouge.
Ce type de feu est mis en place dans les endroits particulièrement dangereux. Je dois donc ralentir pour cette raison, mais aussi pour être prêt à m'arrêter si le feu me l'impose.

30/40

Réponse

SS

25

30/40

Les témoins orange doivent attirer l'attention et doivent faire l'objet d'une intervention à court terme.
Un voyant rouge est un voyant d'alerte : le trajet ne peut pas se poursuivre, il faut s'arrêter. Mis à part le voyant de ceinture non attachée, il peut s'agir d'un grave problème électrique, de lubrification ou de surchauffe du moteur (qui va casser ou s'arrêter) ou de freins (qui ne vont plus répondre). Il y a alors danger pour la voiture et pour ses occupants. Il faut s'arrêter aussitôt, et dans les meilleures conditions possibles.

31/40

Réponse

SS

25

31/40

Si le conducteur ne respecte pas les intervalles de sécurité (ou qu'il roule trop vite, qu'il prend des risques...), il se met en danger ainsi que ses passagers et les autres usagers.
Il est de mon devoir de le lui faire remarquer. Même s'il le prend mal, il réfléchira, surtout si un autre passager lui dit la même chose. Cela aura une action positive sur sa façon de conduire.

32/40

Réponse

SS

25

32/40

Les véhicules encombrants comportent des angles morts bien plus importants qu'une voiture. Entre autres parce qu'ils n'ont pas de rétroviseur intérieur permettant de voir ce qui se trouve immédiatement derrière.
Ici, je suis très près du camion. Tellement près que son conducteur ne me voit probablement pas. D'ailleurs comment le pourrait-il ? Moi-même, je ne vois pas ses rétroviseurs extérieurs. C'est généralement un signe...
Attention : sur ce type de véhicule, l'angle mort vers l'arrière peut atteindre jusqu'à 100 mètres !

33/40

Réponse

SS

25

33/40

Les informations peuvent sembler contradictoires.
Le panneau qui se trouve au-dessus de ma voie est bleu, ce qui indiquerait que je circule sur l'autoroute... Mais un panneau situé à droite indique une route à accès réglementé. Alors qu'en est-il ? ...
C'est le panneau bleu auquel je dois me référer puisque les flèches qu'il comporte désignent la voie dans laquelle je circule. Le panneau de droite indiquant une route à accès réglementé concerne la voie à ma droite, qui quitte l'autoroute.

34/40

Réponse

SS

25

34/40

Comme n'importe quel occupant de mon véhicule, je dois veiller à ne pas gêner ou surprendre un autre usager avant d'ouvrir ma portière.
En tant que conducteur, j'ai l'avantage que les rétroviseurs sont réglés pour moi. Je dois donc vérifier dans le rétroviseur central et dans le rétroviseur de gauche qu'aucun usager n'arrive. Mais les rétroviseurs ne couvrent pas toute la surface dangereuse : il existe des angles morts ; c'est-à-dire des zones invisibles dans les rétroviseurs.
Aussi, je surveille l'angle mort situé à ma gauche, en me retournant, afin de vérifier qu'aucun usager ne s'y trouve.
En prenant l'habitude d'ouvrir la portière gauche avec ma main droite, j'ai moins de risque d'oublier de me retourner. Je peux aussi encourager mes passagers à utiliser la même méthode : toujours ouvrir leur portière avec le bras opposé à celle-ci.

35/40

Réponse

SS

25

35/40

Dans la zone N°2, il n'y a pour l'instant pas de danger particulier. Tout comme dans la zone N°3, où le piéton est assis tranquillement, donc immobile.
C'est dans la zone N°1 qu'est le principal risque. Ce piéton, proche de la chaussée, a-t-il l'intention de traverser ? M'a-t-il vu ? Où regarde-t-il ?
Impossible de le dire : le drapeau me cache ses yeux. Prudence... Je ralentis et je garde le pied droit au-dessus du frein.

36/40

Réponse

SS

25

36/40

Des feux, ressemblant à ceux équipant les passages à niveau, clignotent au rouge. Un événement grave a dû survenir dans le tunnel. Peut-être un accident ou un incendie.
Alors je réagis comme je le ferais à un passage à niveau. Sans attendre l'abaissement des barrières, je freine, j'allume les feux de détresse, je surveille l'usager arrive derrière moi, et je m'arrête.

37/40

Réponse

SS

25

37/40

Ce panneau a un fond noir. S'il s'agissait d'une entrée d'agglomération, il serait à fond blanc (et encadré en rouge).
Il ressemble plutôt à une indication de lieu-dit, un petit ensemble d'habitations. Mais sur la gauche de ce panneau, il y a un symbole représentant 3 vagues. Il indique en fait un cours d'eau à proximité, et précise son nom.

38/40

Réponse

SS

25

38/40

La plupart des conducteurs sont capables de conduire 5, 8 voire 10 heures sans s'arrêter. Ce n'est pas une performance, c'est juste de l'inconscience, et on peut le faire remarquer à quelqu'un qui se vanterait d'un tel "exploit".
En effet, après 2 heures de conduite, le temps de réaction s'allonge. De plus, le risque de micro-sommeil, voire d'endormissement devient particulièrement redoutable.
Ce conducteur a pris des risques et a fait prendre des risques aux autres usagers.

39/40

Réponse

SS

25

39/40

Le conducteur arrivant de la gauche doit-il me laisser passer ?
Oui, parce qu'il rencontre un CÉDEZ-LE-PASSAGE. Le panneau est visible.
Mais me voit-il arriver ?... Ce n'est pas sûr.
La voiture est très inclinée, ce qui oblige son conducteur à se retourner pour me voir. L'a-t-il fait suffisamment ? Suis-je sûr que rien ne gêne sa visibilité dans son véhicule ? ...
Prudence renforcée dans ce cas : je peux passer, mais je ralentis et je conserve le pied droit au-dessus du frein.

40/40

Réponse

SS

25

40/40

La voie située à ma droite est délimitée par des traits larges ; il s'agit d'une voie réservée aux véhicules lents. C'est-à-dire tous les usagers qui circulent à 60 km/h ou moins. Cette voie n'est pas réservée aux véhicules lourds (camions, cars...), puisqu'une voiture peut être concernée (si elle tracte une remorque par exemple, ou en cas de problème mécanique).
Ma vitesse étant supérieure à 60 km/h, je n'ai pas le droit d'y circuler. Je reste donc dans ma voie.
Attention : les véhicules lents qui circulent dans cette voie peuvent en sortir malgré leur allure faible, le temps d'effectuer un dépassement.