Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Le mutualisme

Le mutualisme obligatoire : certains êtres vivants ne peuvent pas satisfaire leurs fonctions vitales sans la présence de l'autre.

Ici, l'interaction permet à la guêpe de trouver refuge pour sa reproduction et au figuier de pouvoir se reproduire grâce à la nouvelle guêpe qui va déposer des graines de figuier.


Définition : C'est un type de relation symbiotique. C'est l'interaction entre minimum deux espèces qui trouvent un avantage à leur association : protection, apport de nutriments, pollinisation, dispersion…


Il existe 5 types de mutualisme :

*mutualisme obligatoire

*mutualisme facultatif

*mutualisme trophique

*mutualisme défensif

*mutualisme dispersif


Le mutualisme trophique : les individus obtiennent ou dégradent les nutriments dont ils ont besoin pour vivre.

Ici, l'interaction fait que le ruminant peut digérer l'herbe grâce aux micro organismes présents dans le rumen, ces derniers ont alors un apport de nutriments.

Le mutualisme dispersif : il se produit entre des espèces animales et végétales de sorte que l'espèce animale obtient de la nourriture et le végétal peut, de ce fait, assurer la dispersion de son pollen, de ses graines ou de ses fruits.

Ici, nous avons le cas de l'abeille pour l'espèce animale, et de la fleur pour l'espèce végétale.


Le mutualisme défensif : il se produit quand l'un des individus impliqués obtient une récompense ( aliment ou refuge) grâce à la défense de l'autre espèce.

Ici, les anémones de mer protègent les poissons-clowns des prédateurs et reçoivent en contre partie le reste de nourriture des poissons-clowns.

Le mutualisme facultatif : à l'inverse du mutualisme obligatoire, d'autres êtres vivants peuvent survivre sans interagir avec l'autre espèce.

Ici, le poisson-nettoyeur obtient un apport alimentaire grâce aux parasites présents au niveau des branchies des autres poissons.