Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Choderlos de Laclos, 1782

Les Liasons
dangereuses

Index

Amorce de l'histoire

Originalité de l'histoire

1ere de couverture

Lisibilité

L'histoire

Avis du lecteur

Amorce de l'histoire

LETTRE 176



L’absence de quatrième de couverture de l'édition que vous tenez entre vos mains n'aidant pas, je m'en vais vous partager une amorce de l'histoire qui, tout du moins je l'espère saura trouver son utilité. Dans ce récit nous suivrons la majorité du temps la Marquise de Merteuil et le Vicomte de Valmont qui sont deux libertins qui prendront plaisir à utiliser les personnes les entourant dans des conquêtes sexuelles. A partir de la s'engagera un jeu de séduction et de manipulation malsain à diverses échelles afin que ces personnages principaux atteignent les objectifs qu'ils se sont fixés. A partir de là, la signification du titre de ce roman prend tout son sens. Au premier abord nous serions tentés de croire que le terme "liaisons" désigne les relations amoureuses pourtant la réalité apparait comme différente lorsque nous savons qu'au XVIIIe les liaisons s'emploient en réalité pour définir toutes les interactions entre personnes de même classe, ici l'aristocratie. La conclusion serait donc que le titre vise de manière directe ces relations factices et superficielles qui parviendraient même à être dangereuses. Il est notable qu'à plusieures reprises dans le récit l'expression "liaisons dangereuses" est utilisée.





Bayonne, ce 10 mai 20★★

Lisibilité

LETTRE 177



Bien que sa date de parution puisse en rebuter plus d'un, permettez-moi, si vous le voulez bien, de vous rassurer. En effet la plume de l'auteur n'est certes pas dans un niveau de langage adéquat afin que nous soyons confortable cependant il fait preuve d'une maitrise rarement atteinte et qui j'en suis certain saura vous accrocher de part son élégance. D'autant plus que l'une des forces de cet ouvrage est la cohérence stylistique de ses personnages. Les Liaisons dangereuses étant un roman épistolaire, ce qui signifie que l'intrigue est décomposée en lettres que se transmettent les acteurs de l'histoire, la peur de se perdre parmi ce florilège d'informations est normale. Heureusement Choderlos de Laclos a doté chacun de ses auteurs de lettres d'un style bien distinct ainsi que d'une caractérisation forte et cela dès le début du roman. Et c'est de part cette élégance et cette cohérence que je lui accorde la note de 5/5 sans une once d'hésitation.


Note : 5/5



Bayonne, ce 10 mai 20★★

Première de couverture

LETTRE 178



La première de couverture est sans réel conteste le point noir de ce livre. Les éditions folio ne doivent pas vous être inconnues, le roman Les Liaisons dangereuses fait parti de leur collection intitulée "classiques" pourtant ce premier contact avec l'ouvrage semble manquer cruellement de soins. Comme vous avez dû le remarquer la majorité de cette première de couverture est blanche ce qui donne une vraie impression de vide. Le lecteur est submergé sous un flot d'informations superflu tel que le siècle ou encore la présence d'une analyse du film de Stephen Frears. Enfin au centre se trouve une partie du tableau : Le baiser de la dérobée, peint par Jean-Honoré Fragonard, qui, à mon avis nous place un peu mieux dans l'ambiance du récit. Malgré tout ce point positif ne pèse pas bien lourd face à l'ensemble des points négatifs évoqués plus haut qui proviennent sans doute du public visé c'est à dire les lycéens étudiants ce roman. Ainsi la fainéantise et la disgrâce de cette première de couverture ne rendent pas hommage au monument de la littérature que représente Les Liaisons dangereuses et donnent un aspect repoussant à l'ouvrage ce qui entraine donc une note de 1/5


Note : 1/5



Bayonne, ce 10 mai 20

Originalité de l'histoire

LETTRE 179




Le découpage en lettres du récit est de manière évidente le point qui saute aux yeux. Ce style d'écriture était comme vous le savez peut-être assez répandu au XVIII siècle il l'est bien moins de nos jours. L'originalité provient aussi d'un autre point, la force de ce roman, outre la maîtrise absolue du style épistolaire, ce sont les personnages. Ils sont tous marquants et perturbants, nous avons l'impression de plonger dans l'intimité de chacun. De plus, là où on pouvait s'attendre à des histoires de romances entre aristocrates tout à fait classiques l'intrigue nous plonge dans un jeu de manipulations et de compétitions entre nos 2 protagonistes qui vous en conviendriez sont étonnants et complexes. Malheureusement je ne peux me permettre d'en dire davantage sans trop en dévoiler je me contenterai donc d'accorder la note de 5/5 sur l'originalité de l'histoire.


Note : 5/5

Bayonne, ce 10 mai 20★★

L'histoire

LETTRE 180



Lorsque vous commencerez cet ouvrage l'histoire ne vous attendra pas et il faudra parvenir à s'accrocher dès le début. Une fois que vous serez aux codes du récit Les Liaisons dangereuses montrera alors son plein potentiel. Vous serez plongés dans un double jeu malsain grâce aux échanges de lettres entre les manipulateurs et les manipulés qui saura vous tenir en haleine durant les 500 pages composant ce roman. Le découpage en lettres rend le rythme très prenant. Chaque lettre a un enjeu, ce qui relance l'intrigue toutes les deux à huit pages. Les personnages principaux sont les manipulateurs et ils nous entrainent dans un double jeu auquel on ne peut résister, on souhaite les voir échouer autant que l'on veut les voir parvenir à leurs fins. Ils sont diaboliquement brillants. Cette tension constante durant des centaines de pages est un véritable exploit qui ne volera pas sa note de 5/5.



Note : 5/5

Note globale : 16/20


Bayonne, ce 10 mai 20

Avis du lecteur