Want to make creations as awesome as this one?

Collecter des informations pour pouvoir identifier les dieux olympiens dans des oeuvres d'art puis des récits mythologiques.

Transcript

Déesse du Mariage, Héra (Junon dans la mythologie romaine) est la sœur et l’épouse de Zeus. Elle protège les femmes, le mariage, féconde les foyers et assiste les naissances. Très jalouse à cause des multiples infidélités de Zeus, elle passe son temps à persécuter les conquêtes de son époux et leurs enfants. Ses animaux : le paon et la vache.

Déesse de la Guerre et de la Sagesse, Athéna (Minerve dans la mythologie romaine) est née du crâne de Zeus, adulte et armée d’une lance et d’un bouclier. Elle est tout le contraire d’Arès : sage, intelligente et réfléchie, elle est bonne conseillère dans le domaine de la guerre. La belle déesse protège aussi les cités, l’artisanat et l’agriculture. Elle invente le char et la bride pour dresser les chevaux. C’est la plus importante des trois divinités vierges. Son animal : la chouette; son équipement: le casque, la lance, l'égide (cuirasse), le bouclier (avec la tête de Méduse); son arbre: l'olivier.

Dieu de la Mer, Frère de Zeus, Poséidon (Neptune dans la mythologie romaine) est un Dieu puissant. Il a un palais au fond des Océans mais c’est dans l’Olympe qu’on le voit le plus souvent. Très puissant, il provoque les tempêtes avec son trident, mais aussi les tremblements de terre. C’est lui qui fit don du premier cheval à l’homme. Ses animaux : le cheval et le taureau.

Déesse de l’Amour et de la Beauté, épouse d’Héphaïstos, Aphrodite (Vénus dans la mythologie romaine) est la plus belle et la plus gracieuse des déesses de l’Olympe. Elle a une grande influence sur les humains et peut s’avérer très cruelle. Elle a, par exemple, le pouvoir de les rendre fous d’amour et de provoquer des trahisons amoureuses. Elle est souvent représentée nue. Son animal : la colombe; sa fleur: la rose.

Dieu des Enfers, Frère de Zeus, Hadès (Pluton dans la mythologie romaine) est le souverain du monde souterrain et du royaume des morts. Les hommes le craignent tellement qu’ils ne prononcent jamais son nom, mais il peut pourtant se montrer bon et juste. Dieu des métaux enfouis dans la terre, il est très riche. Il porte un casque qui le rend invisible. Son animal : le Cerbère, un chien à trois têtes et à queue de dragon qui garde la porte des Enfers; son objet: la corne d'abondance (corne d'où s'échappent des fruits et des fleurs).

Dieu du Ciel, Roi des divinités grecques, Zeus (Jupiter chez les Romains) a un pouvoir supérieur à celui de toutes les autres divinités réunies. La foudre est son arme et la météorologie traduit son humeur puisque c’est lui qui dirige les nuages, la pluie, la neige et la grêle. Sa vie amoureuse est très agitée, provoquant de multiples colères chez sa femme Héra; il est impossible de compter le nombre de ses enfants! Son animal : l’aigle; son instrument: le foudre (sorte de bâton en forme d'éclair).

Dieu des Arts, Apollon (Phébus dans la mythologie romaine) a pour sœur jumelle la déesse Artémis. Il protège la musique et la poésie. Il est le musicien des dieux et joue de sa lyre d’or. Il est aussi guérisseur. Personnification du soleil et de la lumière, c’est le plus beau de tous les Dieux de l’Olympe. Mais gare à sa colère car il peut aussi répandre sur la Terre les pires épidémies ! Son animal : le dauphin; ses instruments: la lyre, l'arc; sa plante: le laurier.

Dieu du Commerce et des Voleurs, Hermès (Mercure dans la mythologie romaine) est aussi le messager des Dieux. Il est également le guide des âmes des morts aux Enfers. Rusé et astucieux, on le dit inventeur de l’alphabet, de la musique, de l’astronomie, des poids et des mesures. Aucune divinité n’apparait aussi souvent que lui dans les légendes mythologiques. Il est généralement représenté chaussé de sandales ailées, tenant à la main une baguette magique : le caducée (un bâton entouré de deux serpents). On érige des statues à son effigie le long des routes.

Déesse de la Chasse, Artémis (Diane dans la mythologie romaine) est la soeur jumelle d'Apollon. Elle a fort caractère et règne sur le monde sauvage. Elle tire une flèche sur tous ceux qui lui manquent de respect. Personnification de la Lune, elle est souvent représentée avec son arc et un carquois aux flèches d’argent. Comme Athéna et Hestia, Artémis n’est pas intéressée par les choses de l’Amour. Son animal : la biche; son élément: la Lune; son équipement: l'arc.

Dieu de la Guerre, Fils de Zeus et d’Héra, Arès (Mars dans la mythologie romaine) est peu apprécié des autres divinités car il est violent, agressif et brutal. Il a le goût du carnage et peu de sens moral. Il porte sur lui tous les symboles de la lutte : armure, casque et lance. Il est séduisant et aura plusieurs enfants avec des humaines… mais tous finiront bandits ! Son animal : le vautour.

Dieu du Feu et des Métaux, laid et boiteux, Héphaïstos (Vulcain dans la mythologie romaine) est pourtant l’époux d’Aphrodite. Ses forges sont situées dans les volcans où il travaille avec l’aide des Cyclopes. C’est là qu’il fabrique les armes des Dieux, comme le trident de Poséidon. Amoureux de la paix, il est aussi populaire dans les Cieux que sur la Terre. Comme Athéna, il a une grande influence sur la vie de la Cité. Ses outils: le marteau, l'enclume. Son élément: le feu.

Les douze Dieux Olympiens dominent tous les autres dieux qui ont succédé aux Titans. L’Olympe, la plus haute montagne de Grèce, était leur foyer, d’où leur nom. L’entrée de ce lieu était fermée par une grande grille de nuages gardée par les Saisons. Outre les douze grands Olympiens, d’autres divinités peuplaient les cieux.

Dieu du vin, de la fertilité et de l'allégresse, Dionysos (Bacchus chez les Romains) est le plus jeune des dieux d'Olympe. A cette divinité d'origine grecque se rattachent de nombreuses superstitions venues d'Asie ou du peuple Thrace. Dionysos porte le nom de dieu de Nysa car les nymphes de la montagne Nysa auraient été ses nourrices. L' attribut de Dionysos est la couronne de lierre et de laurier, posée sur une longue chevelure bouclée. A ses ennemis il infligeait de terribles punitions et les soumettait à sa colère.

Déesse de l'agriculture et des moissons, Déméter (Cérès chez les Romains) représentait la terre cultivée et féconde contrairement aux autres déesses comme Gaïa ou Rhéa qui personnifiait la terre en tant que matière. C'est elle qui facilitait la germination et la pousse des plantes. La truie, le bélier, la grue et la tourterelle ainsi que la couronne d'épis de blé, le flambeau, et la gerbe de blé sont ses emblèmes.

Déesse du Feu sacré et du Foyer, Sœur de Zeus, Hestia (Vesta chez les Romains) est l’aînée des dieux. Elle règne sur le foyer et la maison. Elle est honorée dans chaque demeure humaine: chaque repas commençait et finissait par une offrande à la déesse. Malgré les avances d’Apollon et de Poséidon, elle jure de rester vierge à jamais, comme Athéna et Artémis. Des jeunes filles sont chargées d'entretenir son temple, on les nomme les Vestales, toutes de blanc vêtues.

Write a subtitle

- Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.


- Pellentesque vitae turpis vel quam feugiat ornare.

Write a

01 Oeuvre n°1

De quel dieu rencontré lors de votre parcours s’agit-il ?

02 Oeuvre n°2

Quelle déesse identifiez-vous sur cette sculpture?

03 Oeuvre n°3

Et sur cette peinture, quel Dieu est représenté à gauche?

04 Oeuvre n°4

Quelle déesse identifiez-vous sur cette gravure?

05 Oeuvre n°5

Quelle déesse occupe le centre de ce tableau?

06 Oeuvre n°6

Quel Dieu de l'Olympe cette sculpture représente-t-elle?

07 Oeuvre n°7

Quel Dieu est en train de forger un casque sur cette gravure?

08 Oeuvre n°8

Quelle déesse est représentée ici?

09 Oeuvre n°9

Quel Dieu est représenté par ce bronze?

10 Oeuvre n°10

Quelle déesse accompagnée d'un paon figure sur cette aquarelle?

11 Oeuvre n°11

Qui est ce Dieu si élégant?

12 Oeuvre n°12

Qui reconnaissez-vous enfin ici?

Hercule aperçut alors le dieu ???, juché sur un trône et, à ses côtés, le fameux monstre à trois têtes, gardien des Enfers ! Derrière eux se devinait l’entrée des labyrinthes infernaux.

• Je m’appelle Hercule. Si j’ose comparaître devant toi, c’est parce que mon cousin, auquel je dois obéissance, m’a ordonné de lui rapporter ton chien, Cerbère !
Pour l’heure, Cerbère se contentait de japper furieusement. Devant ce héros qui semblait sans crainte, il reculait, grognait, agitait ses trois têtes et roulait six yeux énormes et exorbités.
• Eh bien, jeune héros, tu ne manques pas de cran ! S’exclama ???, stupéfait. Pourtant, je connais ta réputation : Jupiter m’a parlé en ta faveur. Tu veux affronter Cerbère ? Soit ! Mais tu l’affronteras à mains nues. Et nous verrons qui l’emportera !
Hercule déposa son javelot, son arc et sa massue. Il s’avança vers le molosse qui se mit à ramper en gémissant. Il serrait piteusement sa vilaine queue de dragon sous ses pattes.
• Eh bien, Cerbère ? Tonna ???, fâché. Qu’attends-tu pour attaquer et pour mordre ?
Le gardien des lieux avait-il, lui aussi, eu vent des exploits du héros ? Au lieu d’obéir, il courut, terrifié, se réfugier derrière le trône de son maître !
• En ce cas, dit Hercule, je suis obligé de venir te chercher ! En deux pas, il bondit vers le siège de ??? ; trois gueules ouvertes se refermèrent sur lui. Sans la protection de la peau du lion de Némée, Hercule eût sans doute été déchiqueté ! Plus rapide que le chien qui revenait à l’attaque, il saisit le cou du monstre et le serra à l’étouffer. L’animal gigota et se mit à gémir de plus en plus faiblement. • Attends ! S’exclama ???. Ne tue pas mon fidèle Cerbère !
• En ce cas, répliqua Hercule sans lâcher prise, donne-moi une laisse pour que je puisse l’emmener.
Le héros passa au cou du monstre un collier de fer ; il l’ajusta comme il fallait pour que l’animal puisse respirer, mais à la moindre rébellion, il suffoquerait aussitôt. Convaincu, ??? hocha la tête et grommela :
• Soit ! J’admets que tu as dompté Cerbère ! Mais sa perte est une catastrophe : à présent les ombres peuvent quitter mon royaume !

Christian Grenier, Les douze Travaux d’Hercule.

Texte n°1:Quel dieu se cache derrière les"???"

Le dieu ??? est amoureux de Daphné, la fille du fleuve Pénée. Il poursuit la jeune fille, qui cherche à lui échapper car elle ne l’aime pas.

??? est plus rapide et ne s’accorde pas de repos. Déjà il se penche sur les épaules de la fugitive et, de son souffle, il effleure les cheveux sur son cou. Daphné, elle, à bout de forces, est devenue toute pâle.
Brisée par la fatigue d’une fuite si rapide, elle s’écrie, en regardant les eaux du Pénée : « Viens à mon secours, mon père, si les fleuves comme toi ont bien un pouvoir divin. En me métamorphosant, fais-moi perdre cette apparence trop séduisante. »
A peine a-t-elle fini sa prière qu’une lourde torpeur envahit ses articulations. Une mince écorce entoure sa souple poitrine. Ses cheveux s’allongent, se changent en feuillage, ses bras en rameaux. Ses pieds, tout à l’heure si rapides, adhèrent au sol par des racines. La cime d’un arbre couronne sa tête.
Mais son état reste inchangé et ??? cependant l’aime toujours. La main posée sur le tronc, il sent encore palpiter le cœur sous l’écorce nouvelle. Il entoure de ses bras les rameaux comme si c’étaient des membres, et couvre le bois de ses baisers.
??? s’écrie alors : « Puisque tu ne peux pas être mon épouse, du moins tu seras mon arbre. Désormais, c’est toi, ô laurier, qui orneras ma chevelure, ma lyre et mes carquois. Et toi, Daphné, porte toujours ta couronne de feuillage comme marque d’honneur éternelle. »
Ainsi parla ???.
Le laurier inclina ses rameaux tout nouveaux et le dieu vit la cime du laurier s’agiter comme une tête en signe de reconnaissance.

Ovide, Les Métamorphoses, I.

Texte n°2: Quel dieu se cache derrière les "???"

Arachné a défié la déesse ??? dans un concours de tissage.

La toile de la jeune femme représente les amours des dieux.
La blonde guerrière, tout au dépit de cette réussite, déchire le tissu coloré et ses adultères divins ; et tenant à la main sa navette du mont Cytore, elle en frappe trois, quatre fois au front la fille d’Idmon, Arachné.
La malheureuse ne le supporte pas et, fièrement, entoure son cou d’un lacet.
La voyant pendue, ??? allège sa souffrance en disant : « Vis donc, mais reste pendue, impudente, et que ce châtiment s’exerce – pour que ton avenir soit sans espoir – sur toute ta race jusqu’à tes plus lointains descendants. » Après quoi, en partant, elle l’arrose d’une décoction de plantes créée par Hécate ; aussitôt, touchés par ce funeste onguent, ses cheveux tombent et avec eux, son nez et ses oreilles, sa tête se rapetisse, son corps tout entier se réduit ; des pattes grêles se fixent sur les côtés en guise de jambes, elle n’a plus qu’un ventre ; mais elle continue de produire du fil et c’est une araignée qui poursuit comme autrefois sa toile.


Ovide, Les Métamorphoses, VI.

Texte n°3: Quelle déesse se cache derrière les "???"

??? avait l'habitude de convoiter avec avidité les royaumes de la terre.

Un jour, il eut des prétentions sur l'Attique.
Pour marquer son territoire, il lança son trident sur l'Acropole d'Athènes.
Là où il frappa jaillit tout à coup une fontaine d'eau salée.
D'après une autre version, ??? aurait offert un cheval à la ville.
Quel que soit le don offert, fontaine ou cheval, c'est la déesse §§§ qui parvint finalement à s'emparer d'Athènes. Elle aussi voulait la suprématie religieuse sur l'Attique.
Or, elle eut une idée plus pratique et plus sympathique que ???: elle planta un olivier à côté de la source ou, en tout cas, fit connaître cet arbre bénéfique dans la région.
??? furieux la défia en duel. §§§ y aurait sans doute répondu si Zeus ne s'était interposé pour leur ordonner de s'en remettre à un jugement suprême.
Les deux adversaires se présentèrent donc devant le tribunal divin composé de toutes les divinités de l'Olympe.
Grâce à une seule voix en plus, §§§ remporta le jugement. Dès lors, elle installa son siège sur le rocher de l'Acropole.
???, vexé, se vengea en inondant la plaine d'Eleusis.

Texte n°4: Quel dieu se cache derrière les "???". Et quelle déesse se dissimule sous les "§§§"?

Dix ans après la chute de Troie, Ulysse est le seul chef grec à ne pas être rentré chez lui.

Les dieux étaient réunis autour de Zeus, qui tonne dans le ciel.
Athéna leur contait les malheurs d’Ulysse : « Zeus et vous, dieux immortels, écoutez-moi. Plus personne ne se souvient d’Ulysse, qui régnait à Ithaque avec la douceur d’un père. Et lui, le malheureux, il endure de cruelles souffrances dans l’ïle où le retient la nymphe Calypso. »
Zeus se tourna vers son fils, ??? :
« ???, messager des dieux, va dire à la nymphe aux belles boucles que nous avons décidé le retour d’Ulysse. Seul, sur un radeau, il atteindra, en vingt jours, la terre des Phéaciens. Ceux-ci l’honoreront comme un dieu et le ramèneront dans sa patrie. »
Le messager aux rayons clairs obéit : il noua ses belles sandales d’or, qui le portent aussi vite que le vent. Il prit sa baguette et s’élança sur la mer violette.

Homère, Odyssée.

Texte n°5: Quel dieu se dissimule sous les "???"