Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Comment l'Algérie accède-t-elle à l'indépendance ?

commencer !

1954-1962

L'Algérie une colonie française

+

A partir de 1830 avec la prise d'Alger, la France commence à prendre le controle du territoire algérien. En 1954, l'Algérie est une colonie française de peuplement composée de 3 départements où vivent 1millions d'Européens d'Algérie et 9 millions d'Algériens musulmans.

Le processus de décolonisation

Les revendications nationalistes

L'indépendance et ses conséquences

Les actions nationalistes

+

+

+

La réponse française

+

+

La mémoire de la guerre

Les actions nationalistes

+

+

Menu


Lhttps://www.youtube.com/watch?v=OgGCNY-WIME




Les revendications nationalistes

Proclamation du FLN

Dans la nuit du 1er novembre 1954, une série d'attentats sont commis en Algérie contre des cibles françaises: c'est la "Toussaint rouge". Le lendemain, l'action est revendiquée par le Front de libération nationale.

"L'heure est grave [...]. Une équipe de jeunes militants a jugé le moment venu de sortir le mouvement national de l'impasse pour le lancer aux côtés des frères marocains et tunisiens dans la véritable lutte révolutionnaire [...]. Notre action est dirigée uniquement contre le colonialisme seul ennemi obstiné t aveugle qui s'est toujours refusé à accorder la moindre liberté par les moyens de lutte pacifique. Ce sont là des raisons suffisantes qui font que notre mouvement de rénovation se présente sous l'étiquette de FRONT DE LIBERATION NATIONALE.

But : L'indépendance nationale par :
- La restauration de l'Etat algérien souverain, démocratique et social
- Le respect de toutes les libertés fondamentales sans distinction de races et de confessions

Moyens de lutte:
- La continuation de la ltte par tous les moyens [...]
- Discuter avec les autorités françaises si ces dernières reconnaissent une fois pou toutes aux peuples qu'elles dominent le droit des epuples à disposer d'eux mêmes. [...]

Algérien ! Le front de libération nationale est ton front, sa victoire est la tienne."

La "Toussaint rouge" vue de la métropole

Menu

La réponse française

Opération de "pacification"

Témoignage d'un soldat français

Les effectifs

De Gaulle

Menu

"Dans l'Aurès, nous traversions souvent des villages abandonnés qui avaient été mitraillés par l'aviation française, bombardés ou incendiés. A plusieurs reprises nous rencontrâmes des charniers, dégageant une odeur épouvantable, d'hommes et de mulets: il s'agissait de caravanes prises en chasse par l'aviation [...].

Au mois d'octobre la compagnie fut mutée à Menaa (secteur d'Arris), petite ville de 2000 habitants. [...] On commença arrêter un grand nombre de gens et les tortures reprirent leur rythme régulier. [...]

Au mois de janvier 1957, un petit convoi de 30 soldats subit, à 6 km de Menaa (en un point de la route appelé col des oliviers), une embuscade très rude: 7 morts, 9 blessés graves, et 8 blessés légers; 6 indemnes seulement. Deux jours plus tard, nous descendions sur deux villages situés à 1km du lieu de l'embuscade, proche du centre de Chir: une dizaine de civils furent exécutés sur place en représailles. "


Jacques Pucheu (soldat français du contingent), "Un an dans l'Aurès", Les temps modernes, septembre 1957.

https://enseignants.lumni.fr/fiche-media/00000001081/la-bataille-d-alger.html


Discours radiodiffusé sur l'autodétermination de l'Algérie, le 16 septembre 1959



"Grâce au progrès de la pacification on peut maintenant envisager le jour où les hommes et les femmes qui habitent l'Algérie seront en mesure de décider de leur destin. Je m'engage à demander aux Algériens ce qu'ils veulent être en définitive:

- Ou bien : la sécession, où certains croient trouer l'indépendance

- Ou bien : la francisation complète

- Ou bien : le gouvernement des Algériens par les Algriens, appyé sr l'aide de la France et en union étroite avec elle, pour l'économie, l'enseignement, la défense, les relations extérieures."



L'indépendance et ses conséquences

Extraits des accords d'Evian, 18 mars 1962

Art 1 : Il sera mis fin aux opérations militaires et à toute action armée sur l'ensemble du territoire algérien le 19 mars 1965, à 12 heures.
Art 2 : Les deux parties s'engagent à interdire tout recours aux actes de violence collective et individuelle.
Art 3 : Les forces combattantes du FLN existante au jour du cessez-le-feu se stabiliseront à l'intérieur des régions correspondant à leur implantation actuelle.
Art 4: Les forces françaises ne se retireront pas avant la proclamation des résultats de l'autodétermination.
Art 11: Tous les prisonniers faits combat détenus par chacune des parties au moment de l'entrée en vigueur du cessez-le-feu seront libérés.

Des pieds noirs et des harkis débarquent à Marseille

Menu

La mémoire de la guerre

Vidéo 2

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat.

Vidéo 1

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat.

Menu