Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

De Maxime Eugène, Clément Reille et Nathan Martins

Les IRM

1

SOMMAIRE

1. Explication du terme

6. Aimant

2. Pourquoi prescrire une IRM?

3.Quels sont les risques de l' IRM?

4. L'IRM est-elle douloureuse?

5. Tunnel de l' aimant

7. Quelle est la différence entre l' IRM et le scanner?

8. Quand et par qui a été inventé l' IRM?

9.Les démarches à accomplir avant une IRM

L IRM fonctionnelle et anatomique
Comment fonctione l IRM anatomique?
Comment fonctione l IRM fonctionnelle?

Imagerie par résonance magnétique

L' IRM n utilise pas , contrairement au scanner, les rayons x. Le principe d' IRM est fondé sur les propriétés magnétiques d' un atome, d' hydrogène, contenu , à des degrés variables, dans tous les tissus du corps humain. En utilisant des aimants très puissants , les protons des atomes d' hydrogène du corps sont stimulés simultanément, ce qui a pour effet d' orienter tous les atomes d' hydrogène dans la même direction. Une fois cette première étape accomplie, les atomes sont mis en résonance en leur faisant subir une excitation par un champ magnétique. Le tarif de l IRM varie entre 300 et 500 euros.

Pourquoi prescrire une IRM ?

L'IRM peut être faite en première intention mais elle est plus souvent prescrite en examen complémentaire après un scanner, une échographie ou une radiographie. Elle permet d'affiner le diagnostic ou de mettre en lumière une anomalie détectable via les autres examens. Le champ d'application de l'IRM est très étendu. Elle permet notamment d'examiner : de nombreux organes, dont le cerveau (ex. : recherche de tumeur cérébrale ou d'AVC) et le cœur (ex. : recherche d'une pathologie cardiaque comme la myocardite) ; la colonne vertébrale (ex. : recherche d'une hernie discale) et la moelle épinière (ex. : recherche de lésions évoquant une sclérose en plaques) ; les articulations, afin de détecter une lésion sur un ligament par exemple.

Quels sont les risques de l IRM ?

Hormis de rares cas de réactions allergiques au produit de contraste, l'IRM est sans danger pour la plupart des personnes. En revanche, il existe des contre-indications comme le fait de porter certains pacemakers ou toute autre prothèse pouvant réagir aux ondes électromagnétiques. La présence d'un éclat métallique dans le corps est aussi une contre-indication. Enfin, cet examen peut générer des crises de panique en cas de claustrophobie : au besoin, l'équipe médicale peut arrêter immédiatement l'examen.

L IRM est elle douloureuse ?

Non, il s'agit d'un examen indolore. Par contre, il peut faire chaud dans le tunnel et le bruit de la machine peut être pénible : des bouchons d'oreille sont souvent proposés.L'IRM n'a pas recours à la radiation et on n'y connaît aucun effet nuisible. Certaines personnes pourraient avoir une légère réaction au produit de contraste et présenter entre autres les symptômes suivants : Nausées. Étourdissements.

Tunnel de l aimant

Il ne concerne que les imageurs fermés, c'est le tunnel dans lequel est introduit le patient. Il a des fonctions de confort (comme l'éclairage et la ventilation) et des moyens de communication entre le personnel soignant et le patient (microphone et haut-parleurs). Son diamètre varie très légèrement en fonction des constructeurs et des modèles mais est approximativement de 60 cm.

Aimant

L'aimant est au cœur du fonctionnement de l'appareil IRM. Son rôle est de produire le champ magnétique principal appelé B0 qui est constant et permanent. L'unité de mesure de l'intensité du champ magnétique est le tesla, dont le symbole est T. Cette valeur fait référence à l'intensité de ce champ principal. Le scanner (tomodensitométrie ou TDM) et l'imagerie par résonance magnétique (IRM) permettent de voir directement les acteurs intervenant dans le mal de dos et transparents sur les radiographies standard : disque intervertébral, moelle épinière et nerfs... Ces deux modes d'imagerie reposent sur des technologies complètement différentes.

Quelle est la différence entre le scanner et l IRM ?

Le scanner fournit des coupes horizontales (la colonne est "coupée en tranches"). Cet examen étudie donc une zone localisée de la colonne vertébrale. Le scanner utilise les rayons X. C'est donc un examen irradiant qui ne peut être pratiqué chez une femme enceinte pendant les 6 premiers mois de la grossesse. • L'IRM a l'avantage de donner des images dans les trois plans de l'espace et d'étudier la colonne vertébrale lombaire dans son ensemble. L'IRM est une exploration non irradiante (le corps est soumis à un puissant champ magnétique) et est donc possible chez la femme enceinte. Mais cet examen est contre-indiqué chez les patients porteurs de pace-maker (pile pour le cœur), de clip métallique dans le cerveau ou de corps étrangers métalliques dans l'œil. L'examen dure 20 minutes.

Quand et par qui a été inventé l IRM ?

Paul Lauterbur crée la première image IRM en 1973 (tubes à essai), puis en 1976 P. Mansfield produit la première image d'un doigt. Ils reçoivent le prix Nobel de Médecine en 2003. L'imagerie par résonance magnétique a été inventée par Paul C. Lauterbur, qui a mis au point un mécanisme permettant d'encoder des informations spatiales dans un signal RMN à l'aide de gradients de champ magnétique en septembre 1971 ; il a publié la théorie qui le sous-tend en mars 1973.

Les démarches à suivre avant de faire une IRM

Lorsqu' on prend rendez-vous pour une IRM, il faut garder à portée de main une ordonnance du médecin.Cela va permettre de formuler le plus clairement possible la demande d’examen. Il faut signaler lors de la prise de rendez-vous si le patient est porteur d'un matériel métallique quel qu'il soit à l'intérieur de son corps, (pacemaker, prothèses, patch transdermiques, etc.) Dans certains cas, l'examen peut être formellement contre-indiqué. S' il est susceptible de développer une allergie au produit de contraste, il faut prévenir la personne qui nous donne notre rendez-vous. En effet, des mesures peuvent être prises pour le bon déroulement de l’examen (ex. : prescription d’un traitement antiallergique préventif). Par ailleurs, en cas de maladie rénale chronique, l’emploi d’un produit de ce type est parfois interdit. Si la patiente est enceinte ou pense l'être, il faut le préciser aussi à notre interlocuteur. En effet, des modalités spécifiques sont prévues dans cette situation.

L'imagerie par résonance magnétique (IRM) fonctionnelle cérébrale (ou IRMf) est une technique d'imagerie cérébrale mesurant in vivo l'activité des aires du cerveau en détectant les changements locaux de flux sanguin.
L'IRM anatomique utilise la différence entre la proportion d'eau et de graisse des différents tissus du cerveau pour en construire une image 3D. L'IRM fonctionnelle ou IRMf capture un signal qui dépend de la proportion d'oxygène dans le sang ("effet BOLD", Blood Oxygenation Level Dependent.

IRM Fonctionnelle et anatomique

Comment fonctionne l IRM anatomique?

En observant, sous l'effet d'un champ magnétique intense, la résonance des noyaux d'hydrogène, présents en abondance dans l'eau et les graisses des tissus biologiques, on peut visualiser la structure anatomique d'un organe. L'IRM anatomique peut être utilisé pour le diagnostic de tumeurs cancéreuses ou pour localiser certaines malformations.

Comment fonctionnent les IRM fonctionnelles

Technique d'imagerie par résonance magnétique nucléaire (IRM) permettant de cartographier les activités fonctionnelles du cerveau. Le principe consiste à mesurer l'oxygénation (rapport oxyhémoglobine/désoxyhémoglobine), qui augmente localement dans les aires activées suite à un apport accru en sang frais.

Pour réaliser ce travail nous avons trouvé ces informations sur wikipédia et nous avions aussi des connaissances personnelles.

https://www.cea.fr/multimedia/Pages/videos/culture-scientifique/sante-sciences-du-vivant/video-IRM-diffusion.aspx
http://www.clinique-du-sein.fr/les-specialites/radiologie/lirm-mammaire/
https://www.msdmanuals.com/fr/professional/sujets-sp%C3%A9ciaux/principes-d-imagerie-radiologique/imagerie-par-r%C3%A9sonance-magn%C3%A9tique-nucl%C3%A9aire-irm

Sources