Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Compte rendu de voyage dans le Cotentin

Amandine FARRÉ
Chiara BUTERA
Rayane TIZOUGAGHINE

Next

Jour 1

Jour 2 Matin

Jour 2 AM

Return

Jour 5 Matin

Jour 4 Matin

Jour 3
Matin

Jour 3
AM

Jour 5

Jour 4 AM

Home

Géologie

Biologie marine

cuvette de rétention d'eau dans laquelle vivent la faune et la flore

JOUR 1 : Le vallon du Lude (Jullouville)

Return

JOUR 2

Home

Return

Le pluton de Flamanville

Cherbourg : La cité de la mer

JOUR 3

JOUR 2

Home

JOUR 4

Return

Home

Bricqueville sur mer

Activité surprise

Spoiler alert : c'est la randonnée dans la baie du Mont Saint Michel

JOUR 3

Return

Home

La ferme ostréicole

L'écosystème de la dune

JOUR 5

JOUR 4 : que de sable..

Return

JOUR 5 : Sur le chemin du retour..

La forêt de Cerisy

Le château Gaillard

Home

Return

Géologie de l'estran

Home

Biologie de l'estran

Laisse de mer :

-algues brunes
-oeuf de buccin
-crépidula fornicata

Balanes

Anémones de mer avec des patelles

Gibbule

JOUR 2

Géologie du site

Sur cet estran, on observe une organisation particulière du dépôt des differents éléments. Cette répartition s'explique par le mouvement de la marée qui a tendance à emporter les éléments légers et à laisser les éléments plus lourds.

Sur ce site, nous avons pu observer plusieurs types de roches, dont des roches sédimentaires, métamorphiques et magmatiques. En effet, sur un côté de la falaise, nous constatons la présence de strates, caractéristique des roches sédimentaires comme le grès aux grains fins. En revanche de l’autre côté de la falaise, nous retrouvons des roches magmatiques plutoniques, le granodiorite riche en plagioclase et pauvre en quartz. Ceci s’explique par le fait que l’eau soit facteur d’érosion et qu'elle engendre l’affleurement de ces roches plutoniques contenues habituellement en profondeur. De plus, certaines roches sédimentaires ont subi du métamorphisme au fil du temps, ce qui explique la présence de roches cornéennes, une roche métamorphique de contact contenant du grès mais aussi du granite.

Return

Home

Le Redoutable

Return

L'aquarium : l'océan du futur

Cherbourg : La cité de la mer

Home

JOUR 2 : Matin

Aurélia aurita (la méduse commune)

Anarhichas lupus (loup de l'atlantique)

Naso brevirostris (nasique)

Return

Le redoutable

L'aquarium : l'océan du futur

Plusieurs espèces de poissons ont retenu notre attention..

Aurélia aurita (méduse commune)

Poisson 2

Chiara


Elle est composée d'un corps circulaire, son endoderme est blanc et transparent et son ectoderme transparent lui aussi et souvent légèrement bleuté ou rosâtre. Son ombrelle est entourée de centaines de longs et fins tentacules blancs filaments et urticants, qui capturent et paralysent le petit zooplancton dont elle se nourrit, pour le porter jusqu'à sa bouche. Elle est macrophage et microphage qui se nourrit de constituants du zooplancton des petits nectoniques ainsi que des microparticules en suspension qu'elles attrapent avec ses tentacules de chasse. Une jeune Aurelita aurita est capable de consommer plus de 60 alevins de hareng par jours. Ce n'est qu'une fois adulte et avec un diamètre plus grand atteint qu'elle opte pour une alimentation microphage. Elle vit dans tous les océans et évolue à la surface de l'eau, portée par les courants en pleines mer ou près des côtes.

J'ai choisi cette méduse car c'est le poisson qui m'a le plus attiré l'œil par sa beauté ou encore sa forme qui lui donne une énorme prestance. C'est une espèce que l'on n'a pas l'habitude de voir tous les jours malgré le fait qu'elle soit commune. Son apparence est très intrigante et donne envie d'en apprendre plus à propos d'elle.

C'est une méduse commune qui se nomme Aurelia Aurita, c'est une espèce de cnidaire de la classe des scyphozoaires.


Return

Poisson 3

Anarhichas lupus
(loup de l'atlantique)

Return

Comme son nom l’indique, le loup de l’atlantique vit principalement dans le nord de l’océan Atlantique à de fortes profondeurs allant de 20 à 500 mètres et dont les températures sont comprises entre -1 et 14°c maximum. Il vit principalement sur des fonds rocheux dans lesquels il se terre en attendant ses proies. Il peut vivre 25 ans et atteindre une taille d’environ 1,2 mètre et un poids de 25 kilos.

Le loup est un puissant prédateur. Il se nourrit de poissons benthiques comme les mollusques, les crustacés mais également les échinodermes qui comprend les oursins et les étoiles de mer par exemple. Ceci s’explique par la présence de grosses canines dans sa mâchoire qui lui permettent de broyer ses proies même ceux à carapaces dures comme les crabes ou les moules.

Le loup de l’atlantique a un aspect physique très particulier voire étrange qui pourrait s'assimiler à une sorte de statut préhistorique à première vue. Ce poisson m'a donc particuliérement marqué.

Amandine

Le Redoutable

Naso brevirostris (nasique)

Return

Le Nasique (Naso brevirostris) est un poisson vivant dans les récifs coralliens et sur les côtes rocheuses. Il mesure en moyenne 40 cm et fait parti des Poisson-chirurgien car il a un double scalpel situé sur la base de leur queue, celle-ci est principalement herbivores mais quelques-uns sont zooplanctonophage. Le Nasique vit en petit ban.

J'ai choisi de présenter cette éspèce car leur corne qui leur est particulier a immédiatement attirer ma curiosité, cette excroissance se dévelloppe lors du passage juvénile à adulte.

Rayane

Le Redoutable

Flammanville

Le Redoutable est le premier sous-marin nucléaire lanceur d’engins français. Il fut inauguré sous Charles de Gaulle le 29 mars 1967 à Cherbourg. Il mesure 128 mètres de long sur 10,60 mètres de large pour plus de 9000 tonnes.
Durant ses patrouilles de 70 jours, le sous-marin pouvait accueillir 135 membres d’équipage avec tous un rôle bien précis à jouer pour accomplir leur mission. On retrouve divers métiers à bord comme officiers sous-mariniers et officiers qui comprend le commandant, les ingénieurs et le médecin. Pour permettre le confort de son équipage, le sous-marin était doté d’une grande cafétéria, de cabines parfois individuelles (bannettes) et de salles de bains. La vie de sous mariniers était rythmée : ils alternaient entre 8h de travail, 8h de sommeil et 8h dédiées à la détente et la formation.

Return

Un peu d'histoire...

A bord du sous-marin et plus précisément dans la salle des torpilles, on retrouve 16 missiles ayant une portée de 3000 km et qui chacun avaient une puissance 50 fois supérieur à la bombe d’Hiroshima. Des mesures de précautions étaient alors mises en place pour pouvoir autoriser le lancement d’un de ces missiles, le commandant et le sous commandant effectuaient des codes spécifiques sous l’approbation du Président.
L’énergie nucléaire à bord de ce vaisseau joue un rôle majeur. En effet, cette énergie assure la propulsion du sous-marin et le bon fonctionnement du moteur. Par ailleurs, c’est également cette énergie qui permet de fournir de l’eau potable, de l’électricité et de l’oxygène à bord.

Et l'énergie nucléaire...

Return

A la fin du Paléozoïque, la chaine hercynienne a permis la formation d’un magma. En effet, la collision de plaque a entrainé une augmentation de la pression et donc une fusion partielle de la roche. Le magma commence alors son ascension vers la surface due à sa densité plus faible par rapport aux roches sédimentaires environnantes. La température baisse, cela a pour conséquence la cristallisation lente du magma en profondeur sur plusieurs années. Enfin, c’est l’érosion qui est responsable de l’affleurement de cette roche (le granite) et de la présence de strates qui correspond aux roches sédimentaires.

Home

La roche présente dans cette carrière est le

L’eau de pluie est l’agent majeur de l’érosion, il provoque une altération chimiquement des minéraux et physique du granite. Lorsque l’eau ruisselle, elle s’infiltre dans les diaclases (qui sont des fissures liées à la circulation de l’eau) et peut geler ce qui engendre la cassure du granite. Sous l’action de l’eau et sur des millions d’années, le granite devient de plus en plus friable et le quartz se transforme en sable et constitue une grande partie de l’arène granitique avec l’argile formée.

JOUR 2 : Après-midi

granite, une roche plutonique de type magmatique.

Le granite a une composition

très particulière, on y retrouve du feldspath plagioclase,

des micas blancs (muscovites), du

quartz (à l’apparence de gros sel) et de l’orthose (feldspath alcalin rose).

Ce granite est soumis à plusieurs agents de l’érosion.

L’eau de pluie est l’agent majeur de l’érosion, il

il provoque une altération chimiquement des minéraux et physique du granite. On obtient alors un chaos granitique. Par hydrolyse, une

partie des minéraux les plus fragiles comme le

feldspath et les micas vont se transformer en argile.

Tandis que le quartz est le seul à ne pas être encore altéré.

Le pluton de Flamanville

JOUR 3

Cliquer pour agrandir

Bricqueville sur mer

Mont Saint Michel

Jour 3 : Matin

Sur le sable

Laisse de mer

Algues brunes :
Fucus vésiculeux, laminaires

Crépidules
Crabe vert /enragé
Œufs de buccin

Talitrus saltator = crustacé (puce de mer)
Couteaux
Os de sèche

A la découverte d'un estran sableux

Return

Home

JOUR 4

Return

Jour 3 : après midi

Home

L'île de Tomblaine

Le Mont Saint Michel

Cette randonnée dans la baie du Mont Saint Michel nous a permis de découvrir l'enlisement dans les sables mouvants dû aux effets de la marée dans cette zone.

La baie du Mont Saint Michel

Suite

Return

Cette ferme fonctionne en suivant le système des agrosystèmes aquatiques, c’est-à-dire l’exploitation d’un écosystème modifié par l’homme pour satisfaire un besoin alimentaire grâce à la biomasse animale qui y est produite, ici les moules et les huitres. Cette exploitation met en relation plusieurs paramètres pour permettre le développement de ces espèces comme le soleil, l’apport d’eau douce (et donc d’un bassin de production) et de la main d’œuvre pour la production. Les produits non utilisables comme les coquilles vides ou cassées, sont rejetés dans la mer pour permettre à d’autres êtres vivants, tels que les goélands, de se nourrir. De plus, le parc est dédié à l’élevage et l’exploitation de moules et d’huitres sans utilisation d’engrais, ce qui constitue ainsi une activité respectueuse de l’environnement.

La moule exploitée dans la ferme met environ 12 à 18 mois de la capture des naissains jusqu’à la commercialisation. La moule se reproduit de mais à juin, la fécondation de l'œufs engendre la naissance d’un embryon puis de différentes phases de larves pour enfin subir la métamorphose et devenir un naissain, une sorte de petite moule.

Les huitres ont une sexualité alternative, elles sont mâles puis femelles une saison sur l’autre. Elles se reproduisent de mai à aout, la fécondation est externe et donne lieu, après éclosion de l’œuf, à un développement larvaire puis à un naissain (phénomène de métamorphose). La durée d’élevage des huitres creuses de la ferme varie de 3 à 4 ans. Les crassosrea gigas, sont triées selon leur poids, on retrouve ainsi la taille 1, 2, ou 3 selon le poids de l’huitre. Parfois l’ostréiculteur a recours à des souches venues de pays étrangers (comme le Japon) pour palier à la perte, ce processus de réimplantation est très long et donc peu utilisé.

La ferme ostréicole

Jour 4 : matin

Lieu de traitement des huitres

Home

écosystème de la dune

Return

Cette visite nous a permis de découvrir le soir-même, les fameuses huitres récoltées par la ferme. Et on peut le dire, cela a été pour le moins compliquée... Dans notre groupe, nous avons tous fait l’effort de goûter ce fruit de mer visqueux et très peu appétissant à première vue. Et nous sommes malheureusement unanimes, nous n’allons pas en remanger de sitôt. Son gout iodé, malgré l’utilisation (parfois excessive) de citron, reste très prononcé et n’aide pas à faire oublier cet aspect visqueux. On ne les rejette pas pour autant et peut être qu’avec le temps notre palais s’affinera pour savourer ces spécimens encore incompris.

L’exploitation des moules et des huitres est exposée à de nombreuses contraintes qui affectent les espèces. En effet, le principal acteur est le réchauffement climatique qui engendre la mort des jeunes mollusques et accentue l’arrivée de prédateurs (araignées de mer) qui ont besoin de se nourrir et les dégradent. L’exploitant doit trouver une solution et change ainsi la taille des filets pour empêcher de les laisser passer. Les huitres sont également touchées par l’herpès, un virus qui les décime chaque année. Les moules, quant à elles, sont fortement affectées par le mytilicola, un prédateur qui les affaiblit et pouvant entrainer leur mort. Toutefois, les pertes de récoltes sont nettement supérieures chez les huitres que chez les moules. Par exemple, une perte de 90% des récoltes d’huitres a été recensée dans la ferme l’année dernière.

La ferme ostréicole

Jour 4 : matin

Bateau pour la pêche aux moules, moulos, moules, moules...

Home

Ecosystème de la dune

Return

JOUR 5

Jour 4 : Après midi

Le biotope de l’écosystème de la dune évolue en fonctions de plusieurs paramètres, à savoir le vent, l’air riche en sel de la mer, le sable, le manque d’eau (variation des marées) et les variations de températures entre le jour et la nuit.

Ce biotope héberge un ensemble d’espèces qui compose la biocénose en fonction des différentes dunes (dune blanche, de transition, grise ou boisée). En effet, au niveau de la dune blanche, on retrouve beaucoup d’oyats, de mousses tortula, de gastéropodes, des euphorbes et des chardons. Au niveau de la dune de transition, plusieurs végétaux se densifient comme les mousses et de nouveaux végétaux apparaissent comme des chiendents ou des succulentes et on y découvre de la faune avec des cadavres de lapins. Quant à la dune boisée, des renards sont présents.

Home

La forêt de Cerisy

Château Gaillard

Return

Jour 5 : matin

Home

Le biotope de cet écosystème est caractérisé par le vent, la luminosité avec la présence de zones d’ombres à cause des arbres et la température avec une forte présence d’humidité.

Biocénose

Limace

Champignon et mousse

Limace

Le château Gaillard : Géomorphologie du paysage

Return

BONUS

Jour 5 : après midi

Home

Géologie

Réseau fluvial

Sur le site, nous retrouvons des strates qui correspondent à la présence de roches sédimentaires. La roche sur laquelle nous nous trouvons est donc une roche sédimentaire stratifiée, appelée calcaire. Ce calcaire est issu d’algues unicellulaires, les coccolithophoridés. En effet, les coccolithophoridés vivent dans l’eau et possèdent un squelette externe en calcaire. Lorsqu’ils meurent, leur squelette recouvre le sol et amène à la formation de sédiments. Leur présence remonte à 65 Ma (période de disparition des dinosaures), lorsque le niveau de l’eau était beaucoup plus haut à cause de l’augmentation de la température.
Lors des périodes froides, les microalgues ne sont plus présentes, ce sont alors les éponges riches en silice qui vont amener à la formation de silex, une roche sédimentaire siliceuse. L’alternance entre les périodes chaudes et froides explique l’alternance entre calcaire et silex visible après des millions d’années.

Réseau fluvial

Return

Géologie

Return

BONUS

Le réseau fluviatile est plutôt incurvé et forme des boucles, ce qui correspond à un méandre. En effet, un méandre forme une courbe sinueuse, il est caractérisé par une opposition entre une rive concave (vers l’extérieur) et une rive convexe (vers l’intérieur). Au niveau de la rive concave, nous retrouvons une plaine qui subit de l’érosion et creuse l’extérieur de la rive, notamment grâce à l’énergie qui y est forte. Au niveau de la rive convexe, l’énergie est moins forte ce qui a pour conséquence le dépôt de sédiments. Ce dépôt de sédiments se déplacent donc horizontalement entre les deux rives.

Réseau fluvial

Return

Sans oublier les autres...

Merci les piou piou <3

Et surtout captaine piou piou !

Home