Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

PAMIS Cécile

Etudiante en M1
INSPE Tarbes - 2021-2022

Concevoir et Mettre en oeuvre son enseignement avec le numérique

Compétence 3.3

Evaluer avec le numérique

1

Tableau comparatif des outils numériques pour évaluer

Audio présentant l'outil numérique Learning Apps :

Compétence 4.2

Différencier avec le numérique

2


Situation d'enseignement-apprentissage observée

Axe(s) de différentiation possible(s)

Proposition de réajustement

Analyser et réajuster une séance pour différencir avec le numérique

Lors de mon stage, j'ai pu observer et mettre en oeuvre une situation d'apprentissage en mathématiques et plus particulièrement en calcul mental avec des cm1/cm2. C'est une situation que l'enseignante met en place régulièrement en début de journée, soit avec les élèves de cycle 3 (cm1/cm2) soit avec ceux de cycle 2 (ce2). En effet, il s'agissait d'une classe multi-niveaux. Le calcul mental portait sur les critères de divisibilité par 2, 5, 10, 3 et 9 ainsi que sur trouver le quotient et le reste de divisions euclidiennes simples.

Je pense que cette activité bénéficierait d'une différenciation car les différences de niveaux, mais surtout de progression des élèves (notamment dû à des absences pour cause de Covid) ont provoqué une grande perte de temps lors de la correction et donc un retard pris sur le temps des autres enseignements. En effet, afin de faire participer tout le groupe, des rappels sur la division euclidienne et les critères de divisibilité étaient nécessaires pour que les élèves en difficultés puissent trouver la réponse mais ces rappels n'étaient pas nécessaires pour tout le monde. Des calculs personnalisés en fonction du niveau et de la progression de l'élève seraient donc l'idéal. Un compte-rendu personnalisé des réussites et difficultés de chaque élève permettrait également à l'enseignante de faire une évaluation formative et de remédier aux difficultés de chaque élèves.

Différents axes de différenciation pourraient être améliorés avec le numérique :

Le processus : En rendant plus interactif et ludique le calcul mental, en proposant aux élèves en difficulté sur la notion travaillée une autre forme qu'une suite de calculs dictés par l'enseignant, ces élèves seraient davantage motivés et donc plus propices aux apprentissages. Cela serait aussi une autre façon de travailler la rapidité des calculs (le temps imparti pour répondre étant fixé par l'ordinateur, l'élève n'aurait pas la possibilité de modifier son résultat après, comme il pourrait le faire sur l'ardoise)

La structure : En faisant le calcul mental sur l'outil numérique, chaque élève pourrait aller faire ses exercices en autonomie sur un poste d'ordinateur. Ainsi, les élèves en difficultés n'auraient pas le poids du regard des autres sur eux comme lors de la correction collective orale qu'il y avait dans cette situation d'apprentissage.

Le contenu : En utilisant le numérique, l'enseignante pourrait différencier les rythmes d'apprentissage et adapter les choix des calculs en fonction des niveaux de maîtrise des élèves. Par exemple, l'élève qui avait été absente et qui n'avait pas beaucoup travaillé la division euclidienne pourrait avoir des calculs plus simple qu'un autre élève plus expert qui pourrait aller plus loin.




Pour adapter ce scénario, je propose la ressource Calcul@tice. C'est une application qui peut s'utiliser en ligne comme hors ligne et qui permettrait à l'enseignant de construire des programmes très individualisés pour chaque élève en tenant compte de leur progression. Le calcul mental se fait sous forme de mini-jeux, ce qui plaît aux élèves et permet de leur faire travailler autrement la rapidité de calcul.

Avec cet outil numérique, les élèves iraient se connecter dans la journée, en autonomie, grâce à un code personnel, pour faire leur exercices. Cette structure permettrait de ne pas perdre trop de temps en début de journée tout en enlevant le regard des autres élèves et de l'enseignant sur les élèves en difficulté.

En fonction de leurs réussites les élèves gagnent des étoiles et l'enseignante pourra prendre connaissance des difficultés pour y remédier individuellement par la suite.

Compétence 4.1

Inclure avec le numérique

3

Présenter un document accessible à tous

Police Arial car c'est une police sans empattement qui se lit plus facilement.

Taille 14 et interlignage 1,5 pour aérer le texte, toujours en vue de faciliter la lecture pour les élèves.

Utilisation de puces pour faciliter la mémorisation et la compréhension.

Structuration en paragraphes numérotés pour faciliter la compréhension globale du texte.

Une nouvelle phrase commence sur une nouvelle ligne afin d'éviter au maximum les coupures en deux de phrases lors d'un retour à la ligne.

Simplification des phrases de sorte qu'il n'y ait qu'une idée par phrase afin que ce soit plus facile à comprendre.

Les pronoms sont clairs, on sait de qui ou de quoi on parle.

Simplification de la ponctuation, les parenthèses ont été remplacées par la création d'une nouvelle phrase.

Les mots importants qui étaient soulignés dans le document original ont été mis en gras car le soulignage peut apporter une surcharge et une difficulté lecture.

Les mots compliqués sont expliqués.

Le texte est aligné à gauche et non justifié pour éviter un grand écart irrégulier entre les mots.

L'image est en lien avec le contenu, elle ne fait apparaître que les éléments cités dans le texte afin d'éviter une surcharge inutile.

Prendre en compte la diversité des apprenants

Compensation n°2

Compétence 4.3

Engager les apprenants avec le numérique

4

Produire pour engager les apprenants

Compétences 5.1, 5.2, 5.3

Développer les compétences numériques

5

Développer les compétences numériques des apprenants

Choix de la compétences

Niveau attendu

Scénario d'activité

--

  • 4.3 Protéger la santé, le bien-être et l'environnement
  • 5.2 Evoluer dans un environnement numérique

  • J'attends de mes élèves qu'ils soient capables de reconnaître les comportements et contenus qui relèvent du cyberharcèlement : Niveau 2
  • J'attends de mes élèves qu'ils soient capables d'utiliser les fonctionnalités élémentaires d'un environnement numérique : Niveau 2

Il s'agira d'un travail en Enseignement Moral et Civique avec des élèves de CM2. L'activité consistera en un débat argumenté avec les élèves, suivi d'une tâche qui consistera en un envoie de messages bienveillants aux camarades via l'ENT.

Dans cette situation d'apprentissage, qui s'inscrit dans la compétence respecter autrui en Enseignement Moral et Civique, sous la forme d'un débat argumenté, les élèves devront mettre en avant les règles d'une communication respectueuse en ligne, sur les réseaux sociaux par exemple. A la fin de cette situation, les élèves auront dégagé quelles attitudes relèvent du cyberharcèlement et seront invités à envoyer des messages bienveillants, en fonction des critères établis de respect de l'autre à un ou plusieurs camarades de leur choix via l'environnement numérique et à y répondre. Cette dernière étape pourrait devenir un rituel, les élèves devraient au moins une fois par semaine valoriser le travail d'un camarade ou lui faire un compliment ou encore donner des conseils constructifs en postant des commentaires sur l'ENT.