Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Sujet 2: Etude composée

Sommaire

1 · EC1

Quels sont les principaux descripteurs de la qualité des emplois ?

2· EC2

1-Quelles sont les différentes formes d'engagement politique ?
2. Quelles sont les différences d'engagement des lycéens selon le genre ?

EC3

À l'aide de vos connaissances et du dossier documentaire, vous montrerez que le processus de croissance a un caractère endogène.

EC1

Mobilisation de connaissances

La qualité de l’emploi désigne la façon dont l’emploi et l’exercice du travail favorisent le bien-être du travailleur, il est évaluée par des critères multidimensionnels, qui prennent en compte sa situation actuelle et à venir. Ces critères retiennent généralement plusieurs dimensions: les conditions de travail, le niveau du salaire, la sécurité économique, le potentiel de formation et l’horizon de carrière.

Tout d’abord on trouve les conditions de travail qui désignent l’environnement dans lequel les individus travail, et la façon dont ils le ressentent. On tient compte du caractère plus ou moins répétitif des tâches, de la pénibilité physique et mentale, du travail, des contraintes subites.
Ainsi on retrouve des pratiques visant à améliorer les conditions de travail pour optimiser celle-ci . On peut prendre l’exemple d'une entreprise, qui à mis en place des pratiques visant à améliorer les conditions de travail des salariés et à prévenir d’éventuels problèmes de santé, avec l’installation de plantes pour favoriser la productivité du travail.
De plus, il existe la qualité du revenu d’activité, qui dépend du montant de ce revenu et de sa répartition. Ou encore, la sécurité sur le marché du travail, définie en termes de risque de chômage et d’assurance contre ce risque.
Ensuite, on distingue le potentiel de formation montrant, les possibilités pour les travailleurs d’apprendre de nouvelles choses et d’expérimenter la variété dans leur travail.
Enfin, la qualité de l’emploi prend on compte l’horizon de carrière qui défini les perspectives d’évolution professionnelle offertes au travailleur à moyen et long termes.

Ec2

Etude de document

1- L’engagement politique est toute forme d’action motivée pas des valeurs politiques dans le but d’exercer une influence sur les détenteurs du pouvoir. Il existe plusieurs formes d’engagement politique comme le militantisme qui est l’activité d’une personne luttant activement pour une cause. Cela peut prendre forme avec l’adhésion d’un parti politique. Puis, on trouve l’engagement associatif composé de plusieurs formes: dons, le bénévolat ou service civique.

Ensuite , la consommation engagée est une fibre d’engagement politique car un individu choisit de consommer en cherchant à être en accord avec ses valeurs et conviction. Par exemple en étant végétarien ou encore en mangeant de bio.
Pour finir, le vote qui sert a exprimer une opinion lors des élections ou de la prise de décision. Par exemple voter pour le parti animaliste est une forme d’engagement pour luter contre la maltraitance animales. En effet selon Louis boy dans son oeuvre parut en 2019, les électeurs du parti animaliste tournent parfois le dos à leur parti habituelle car il n’aborde pas des sujets qui les intéressent comme l’abolition de la chasse ou la cruauté de la corrida. Le vote animaliste est donc un geste de rejet envers le reste des politiques accusée de se désintéressée de la cause animale. c’est donc un vote symbolique.

2- Ce document statistique regroupe les différences d’engagement politiques des lycéens selon le genre. Parut par CNESCO dans le cadre d’une enquête intitulé « Ecole et citoyenneté » en 2018. On observe plusieurs forme d’engagement actuelles dans une Ecole: on remarque que 28% des garçons sont délégués contre 24% des filles.
On va retrouver différentes formes d’engagement au lycée selon le genre en effet on remarque Que les filles en plus sans gagé dans la vie du lycée et dans les relations humaines tandis que les garçons cherchent à engager des formes de pouvoir pour diriger un lycée qui peut s’expliquer par les normes et les valeurs inculqué par leurs parents.


Ec3

Raisonnement s'appuyant sur dossier documentaire

En 2014, la croissance économique françaises à diminué de façon considérable. Le PIB en volume n’a progressé que de 0,2%. Cela peut s’expliquer par les déterminants de la croissance économique. A long terme, deux types d’explications apparaissent. D’une part, la hausse du volume des facteurs de production avec la croissance extensive et, d’autre part, une efficacité des facteurs de production due au progrès technique qu’on mesure à travers la productivité globale des facteurs de production nommé PGF. C’est donc les progrès technique qui sont à l’origine d’une croissance économique qui s’auto entretient par l’accumulation de différents types de capitaux. Ils qualifient alors la croissance économique « endogène » pour signifier qu’elle s’auto alimente.

Ainsi nous pouvons nous demander quelles explications mobilisent les théoriciens de la croissance endogène ?Afin de répondre à la problématique nous verrons successivement les différentes explications par type de capital.

Tout d’abords, on retrouve l’accumulation du capital humain qui contribue à une croissance endogène. Le capital humain correspond à l'ensemble des connaissances et de l'expérience qui définissent le niveau de qualification d'un agent économique. L'accumulation du capital humain est source de progrès technologique car elle facilite l'émergence et l'appropriation des innovations par les agents économiques comme décrit dans le Document 1. L'accumulation de capital humain est plus susceptible de stimuler le progrès technologique car elle est source d'externalités positives : les connaissances diffusées par l'innovation profitent à de nombreux agents économiques, qu'ils peuvent adopter pour améliorer leur bien-être sans compensation monétaire. En retour, le progrès technologique peut accroître la productivité, stimulant ainsi la croissance économique. En conséquence, les agents économiques sont en mesure d'augmenter leur niveau d'investissement dans le capital humain, stimulant ainsi à nouveau la croissance économique.

2eme partie

De plus, l'accumulation de capital technologique contribue à la croissance endogène. Le capital technologique rassemble toutes les connaissances liées à la production, qui sont réalisées grâce à l'investissement dans la recherche et le développement par les agents économiques. Comme le capital humain, l'accumulation de capital technologique est à l'origine du cercle vertueux entre progrès technologique et croissance économique. En effet, plus le niveau d'investissement en RD est élevé, plus les agents économiques sont susceptibles d'innover. Ces innovations se sont propagées par des externalités positives. Cela a conduit à des avancées technologiques qui ont accru la productivité et la croissance du PIB. Les agents économiques peuvent alors augmenter leurs investissements en R&D et accumuler davantage de capital technologique, ce qui dynamise à nouveau la croissance économique. Ce mécanisme explique pourquoi la plupart des pays ont accru leur investissement en capital technologique. C'est le cas au Japon, où les dépenses de R&D représentaient 2,47 % du PIB en 2000, contre 2,98 % en 2012, comme le montre le Document 2. De plus, on peut ainsi affirmer que le capital technique et le capital humain sont complémentaires. En effet, plus le capital humain est élevé, plus il est probable que le capital technologique conduira à des innovations importantes. Au contraire, l'investissement en RD favorise l'accumulation de réserves de connaissance.

Partie 3

Enfin, le capital public joue un rôle crucial dans la croissance endogène. Le capital public désigne l'ensemble des infrastructures financées par les pouvoirs publics. Comme les deux premiers types de capital, l'accumulation de capital public favorise le développement d'un cercle vertueux entre progrès technologique et croissance économique. En effet, à mesure que les pays multiplient les infrastructures publiques (routes, ponts, internet, etc.), les agents économiques sont mieux à même de communiquer et d'échanger entre eux (document n°3). La connaissance et l'innovation se diffusent davantage entre eux, et l'accumulation de capital public est source d'externalités positives. Dans ce cas, le progrès technologique se développe, stimulant la croissance économique, qui à son tour permet d'accumuler plus de capital public et d'améliorer le progrès technologique. D’autres types de capitaux contribuent à la croissance endogène. D’une part, le capital institutionnel qui regroupe toutes les normes juridiques (lois, décrets, etc.), dont surtout celles qui fixent les droits de propriété intellectuels et physiques. L’accumulation de capital institutionnel favorise le progrès technique car les agents économiques sont mieux protégés face au risque de copie ou de vol de leurs innovations. Ils peuvent investir plus sereinement dans les différentes formes de capitaux, notamment dans le capital technologique. Cette plus forte incitation à l’innovation encourage le progrès technique et, ce faisant, la croissance endogène. D’autre part, il y a le rôle du capital physique qui renvoie à l’ensemble des biens de production. Son rôle est fortement lié à l’accumulation de capitaux humain et physique puisque de meilleures connaissances permettent d’utiliser des machines plus perfectionnées. Le progrès technique qui en découle se diffuse aux autres agents économiques par le biais des externalités positives. Il en résulte une plus forte croissance économique qui s’auto entretient grâce à l’accumulation des différentes formes de capitaux.


Pour conclure, il existe plusieurs facteurs qui mobilisent les théoricies de la croissance endogène. Ils sont essentielles pour comprendre l’origine de la croissance économique, notamment sa nature intensive. Ses théories mettent ainsi en avant le rôle fondamental du progrès technique, permis en outre par l’accumulation de capitaux humain, technologique, public, institutionnel et technique.