Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

J'ai lu les deux témoignages...

L'entreprise a aussi deux usines en Inde.

On trouve également une usine en Tunisie.

L'entreprise a une usine en Pologne.

Tu connais l'usine qui se trouve en France.

L'entreprise a aussi deus usines en Inde.

Non, c'est le drapeau de l'Inde.

Non, c'est le drapeau de la France.

Non, c'est le drapeau de la Pologne.

Non, c'est le drapeau du Brésil.

Non, c'est le drapeau de la Tunisie.

J'ai compris le message...

L'entreprise a aussi deus usines en Inde.

L'entreprise a aussi deus usines en Inde.

Retour sur la carte

La première lettre de chaque mot de la grille, dans l'ordre, sera le code pour accéder à la suite.

Note-les sur un papier !


Tu trouveras des informations sur l'Amazonie dans Universalis Ecole.


J'ai compris le message...

Retour sur la carte

Olá,

Je m’appelle Matheus. J’habite à Óbidos, dans le nord du Brésil, au bord de l'Amazone.

Il y a cinq ans, Chem’X s’est installé à Óbidos. On était ravis, car ça a créé beaucoup d’emplois. Mais il y a un an, une grave pollution a touché le fleuve. Tous les poissons sont morts et beaucoup d’autres plantes et animaux. Aujourd’hui, toute la biodiversité en aval du fleuve après Óbidos est contaminée. Les pêcheurs ne peuvent plus travailler et les animaux sont décimés.

Des journalistes ont découvert que Chem’X était responsable de cette catastrophe écologique : des produits de l’usine d’Óbidos s’étaient déversés dans le fleuve !

J’ai rencontré une militante écologiste kenyane qui m’a parlé d’une catastrophe similaire dans son pays, tu devrais la rencontrer. Mais fais attention à toi. Le patron de Chem’X a un homme de main qui menace et violente ceux qui critiquent et s’opposent à l’entreprise ! Je ne connais pas son nom, mais tu peux peut-être le trouver.

Hello,

Je m’appelle Linda. Je suis étudiante en biologie à Nairobi, la capitale du Kenya. Je suis aussi militante dans une ONG pour la protection de l’environnement.

Il y a trois ans, des journalistes ont découvert que Chem’X était responsable d’une fuite de produits chimiques dans le lac Victoria. Beaucoup de plantes et animaux sont morts !

Ils ont même découvert que le patron de Chem’X Jérôme Bonnetti a un homme de main qui menace et frappe les personnes qui s’opposent à lui. J’ai moi-même déjà reçu une lettre de menace !

Je ne connais pas le nom de cet homme de main, mais je sais qu’il a travaillé au Brésil, en Inde, en Tunisie, en France, en Pologne et au Kenya. Je suis sûre que tu trouveras des informations en suivant cette piste.

Je suis allée en voyage au Brésil, il y a quelques mois. J’y ai rencontré un habitant d’une ville située au bord de l’Amazone. Là-bas aussi Chem’X a causé de graves problèmes environnementaux.

Es-tu allée voir ce qui s’y passe ?

Hello,

Je m’appelle Linda. Je suis étudiante en biologie à Nairobi, la capitale du Kenya. Je suis aussi militante dans une ONG pour la protection de l’environnement.

Il y a trois ans, des journalistes ont découvert que Chem’X était responsable d’une fuite de produits chimiques dans le lac Victoria. Beaucoup de plantes et animaux sont morts !

Ils ont même découvert que le patron de Chem’X Jérôme Bonnetti a un homme de main qui menace et frappe les personnes qui s’opposent à lui. J’ai moi-même déjà reçu une lettre de menace !

Je ne connais pas le nom de cet homme de main, mais je sais qu’il a travaillé au Brésil, en Inde, en Tunisie, en France, en Pologne et au Kenya. Je suis sûre que tu trouveras des informations en suivant cette piste.

Je suis allée en voyage au Brésil, il y a quelques mois. J’y ai rencontré un habitant d’une ville située au bord de l’Amazone. Là-bas aussi Chem’X a causé de graves problèmes environnementaux.

Es-tu allée voir ce qui s’y passe ?

Olá,

Je m’appelle Matheus. J’habite à Óbidos, dans le nord du Brésil, au bord de l'Amazone.

Il y a cinq ans, Chem’X s’est installé à Óbidos. On était ravis, car ça a créé beaucoup d’emplois. Mais il y a un an, une grave pollution a touché le fleuve. Tous les poissons sont morts et beaucoup d’autres plantes et animaux. Aujourd’hui, toute la biodiversité en aval du fleuve après Óbidos est contaminée. Les pêcheurs ne peuvent plus travailler et les animaux sont décimés.

Des journalistes ont découvert que Chem’X était responsable de cette catastrophe écologique : des produits de l’usine d’Óbidos s’étaient déversés dans le fleuve !

J’ai rencontré une militante écologiste kenyane qui m’a parlé d’une catastrophe similaire dans son pays, tu devrais la rencontrer. Mais fais attention à toi. Le patron de Chem’X a un homme de main qui menace et violente ceux qui critiquent et s’opposent à l’entreprise ! Je ne connais pas son nom, mais tu peux peut-être le trouver.