Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

CONSEILS POUR UN APPRENTISSAGE EFFICACE

Préparation concours

attaché interne G1 45

Avril

2022

SE CONNAÎTRE

Une fois que vous connaitrez précisément les exigences de la ou des épreuves grâce à la note de cadrage, il s’agira de s’y adapter en faisant une introspection sur vos points forts et faibles, au regard des compétences attendues.

Il est bien sûr nécessaire de s’appuyer sur vos points forts tout en continuant de les développer au fil de la préparation. Quant aux fragilités identifiées, elles ne doivent en aucun cas être bloquantes : il faut les connaître, être pragmatique et faire avec pour pouvoir progresser.

Ainsi, s’engager dans une préparation à un examen ou concours implique dès le démarrage du parcours de se mettre en projet en adoptant une réflexion de travail réellement active et personnelle.

SE CONNAÎTRE

Quelles que soient les épreuves écrites (note de synthèse, rapport avec proposition de solutions et même composition), vos capacités d'analyse et de synthèse sont évaluées.

- savez-vous vous fixer des objectifs d’apprentissage ?

- savez-vous vous organiser efficacement?

- savez-vous quel stagiaire vous êtes? Comment apprenez-vous?

- connaissez-vous vos points forts et points à améliorer pour réussir une note de synthèse ou rapport avec propositions de solutions?

Test 1 : Avez-vous un esprit de synthèse ou d'analyse?

Résultat

Résultat

Résultat

RESULTAT ENTRE 0 et 5: vous êtes radicalement synthétique

Vous vous contentez souvent de survoler les documents, vous n’aimez pas perdre votre temps à lire les détails. Exercez-vous à l’examen minutieux des détails, efforcez-vous de lire jusqu’au dernier mot un article de presse ou d’observer le moindre recoin d’une image.


RESULTAT ENTRE 1 et 5: tendance à envisager l'information de manière globale

Mais les détails vous ennuient très rapidement.

Vous êtes capable de comprendre une situation d’un seul coup d’oeil ou en quelques mots, mais vous n’aimez pas entrer dans le détail. Forcez-vous à l’analyse, passez un peu plus de temps sur les différents éléments de la situation.

RESULTAT ENTRE 11 et 19: vous connaissez l'équilibre

Vous pouvez être analytique ou synthétique selon les circonstances et les besoins de la situation. Vous êtes capable aussi bien d’analyser une situation dans ses moindres détails que de brosser le contexte général de cette situation en quelques mots.

RESULTAT ENTRE 19 et 25: vous passez du temps à approfondir une idée

Vous aimez les détails, au risque parfois d’oublier l’essentiel ou de perdre de vue l’ensemble de la commande ou question traitée. Forcez-vous à revenir à la synthèse, à envisager la situation de manière plus globale.


RESULTAT ENTRE 25 et 30: vous êtes farouchement analytique

Vous êtes littéralement obsédé par les détails et vous n’avez généralement aucune vue globale de la situation ou du problème à traiter. Exercez-vous à faire des synthèses, des résumés en limitant le nombre de mots.

SE CONNAÎTRE

De plus, la question de l’autoformation se pose de plus en plus avec les formations à distance. L’enjeu est de mieux se connaître pour optimiser les temps passés à apprendre et mettre en place une stratégie efficace d'apprentissage.

- savez-vous vous fixer des objectifs d’apprentissage ?

- savez-vous vous organiser efficacement?

- savez-vous quel stagiaire vous êtes? Comment apprenez-vous?

- connaissez-vous vos points forts et points à améliorer pour réussir une note de synthèse ou rapport avec propositions de solutions?

Test 2 : Quel est votre style d'apprentissage?

CARACTERISTIQUES:

Vous vous rappelez facilement des écrits, dans un livre, dans vos notes. La photo de la page de votre cours vous revient à l’esprit lorsque vous devez répondre. Vous aimez les explications concrètes, nettes et précises. Les détails vous intéressent. Vous aimez comprendre à l’aide d’image.


CE QUE VOUS POUVEZ AMELIORER:

Prenez des notes durant la formation en présentiel ou faites des fiches de révision de culture territoriale. Après la formation en présentiel, relisez vos notes. Faites des schémas, des graphiques, des cartes mentales. Ayez toujours un crayon en main pour étudier. Quand vous mémorisez, cherchez des images que vous pourrez associer à la thématique.

Cependant, une bonne organisation de votre part est nécessaire pour ne pas vous perdre dans les supports visuels que vous aurez créés.

CARACTERISTIQUES:

Vous avez besoin de vous entendre, de réciter. Vous allez naturellement à l’essentiel. Vous aimez les explications courtes et orales. Vous n’aimez pas trop les détails. Vous pouvez vous concentrer au point de ne plus rien entendre.


CE QUE VOUS POUVEZ AMELIORER:

Vous retiendrez mieux si vous posez des questions et si vous discutez du cours avec le formateur ou les autres stagiaires. Vous apprenez facilement en discutant. Reformulez le cours, expliquez-le à haute voix pour quelqu’un ou pour vous-même.

Une attention particulière est essentielle durant la formation en présentiel pour mémoriser les informations transmises.

CARACTERISTIQUES:

Vous faites preuve d’une grande sensibilité. Vous êtes émotif. Vous aimez le concret, les expériences, les exemples. Vous sentez intuitivement les réponses sans toujours connaître le pourquoi, ni savoir les exprimer clairement à l'écrit. Votre motivation varie fortement selon le formateur.


CE QUE VOUS POUVEZ AMELIORER:

Etablissez des ponts entre la théorie et ce qui est concret, vécu ou connu. Devant ce qui est nouveau, adoptez le réflexe : « à quoi cela me fait penser que je sais déjà ? ». Il vous faut trouver du sens à ce que vous faites: essayez de vous faire une idée personnelle des thématiques abordées durant la formation.

SE CONNAÎTRE

Cette formation n’est pour personne d’autre que vous-même, la finalité est l’acquisition de compétences et connaissances supplémentaires et non uniquement la réussite à un concours.

Si vous sentez que vous avez besoin de plus de temps ou que certaines notions ne sont pas acquises, ce n’est pas un problème, il vous suffit de revenir sur le cours et/ou de vous faire aider par la formatrice : elle est là pour ça, à distance comme en présentiel.

Soyez honnête avec vous même, sur vos points forts, vos faiblesses, c’est la meilleure garantie pour réussir votre formation.

La formation à distance peut être déstabilisante car elle sort des schémas traditionnels, il suffit d’un minimum de rigueur et de quelques bonnes habitudes pour la réussir.

CONNAÎTRE SON CONTEXTE D’APPRENTISSAGE

Pour commencer votre apprentissage dans de bonnes conditions, il est également nécessaire d’étudier l’environnement dans lequel vous allez apprendre :

- Les atouts : la possibilité donnée par la collectivité de préparer le projet, les outils mis à disposition, le soutien familial ;

- Les faiblesses : les impératifs du travail, de la famille, les pressions extérieures pour l’obtention du concours.

A partir de cet état les lieux, vous devez trouver des solutions, adopter des stratégies de compensation si besoin pour rendre le contexte (personnel et professionnel) propice à l’apprentissage.

SE FIXER DES OBJECTIFS ET UN PLANNING

La réussite d’une formation, surtout à distance, se fait dans la durée et la capacité à gérer son temps et sa motivation.

Il faut bien garder à l’esprit son objectif final : la réussite du concours ! C’est donc à vous de définir des objectifs réalistes et raisonnables pour avancer de manière régulière en évitant le découragement. C’est un facteur clé du succès.

Pour cela, il est essentiel de s’accorder sur un certain nombre d’éléments avant de se lancer :

-estimez le temps que vous souhaitez ou pouvez consacrer par semaine à la formation

- évaluez votre capacité à intégrer plus ou moins rapidement un certain nombre de connaissances et compétences (cf tests 1 et 2)

- sachez déterminer la période de la journée où vous êtes le plus productif.


Pour être productif, vous devez mettre en place des plages horaires pendant lesquelles vous aurez le temps de travailler sur une durée maximum de 2 heures au moins 1 fois par semaine.

Des études ont, en effet, prouvé qu’une personne était beaucoup plus concentrée sur un sujet si elle s’y consacrait pendant 2 heures, une seule fois, plutôt que 4 fois pendant 30 minutes. Cela semble évident exposé de cette manière, car une séance de travail entrecoupée d’autres activités vous fait perdre le fil et vous êtes ainsi contraint de relire une partie de ce que vous aviez déjà étudié.

SE FIXER DES OBJECTIFS ET UN PLANNING

A partir de ce constat, il vous faut définir un planning de travail avec des tranches horaires dédiées à la formation, pendant lesquelles vous allez pouvoir pleinement vous concentrer. Pour vous aider dans la définition du temps à consacrer à la formation, vous pouvez vous référer aux durées indicatives dans le carnet de route.

Votre progression sera effective si votre travail à distance est régulier et organisé et si la motivation est présente malgré les difficultés.

Votre organisation doit bien évidemment être pensée et structurée en fonction de vos besoins, dès le début de la formation. N’hésitez pas à communiquer votre planning de travail à vos supérieurs, collègues, proches afin que tout le monde soit au courant et que vous ne soyez pas dérangé pendant ces moments.

S’ACCORDER DES PAUSES

Avoir un rythme de travail régulier est primordial pour ne pas prendre de retard et arriver à quelques semaines du concours avec un volume décourageant de travail à engager. 

Mais cela n’enlève en rien la nécessité de savoir faire des pauses : un vrai moment de coupure où vous ne pensez plus à vos cours, aux exercices à faire, aux devoirs à rendre. Cela peut être le temps d’un weekend ou d’une après midi. Ne culpabilisez pas! Vous avez de toute manière besoin de temps pour assimiler les connaissances et éviter la saturation.

Toutefois, pour ne pas perdre le fil de vos révisions, il est recommandé de ne pas interrompre son rythme de travail plus de 15 jours car il sera d’autant plus difficile de reprendre ensuite. Faites des fiches avec les notions clés à retenir. Cela vous aidera à vous approprier la méthodologie, la culture territoriale et facilitera l’apprentissage et la mémorisation sur le long terme. 

AMENAGER SON ESPACE DE TRAVAIL

Il est important de se mettre dans des conditions de travail propices à la concentration.

Pour cela, évitez la table basse du salon ou l’open space. Privilégiez un vrai bureau ou une table dans une pièce où vous êtes seul et où vous pourrez confortablement vous installer pour étudier. 

Veillez également à avoir tout le matériel nécessaire à portée de main: une bonne connexion internet, du papier, des stylos, etc. Votre espace de travail doit être rangé, favorable à la concentration et à l’efficacité.

Si vous ne parvenez pas à vous concentrer dans votre environnement habituel (domicile ou travail), choisissez un lieu propice aux études, telles que les bibliothèques ou les médiathèques. Pensez aux EPN (Espace Public Numérique): ces espaces ouverts à tous permettent d’accéder à un ordinateur avec accès à Internet dans de bonnes conditions.

DEVELOPPER SON AUTONOMIE

Autonomie ne signifie pas solitude.

Tout projet de formation, qu’il s’agisse d’un concours/examen, d’une validation d’acquis d’expérience ou de développement personnel, bilan de compétence implique nécessairement de faire preuve d’autonomie et donc fournir un travail personnel très conséquent. Il est impératif d’en être conscient et de s’organiser en ce sens pour développer cette capacité pour progresser.

Cela étant dit, vous engager aujourd’hui dans ce projet ne signifie pas être seul. Vous vous appuyez sur un accompagnement :

  • de votre collectivité (puisque dans tous les cas, elle vous laisse partir en formation)
  • du CNFPT et des formatrices
  • de l’entourage familial

CRÉER DU CONTACT

Profitez des outils mis à disposition pour communiquer avec l’équipe pédagogique mais également avec les autres apprenants.

La technologie est là pour faciliter les échanges, le partage de documents, les retours d’expérience, le travail de groupe. Ces outils (forum, chat, email) sont autant de moyens de se sentir soutenu et accompagné tout au long de sa formation.

N’hésitez pas à passer du temps pour prendre en main tous les outils mis à disposition sur Formadist. Votre aisance à les utiliser et à en faire le meilleur usage est un élément décisif : cela vous permet de ne pas être isolé, d’échanger et donc de progresser et de rester motivé.

Il n’est jamais facile d’être seul devant ses cours même si cela permet une plus grande liberté et autonomie.

S’APPROPRIER LES OUTILS À DISPOSITION

Voici une liste non exhaustive :

- les supports méthodologiques préparant à l’épreuve ;

- les supports dits hors-cadre reliés par les ressources CNFPT mises à disposition : forums, webradio, wikiterritorial, MOOC, abonnement aux bulletins documentaires du service de documentation… ;

- tout autre support qui permet de se tenir au courant de l’actualité ;

- des fiches personnelles méthodologiques et notionnelles ;

- les quatre entraînements obligatoires organisés pour la préparation (trois devoirs et un concours blanc à réaliser en temps limité) et les trois autres complémentaires (à réaliser en temps limité ou pas - prendre le temps permet aussi de s’approprier les méthodes, perfectionner son expression) ;

- les manuels : de méthodologie et annales

- les rapports des jurys des concours précédents

LIRE, LIRE ET LIRE ENCORE

POURQUOI ?

S’entraîner à lire en quantité de pages et en compréhension pour apprendre à terme à ne repérer que l’essentiel.


COMMENT ?

En pratiquant différents types de lecture :

  • lecture plaisir
  • lecture de veille d’actualité
  • lecture active méthodologique : de survol, approfondie, rapide
  • lecture test de dossiers (donc en dehors des trois devoirs obligatoires programmés)

En lisant parfois dans le bruit (conversation, radio, télévision…) pour développer la capacité de concentration (surtout si votre profil est à dominante visuelle).

SANS OUBLIER D’ECRIRE


Pour vous aider à mieux écrire, en termes de lisibilité et de style, et surmonter cette difficulté le jour J, il faut rédiger régulièrement.


Durant la formation et vos révisions, (re)prenez le stylo, surtout qu’il est désormais certain que l’écriture manuelle, en stimulant la mémoire, est indissociable de la mise en place du circuit de la lecture.

De plus, il vous faut connaître votre vitesse d’écriture, comme de lecture, pour planifier le temps que vous pouvez y accorder durant les 4 heures de concours.

NI DE PERFECTIONNER SON EXPRESSION ECRITE ET ORALE