Want to make creations as awesome as this one?

More creations to inspire you

Transcript

Explorons Le Havre à travers le XXe siècle

Archives municipales de la ville du Havre (DR)

Le Havre, avant

Le havre par
La classe de...

aujourd'hui
Le havre

reconstruction du havre

Le Havre dÉtruit

1913 (c) John Bartholomew & Co. Edinr

1935 (c) Archives Municipales du Havre

Eglise Saint-Joseph, 1905

Nutrisco-patrimoine.lehavre.fr / Bibliothèque municipale du Havre

Maillard_Marcel_btv1b105863551

71 rue Casimir Delavigne

Collection Lechevalier-Aubin

Cours de moto – 71 Rue Casimir Delavigne

La modernisation a progressivement touchée Le Havre avant le XX° siècle. En témoigne le développement des engins à moteur avec cette course de moto en 1939.

Sortie du transatlantique "Le Savoie", 1901

"Le Havre, 1900", Gaston et Jean Legoy, Édition de l'estuaire

Sortie du Savoie

Le Savoie est un paquebot postal qui reliait Le Havre à New York entre 1901 et 1927. Le paquebot fut ajouté à la flotte militaire française au cours de la Première Guerre mondiale, participant à la mobilisation nationale. Ses sorties étaient un spectacle régulier pour les habitants de la ville.

Inauguration du transatlantique "Le Normandie", 27 mai 1935

Gallica, BnF

Bateaux de pêche et des sauveteurs en mer dans l'anse des pilotes, 1931-1938

© Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, diffusion RMN-GP

"Le Havre, 1900", Gaston et Jean Legoy, Édition de l'estuaire


Sortie d’usine des chantiers navals Augustin Normand

Ces ateliers sont nés à Honfleur en 1738. En 1816 Augustin Normand, descendant du fondateur décida de les relocaliser au Havre. Ces chantiers navals fonctionnèrent sous ce nom et dans le quartier du Perrey jusqu’en 1962.

Cette photographie est emblématique des sorties d’usine de l’époque où l’ensemble des ouvriers quitte le travail au même moment.

Rue de Paris

"Le Havre, 1900", Gaston et Jean Legoy, Édition de l'estuaire

Magasins rue de Paris

Avant la Seconde Guerre Mondiale, la rue de Paris était l’une des rues les plus commerçante de la ville. Les Havrais s’y promenaient le dimanche après-midi alternant entre lèche-vitrine et pause bien-être dans les cafés.

Sur cette photo on distingue ces Havrais dans leur quotidien ainsi que les banderoles de réclame d’un vendeur de poupées.

"Le Havre, 1900", Gaston et Jean Legoy, Édition de l'estuaire

Place Gambetta

Cette place accueille le marché aux fleurs depuis la période d’avant guerre. Avant le bombardement.

En 1911 la vue aérienne de la place permet d’observer l’arrivée de grands magasins sur cette place avec les “Galeries du Havre”. Ces grands magasins font progressivement partie du quotidien des Havrais jusqu’à sa destruction.


"Le Havre, 1900", Gaston et Jean Legoy, Édition de l'estuaire

Rue du Petit Croissant

Cette photographie montre les familles d’ouvriers dans la rue où ils habitaient. Ces rues à proximité du port étaient des rues particulièrement populaires. Ces familles vivaient entassées dans des habitations presque insalubres mais à proximité de leur lieu de travail.

Source : CNC

Le Havre, avant

Le havre par
La classe de...

aujourd'hui
Le havre

reconstruction du havre

Le Havre dÉtruit

1945 (c) Archives Municipales du Havre, collection Fernez

1944 (c) http://lehavredavant.canalblog.com

« Il n’y avait plus rien. C’était place nette, on voyait la mer. »
Henriette Leprovost, 1944

Eglise Saint-Joseph, 1944

Nutrisco-patrimoine.lehavre.fr / Bibliothèque municipale du Havre

Maillard_Marcel_btv1b105863551

Le Grand café restaurant Le Guillaume Tell et Henriette Leprovost en 1943

76Actu (DR)

Témoignage d’Henriette Leprovost

Source : 76 actu


Le 05 Juin 1944 Henriette se réfugie dans la cave du grand café restaurant Le Guillaume Tell avec une centaine de personnes.


« Les bombes ont commencé à tomber au loin, puis ça s’est rapproché… et c’est arrivé sur nous. Je me disais : ‘Il y a trois mois, c’étaient mes parents, aujourd’hui, c’est mon tour.’ Je croyais vraiment y rester. »


Une bombe explose dans l’escalier


« On a toutes fait un vol plané et on s’est retrouvées au sol n’importe comment. On savait que tout brûlait au dessus. On attendait. Dès qu’ils pouvaient, les équipiers évacuaient des gens, mais malheureusement, à chaque fois qu’il retombait une bombe, ça rebouchait des trous et ils étaient obligés de refaire une autre issue pour ressortir du monde. »


Après le bombardement


« Il n’y avait plus rien. C’était place nette, on voyait la mer. »


« Je suis arrivée chez ma tante, qui ne croyait pas me revoir. J’étais couverte de sang, de poussière… Dans un état déplorable, soupire-t-elle. C’était le quartier de ma tante qui était alors visé par les bombardements, donc on est allées se mettre à l’abri dans le tunnel Jenner. »


Dans les jours qui suivent, Henriette aide à chercher les survivants dans les décombres


« Les gars sortaient ce qu’ils trouvaient dans des caves qui étaient pleines d’eau puisque toutes les canalisations avaient été percées : il y avait un bras, un pied, des morceaux de corps… Et il reste certainement beaucoup de monde en dessous. »

Henriette Leprovost en 2020

Anne-Laure Meyrignac, France 3 Normandie

Hôtel de Ville, 1944

Archives municipales de la ville du Havre

Rue de Paris, 1944

Archives municipales de la ville du Havre

Place Gambetta et le théâtre en ruines, 1944

Archives municipales de la ville du Havre

Square Saint-Roch, 1944

Archives municipales de la ville du Havre

Vue générale sur le square Saint-Roch, 1944

Archives municipales de la ville du Havre

Le Havre, avant

Le havre par
La classe de...

aujourd'hui
Le havre

reconstruction du havre

Le Havre dÉtruit

1949 (c) Archives Municipales du Havre, Fonds Robert Lhommet

1969 (c) http://lehavredavant.canalblog.com

« Au Havre blessé pour la France, mais vivant, et qui sera grand. » Charles de Gaulle, 7 octobre 1944

Eglise Saint-Joseph, 1957

BM-EGLISE-ST-JO.JPG © DR

Sortie du transatlantique "Le France", 1962

"Le Havre, 1900", Gaston et Jean Legoy, Édition de l'estuaire

La sortie du France

Ce paquebot fut construit à Saint-Nazaire et terminé en 1960. Il fut le plus grand paquebot du monde jusqu’en 2004 et le lancement du Queen Mary 2.

Il fut mis en service en 1962 jusqu’en 1974 à l’occasion de la crise économique. Il a été revendu à un homme d’affaires américain en 1977. Puis, il passa entre les mains de plusieurs propriétaires jusqu’à son démantèlement total en 2009.

L'Hôtel de Ville en chantier 1957-58

BM-HDV-TOUR.JPG (DR)

Le Havre, avant

Le havre par
La classe de...

aujourd'hui
Le havre

reconstruction du havre

Le Havre dÉtruit

2017 (c) CNES

Eglise Saint-Joseph, 2012

LeHavreShips@Karl

La brasserie "Le Bistrot parisien", anciennement "Grand café restaurant Le Guillaume Tell.

Voir le témoignage d’Henriette Leprovost sur l'onglet "Le Havre détruit".

(Le Havre Seine Patrimoine)

Place Gambetta


Port 2000

(Haropa, Port du Havre)

Le port du Havre

Front de mer sud, Quai de Southampton

La catène de containers de Vincent Ganivet

(© Philippe Bréard)

Hôtel de Ville aujourd'hui

(https://imagesduhavre.wordpress.com)

Square Saint-Roch aujourd'hui

(http://lehavredavant.canalblog.com)

Le Havre, avant

Le havre par
La classe de...

aujourd'hui
Le havre

reconstruction du havre

Le Havre dÉtruit

2022 (c) Google Maps

Eglise Saint-Joseph

Square Saint-Roch

Le Bassin du Commerce

L'Hôtel de Ville


71 rue Casimir Delavigne


Le Havre, avant

Le havre par
La classe de...

aujourd'hui
Le havre

reconstruction du havre

Le Havre dÉtruit

L'équipe de reporters de la classe de...

Insérez votre photographie de groupe ici !