Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

par marie, océane et charly

les états-unis et...

La laïcité

1. le régime politique américain

2. le dirigeant actuel

3. l'histoire de la laïcité aux Etats-Unis

4. quelques dates et textes clés

5. le fonctionnement de la laïcité américaine

7. un document important sur la laïcité américaine

Comment fonctionne la laïcité aux Etats-Unis ?

Sommaire

6. les débats sur la laïcité

Le régime politique américain

Le système politique américain est basé sur la Constitution des Pères fondateurs américains de 1787, garantissant les grands principes américain. Il s'agit d'un système politique républicain dans lequel l'Etat fédéral (les Etats-Unis) est constitué de plusieurs Etats fédéraux (qui possèdent leur propre constitution). Tout comme en France, les pouvoirs sont séparés entre pouvoir législatif, exécutif et judiciaire. Le pouvoir législatif est donc attribué au Congrès (constitué de la Chambre des Représentants et du Sénat, et étant placé à Washington D.C), le pouvoir exécutif au président et son gouvernement et le pouvoir judiciaire à la Cour Suprême majoritairement (il existe aussi les cours de district et d'appel fédérales). Le président est élu par par suffrage universel indirect par les grands électeurs pendant 4 ans (c'est-à-dire que les citoyens votent pour les grands électeurs du candidat et non pour le candidat lui-même comme en France).

Le président américain actuel Joe Biden, ayant précédé à Donald Trump. Il a été élu le 7 novembre 2020

Le dirigeant

Comme dit précédemment, le président est élu par suffrage universel indirect pour une durée de 4ans (son mandat étant renouvelable une fois).Le président est considéré comme chef de l'Etat, du gouvernement, mais aussi le chef des Armées et de la Diplomatie (c'est donc lui qui prend les décisions ou non d'intervenir par exemple dans le contexte militaire, même si le droit de déclarer la guerre revient au Congrès). Tout comme en France, c'est lui qui nomme le gouvernement , mais aussi les chefs des agences fédérales. Le gouvernement étant composé de 15 ministères et dirigé par un ministre, il possède également une grande part du pouvoir exécutif: Le président peu si il le souhaite promulguer des lois ou mettre son véto sur certains projets de lois : cependant, le Congrès possède une certaine priorité sur leurs propres projets de lois et peuvent passer outre le véto du président. Enfin, un vice-président est élu en même temps que le président lui-même, permettant d'assurer la poursuite du mandat du président en cas de décès, d'incapacité ou de démission de celui-ci.

l'histoire de la laïcité américaine

"politics in America is the binding secular religion"
("la politique américaine est une religion laïque contraignante")

Theodore White

"Congress shall make no law respecting an establishment of religion, or prohibiting the free exercise thereof" ("Le Congrès ne doit mettre en place aucune loi suivant la mise en place d'une religion, ou interdisant l'exercice libre de celle-ci"), énonce le premier amendement du "Bill of rights" de 1789 (la déclaration des droits américaine). Mais c'est majoritairement grâce à la lettre de Thomas Jefferson en 1802 qu'une réelle laïcité s'est mise en place, notamment grâce à son commentaire sur la séparation de l'Eglise et de l'Etat permettant notamment la protection des droits de la conscience de chacun. Suite à de nombreux débats autour de l'école publique et son lien avec la religion, l'Etat s'est peu à peu placé sur un contexte de "neutralité". Par la suite, une loi s'est mise en place garantissant cette neutralité : le "Everson vs Board of Education" de 1947(« La clause de non-établissement du Premier amendement signifie au moins ceci : aucun État non plus que le gouvernement fédéral ne peut mettre en place une Église. Ni passer des lois qui aident une religion, aide toutes les religions ou préfère une religion par rapport à une autre [...]). En 1962, le "Engel vs Vitale" par le juge Earl Warren a notamment permis d'interdire les prières obligatoires dans les écoles. D'autres lois par la suite telles que le "Schempp vs Abington" ou encore "Murray vs Curlett" ont continué dans cette lancée en considérant la prière ou encore la lecture de la Bible en école publique comme une violation du premier amendement. Cela n'empêche pour autant pas certaines écoles de nos jours d'imposer des prières au début des cours...

dates et textes clés

2

3

1

4

15 décembre 1791 : le "Bill of right" (déclaration des droits") est mis en place

1802 : lettre de Jefferson

1789 : mur de séparation entre l'Eglise et l'Etat

5

lE FONCTIONNEMENT DE LA LAïcité américaine

La constitution des Etats-Unis d’Amérique garanti la liberté religieuse. L’état doit mettre en avant la religion sans en privilégier une, afin de de garantir le respect des religions. De plus, l’appartenance religieuse est considérée par les Américains comme un « ciment du tissu social » : c’est-à-dire que pratiquer une religion en Amérique est une chose, une pratique très respectée. La forte religiosité Américaine est la conséquence de l’histoire de la construction du pays.

Les débats engendrés

De nombreux débats se sont posés au XIXème siècle après la mise en place de la Constitution, qui ont par la suite découlés sur de nombreux autres... Nous pouvons citer l'exemple des critiques portées sur la loi "Schempp v. Abington" et "Murray v. Curlet" (qui rappelons le, interdit la prière au début de cours, hors cours de littérature, histoire et autres cours de religion). En effet, cette loi a apporté de nombreuses critiques politiques et religieuses, en s'appuyant notamment sur le juge William O. Douglas dans l’affaire Zorach v. Clauson de 1952 : « Nous sommes un peuple religieux dont les institutions présupposent l’existence d’un Être Suprême ».


De plus, bien que la laïcité soit mise en place par la Constitution du XIXème siècle, de nombreux Etats ont refusé de l'appliquer en interdisant certains cultes et en imposant de prêter serment sur la Bible pour entrer dans l'espace public, ou encore en punissant le blasphème d'une peine de mort...

Le mandat de Donald Trump a également fait beaucoup débat dans l'espace public. En effet, Donald Trump a proposé de mettre en place le "First Amendment Defense Act", qui retirerait au gouvernement fédéral le droit d’empêcher les personnes d’affirmer au nom de leur conviction religieuse qu’on ne doit reconnaître que les mariages entre un homme et une femme et/ou qu’on ne doit pas avoir de relations sexuelles hors d’un tel mariage. Si elle serait entrée en vigueur, cette loi fédérale autoriserait « globalement » la discrimination contre les couples homosexuels ou les couples non mariés de la part de personnes se considérant comme religieuses, y compris les sociétés, au nom de leur liberté religieuse nouvellement admise. Elle n'a cependant pas abouti.

un document sur la laïcité américaine

référence :

Les billets de banque américains contiennent tous sur le verso la phrase: « In God we trust » (« nous croyons en Dieu ») : cela démontre que la République Américaine est fondée sur la religion. Même si les États unis ont strictement séparé la religion et l’Etat par l’article 6 du premier amendement de la constitution en 1791, elle est tellement présente dans l’espace public qu’on parle de « religion civile ». Par exemple, on trouve fréquemment des Bibles dans les chambres d’hôtel.

Vient s’ajouter à cela les différentes références à Dieu dans les discours politiques. Le président prête serment sur la Bible, lors de son élection et prononce fréquemment dans ses discours « God Bless America » (« que Dieu bénissent l’Amérique ») La religion est vue comme très importante: 70% des américains se disent chrétiens. Seulement 60% de la population américaine seraient prêts à voter pour un candidat athée.

Conclusion

des Américains pratiquent une religion

80%

Pour conclure, nous pouvons dire que les Etats-Unis sont un Etat à la laïcité complexe. En effet, bien que depuis le XVIIIème siècle, la laïcité américaine a été définie par la Constitution, certains débats se sont crées autour de celle-ci. De nombreux Etats tels que la Géorgie ou encore le Connecticut ont souhaité jusqu'au XXème siècle, garder une religion d'Etat et interdire le culte de certaines autres religions. Ces débats ont par ailleurs substitué jusqu'à nos jours : si 80% de la population américaine pratique une religion, laissant ainsi 20% d'athées, l'inscription "In God We Trust" ou encore les nombreuses références à Dieu dans certains discours montre que la laïcité américaine s'appuie tout de même sur la figure de Dieu (bien que ce Dieu soit neutre pour que toute religion puisse s'y référer)...

Merci pour votre attention !