Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Basic guide to create an awesome presentation

LE MUR DE BERLIN

Les chose qu'on doit savoir

La Seconde Guerre Mondiale dura de septembre 1939 à septembre 1945.


RDA veut dire République Démocratique Allemande (Allemagne de l’Est).

RFA veut dire République Fédérale Allemande (Allemagne de l’Ouest).

Le mur de Berlin est aussi appellé « mur de la honte » pour les allemands de l'ouest et « mur de protection antifasciste » pour les allemands de l’est

Le parcours du mur de Berlin suit le tracé de l’ancien

Le parcours du mur de Berlin suit le tracé de l’ancien dispositif frontalier qui séparait la RDA de Berlin-Ouest.

Ses 160 kilomètres encerclaient la moitié ouest de la ville.
Sur la plupart des tronçons, cet itinéraire cyclable et piétonnier suit le cheminement de l’ancien chemin douanier (Berlin-Ouest) ou du chemin de ronde, utilisé autrefois par les gardes-frontières de la RDA pour contrôler le périmètre frontalier. SITUATION

Il y avait plusieurs postes-frontières

Ce parcours comporte des témoignages historiques, avec des traces et des restes du mur, ainsi que des paysages attrayants, qui rappellent le bonheur de la réunification.


Il y avait plusieurs postes-frontières: La carte présente le tracé historique ainsi que des vestiges et des traces de lieux commémoratifs et de lieux de mémoire du mur de Berlin

Son histoire

Quelques jours après la bataille de Berlin, la capitulation allemande est signée le 8 mai 1945 mettant fin à la Seconde Guerre mondiale en Europe.



Les troupes soviétiques et leurs alliés occidentaux (américains, britanniques et français) prennent alors chacun position dans les quatre zones d’occupation prévues par les accords de Londres et de Yalta qui leur ont été attribuées, ainsi qu'à Berlin, elle-même divisée en quatre secteurs

Pendant la nuit du 12 au 13 août 1961, le gouvernement de RDA fait construire un mur qui divise la ville du Nord au Sud, séparant physiquement les trois secteurs de Berlin-Ouest du secteur soviétique (Berlin-Est). Le mur de Berlin devait marquer cette division entre l’Est et l’Ouest de la ville pendant presque trente ans. La RDA tente ainsi de mettre fin à l’exode de population toujours grandissant vers la RFA. La frontière entre les deux secteurs de la ville est placée sous surveillance permanente de la police et de l’armée de la RDA. La construction du Mur est un choc pour la population, d’autant plus que des familles se retrouvent séparées, que plus de Berlinois de l’Est perdent leurs emplois situés dans l’Ouest de la ville. Les soldats ont l’ordre de tirer sur les fugitifs qui tentent de passer la « ligne de séparation ». La construction du mur fait de Berlin un symbole fort de la guerre froide.

En novembre 1989, les autorités est-allemandes annoncent que les personnes désirant se rendre à l'ouest peuvent "passer par tous les postes frontaliers entre la RDA et la RFA ou par Berlin-Ouest." A partir de 22h00 des milliers de Berlinois massés près du Mur ouvrent un à un les postes frontières. Déjà le 7 novembre un million de manifestants à Berlin-Est avait entraîné la démission collective du gouvernement communiste. Après 28 ans de séparation entre l'est et l'ouest, le mur de la honte s'écroule entraînant bientôt dans sa chute le communisme soviétique.

LE STYLE DE L’ARCHITECTURE

Les soldats travaillèrent et transformèrent le mur jusqu'au début des années 80 pour en faire une frontière parfaite, construite pour durer au moins 100 ans. C'était une sorte de système qui permettait d’emboîter les segments de béton préfabriqués, bout à bout. Une sorte de Légo géant.

La perfection de cette frontière montrait en même temps sa faiblesse et son absurdité à travers les graffitis qui se trouvaient sur ce mur de béton. Au début les gens écrivaient leurs noms puis il y eu des slogans politiques, puis des peintures. À quelques endroits historiques: ces graffitis changèrent le mur en une sorte d'attraction touristique

Bien que le mur de Berlin ait disparu depuis longtemps, il reste présent dans les mémoires de la ville réunifiée. Nombre de visiteurs venus du monde entier s’étonnent de la quasi-disparition de l’ouvrage considéré autrefois comme le plus symbolique de la ville. Aujourd’hui, les restes du dispositif frontalier de la RDA, conservés pour la postérité, ont perdu leur terrifiante connotation.

L'opinion d'Alicia Laws et María Moraga

Nous pensons que le Mur de Berlin est un symbole très important de l’Allemagne car il représente toute l’histoire de ce pays et de la Seconde Guerre Mondiale. Ce travail a été un peu difficile parce qu’il y a beaucoup d’information sur la guerre que nous ne savions pas, mais c’est aussi très intéressant , bien que nous préférons le voir en Allemagne qu’en photos. Alicia Laws et María Moraga

FIN!!!